Informations

Galerie de photos pour Blackburn Aircraft



Boucanier de Blackburn


NA.39 XK486 en construction Blackburn Aircraft Ltd.

Juillet 1953 a vu la publication de l'exigence d'état-major de la marine NA.39 (plus tard M.148T), appelant à un avion d'attaque embarqué avec une large portée capable de transporter une arme nucléaire sous couverture radar ennemie et de frapper les navires ou les ports ennemis. Blackburn Aircraft a remporté l'appel d'offres pour produire leur conception (connue au sein de Blackburns sous le nom de B.103). Le NA.39 était un avion avancé pour l'époque et le secret entourant les nouvelles techniques de construction et de conception utilisées signifiait que le projet est resté top secret jusqu'en février 1957. Jusque-là, le grand secret entourant le projet a conduit à l'appel de l'avion simplement « BNA » ou « BANA » (pour Blackburn Naval Aircraft ou Blackburn Advanced Naval Aircraft) dans de nombreux documents. Inévitablement, cela a conduit le design à être appelé « Banana Jet » par certains travailleurs, un nom qui persistera tout au long de la carrière de service du jet.


NA.39 XK486 décollant pour son premier vol Blackburn Aircraft Ltd.

Alors que certaines des conceptions initiales de Blackburn avaient l'avion avec un nez bulbeux (avec des sièges côte à côte pour les deux membres d'équipage), une aile haute et des moteurs par les racines d'aile, la conception s'est rapidement installée sur la forme familière du Buccaneer régi par la zone vue ici (Grumman d'America s'installera plus tard sur une conception très similaire à la conception initiale du B.103 de Blackburn pour leur A-6 Intruder, un avion conçu selon les mêmes spécifications que le Buccaneer). La règle de zone était une idée pour améliorer la stabilité et réduire la traînée à des vitesses plus élevées en modifiant la forme du fuselage pour contrer l'augmentation de la zone ailleurs - c'est-à-dire rendre le fuselage plus mince au niveau des racines des ailes mais bombé ailleurs. Certains ont dit que la raison de « Banana Jet » était que la zone régnant et le haut empennage donnaient à l'avion une apparence vaguement en forme de banane ! La conception initiale a été achevée en juillet 1954 et le contrat de développement a été attribué un an plus tard. Comme pour le projet Lightning, 20 avions de pré-production ont été commandés pour accélérer le développement de tous les aspects de l'avion.

Certaines des fonctionnalités avancées comprenaient la règle de zone, les ailes et les longerons extra-forts (fraisés à partir de grandes pièces forgées en acier) et le contrôle de la couche limite. Il s'agissait de la redirection d'une partie de l'air de purge du moteur à travers des fentes sur les bords avant des ailes, ce qui a conduit les ailes à produire beaucoup plus de portance pour leur taille que ce qui serait normal. Cela a permis à son tour des vitesses d'approche plus faibles, des charges d'armes plus élevées et, bien sûr, maintenu la taille de l'avion dans les limites du porte-avions (en combinaison avec les ailes et le nez repliables et l'aérofrein arrière fendu du fuselage). Une autre innovation de Buccaneer était le cordon détonant miniature (MDC) dans la verrière qui fragmenterait la verrière au cas où une éjection était nécessaire, rendant l'éjection à travers la verrière beaucoup plus sûre (depuis utilisé sur le Harrier, le Hawk, le Tornado, etc.). Initialement conçu pour aider à l'éjection sous l'eau, il s'est rapidement rendu compte à quel point il pouvait également être utile hors de l'eau ! Le premier prototype, le XK486, vola le 30 avril 1958 et se produisit à Farnborough en août de la même année.

Extérieurement, les différences évidentes entre ce premier prototype et les Buccaneers ultérieurs étaient la sonde à long nez (mais le nez court) et la jonction aérodynamique simple de l'empennage, ainsi que les petites prises d'air. La production du lot de développement s'est poursuivie, chaque avion semblant subtilement différent - introduisant différentes conceptions d'aérofreins, d'empennage et de nez jusqu'à ce qu'une norme acceptable soit atteinte. Malheureusement, le développement a été entaché par un certain nombre d'incidents, dont les plus graves ont été la perte de trois avions - à commencer par le XK490, le 5e NA.39, qui s'est écrasé en octobre 1959 lorsqu'un pilote d'essai américain a tenté de piloter l'avion dans une configuration aussi pas encore testé et pour lequel il n'avait pas été autorisé - il a décroché à 10 000 pieds et avec une hauteur insuffisante pour récupérer, les deux membres d'équipage ont été tués lorsqu'ils se sont éjectés alors qu'ils étaient à l'envers peu de temps avant que l'avion ne percute le sol. Le premier prototype a été perdu en octobre 1960 lorsque le pilote a senti que l'avion roulait sans son intervention et a déclenché l'éjection. En fait, l'horizon artificiel avait échoué et, volant dans les nuages, le pilote n'a pas pu voir l'horizon réel. Les deux membres d'équipage se sont éjectés avec succès. La perte suivante fut celle du XK529 - le 13ème avion de production, ou avion "12A" (la superstition joue son rôle dans la construction aéronautique !) - s'écrasa à Lyme Bay lors des essais du porte-avions le 31 août 1961, tuant l'équipage. Il avait sur-tourné lors d'un lancement de catapulte, a calé et est tombé dans la mer.


S.1 XN971 du 800 NAS lancé depuis le HMS Eagle, 1964

Les essais de porte-avions avaient commencé en janvier 1960, le premier atterrissage (sur le HMS Victorious) ayant eu lieu le 19. En août de la même année, la Marine a officiellement nommé le nouvel avion Buccaneer S.Mk.1. L'intérêt pour le nouvel avion était fort en Allemagne, mais une combinaison de l'incompétence habituelle du gouvernement britannique et des Allemands souhaitant standardiser sur un seul type d'avion pour la plupart des rôles (le F-104 comme il s'est avéré) signifiait que le Buccaneer a perdu sa chance de servir dans le Marineflieger. Pendant ce temps, l'escadron 700Z a été formé le 7 mars 1961 à RNAS Lossiemouth (commençant ainsi l'association de 33 ans de la station avec la Bucc), et était un escadron d'essai utilisant la technique désormais standard de la Marine d'avoir un escadron initial dédié à l'arrivée de nouveaux avions dans service aussi simple et rapide que possible. La sonde de ravitaillement rétractable s'est avérée problématique, c'est pourquoi une sonde fixe a été introduite, gâchant ainsi les lignes par ailleurs propres du Buccaneer (comme le feraient les balles RWR sur les bords d'attaque des ailes et la jonction de l'empennage). En novembre 1961, les Buccaneers de 700Z étaient peints globalement en blanc anti-flash, signe qu'ils commençaient maintenant à maîtriser le rôle de frappe nucléaire. L'une des nombreuses caractéristiques uniques du Buccaneer était une soute à bombes rotative - de sorte que les armes pouvaient être transportées à l'intérieur, ce qui ne causait aucune pénalité de traînée mais était rapidement abandonnée si nécessaire, sans ouvrir d'énormes portes dans le flux d'air. Conçu de cette façon plus pour un vol fluide et économique vers la cible que pour la furtivité, c'était sans aucun doute un bonus inattendu que cette méthode d'ouverture d'une baie n'ait pas conduit à une augmentation importante de la signature radar de l'avion.

Le premier escadron de Buccaneer opérationnel devait être le 801 NAS. Recevant leurs premiers S.1 en juillet 1962, ils furent d'abord embarqués pour une courte croisière en février 1963. Le 700Z, son travail accompli, avait été démantelé en janvier et ses appareils affectés au 809 NAS, le 'siège' (essentiellement formation des équipages) escadron. Le 801 s'est réembarqué sur le HMS Victorious pour une croisière en Extrême-Orient en août et lors du retour du porte-avions au pays en janvier 1964, la situation dans divers pays d'Afrique de l'Est a obligé le porte-avions à prolonger sa patrouille dans cette zone, le 801 étant en attente pour fournir des renforts. pour les forces terrestres. Dans le cas où aucune action n'a été vue. Le deuxième escadron opérationnel était le 800 NAS, naviguant sur le HMS Eagle en décembre 1964. Alors que le Buccaneer avait maintenant pratiquement remplacé le Scimitar dans le rôle de frappe, l'expérience du 801 dans le climat chaud de l'Extrême-Orient avait montré que le Gyron Junior du Mk.1 Buccaneer les moteurs n'étaient pas assez puissants pour faire descendre un Buccaneer entièrement chargé du pont en toute sécurité, alors Scimitars a accompagné le HMS Eagle pour fournir un service de ravitaillement. Désormais, les Buccaneer S.1 pouvaient décoller avec une charge de carburant plus légère, laissant plus de capacité pour le transport d'armes, et pouvaient être ravitaillés immédiatement après le décollage par les Cimeterres.


Premier vol de la première conversion S.2, XK526 le 17 mai 1963 Blackburn Aircraft Ltd.

Le manque de puissance n'était pas le seul problème du Mk.1. Pour régler le problème du Mk.1 sous-alimenté de manière plus permanente, le développement était en cours pour remotoriser le Buccaneer avec un groupe motopropulseur plus puissant et plus économe en carburant. L'un des problèmes était que le longeron principal comprenait en fait des sections annelées qui contournaient les jetpipes, de sorte que pour éviter une refonte très coûteuse, un moteur de diamètre de jetpipe identique ou plus petit était nécessaire. Finalement, la Spey de Rolls Royce a été choisie, qui, avec un positionnement prudent, s'insèrerait dans les anneaux de longeron, bien qu'une refonte majeure du fuselage central et des prises d'air soit encore nécessaire. Alors que les discussions sur le Mk.2 Buccaneer avaient commencé à la fin de 1959, les travaux de conversion n'ont commencé qu'en janvier 1962, pour s'achever en mai 1963. Le retard a été mis à profit. De nombreux composants du Mk.1 ont été remplacés par des composants plus modernes et plus des versions fiables et un nouveau système de production d'électricité ont également été inclus, ainsi qu'un train d'atterrissage plus solide (en prévision des charges plus élevées que les Mk.2 supporteraient). Plus tard, un radar amélioré et un système d'attaque seraient installés.

Le Mk.2 Buccaneer amélioré a été offert aux Sud-Africains comme un avion idéal pour protéger les voies maritimes autour du Cap et bientôt 16 Buccaneer ont été commandés. Il s'agissait de S.50 - similaires au S.2 mais avec le mécanisme de pliage des ailes qui n'est plus alimenté et avec l'ajout de deux moteurs-fusées à l'arrière du fuselage pour faciliter le décollage sur les aérodromes chauds et élevés. L'un des premiers lots de 8 a été perdu sur le vol de livraison, ne laissant que 15 pour entrer en service avec 24 escadrons. Le gouvernement britannique fit bientôt volte-face et ne permit cependant plus d'en acheter. Pendant ce temps, le service dans la RN se passait bien - le HMS Eagle a relevé le HMS Ark Royal juste à temps pour la déclaration d'indépendance de la Rhodésie en mars 1966. à Lossiemouth en septembre. Alors que le nouveau S.2 avait volé pour la première fois en mai 1963, les essais de porte-avions ne commencèrent qu'en avril 1965 (y compris les essais transpont sur l'USS Lexington plus tard dans l'année). À la fin des essais dans les eaux américaines, un Buccaneer a inscrit le livre des records en volant de Goose Bay, au Canada, directement à sa base de Lossiemouth en Écosse sans ravitaillement. Prenant quatre heures et 16 minutes pour couvrir le voyage de 1 950 milles, c'était le premier avion de la Fleet Air Arm à faire la traversée de l'Atlantique en un seul saut. L'introduction du S.2 en service s'est relativement bien déroulée par rapport au S.1, et l'avion plus puissant est rapidement devenu très populaire.


Blackburn P.150 - un Buccaneer supersonique qui aurait pu répondre à l'exigence TSR2 Roy Boot

À cette époque, le projet TSR2 conforme à la spécification GOR.339 (un avion d'attaque qui aurait pu être décrit comme un « Super-Buccaneer ») était attaqué de nombreux côtés, et l'Amirauté a joué son rôle dans sa chute en poussant pour le Buccaneer comme un avion presque idéal pour répondre à l'exigence, mais coûte beaucoup moins cher que le TSR2 de plus en plus cher. Curieusement, Blackburn n'en a pas pleinement profité. En tout cas, la RAF était extrêmement hostile à l'idée d'exploiter un avion conçu pour la Marine, et elle n'a trouvé aucune faveur auprès d'eux. Alors que Blackburn a produit une brochure pour le ministère de l'Approvisionnement sur le Buccaneer, ils n'ont pas produit de conceptions pour un Buccaneer vraiment amélioré jusqu'à ce que le TSR2 ait déjà été annulé. Parmi les conceptions qui comprenaient une variante de combat (le P.140) et une variante de frappe plus polyvalente (le P.145), le P.150 s'est imposé comme le plus avancé. Cela aurait été un Buccaneer supersonique (mach 1,8) avec un fuselage allongé et de nouvelles ailes pour le rôle de frappe à longue portée (c'est-à-dire le rôle du TSR2, qui sera plus tard rempli par le MRCA, ou Tornado). Cependant, cela n'a jamais quitté la planche à dessin.


S.2 XV155 fait une sale passe par le HMS Victorious en 1966 de la collection de Patrick J. Burke

De retour à 1966, cependant, et un désastre pour la marine - l'examen de la défense du nouveau gouvernement travailliste a annulé le nouveau porte-avions prévu pour la marine (CVA-01 désespérément nécessaire parce que la petite taille des porte-avions existants a entraîné des difficultés dans l'exploitation d'avions gros et lourds tels que le Buccaneer, Sea Vixen et Scimitar) et a commencé le compte à rebours de la réduction de la force de transport existante. Le TSR2 de la RAF avait également été annulé, et après une tentative ridicule de se procurer le F-111 américain, en 1968, on s'est finalement rendu compte que cet avion aussi allait être trop cher et trop tard, et la seule alternative était. le boucanier. Sans aucun doute, l'ironie n'a pas été perdue pour la Marine que la RAF obtenait enfin le Buccaneer qu'elle avait recommandé, mais la Marine perdait entièrement sa capacité à voilure fixe. Une brève place sous les projecteurs a été accordée aux Buccaneers des 800 et 736 NAS lorsqu'ils ont été appelés à bombarder le pétrolier en détresse Torrey Canyon pour le briser et enflammer le pétrole répandu afin de le brûler et d'éviter les dommages côtiers. Le 801 NAS, affecté au HMS Hermes, a été dissous en juillet 1970 après la conversion d'Hermes en porte-avions commando (opération en hélicoptère uniquement). Lorsque le HMS Eagle a été retiré du service en 1972, son escadron Buccaneer, le 800 NAS, a été dissous en février de la même année, tout comme le 736 NAS (l'escadron d'entraînement - l'entraînement devait désormais être assuré par la RAF).

Les Sea Vixens qui avaient été l'homologue des chasseurs Buccaneers en service RN étaient maintenant également retirés avec un seul porte-avions pour les tenir et le US Phantom commandé à la place du P.1154 (un avion VTOL supersonique qui n'est pas différent de l'éventuel Harrier, mais annulé en 1966 aussi), le Phantom remplacerait le Sea Vixen et opérerait avec les Buccaneers du 809 NAS du dernier porte-avions de la RN - le HMS Ark Royal. Le RNAS Lossiemouth a été transféré à la RAF en 1973, et les Buccaneers ont commencé à entrer en service dans la RAF à la fois à partir de nouveaux exemplaires de production et d'anciens exemplaires de la marine. Les exemples de nouvelle construction ont été construits avec une capacité de missile Martel complète et connus sous le nom de S.2Bs ex-marine ont reçu des modifications partielles de Martel et connus sous le nom de S.2As. Au début du processus de construction des Buccaneers pour la RAF, Hawker Siddeley (qui avait alors absorbé Blackburn Aircraft) introduisit la porte bombée de la soute à bombes, contenant un stockage de carburant supplémentaire. Le plan initial était d'utiliser les réservoirs de pantoufles surdimensionnés utilisés par les Sud-Africains, mais sans le moteur-fusée à l'arrière du fuselage, cela entraînait des problèmes de centre de gravité, et la porte bombée s'avéra une solution idéale.


S.2B XV350 transportant 4 Martels sur Holme-on-Spalding-Moor, 1971

Les boucaniers se sont accrochés dans la marine plus longtemps que prévu, étant mis à niveau vers la norme S.2C (similaire au S.2A) et certains vers la norme S.2D (similaire au S.2B). L'utilisation dans le rôle terrestre avec la RAF, en particulier les escadrons de la RAF Allemagne, signifiait que des améliorations de l'ajustement de l'ECM du Buccaneer étaient nécessaires, et celles-ci se sont également répercutées sur les exemples de la marine. La production de nouveaux Buccaneers pour la RAF a cessé en 1977, avec 49 fabriqués (un total de 90 étant en cours d'utilisation lorsque les exemples de l'ex-RN ont été inclus). Lorsque le HMS Ark Royal a accosté pour la dernière fois en 1978, ses Buccaneers et Phantoms ont été transférés à la RAF et le 809 NAS a été dissous. Heureusement, le gouvernement avait conservé un peu de bon sens et un remplacement partiel de la force de transport était bientôt à portée de main sous la forme de nouveaux «croiseurs à pont traversant» (porteurs Harrier).


S.2B XT270 tirant des nacelles de fusée SNEB MoD

À ce moment-là, la RAF avait réalisé à quel point le fait de gagner le Buccaneer avait été un coup de chance, après toute leur hostilité antérieure envers l'avion. La stabilité inégalée à basse altitude du Buccaneer signifiait que les escadrons de la RAF Buccaneer surclassaient systématiquement les autres avions d'attaque à basse altitude et s'en sortaient particulièrement bien aux exercices annuels « Drapeau rouge » au Nevada aux États-Unis. La légende raconte que le Buccaneer peut en fait rouler sur sa propre onde de choc à basse altitude, et reste naturellement à la hauteur où la pression de la vague contrecarre toute tendance à descendre plus bas ! L'escadron 12 avait été le premier escadron de la RAF Buccaneer à se former (en octobre 1969), suivi de la 237 unité de conversion opérationnelle (OCU - pour la formation de nouveaux équipages). 15 et 16 escadrons formés en octobre 1970 et janvier 1971, étant les escadrons de la RAF Allemagne. Les avions des escadrons 15 et 16 avaient souvent la sonde de ravitaillement retirée car le ravitaillement en vol n'était pas pratiqué en Allemagne. 208 escadron formé en juillet 1974 et enfin 216 escadron formé en février 1979 marquant le transfert définitif de toutes les opérations Buccaneer à la RAF.


S.2B aéroporté de la RAF Honington, 1983 collection de Rick Kent

Toute la flotte de Buccaneer a été clouée au sol en février 1980 après qu'un Buccaneer s'est brisé en vol lors d'un exercice Red Flag, tuant l'équipage. L'enquête a révélé de sérieux problèmes de fatigue - une modification apportée à la variante S.2 avait affecté la capacité d'un des espars à faire face au stress et en dehors des 12 et 216 escadrons (escadrons anti-navire qui survolaient principalement la mer et faisaient donc beaucoup moins de manœuvres terrestres difficiles), la plupart des boucaniers ont été touchés. Aucun Buccaneer de la RAF ne volerait à nouveau avant août, lorsque seuls les Buccaneers pas trop gravement touchés étaient autorisés à voler. L'occasion a été saisie pour réduire légèrement la force et l'escadron 216 a été dissous. De nouveaux anneaux de longeron ont été progressivement installés sur la flotte et le fonctionnement avec des bombes à guidage laser (LGB) et le système de désignation Pave Spike a commencé (les LGB ont trouvé la faveur après une certaine utilisation par la RAF Harrier GR.3 lors de la campagne réussie des Malouines de 1982) mais en 1983 Buccaneer les opérations ont été réduites - la tornade était arrivée. L'escadron 15 est passé à l'opération Tornado en juillet, l'escadron 16 a suivi en février 1984. L'escadron 208 a été réaffecté avec le rôle maritime que 216 avait précédemment entrepris, et un programme de mise à niveau des Buccaneers à tâches maritimes a commencé - Martel n'était plus un assez efficace missile, et le Sea Eagle de British Aerospace était le remplaçant idéal (ayant eu un sursis après que l'examen de la défense post-Falklands ait décidé que les missiles air-navire étaient plutôt plus efficaces qu'on ne le pensait !).

En 1986, les Buccaneers restants avaient reçu des mesures d'autodéfense, certains avaient été améliorés pour donner une capacité de missile Sidewinder et la plupart pouvaient transporter des nacelles ALQ-101 ECM et étaient équipés de distributeurs de paillettes et de fusées éclairantes. L'escadron 208 était maintenant entièrement capable de Sea Eagle, mais pas l'escadron 12. 237 OCU a reçu une nouvelle tâche pour le temps de guerre, celle de désigner les cibles des attaques LGB par les avions Jaguar et Tornado. Les différentes évolutions de la flotte Buccaneer avaient toutes pour objectif de maintenir l'avion en service jusqu'en 1993 ou 1995 au plus tard. La scène semblait prête pour que le Buccaneer se retire sans jamais avoir vu l'action avec la RN ou la RAF. Les Sud-Africains, cependant, utilisaient leurs boucaniers avec colère depuis un certain temps - ils ont d'abord été utilisés pour couler deux pétroliers naufragés au large du Cap, puis ils ont été appelés à attaquer des cibles en Angola lors de l'implication de l'Afrique du Sud dans la guerre frontalière angolaise. .Les premières missions étant effectuées début mai 1978, la guerre s'éternisa encore une dizaine d'années. Les boucaniers sud-africains étaient pilotés avec une bravoure époustouflante et se sont rapidement vu accorder un grand respect de la part des Angolais, qui n'ont jamais réussi à abattre aucun des vieux jets coriaces. L'action pour les Buccaneers de la RAF attendra encore quelques années - lorsque Saddam Hussein s'est réveillé un matin de 1990 et a décidé qu'envahir le Koweït serait plus amusant que de gazer sa propre population, les Buccaneers ne faisaient pas partie des avions de la RAF initialement déployés dans le Golfe. Cependant, ils ont été soudainement appelés le 23 janvier 1991 à fournir une désignation laser pour les escadrons de Tornado. En 3 jours, les équipes de la RAF Lossiemouth avaient préparé six avions (nouvellement peints en rose désert, équipés de nouvelles radios sécurisées, de bouts d'aile S.1 à l'ancienne pour une conduite plus douce sur le sol plat du désert et des paillettes et des fusées éclairantes plus récentes distributeurs) et les a envoyés en Arabie saoudite. Six autres ont suivi et la première mission a été effectuée le 2 février. En 216 sorties, les Buccaneers âgés ont désigné des cibles pour 169 LGB livrés par Tornado et les Buccaneers ont également largué 48 LGB eux-mêmes, sans aucune perte.

Connue sous le nom de "Grandma's Finest Hour", la guerre du Golfe avait à la fois prouvé l'excellence du boucanier dans le rôle d'attaque (même si ce n'était pas le rôle de bas niveau qu'il avait toujours joué jusque-là) mais elle avait également prouvé l'excellence d'un autre morceau de kit - le système de désignation laser TIALD installé expérimentalement sur quelques Tornados. Le Tornado étant également converti pour avoir la capacité Sea Eagle, les jours du Buccaneer étaient comptés.


S.50 tirant des nacelles de roquettes au cours de la dernière année d'exploitation de la SAAF feu Herman Potgieter

Les Sud-Africains ont retiré leurs derniers exemplaires le 30 juin 1991 et les 237 OCU de la RAF ont été dissous en octobre 1991, sa tâche d'entraînement n'étant plus nécessaire. 12 escadron dissous en octobre 1993, 27 escadron le remplaçant (avec Tornados). Avec des problèmes avec l'attaque maritime Tornado - l'escadron GR.1B - 208 a persévéré. Un nouvel escadron 12 a été formé en janvier 1994 avec des Tornado GR.1B à Lossiemouth et a commencé sa période de préparation. Au cours des dernières semaines de service, certains des Buccaneer du 208 ont été peints dans des couleurs reflétant l'utilisation du Buccaneer par la RN et la RAF au fil des ans, mais tout s'est terminé en mars 1994 lorsque le nouveau 12 escadron est devenu pleinement opérationnel. C'est un hommage aux concepteurs du Buccaneer que non seulement le remplaçant du Tornado n'a pas la portée du Buccaneer, mais il ne pouvait pas transporter autant de missiles Sea Eagle !


Comment tout se termine - Le nez boucanier dans une casse à Elgin près de Lossiemouth, 10 août 1997 auteur

Ce n'était pas tout à fait la fin du vol des Buccaneers au Royaume-Uni - trois avions utilisés pour les travaux de recherche et développement volaient toujours, et ont continué à le faire jusqu'en octobre 1994, lorsqu'un dernier survol a été effectué par tous les trois au-dessus du HMS Ark Royal. Le cycle de production total avait été de 211 exemplaires. Au moment de la rédaction, il n'en existe pas plus de 40, le reste ayant été perdu dans des accidents ou, pour la plupart, mis au rebut.

Et ces trois derniers flyers ? Eh bien, si vous voulez voir l'un d'entre eux voler, vous feriez mieux d'aller en Afrique du Sud - où ils ont rejoint la collection de jets classiques en état de navigabilité de Mike Beachyhead. L'un d'eux a volé dans des mains civiles au Royaume-Uni en 2002 avant de partir pour l'Afrique du Sud, mais l'action de Buccaneer au Royaume-Uni s'est limitée au trio d'exemples routables à Bruntingthorpe. Hawker Hunter Aviation à Scampton a un Buccaneer dans sa flotte, qu'ils espéraient remettre en vol pour des essais et des travaux de simulation de défense, mais à ce jour, aucun contrat approprié ne s'est concrétisé.


Au recensement de 2001, Blackburn avait une population de 105 085, tandis que l'arrondissement plus large de Blackburn avec Darwen avait une population de 148 850. [5] Blackburn avait une population de 117 963 en 2011, [1] avec 30,8 % de personnes d'origines ethniques autres que les Britanniques blancs. [6]

Ancienne ville de moulins, les textiles sont produits à Blackburn depuis le milieu du XIIIe siècle, lorsque la laine était tissée dans les maisons des gens dans le système domestique. Les tisserands flamands qui s'installèrent dans la région au XIVe siècle contribuèrent au développement de l'industrie artisanale de la laine. [7] La ​​période de croissance et de développement la plus rapide de l'histoire de Blackburn a coïncidé avec l'industrialisation et l'expansion de la fabrication de textiles.

Le secteur textile de Blackburn est tombé en déclin à partir du milieu du XXe siècle et a par la suite fait face à des défis similaires à ceux d'autres villes post-industrielles du nord, notamment la désindustrialisation, la privation économique et les problèmes de logement. Blackburn a fait l'objet d'investissements et de réaménagements importants depuis 1958 grâce à un financement gouvernemental et au Fonds européen de développement régional. [8]

Toponymie Modifier

Blackburn a été enregistré dans le Domesday Book sous le nom de Blacheborne en 1086. Les origines du nom sont incertaines. Il a été suggéré qu'il pourrait s'agir d'une combinaison d'un mot en vieil anglais pour blanchiment, avec une forme du mot « brûler », qui signifie flux, et pourrait être associé à un processus de blanchiment. Alternativement, le nom de la ville peut simplement signifier « brûlure noire » ou « flux noir ». [9] [10] [11]

Préhistoire Modifier

Il y a peu de preuves d'établissement préhistorique dans la vallée de Blakewater, dans laquelle Blackburn s'est développé. Des preuves d'activité sous la forme de deux sépultures d'urnes ont été découvertes à l'âge du bronze dans les collines autour de Blackburn. En 1879, une urne cinéraire a été découverte dans un tumulus à Revidge, au nord de la ville, une autre a été fouillée en 1996 au cimetière de Pleeasington, à l'ouest de la ville, par le fossoyeur Grant Higson. [12] La présence d'une source sacrée, peut-être utilisée pendant l'âge du fer, témoigne d'une activité préhistorique dans le centre-ville, à All Hallows Spring sur Railway Road. [13]

Epoque romaine Modifier

Blackburn est situé à l'endroit où une route militaire romaine traversait la rivière Blakewater. La route reliait Bremetennacum Veteranorum (Ribchester) et Mamucium (un important fort romain qui occupait Castlefield à Manchester). Le tracé de la route passait à l'est de la cathédrale de Blackburn et traversait probablement la rivière dans le quartier de Salford, juste à l'est du centre-ville moderne. [n 2] Il n'est pas clair si la route est antérieure à la colonisation. [10] [14] [n 3]

Source du temple romain à All Hallows Modifier

All Hallows Spring a été fouillé par des antiquaires en 1654 et contenait une pierre gravée commémorant la dédicace d'un temple à Sérapis par Claudius Hieronymus, légat de la Legio VI Victrix. [14] [16]

Moyen Âge Modifier

On pense que le christianisme est arrivé à Blackburn à la fin du 6ème siècle, soit en 596 (car il existe une trace d'une "église de Blagbourne" cette année-là) ou en 598 après JC. [17] [18] [19] La ville était importante pendant l'ère anglo-saxonne quand le Blackburnshire Hundred est entré en existence comme une division territoriale du royaume de Northumbria. [19]

Le nom de la ville apparaît dans le Domesday Book comme Blachebourne, un manoir royal à l'époque d'Édouard le Confesseur et de Guillaume le Conquérant. Les preuves archéologiques de la démolition de l'église paroissiale médiévale sur le site de la cathédrale en 1820 suggèrent qu'une église a été construite à la fin du XIe ou au début du XIIe siècle. [19] Une croix de marché a également été érigée à proximité en 1101. [20] Le manoir est entré en possession d'Henry de Blackburn, qui l'a partagé entre ses deux fils. Plus tard, une moitié a été accordée aux moines de l'abbaye de Stanlow et cette moitié a ensuite été accordée aux moines de l'abbaye de Whalley. Au XIIe siècle, l'importance de la ville décline lorsque Clitheroe devient le centre régional. [19] En plus d'un règlement dans la zone du centre-ville, il y avait plusieurs autres domiciles médiévaux à proximité.

Révolution industrielle et textiles Modifier

La fabrication de textiles à Blackburn date du milieu du XIIIe siècle, lorsque la laine produite localement par les agriculteurs était tissée dans leurs maisons. Les tisserands flamands qui s'installèrent dans la région au 14ème siècle développèrent l'industrie. En 1650, la ville était connue pour la fabrication de « chèques Blackburn » bleus et blancs, et les « gris Blackburn » sont devenus célèbres peu de temps après. [7] Vers la première moitié du XVIIIe siècle, la fabrication de textiles était devenue la principale industrie de Blackburn. [21] Du milieu du 18e au début du 20e siècle, Blackburn est passé d'une petite ville de marché à "la capitale mondiale du tissage", et sa population est passée de moins de 5 000 à plus de 130 000. [22]

Répertoire géographique des îles britanniques de John Bartholomew fournit un profil de Blackburn en 1887 :

Blackburn. parl. et mun. bor., paroisse et canton, NE. Lancashire, 9 miles (14 km) [14 km] E. de Preston et 210 miles (340 km) [340 km] NW. de Londres par chemin de fer - par., 48 281 acres, pop. 161 617 canton, 3681 acres, pop. 91 958 bor., 6974 acres, pop. 104 014 4 banques, 2 journaux. Jours de marché, mercredi et samedi. C'est l'un des principaux sièges de la fabrication du coton, en plus de produire du calicot, de la mousseline, etc., il y a plus de 140 moulins au travail. Il y a aussi des usines de fabrication de machines à coton et de machines à vapeur. B. a été associé à de nombreuses améliorations dans le mfr. de coton, parmi lesquels l'invention (1767) de la « jenny filante » qui a été inventée dans la ville voisine d'Oswaldtwistle par James Hargreaves, décédé en 1770. Il y a plusieurs belles églises et bâtiments publics. Un parc de la société (50 acres) se trouve à la périphérie de la ville. Plusieurs lignes de chemin de fer convergent ici et passent par une gare principale appartenant au Lancashire et au Yorkshire Ry. Co. B. renvoie 2 députés au Parlement. [23]

À partir de 1750 environ, la fabrication de textiles de coton se développa rapidement. Fournis en coton par les marchands et payés à la pièce, les villageois filaient le coton en fil et le tissaient en tissu. Les marchands s'arrangeaient pour que le tissu soit blanchi et teint.

Après 1775, des filatures sont construites dans la commune. Les premières filatures étaient des conversions d'entrepôts. La première filature spécialement conçue a été construite en 1797 et en 1824, il y en avait 24. Le nombre de broches a atteint 2,5 millions en 1870 et des filatures ont été construites jusqu'à cette époque – 24 depuis 1850. La filature a diminué entre 1870 et 1900 lorsque le secteur a été transféré au sud du Lancashire. [24]

À Blackburn, au XVIIIe siècle, le tissage était principalement effectué par des tisserands travaillant à la main depuis leurs propres chalets. Cependant, à mesure que les métiers à tisser mécaniques ont été introduits dans les usines après 1825, le pourcentage de tisserands à main a commencé à diminuer et cela s'est produit plus rapidement dans les zones plus proches de la ville. Les tisserands à tisser à la main ont continué à constituer une partie importante de la main-d'œuvre dans les zones rurales périphériques. Le dernier atelier de métiers à tisser à Blackburn a fermé en 1894. [25]

Années 1800 Modifier

En 1807, la brasserie Daniel Thwaites & Co a été créée. La société est toujours en activité aujourd'hui et est maintenant basée à Sykes Holt à Mellor. [26]

Les améliorations apportées au métier à tisser mécanique au début des années 1840 et la construction d'une ligne de chemin de fer en 1846 ont entraîné une augmentation des investissements dans les métiers à tisser mécaniques à Blackburn au cours de la seconde moitié de cette décennie. Le chemin de fer a apporté des opportunités d'expansion du commerce du coton et, au cours des décennies suivantes, de nombreuses nouvelles usines ont été construites : [27] entre 1850 et 1870, 68 usines de tissage uniquement et quatre usines de tissage/filature combinées ont été construites et neuf usines de tissage ont été construites par décennie. entre 1870 et 1890. [28]

L'amélioration de l'efficacité des métiers à tisser signifie que le tissage, la principale source de richesse et de revenus pour les tisserands à main, a commencé à passer de l'industrie artisanale aux usines. [29] Cela a conduit à des taux de chômage élevés : selon les chiffres publiés en mars 1826, environ 60 pour cent de tous les tisserands à main à Blackburn et Rishton, Lower Darwen et Oswaldtwistle étaient au chômage. [30] Le chômage élevé a conduit aux émeutes des tisserands du Lancashire. À 15h00 le 24 avril 1826, une foule arrive à Blackburn après avoir attaqué des métiers à tisser électriques à Accrington. En se rendant à l'usine Jubilee de Bannister Eccles sur Jubilee Street, la foule a détruit 212 métiers à tisser électriques en l'espace de 35 minutes. Ils ont ensuite tourné leur attention vers l'usine Park Place de John Houghton and Sons, située à proximité, et ont détruit 25 autres métiers à tisser, avant de chercher plus de machines à attaquer. La foule a commencé à se disperser vers 18h00, les troupes étant arrivées à 15h30 pour tenter de réprimer les émeutes. [31]

Déclin de l'industrie cotonnière au XXe siècle Modifier

En 1890, la Chambre de commerce de Blackburn avait reconnu que la ville était trop dépendante de l'industrie du coton, mettant en garde contre les dangers de « n'avoir qu'une corde à son arc à Blackburn ». [32] L'avertissement s'est avéré prophétique lorsque, en 1904, une crise a frappé l'industrie du coton et d'autres industries qui en dépendent, telles que l'ingénierie, la brasserie et la construction. [33] En 1908, une autre crise a vu 43 usines arrêter la production et un quart des métiers à tisser de la ville étaient inactifs. [34]

Pendant la Première Guerre mondiale, la suspension du commerce avec l'Inde a entraîné l'expansion de l'industrie cotonnière de l'Inde coloniale britannique aux dépens de celle de la Grande-Bretagne [36] et l'imposition d'un droit d'importation de 11 % par le gouvernement britannique colonial a entraîné un effondrement dramatique de commerce en 1921, situation qui s'est aggravée en 1922 après que le gouvernement indien eut porté les droits de douane à 14 pour cent. Cela a fait passer le nombre de moulins arrêtés à 47, avec 43 000 métiers à tisser inactifs. [37] Deux ans après le début de la crise, Foundry et Limbrick Mills sont devenus les premiers à fermer définitivement. [36]

Peu de temps après, en 1926, la grève générale a vu la production suspendue dans la moitié des usines de la ville et 12 000 chômeurs. [36]

En 1927, Matthew Brown & Co. a déménagé dans la Lion Brewery de la ville, sur Coniston Road, à la suite de l'acquisition du brasseur local Nuttall & Co. citation requise ]

En 1928, il y a eu un autre effondrement de la production textile et une autre grève en 1929 après que les employeurs ont demandé une baisse de salaire de 12% 40 000 travailleurs du coton ont fait grève pendant une semaine et huit usines ont fermé, faisant 28 fermetures en six ans. [36] Au début de 1930, 50 usines avaient fermé et 21 000 personnes étaient au chômage. [36] Une crise financière en 1931 a conduit à 24 000 chômeurs, avec 1 000 maisons et 166 magasins vides dans la ville. [38] Au total, 26 usines ont fermé entre 1930 et 1934. [36]

1948 prise d'empreintes en masse

Blackburn est devenue la première ville à entreprendre le relevé massif des empreintes digitales des personnes après le meurtre de June Anne Devaney en mai 1948. [39] June Anne Devaney était une patiente de trois ans à l'hôpital Queens Park lorsqu'elle a été enlevée de son lit de camp et assassinée. dans l'enceinte de l'hôpital le 15 mai 1948. Les empreintes digitales sur une bouteille sous son lit de camp ont conduit la police à prendre les empreintes digitales de chaque homme de plus de 16 ans qui était présent à Blackburn les 14 et 15 mai 1948. Après avoir pris plus de 46 500 empreintes digitales, un match a été réalisé avec Peter Griffiths, un ancien militaire de 22 ans. Griffiths a admis sa culpabilité et son procès a déterminé s'il était sain d'esprit ou non. Après avoir délibéré pendant 23 minutes, le jury l'a trouvé sain d'esprit et il a été pendu à la prison de Liverpool le vendredi 19 novembre 1948. Après sa condamnation, la police a détruit toutes les empreintes digitales qu'ils avaient prises. [40] [41]

1948-1999 Modifier

Entre 1948 et 1950, l'industrie textile a connu un bref boom d'après-guerre, au cours duquel les ventes ont augmenté, les méthodes de formation de l'industrie se sont améliorées et les métiers à tisser automatiques ont été introduits, ce qui a permis à un seul tisserand de contrôler 20 à 25 métiers à tisser. Les hangars à métiers à tisser ont été reconstruits pour abriter de nouveaux métiers à tisser plus grands. [42] Malgré le boom d'après-guerre, l'industrie du coton a continué à décliner et seulement 25 de la population de la ville étaient employés dans le textile en 1951, ce chiffre était de 60 pour cent jusqu'au début de la Grande Dépression en 1929. [43 ] En 1952, le nombre de tisserands est passé de 10 890 à 9 020. [44] En 1955, plus de tissu a été importé d'Inde qu'il n'en a été exporté [44] et entre 1955 et 1958, 16 autres usines ont fermé. En 1959, en partie à cause de la réorganisation de l'industrie textile à la suite de la Loi sur les textiles, 17 autres usines ont fermé. [45] En 1960, 30 moulins opéraient à Blackburn. [46]

Les fermetures se sont poursuivies dans les années 1960 avec la fermeture de The Parkside, Fountains, Malvern et Pioneer Mills en 1964. [47] En 1967, l'usine Eclipse de Feniscowles a fermé, incapable de rivaliser avec le tissu importé vendu neuf pence moins cher par mètre que ce que l'usine pouvait produire. À la fin de cette année, il y avait 26 moulins en activité. [48] ​​Les années 1970 ont vu d'autres fermetures et le nombre d'ouvriers du textile à Blackburn a été réduit à 6 000 en janvier 1975, l'année où les usines d'Albion et d'Alston ont arrêté la production avec la perte de 400 emplois. [35] [49] En 1976, 2 100 métiers à tisser étaient en activité dans la ville, contre 79 405 en 1907. [50]

21e siècle Modifier

Blackburn est administré par Blackburn avec l'autorité unitaire de Darwen, qui englobe Blackburn et la petite ville de Darwen au sud. La ville envoie un membre du Parlement (MP) à la Chambre des communes.

Gouvernement local Modifier

Le conseil a été élu « par tiers » depuis 1996 [n 4] Dans son évaluation globale des performances (CPA) de 2007, la Commission d'audit a décrit le conseil comme « s'améliorant bien » et lui a attribué la note de performance globale « quatre étoiles » la plus élevée. [51]

Bien que les services aux enfants, les soins sociaux pour adultes et les résultats du GCSE aient été salués, la commission a souligné que des « problèmes de santé importants » et des « niveaux accrus de victimes répétées de violence domestique » étaient des sujets de préoccupation. [51] Malgré des performances généralement bonnes, les niveaux de satisfaction globale des utilisateurs envers le conseil sont inférieurs à la moyenne et ne s'améliorent pas. [51] L'arrondissement a le statut de Beacon Council et partage ses meilleures pratiques en matière de politique éducative avec d'autres conseils dans le cadre du programme. [52]

Représentation parlementaire Modifier

La circonscription historique de Blackburn a été créée pour les élections générales de 1832 et a envoyé deux députés à Westminster jusqu'à ce qu'elle soit abolie en 1950 et remplacée pour une législature par deux nouvelles circonscriptions uninominales, Blackburn East et Blackburn West. Lors des élections générales de 1955, Blackburn East et Blackburn West ont été fusionnés dans la circonscription moderne qui est relativement bien formée et renvoie un seul député.

Armoiries Modifier

Les armoiries de l'ancien Blackburn Borough Council comportent de nombreux emblèmes distinctifs. [53] Le blason des armes est : D'argent à une fesse ondée de sable entre trois abeilles volant au naturel sur un chef de sinople au clairon enfilé d'argent entre deux fusils d'or. Sur le cimier, une couronne de couleurs une navette ou sur celle-ci une colombe aux ailes élevées d'argent et tenant dans le bec le fil de la navette reflété sur le dos et un rameau d'olivier au naturel. La devise latine de la ville est Art et travail, correctement traduit par "Par l'art et par le travail" mais souvent traduit par "Par l'habileté et le travail acharné". [54]

La devise, accordée le 14 février 1852 à l'ancien arrondissement de Blackburn, est poignante, car Blackburn, autrefois une petite ville, avait pris de l'importance grâce à l'énergie et à l'entreprise de ses fileurs et fabricants, combinées à l'habileté et au travail de ses ouvriers. . [ citation requise ] L'arrondissement de Blackburn a été formé par la fusion de l'arrondissement du comté de Blackburn, l'arrondissement de Darwen, une partie du district urbain de Turton et les paroisses de Yate et Pickup Bank, Eccleshill, Livesey, Pleeasington et Tockholes du district rural de Blackburn. [55]

Le conseil de Blackburn et son successeur ont été majoritairement contrôlés par le Parti travailliste depuis 1945 et de façon continue pendant 19 ans jusqu'en mai 2007, date à laquelle il n'est tombé dans aucun contrôle global. [56] [57] UKPollingReport caractérise la circonscription de Blackburn comme "un mélange de quartiers défavorisés du centre-ville dominés par des électeurs musulmans, des zones de classe ouvrière blanche et des banlieues votantes conservatrices". [58] Jusqu'en 2015, le député était l'ancien secrétaire d'État à la justice et l'ancien ministre des Affaires étrangères Jack Straw. Parmi les anciens députés de Blackburn figurent l'ancienne ministre travailliste Barbara Castle de 1945 à 1979. [ citation requise ] La répartition des sièges en mai 2018 était de 44 sièges pour le Parti travailliste, 17 pour les conservateurs et 3 pour les libéraux-démocrates.

Dans les années 1970, Blackburn a connu sa première vague importante d'immigration asiatique [ citation requise ] et est devenu un centre d'intérêt pour la politique d'extrême droite. En 1976, deux conseillers du Parti national ont été brièvement élus, dont John Kingsley Read. [ citation requise ]

En juillet 1992, des jeunes blancs et asiatiques se sont révoltés pendant plusieurs nuits à Blackburn, avec des incidents, notamment un incendie criminel dans un café qui aurait été un lieu de rencontre pour les Asiatiques locaux impliqués dans le crime organisé. [59]

Bien que certaines villes du nord de l'Angleterre aient subi des émeutes raciales à l'été 2001, les rues de Blackburn n'étaient pas perturbées et la perturbation des émeutes de l'été 2011 était minime. [ citation requise ]

La prochaine résurgence de soutien à l'extrême droite est survenue en 2002. Les libéraux-démocrates sortants ont été poussés à la troisième place derrière les travaillistes. Commentant les élections, le député de Blackburn Jack Straw a déclaré : « C'est très triste. Nous avions l'extrême droite à Blackburn il y a 26 ans lorsqu'ils ont remporté deux sièges à Shadsworth. Mais là, toute la communauté a décidé qu'elle ne l'aurait pas. ne dites jamais qu'ils ne mettront pas de candidats à Blackburn, mais nous travaillerons dur sur les relations avec la communauté. » [60]

Jusqu'à avant 2008, le conseil comptait deux membres pour le premier parti d'Angleterre, Mark Cotterill pour le quartier de Meadowhead et Michael Johnson pour Fernhurst. Mark Cotterill s'est depuis retiré et Michael Johnson a rejoint le parti For Darwen. Les membres du BNP ont remporté un siège au conseil de la ville en novembre 2002 à la suite des élections de mai qui ont vu trois de leurs collègues élus dans la ville voisine de Burnley. Robin Evans du BNP a obtenu une majorité de 16 voix dans le quartier de Mill Hill avec deux recomptages à la suite d'une campagne utilisant des réunions de pub et des tracts. [61] Robin Evans a démissionné du parti en octobre 2003. [62]

Bien que la ville de Preston, le centre administratif du Lancashire, soit située à environ 15 km à l'ouest, Blackburn est la plus grande municipalité de ce qu'on appelle l'East Lancashire. La ville est délimitée de l'autre côté par des villes plus petites, dont Accrington à l'est et Darwen au sud. Blackburn avec Darwen forme une autorité unitaire. Le village de Wilpshire est situé à 2 + 1 ⁄ 2 miles (4 km) au nord de Blackburn, et est en partie contigu (touchant au développement) cependant dans le district du gouvernement local de Ribble Valley. Les autres villages voisins sont Langho, à environ 2 km au nord-est, et Mellor au nord-ouest.

Les petites villes de Rishton, à l'est, et de Great Harwood, au nord-est, se trouvent toutes deux dans le district d'administration locale de Hyndburn. 11 milles (18 km) plus à l'est [ éclaircissements nécessaires ] se trouve la ville de Burnley. [63]

Géologie et terrain Modifier

Situées au milieu des collines de l'East Lancashire, certaines zones de la ville sont caractérisées par des pentes abruptes. Le centre-ville se situe dans une plaine de 91 à 110 m d'altitude entourée de collines. Le Revidge au nord peut être atteint par une montée raide jusqu'à Montague Street et Dukes Brow pour atteindre un sommet de 218 mètres (715 pieds) au-dessus du niveau de la mer. [n 5] [64]

À l'ouest, la colline boisée de Billinge dans Witton Country Park mesure 245 mètres (804 pieds) de haut, tandis que le Royal Blackburn Teaching Hospital est situé à l'est de la ville à un point de vue de 202 mètres (663 pieds). [64] Ces chiffres peuvent être considérés dans le contexte d'autres collines et montagnes du Lancashire, notamment Great Hill à 456 mètres (1 496 pieds), Winter Hill à 456 mètres (1 496 pieds), Pendle Hill à 557 mètres (1 827 pieds) et Green Hill à 628 mètres (2060 pieds).

La rivière Blakewater, qui donne son nom à la ville, descend des landes au-dessus de Guide, puis traverse les régions de Whitebirk, Little Harwood, Cob Wall et Brookhouse jusqu'au centre-ville. La rivière est percée d'un ponceau et passe sous terre dans le centre-ville, sous la rue Ainsworth et entre la cathédrale de Blackburn et le boulevard. Du côté ouest du centre-ville, le Blakewater continue à travers la région de Wensley Fold avant de rejoindre la rivière Darwen à l'extérieur de Witton Country Park. Le Darwen se jette dans la rivière Ribble à Walton-le-Dale. [ citation requise ]

La géologie de la région de Blackburn fournit de nombreuses ressources qui ont soutenu son développement en tant que centre de fabrication pendant la révolution industrielle. Des filons de charbon exploitables sont utilisés depuis le milieu du XVIe siècle. [65] Les mesures de charbon dans la région recouvrent le Millstone Grit qui a été extrait dans le passé pour les meules et, avec les gisements de calcaire locaux, utilisé comme matériau de construction pour les routes et les bâtiments. De plus, il y avait des gisements de minerai de fer dans les districts de Furness et d'Ulverston. [66]

La région de Blackburn a été soumise à la glaciation au cours de l'ère glaciaire du Pléistocène, et le substrat rocheux de grès et de schiste est recouvert dans une grande partie de la région par des dépôts glaciaires appelés till (également appelé « argile à blocs ») d'épaisseur variable jusqu'à plusieurs dizaines de pieds. L'épandage glaciaire (sable et gravier) se produit également en petites parcelles, y compris le long du ruisseau Grimshaw. [67] [68] [69]

Ceinture verte Modifier

Blackburn se trouve dans une région de la ceinture verte qui s'étend dans les comtés environnants plus larges et est en place pour réduire l'étalement urbain, empêcher les villes des agglomérations voisines du Grand Manchester et du Merseyside de se rapprocher davantage, protéger l'identité des communautés périphériques, encourager la réutilisation des friches industrielles, et préserver la campagne environnante. Ceci est réalisé en limitant le développement inapproprié dans les zones désignées et en imposant des conditions plus strictes sur la construction autorisée. [70]

Des zones importantes de ceinture verte existent dans l'arrondissement, à l'ouest et au sud de Blackburn entourant Witton Country Park et la paroisse de Pleeasington, avec d'autres paroisses de l'arrondissement contenant des portions de ceinture verte, Tockholes, Eccleshill, Yate et la paroisse de Pickup Bank, Livesy, Darwen, avec North Turton largement couvert. La ceinture verte a été tracée pour la première fois en 1982 sous le Conseil du comté de Lancashire [70] et la taille de l'arrondissement en 2017 s'élevait à quelque 5 260 hectares (52,6 km 2 20,3 milles carrés). [71]

Au moment du recensement du gouvernement britannique en 2001, Blackburn, définie comme une zone urbaine, avait une population de 105 085 et une densité de population de 11 114/sq mi (4 291/km 2 ). [2] Selon d'autres statistiques du même recensement, définissant cette fois Blackburn comme une circonscription parlementaire de Westminster, la population était de 69,22 pour cent de Blancs britanniques (moyenne nationale pour l'Angleterre de 89,99 pour cent) avec une importante population indienne (14,31 pour cent) et pakistanaise ( 11,45 pour cent ) des minorités ethniques. [72] 12,33 pour cent de la population est née en dehors de l'Union européenne. [73] En termes de religion, 57,53 pour cent des résidents étaient chrétiens (moyenne pour l'Angleterre 71,74 pour cent), 25,74 pour cent musulmans (moyenne pour l'Angleterre 3,1 pour cent) et 15,98 % sans religion ou non déclaré. [74]

En ce qui concerne l'activité économique des 16-74 ans, le recensement de 2001 indique que 33,93 pour cent étaient des salariés à temps plein (moyenne pour l'Angleterre 40,81 pour cent), 11,72 pour cent à temps partiel, 5,97 pour cent des travailleurs indépendants (moyenne pour l'Angleterre 8,32 pour cent) et 4,5 pour cent de chômeurs (moyenne pour l'Angleterre 3,35 pour cent). [75]

Le recensement de 2001 enregistre également le grade social des 72 418 personnes âgées de 16 ans et plus de la circonscription : selon le système des grades sociaux du NRS, 10 748 ont été classés en AB (supérieur et intermédiaire cadre/administratif/professionnel), 17 514 en C1 (encadrement, cadres/administratifs/professionnels), 11 691 en C2 (ouvriers qualifiés), 19 212 en D (ouvriers semi-qualifiés et non qualifiés) et 13 253 en E (allocations de l’État, chômeurs, ouvriers les moins qualifiés). [76]

De plus, Blackburn avec Darwen Borough Council gère un site pour les gitans et les voyageurs, dans le quartier Ewood de la ville. [77]

Le recensement de 2011 a montré qu'il y avait une augmentation du nombre de personnes appartenant à des minorités ethniques vivant dans la région de Blackburn avec Darwen. Les résultats ont montré que 31 pour cent des habitants de la région appartenaient à une minorité ethnique, 66,5 pour cent étant définis comme des Britanniques blancs. [78] Cela équivaut à environ 45 500 personnes au sein de Blackburn, Darwen étant d'un groupe ethnique minoritaire - un niveau trois fois supérieur à la moyenne du Lancashire et du reste de la région. [79]

En 2011, Blackburn comptait 117 963 résidents, dont : [1]

Il existe un contraste distinct entre les différentes zones avec des groupes ethniques en raison de la ségrégation. Les zones au sud et à l'ouest du centre-ville, comme Ewood, ont une majorité autochtone, tous les quartiers de la région étant composés à plus de 85 % de Blancs britanniques. En revanche, la plupart des quartiers au nord et à l'est du centre-ville ont une majorité asiatique, mais aussi une petite mais croissante communauté de personnes originaires d'Europe continentale.

À partir de 2007, le centre-ville a fait l'objet d'un investissement de plusieurs millions de livres, et Blackburn avec le conseil de Darwen ont déjà effectué des rénovations et des rénovations de lieux publics clés, notamment le quartier de Church Street avec ses pavillons art déco classés Grade II [80] Waterloo Pavilions complété par du mobilier urbain et des sculptures. En 2006, The Mall Blackburn (anciennement connu sous le nom de Blackburn Shopping Centre) était le principal centre commercial de Blackburn avec plus de 130 magasins et 400 autres points de vente à proximité. [81] en juin 2011, Blackburn Market a ouvert dans un nouveau site sous le centre commercial [82] et ouvert six jours par semaine (lundi-samedi). Le marché précédent était basé de l'autre côté d'Ainsworth Street. Il a ouvert ses portes sur ce site en 1964, où il y avait un marché de trois jours (mercredi, vendredi et samedi) et le Marché couvert (lundi-samedi).

Le centre-ville a été agrandi par la construction du développement commercial de Grimshaw Park (y compris Blackburn Arena) dans les années 1990. [ citation requise ] Le Townsmoor Retail Park et le Peel Leisure and Retail Park adjacents sont des développements plus récents. [ citation requise ]

en mai 2008, l'un des magasins les plus connus de la ville, le magasin de chaussures Tommy Ball's, a fermé pour cause d'insolvabilité. [83] Le magasin le plus ancien de la ville, Mercer & Sons, a également fermé après une baisse des ventes imputée à la crise du crédit. Il a ouvert ses portes en 1840 et était à l'origine un quincaillier, mais il s'est reconverti dans la vente de jouets, d'articles ménagers et de quincaillerie. En janvier 2009, les dirigeants de l'entreprise ont annoncé la fermeture du magasin après une consultation statutaire de 30 jours, à moins qu'ils ne changent d'avis ou qu'un repreneur ne soit trouvé. [84]

Les marchés continuent d'offrir une large gamme de produits locaux, tels que les fromages du Lancashire, les tripes, le bœuf Bowland et l'agneau. L'étal de Sarsaparilla de Walsh a décidé de ne pas se joindre au déménagement dans le centre commercial Mall en 2011, [ citation requise ] et ouvre six jours par semaine. [85]

Les principaux employeurs de Blackburn sont : Blackburn College, Thwaites Brewery, BAE Systems (site de l'aérodrome de Samlesbury, situé à Samlesbury, au nord-ouest de Blackburn) Blackburn avec le Darwen Borough Council et le East Lancashire Hospitals NHS Trust (basé au Royal Blackburn Hospital). [ citation requise ]

Parc commercial de Drumstone proche du centre ville dispose de débouchés commerciaux. [ citation requise ]

De nombreux parcs d'activités existent dans et autour de la ville. [ citation requise ]

Le canal de Leeds et Liverpool traverse Blackburn de Feniscowles au sud-ouest à Whitebirk au nord-est, longeant le centre-ville à l'est de la gare de Blackburn. Cette importante artère industrielle précoce est arrivée en 1810 et est devenue le principal centre de croissance industrielle au XIXe siècle, avec du coton brut importé via Liverpool. [ citation requise ] Alors qu'il a été délaissé à la suite du déclin industriel de la région, le tronçon Blackburn a bénéficié de plusieurs projets de régénération depuis les années 1990. Les amarres résidentielles de British Waterways se trouvent au pont Finnington Lane, à l'extrémité ouest de l'arrondissement.

L'autoroute M65 passe au sud de Blackburn. Il s'étend de Colne, à environ 27,4 km au nord-est de Blackburn, jusqu'à un point proche du village de Lostock Hall près de Preston, à environ 19,3 km à l'ouest. La jonction six de l'autoroute est située à l'extrémité est de Blackburn, près de la zone d'Intack, les jonctions cinq et quatre sont situées au sud, près du village de Guide et de la région de Lower Darwen respectivement et la jonction trois est située à la bordure sud-ouest. de la ville, à proximité de la zone Feniscowles. La M65 relie Blackburn au réseau autoroutier national, se connectant à la jonction neuf de la M61 et à la jonction 29 de la M6.

D'autres routes principales dans et autour de Blackburn incluent l'A666 et l'A677. L'A666 part de l'A59 près du village de Langho, à environ 6,0 km au nord-ouest de Blackburn. Elle traverse le centre-ville et continue vers le sud à travers les villes de Darwen et Bolton, puis vers le sud-ouest jusqu'à la ville de Pendlebury, près de Manchester, où elle rejoint l'A6 à Irlams o' th' Height. L'A677 part de la partie est de Blackburn, à environ 2,4 km du centre. Il traverse le centre de la ville et continue jusqu'à la périphérie ouest. Il se dirige ensuite vers le nord-ouest jusqu'au village de Mellor Brook avant de continuer vers l'ouest en direction de la ville de Preston. Il rejoint l'A59 à environ 8,9 km à l'ouest de Blackburn, à mi-chemin entre Blackburn et Preston. Barbara Castle Way (du nom de l'ancien député local) s'étend de la rue Montague au rond-point d'Eanam, en passant près du centre-ville dans le cadre de la route orbitale du centre-ville A6078.

La gare récemment réaménagée de Blackburn dans le centre-ville est desservie par Northern. Les services à destination de la gare de Manchester Victoria prennent généralement environ 50 minutes. La station accueille également les services East Lancashire Line vers l'est jusqu'à Burnley, Colne et Leeds, et vers l'ouest jusqu'à Preston.

La nouvelle gare routière de Blackburn sur Ainsworth Street a ouvert ses portes en mai 2016. Un nouvel échangeur a été construit à l'extérieur de la gare dans le cadre du réaménagement du quartier de la cathédrale, où tous les bus continuent jusqu'à la gare routière de Blackburn. L'aéroport de Manchester, l'aéroport le plus fréquenté du Royaume-Uni en dehors de Londres, [86] est l'aéroport le plus proche de Blackburn avec des vols réguliers, à environ 45 km au sud-est de la ville. [ citation requise ]

Cathédrale Modifier

La cathédrale de Blackburn était autrefois l'église paroissiale St Mary. Elle a été reconsacrée en 1826 à l'emplacement d'une ancienne église qui existait depuis plusieurs centaines d'années. En 1926, le diocèse de Blackburn a été créé et l'église a obtenu le statut de cathédrale. [87] Blackburn a été sélectionné au-dessus d'autres endroits pour la nouvelle vague de cathédrales de l'Archevêque Temple en raison de son excellente infrastructure de transport public – la cathédrale se trouve à côté de la gare routière et ferroviaire. [n 6] Entre les années 1930 et 1960, une cathédrale agrandie a été construite en utilisant le bâtiment existant comme nef. [88] Six des cloches de la cathédrale ont été coulées en 1737 et on prétend qu'elles dérivent de cloches encore plus anciennes. [89] Une image de la cathédrale est utilisée derrière les interviews de la BBC filmées à la BBC Radio Lancashire dans la rue Darwen, en face de la cathédrale. [ citation requise ]

Parc Ewood Modifier

Le terrain a été ouvert en avril 1882. [90] Les travaux sur le stade réaménagé et entièrement équipé ont commencé en février 1993 lorsque l'ancienne tribune de Darwen End a été démolie. Ce stand, avec l'ancien stand Blackburn End, a été réaménagé avant que le stand de Nuttall Street ne soit également démoli, prêt à être réaménagé en janvier 1994. Presque deux ans plus tard, le 18 novembre 1995, le nouveau Ewood Park a été officiellement ouvert. [91] D'une capacité de 31 367, [92] il se compose de quatre sections : le Darwen End, le Riverside Stand (ainsi nommé tel qu'il se trouve sur les rives de la rivière Darwen), Blackburn End et Jack Walker Stand, du nom d'un Industriel de Blackburn et supporter du club. Le stade dispose également de salles de conférence et de banquet.

Statue de la reine Victoria Modifier

La statue de Blackburn de la reine Victoria se dresse à côté du parc de la cathédrale surplombant la place de la cathédrale. La quatrième fille de Victoria, la princesse Louise, duchesse d'Argyll, a dévoilé la statue le 30 septembre 1905. Elle a été sculptée par l'Australien Sir Bertram McKennal dans du marbre blanc de Sicile et repose sur un socle en granit gris. [93] Il mesure 11 pieds (3,4 m) de haut et pèse 9 longues tonnes (9,1 t), tandis que le socle mesure 14 pieds (4,3 m) de haut et pèse 30 longues tonnes (30,5 t). [94]

Hôtel de ville Modifier

La construction de l'hôtel de ville original de style Renaissance italienne de Blackburn a été achevée en 1856 pour un coût de 35 000 £, [95] équivalent à environ 1,5 million de £ en 2008. [96] L'architecte était James Paterson et les entrepreneurs étaient Richard Hacking et Pierres Guillaume. Il abritait à l'origine un poste de police avec 18 cellules, une grande salle de réunion et une salle du conseil. [97] Une extension de la tour a été construite en 1969 pour un coût de 650 000 £, soit environ 6,6 millions de £ en 2008. [96] La tour n'est pas strictement une extension du bâtiment précédent : les deux bâtiments ne sont connectés que par une passerelle surélevée et fermée. La tour mesurait 198 pieds (60 m) de haut et le sommet était 545 pieds (166 m) 9 pouces (23 cm) au-dessus du niveau de la mer lors de sa construction, [98] bien qu'il ait depuis été recouvert et que ces chiffres puissent avoir légèrement modifié. Les deux bâtiments sont connus localement sous le nom de Nouvel hôtel de ville et Ancien hôtel de ville respectivement. [99]

Ecole Technique Modifier

La première pierre du bâtiment de l'école technique a été posée le 9 mai 1888 par le prince et la princesse de Galles et achevée vers la fin de 1894. Il est construit dans le style Renaissance du Nord et a un toit en ardoise, un grenier, un sous-sol et deux étages intermédiaires. Fait principalement de brique rouge et de terre cuite jaune, il est abondamment décoré, avec des pignons ornés, une entrée en arc en plein cintre avec des tourelles d'angle et un balcon au-dessus, et une frise au-dessous du dernier étage avec des panneaux illustrant l'art et l'artisanat. Bâtiment classé Grade II, il fait maintenant partie du Blackburn College. [100] [101] [102] Le prince de Galles a placé une capsule temporelle dans le mur du collège pendant sa visite. Le collège a célébré son 125e anniversaire en 2013.

Autres monuments Modifier

Le pont Wainwright a été ouvert en juin 2008. [103] Le pont en arc de corde de 12 millions de livres sterling traverse les lignes ferroviaires East Lancashire et Ribble Valley à l'ouest du centre-ville et fait partie de la route orbitale du centre-ville A6078. Le pont porte le nom d'Alfred Wainwright, après un vote des habitants de la ville. [104] [105] Blackburn Arena, ouvert en 1991, abrite une patinoire et abrite l'équipe de hockey sur glace Blackburn Hawks.

La gare de Blackburn présente une peinture murale de 7,3 m de l'artiste Stephen Charnock, basé à Ormskirk. Il montre huit visages célèbres associés à la ville, dont Mohandas Gandhi, qui a visité Darwen à proximité en 1931. La station a été rénovée en 2000. BBC Radio Lancashire a ses studios dans Darwen Street dans le centre-ville. La brasserie Thwaites, qui produit de la bière en fût, est implantée au centre de la ville depuis 1870. Il y a aussi le King George's Hall, qui est un centre d'art et de divertissement et le Thwaites Empire Theatre. Une section du canal de Leeds et Liverpool traverse la ville. L'église catholique romaine Sainte-Anne est également située au centre de la ville, c'est une église romane lombarde, construite en 1926, détruite par un incendie criminel en 2002 et reconstruite en 2004. [106] La salle d'exercices de la rue Canterbury a été achevée en 1870. [107 ]

Parcs Modifier

Corporation Park, au nord-ouest du centre-ville, a été construit sur 20 hectares (50 acres) de terres achetées à Joseph Feilden, seigneur du manoir, pour 50 £ par 1 acre (0,40 ha) en 1855. Il a ouvert ses portes le 22 octobre 1857, avec la fermeture des magasins et des moulins pour la journée, les cloches des églises sonnent et les drapeaux flottent sur les bâtiments publics. Les compagnies de chemin de fer ont déclaré que 14 000 personnes se sont rendues à l'ouverture. [109] Un conservatoire a été ouvert le 16 mai 1900. [108] Corporation Park contient le Blackburn War Memorial qui commémore ceux qui ont perdu la vie dans les deux guerres mondiales. [110] [111] [112] Le défilé annuel de l'Armistice de la ville se termine au monument aux morts.

Le parc Queen's de la ville a été ouvert en juin 1887, après avoir été aménagé au coût de 10 000 £ sur un terrain acquis par Blackburn Corporation auprès des commissaires ecclésiastiques en 1882. Il avait à l'origine deux terrains de boules, deux courts de tennis, un lac de plus de 1,2 hectare (3 hectares), une pataugeoire pour enfants, un kiosque à musique et une buvette. Deux terrains de boules supplémentaires et un pavillon ont été ajoutés en 1932. [113]

Witton Country Park est un espace de 190 hectares (480 acres) à l'ouest de la ville. Le terrain a été acheté en 1946 et était la maison ancestrale de la famille Feilden. Il est plus grand que tous les autres parcs et terrains de jeux de la ville réunis. [114] Le lycée de Witton Park est situé dans le parc, tout comme trois terrains de football en astroturf et une piste d'athlétisme de taille normale, qui abrite les Blackburn Harriers. Le club d'aéromodélisme de Blackburn utilise également le parc pour les avions radiocommandés. Le cimetière et le crématorium de Pleeasington se trouvent sur ses bords.

Le parc Roe Lee, au nord de la ville, a ouvert ses portes le mercredi 30 mai 1923 pour commémorer une visite de George V. C'était à l'origine un site de 6,5 hectares (16 acres) avec cinq courts de tennis et trois terrains de boules. [114] Le site Web du conseil d'arrondissement le décrit comme un "parc urbain périphérique de 7 hectares (17 acres) avec des terrains de boules, une aire de jeux et une aire de jeux pour enfants". [115] En 2007, tous les quatre parcs décrits ici étaient les gagnants des prix Green Flag. [116]

Bibliothèques Modifier

La bibliothèque centrale de Blackburn, située dans le centre-ville à proximité de l'hôtel de ville, est décrite comme « la septième bibliothèque la plus visitée d'Angleterre ». [117] La ​​bibliothèque a diverses sections et installations, y compris : une section d'information et de référence, une section de médias, une section d'histoire communautaire, une bibliothèque pour enfants et une crèche. Une suite de formation aux TIC à la bibliothèque a été nommée "Bill Gates Room". [118] Blackburn a des bibliothèques plus petites pour les parties de Mill Hill, Livesey et Roman Road de la ville et un service de bibliothèque mobile. [119]

L'enseignement secondaire à Blackburn est assuré par neuf écoles financées par l'État et une école privée. [120] En 2005, le lycée pour filles Tauheedul Islam est devenu la première école publique musulmane du Nord-Ouest. C'était auparavant une école indépendante. [121] Depuis lors, le lycée pour garçons Tauheedul Islam a été créé et le lycée de la reine Elizabeth a rejoint le secteur financé par l'État.

La ville compte également quelques écoles spécialisées. L'unité d'orientation des élèves de St Thomas et Sunnyhurst éduque les enfants incapables de fréquenter l'école ordinaire pour des raisons de santé ou d'autres difficultés. [122]

Plus de 25 millions de livres sterling ont été investis dans des initiatives éducatives à Blackburn avec Darwen à la fin des années 2000, y compris de nouvelles écoles, des centres d'apprentissage urbains et des centres pour enfants. Plus de 11 000 adultes participent à une forme quelconque de programme éducatif. [123] Le conseil de Blackburn et Darwen a obtenu à deux reprises le statut de balise pour l'éducation dans les catégories « Fostering School Improvement » et « Transformer la main-d'œuvre scolaire ». [123] Par rapport à 56,5 % à l'échelle nationale, 51,3 % des élèves de Blackburn with Darwen obtiennent les notes A*-C. [124] La moyenne GCE/VCE A/AS et la note équivalente par élève est de 649,7, contre 716,7 à l'échelle nationale. [124]

Bien que la proportion de minorités ethniques dans la ville soit inférieure à 25 %, dans certaines écoles, la grande majorité des élèves sont issus de la population des minorités ethniques, tandis que d'autres écoles sont presque entièrement blanches. Cela a été identifié comme un problème d'intégration raciale dans la ville. [125]

Le secteur des écoles indépendantes est représenté par Westholme School et Jamiatul Ilm Wal Huda.

Les deux collèges d'enseignement supérieur de la ville sont le Blackburn College et le sixième St. Mary's College. La ville n'a pas d'université, mais certains cours d'enseignement supérieur pour les plus de 18 ans sont dispensés par l'East Lancashire Institute of Higher Education (ELIHE).

Football Modifier

L'équipe de championnat EFL Blackburn Rovers est basée au stade Ewood Park. Il a été créé en 1875, devenant membre fondateur de la Football League en 1888. En 1890, Rovers a déménagé dans son terrain d'accueil permanent à Ewood Park. Jusqu'à la formation de la Premier League en 1992, la plupart des succès des Blackburn Rovers étaient antérieurs à 1930, lorsqu'ils ont remporté la ligue deux fois et la FA Cup six fois. [126] Après avoir terminé vice-champion des grands rivaux régionaux de Manchester United en 1993-1994, Rovers a remporté la Premier League anglaise l'année suivante. [127] En 2002, ils ont remporté la Coupe de la Ligue. [128]

Hockey sur glace Modifier

Blackburn possède une patinoire de taille olympique située dans la Blackburn Arena de 3 200 places. L'arène abrite les équipes de hockey sur glace des Blackburn Hawks et des Lancashire Raptors, qui jouent toutes deux dans la Ligue nationale anglaise de hockey sur glace.

Cricket Modifier

Bien que le Lancashire County Cricket Club joue au cricket inter-comté à Old Trafford Cricket Ground, le club de la ville d'Alexandra Meadows sur Dukes Brow est le East Lancashire Cricket Club. [129]

Le Blackburn Northern Cricket Club déclare avoir récemment loué le terrain de cricket de Ribchester pour ses matchs. [130]

Blackburn est mentionné dans la chanson des Beatles « A Day in the Life ».

J'ai lu les nouvelles aujourd'hui, oh boy
4000 trous à Blackburn, Lancashire
Et bien que les trous étaient plutôt petits
Ils ont dû tous les compter
Maintenant, ils savent combien de trous il faut pour remplir l'Albert Hall. [131]

Le titre du fanzine non officiel du club de football de la ville, Blackburn Rovers, est 4 000 trous, [132] et le film des Beatles de 1968 Sous-marin jaune a John mentionnant également les paroles dans "Sea of ​​Holes".

En 1975, le réalisateur de documentaires Nick Broomfield a réalisé Liaison Juvénile à propos d'un projet de liaison avec les jeunes dans la ville. Il examine une série d'enfants et leurs démêlés avec la justice, à propos d'actes répréhensibles mineurs tels que le vol, l'absentéisme scolaire et la violence envers les parents. Après sa production, le film a été interdit par le BFI pendant de nombreuses années Liaison Juvénile tournait principalement autour des activités du sergent Ray, dont les mesures préventives pour faire face aux jeunes fauteurs de troubles tombaient principalement dans la catégorie des armes fortes. En 1990, Nick Broomfield est retourné à Blackburn pour filmer une suite. Liaison Juvénile 2 revisite certains des résidents du premier film, dans une tentative de mesurer le succès du projet.

Le téléfilm de 1994 Pat et Marguerite mettant en vedette Victoria Wood et Julie Walters a été en partie tourné à Blackburn.

L'émission de télévision Hetty Wainthropp enquête, diffusé sur BBC One de 1996 à 1998, comprenait de nombreuses scènes tournées à Blackburn.

Le film britannique de 2005 Amour + Haine, réalisé par Dominic Savage, a été tourné à Blackburn. [133] [134]

Les cinéastes Mitchell et Kenyon étaient basés à Blackburn au début du 20e siècle. Une grande partie de leur stock de films, quelque 800 négatifs, a été retrouvé dans leurs anciens locaux de Northgate en 1994 et est maintenant sous la garde du British Film Institute.

Cimetière Saint-Pierre Modifier

À la fin de 2015, les travaux effectués sur le cimetière de Saint-Pierre avant la construction de la route ont consisté à exhumer les restes de près de 2 000 personnes enterrées pendant la période d'exploitation du cimetière (1821-1945). Le cimetière avait été relié à l'ancienne église Saint-Pierre, une grande qui pouvait accueillir quelque 1 500 personnes, qui a été démolie en 1976. Les archéologues ont découvert que près de la moitié des corps étaient ceux de jeunes enfants, qui semblaient être morts rapidement au cours de la milieu du 19e siècle de maladies affectaient les poumons et le système gastro-intestinal. Les chiffres sont considérés comme reflétant l'augmentation massive de la population de la ville au cours de cette période en raison de son industrie textile en plein essor, qui a conduit à des conditions de vie insalubres parmi les classes ouvrières.

Les restes devaient être déplacés dans une autre section du cimetière. Un service commémoratif dirigé par Julian Henderson, l'évêque de Blackburn, pour ceux qui étaient inhumés à nouveau devait avoir lieu au cours de l'été 2016. [135]

Politique et industrie Modifier

Jack Walker, baron de l'acier et ancien propriétaire de l'entreprise sidérurgique locale Walkersteel, est né dans la ville en 1929 et a vécu localement jusqu'à ce qu'il s'installe dans les îles anglo-normandes en 1974. Il était un ancien propriétaire de Blackburn Rovers. [136]

En politique, William Henry Hornby, un industriel de premier plan, premier maire de Blackburn et président du Parti conservateur, est né dans la ville en 1805. John Morley, 1er vicomte Morley de Blackburn, OM, PC, homme d'État libéral, écrivain et journal rédacteur en chef est né dans la ville en 1838. La ville avait des liens étroits avec Barbara Castle, députée à Blackburn pendant 34 ans (1945-1979) et titulaire des postes de secrétaire d'État à l'emploi et à la productivité, premier secrétaire d'État et secrétaire d'État pour les services sociaux sous les gouvernements travaillistes des années 1960 et 1970. Mohsin Issa et Zuber Issa sont propriétaires du groupe EG.

Arts et musique Modifier

    (1946-2001), musicien de rock (1941-2005), acteur vedette de OVNI (1825-1884), écrivain, connu sous le nom de "Blackburn Poet" (1938-2020), écrivain de fiction (né en 1937), artiste contemporain, nombre de ses peintures présentent des scènes et des monuments de Blackburn et du Lancashire (1912-1953), contralto , ( née en 1980), présentatrice de télévision et réalisatrice de documentaires, compositrice (1908-1984) (1892-1995), actrice [137] (née en 1983), humoriste (née en 1934), animatrice (née Ethel Carnie, 1886-1962 ), écrivain et féministe , (né en 1968), acteur/comédien , (né en 1997), auteur-compositeur-interprète [138] (né en 1974), musicien, membre de Belle et Sebastian (né en 1942), acteur [139] , (né 1978), auteur (né en 1967), acteur [140] (né en 1968), actrice (1928-2015), compositeur écossais (1821-1880), hymne et poète chrétien (né en 1960), animateur de télévision (1939-2015), acteur , (né en 1991), chanteur et actrice (1907-1991), auteur de guides (né en 1956) musicien et acteur (né en 1961), cinéaste [141] (1916-2008), historien et auteur

Sport Modifier

    (né en 1973), footballeur et entraîneur de football (né en 1979), joueur de rugby à XV anglais (né en 1934), joueur d'échecs, auteur et traducteur (né en 1986), footballeur pour l'AC Omonia (né en 1996), footballeur pour le Stade Reims et la Grèce ( 1933-2005), concepteur de moteurs de course automobile (né en 1979), footballeur pour les Blackburn Rovers et l'Angleterre, puis entraîneur de football (né en 1988), footballeur pour le Millwall FC (né en 1965), quadruple champion du monde de Superbike moto (né en 1988), footballeur pour l'APOEL FC (né en 1972), joueur de rugby à XV anglais (né en 1997), footballeur pour le Millwall F.C. (né en 1984), joueur de cricket du Lancashire (né en 1931), joueur de cricket anglais (né en 1988), footballeur pour le Cardiff City F.C. (1936-2004), grimpeur [142] (1866-1950), footballeur et entraîneur

Sciences Modifier

    (né en 1963), professeur d'ultrasons et d'acoustique sous-marine, Institute of Sound and Vibration Research, Université de Southampton (1936-2006), biochimiste et chercheur médical (1912-1973), mathématicien et astronome
  1. ^ Par la route 27 milles (43 km) [3]
  2. ^ À ne pas confondre avec Salford dans le Grand Manchester.
  3. ^ George C. Miller dans son Blackburn : L'évolution d'une ville cotonnière dit:

L'ancienne voie militaire de Mamucium (Manchester) à (Bremetennacum) (Ribchester), en passant par Blacksnape, plonge sur son cours inébranlable à travers Blackamoor, sur l'escarpement de Whinney Heights, pour traverser le Blakewater à proximité de Salford. Ce seul fait présente un argument raisonnable pour l'existence d'un oppidum britannique ou d'un village fortifié sur le site, il est d'usage que de telles communautés primitives se regroupent à proximité d'un gué ou d'un pont. [15]


Le dernier Blackburn Beverley restant sauvé par un étranger après la fermeture de Fort Paull

Le dernier Blackburn Beverley restant a été sauvé de la casse grâce à un bienfaiteur anonyme et Condor Aviation.

L'avion emblématique, le dernier exemple restant de l'un des avions de transport les plus importants de la Royal Air Force, était menacé d'être démoli après la mise en vente de son domicile de nombreuses années, Fort Paull, plus tôt cette année.

Construit pour la première fois en 1952 par Blackburn à Brough, East Yorkshire, l'avion Beverley - du nom du bourg local où vivaient nombre de ses ingénieurs - figurait parmi les plus gros avions existants, avec une envergure de près de 50 m et capable de transporter plus de 90 parachutistes à tout moment.

Le Beverley a servi sur le plan opérationnel avec plusieurs escadrons, avec des bases d'attache à Abingdon et Dishforth, ainsi qu'à des déploiements outre-mer.

Sur sa décision de sauver le Blackburn Beverley, Martyn Wiseman, directeur général de Condor Aviation, a déclaré : comme tous les autres.

Pour obtenir les gros titres de Hull Live tous les jours, insérez simplement votre adresse e-mail dans la zone d'inscription juste en dessous de l'image en haut de cet article.

« En travaillant avec un bienfaiteur qui partage ma passion, nous avons obtenu le XB259, ainsi qu'un grand nombre d'objets liés à son histoire, de Fort Paull lorsque le site patrimonial a été vendu aux enchères fin septembre.

Des plans sont en cours pour déplacer l'avion à Birchwood Lodge, un aérodrome privé du Yorkshire, à quelques kilomètres de la route où le Beverley a été construit et y restera jusqu'à ses derniers jours.

Les membres du public seront invités à visiter l'avion sur son nouveau site, et il est prévu de créer une bibliothèque et une exposition de certains des objets supplémentaires achetés avec l'avion.


La dernière mission du major Robert ‘Blackie’ Blackburn

Il était juste après 10h30 le matin du 2 mars 1945, lorsque les équipes au sol du 509th Fighter Squadron ont tiré les cales sur 16 Republic P-47D. Alors que les Thunderbolts roulaient pour décoller, quelques-uns des pilotes vétérans se sont demandé pourquoi cette mission était censée être un « effort maximal » contre l'aérodrome allemand près de Dortmund.

Presque tout le monde dans le 405e groupe de chasse de la neuvième force aérienne savait que l'approvisionnement en carburant des avions de l'Allemagne fonctionnait à vide. Plus important encore, il y avait un sérieux manque de pilotes remplaçants nécessaires pour garder ce qui restait du Luftwaffe en volant. Au sol, l'armée allemande bat en retraite après avoir subi de lourdes pertes lors de la bataille des Ardennes. Il semblait probable que la fin de la guerre n'était que dans quelques semaines.

Cette mission devait être la 141e pour le commandant de l'escadron, le major Robert M. Blackburn. Les équipages de bombardiers de la Eighth Air Force en Angleterre ont été renvoyés de la zone de combat après 25 missions. La plupart des pilotes de chasse du Neuvième ont effectué environ 70 missions et sont rentrés chez eux « Blackie », comme la plupart des hommes l'appelaient, venait de rentrer de R&R aux États-Unis. En tant que pilote de 100 missions de retour, il aurait pu demander une affectation au commandement de l'entraînement. Mais Blackburn voulait être dans l'action jusqu'à la fin. En conséquence, il reprit le commandement du 509th Fighter Squadron basé près de Waterschei, en Belgique, sur un terrain désigné Y-32, en janvier 1945.

Quatre vols de quatre avions effectuaient la mission ce jour-là, désignés Rouge, Blanc, Bleu et Jaune. Blackburn, comme d'habitude, était à la tête de l'escadron. Son indicatif d'appel était « Red Leader ».

Le sous-lieutenant Mike Titre, pilotant la position « Yellow Four » dans la formation de l'escadron, a été le dernier homme à décoller ce matin-là. Titre se souvient de la journée comme banale. "Un ciel clair avec une température d'environ 60 degrés", a-t-il rappelé plus tard. "Parfait pour voler."

Bien que désignés comme chasseurs, les P-47 ont été utilisés comme chasseurs-bombardiers dans la neuvième force aérienne. Au cours de cette mission, chaque Thunderbolt transportait deux bombes polyvalentes de 500 livres sous ses ailes, une pleine charge de munitions pour chacun des huit canons d'aile de calibre .50 et un réservoir ventral de 108 gallons. "Nous avions assez de puissance de feu pour détruire une gare de triage", a expliqué Titre. Cette mission correspondait parfaitement au plan audacieux de Blackburn. Il était connu pour avoir dit : « Si le Luftwaffe ne viendra pas vers nous, nous les poursuivrons sur le terrain.

Le P-47 de Blackburn était un modèle D-30-RA avec une verrière en forme de bulle.Les Thunderbolts étaient d'énormes avions d'une masse brute de 13 500 livres. À cette époque de la guerre, Republic livrait des P-47D non peints, avec une finition en aluminium naturel. Quelques-uns des avions du 509e avaient été peints en camouflage olive terne sur gris neutre. L'anneau du capot, le cadre de la verrière et les bandes de queue étaient rouge vif. Le côté gauche du capot de Blackburn était décoré d'un dessin animé d'un chien aux oreilles souples en cours d'exécution étiqueté Chow Hound. Un chiffre romain III traînait derrière la queue du chien. Les côtés du fuselage derrière le cockpit étaient marqués d'un grand G9 * B noir, G9 désignant le 509th Squadron et B indiquant l'avion de Blackburn. La queue portait le numéro d'enregistrement noir du Bureau of Aeronautics, 433291.

Lorsque des cibles spécifiques n'étaient pas assignées, les commandants expérimentés disposaient d'un pouvoir discrétionnaire considérable dans le choix des cibles d'opportunité. Certains se sont attaqués aux trains et aux gares de triage, tandis que d'autres ont recherché des dépôts de véhicules, des dépôts de munitions ou des concentrations de chars et de troupes. Blackburn s'en prenait habituellement aux aérodromes. Ce dimanche matin, il cherchait le Luftwaffe par terre. Alors que le 509th approchait du terrain de Dortmund, Titre a déclaré qu'il pouvait voir "environ une douzaine d'avions bimoteurs garés près d'un hangar". Ils se sont avérés être des Junkers Ju-88. Ce devait être une attaque surprise sur le terrain, et Blackburn a dit au reste des pilotes qu'il voulait une "destruction totale".

Titre a rappelé: "L'attaque a commencé comme indiqué." Blackburn est entré en premier avec une course de bombardement en piqué qui a commencé vers 12h30. Le reste des P-47 a suivi et a commencé leurs courses en formation de piste. Les vols rouges, blancs, bleus et jaunes sont arrivés et ont largué leurs bombes dans l'ordre. "Après que Red Leader ait terminé son bombardement", a déclaré Titre, "il a commencé ses passes de mitraillage." Blackburn avait déjà terminé deux attaques à la mitrailleuse à basse altitude avant que Yellow Four ne puisse larguer ses bombes. « Nous arrivions de toutes les directions, se souvient Titre. "C'était une mêlée."

Le lieutenant Don Enos, pilotant Red Three derrière l'avion de Blackburn, se souvient : « Nous faisions le premier passage après avoir largué nos bombes, très bas, très vite. Nous étions décalés vers la droite. Blackie mitrailla ce qui semblait être deux Ju-88 garés côte à côte. Il y a eu une grosse explosion qui a complètement enveloppé son avion.

Le colonel Chester Van Etten, officier des opérations du 405th, avait averti Blackburn des canons pare-balles autour des aérodromes allemands. Lorsque Blackie est revenu dans l'escadron après R&R, Van Etten lui a dit que les Allemands tiraient des canons de 20 mm sans fumée, notant: "Vous ne pouviez pas voir les obus exploser." Il a recommandé que les pilotes "interrompent le mitraillage des passes à au moins 3 000 pieds au-dessus du sol". La réponse de Blackburn à l'avertissement était : « Ils ne peuvent pas me frapper ! Il n'est pas clair si les débris de l'explosion des Ju-88 ont touché le "Jug" de Blackburn ou si les batteries anti-aérien de 20 mm l'ont eu.

À peu près au moment où l'avion de Blackburn a été touché, Titre se souvient: «Je venais de lancer ma première attaque en plongée à environ 6 000 pieds. J'ai lâché mes bombes à environ 1 200 pieds et je me suis arrêté. J'ai baissé les yeux pendant un bref instant et j'ai vu l'un de nos avions en feu. Je savais que c'était Blackie. Il y a des rapports contradictoires, mais il semble que l'avion de Blackburn s'était renversé et était à l'envers et en feu à environ 500 pieds du sol. "Personne n'a vu de parachute", a déclaré Titre. "Nous avons supposé qu'il s'était écrasé avec son avion."

Avant qu'il ne tombe, il y a eu une transmission radio de Blackburn. Certains se souviennent de lui disant : « Bon spectacle, Schooner Squadron » (« Schooner » était l'indicatif d'appel du 509th). D'autres se souviennent du message comme "Prenez le relais, Red Three et donnez-moi le crédit pour les deux que j'ai reçus." Red Three a immédiatement appelé: "Escadron de goélettes, reformez 10 sud à 6 000."

Avec leur chef à terre, les P-47 attaquants ont interrompu l'attaque et se sont dirigés vers la maison. Lorsque l'escadron s'est engagé, une transmission radio a été entendue sans indicatif d'appel, mais tout le monde a reconnu la voix du major Jack Berger, commandant du 511e escadron, qui avait attaqué d'autres cibles dans la région. Il a demandé : « Était-ce Blackie ? La réponse en retour : « Oui. »

Blackburn avait rejoint le 509th Fighter Squadron à Walterboro, S.C., en tant que premier lieutenant et a servi comme chef de vol. Plus tard, il a été promu capitaine et est devenu officier des opérations. Il prit le commandement de l'escadron en octobre 1944 et fut presque immédiatement promu major.

Titre se souvenait de lui comme « un pilote de premier plan », ajoutant : « Il était presque vénéré par certains des hommes. Il était qualifié par les officiers et les hommes de troupe de "chef légendaire". Blackie était un vrai fonceur. Il a effectué toutes les missions qu'il a pu.

Au moment où il a été abattu, Blackburn avait reçu 24 médailles de l'air, deux Silver Stars et deux Distinguished Flying Cross. Jamais connu pour éviter la publicité, il s'est assuré que toutes ses missions étaient enregistrées avec les symboles appropriés sur le fuselage de son avion sous son cockpit.

Deux témoins oculaires civils allemands sur le terrain ce jour-là ont vu G9 * B alors qu'il "s'écrasait dans le sol comme un rocher". Magda MacDiarmid, 16 ans, qui vivait dans une ferme avec sa famille près de l'aérodrome, a déclaré que "le pilote s'est sauvé avec son parachute". Elle a ajouté : « Après l'accident, le pilote, les deux mains au-dessus de la tête, s'est rendu à deux forces aériennes [Luftwaffe] officiers, qui l'ont fait prisonnier. Un autre témoignage oculaire indique qu'un homme appartenant à la SA allemande (parti nazi) a couru vers Blackburn et l'a retenu alors que des soldats approchaient de l'aérodrome voisin qui venait d'être attaqué.

Le rapport allemand déclare : « Après l'attaque, l'un desJabos' [les chasseurs-bombardiers] ont éloigné la fumée. Le pilote s'est échappé de son avion en feu. Son parachute s'est déployé et a glissé jusqu'au sol. Son avion s'est brisé et s'est écrasé.

La section du nez s'est écrasée dans un champ, la queue tombant à une courte distance. Le rapport poursuit en disant qu'après que Blackburn a débouclé son harnais de parachute, il a mis les deux mains sur sa tête et a attendu d'être fait prisonnier. Il a remis son pistolet à un Luftwaffe major, qui était accompagné d'un sergent et d'un caporal.

À ce moment-là, une foule du village voisin d'Asseln s'était rassemblée. Ils étaient naturellement contrariés par l'attaque, et certains sont devenus belliqueux. Un autre membre de la SA a tenté de donner un coup de pied au pilote américain, mais le Luftwaffe les troupes l'ont empêché. Les membres du parti nazi voulaient poursuivre Blackburn devant tout le village. Mais le major allemand avait l'intention de ramener Blackburn dans ses quartiers à l'aérodrome.

Soudain, l'un des hommes du parti nazi a sorti une arme et a tiré sur Blackburn dans le dos. Alors qu'il tombait, il a de nouveau reçu une balle dans la tête. Il est clair que Robert M. Blackburn est décédé alors qu'il était sous la garde de Luftwaffe soldats qui avaient essayé de le protéger. A 24 ans, il totalisait 347 heures de combat. MacDiarmid a déclaré plus tard aux enquêteurs américains : « C'est un horrible souvenir de guerre que je n'oublierai jamais de mon vivant. »

Lorsque la guerre a pris fin plusieurs semaines plus tard, le P-47 écrasé de Blackburn était presque oublié. Au début de 1946, Van Etten, commandant en second de Blackburn, emprunta un Army Stinson L-5 et s'envola pour Dortmund depuis Wiesbaden. Plus tard, il a dit à Titre qu'il avait trouvé "Blackie's Jug inversé sur le pont" à un angle d'environ 10 degrés. Juste la queue était dressée, avec la lettre "B" clairement visible. Il y avait environ six avions allemands incendiés à environ 300 mètres de la position « serait » du nez de l'oiseau de Blackie. Van Etten a déclaré à Titre que cela indiquait que Blackie avait fait plus d'une passe de mitraillage. Il était bien connu parmi les pilotes de P-47 que plus d'un passage à travers un aérodrome allemand actif était un suicide.

L'histoire de Robert Blackburn se termine ici, mais pas celle de Thunderbolt G9*B. Le 1er février 1991, selon un article de journal allemand, un bulldozer nettoyait une zone près du vieux Dortmund Luftwaffe base aérienne. Au fur et à mesure que les travaux de creusement progressaient pour la fondation d'un nouveau bâtiment, une partie d'un chasseur américain a été déterrée à « environ 2,5 mètres sous la surface ».

Au début, on pensait que l'avion était un chasseur britannique. Une enquête plus approfondie a montré qu'il s'agissait d'un P-47D américain. En 1994, Horst Munter, un enseignant à la retraite de Dortmund âgé de 54 ans, a commencé à enquêter sur le Thunderbolt. Munter a déclaré plus tard que son intérêt pour les avions provenait de ses souvenirs d'avoir vu s'écraser deux chasseurs alliés, un Supermarine Spitfire et un Lockheed P-38, près de son domicile alors qu'il avait 5 ans.

Munter, qui a enseigné l'aérodynamique et la chimie dans une école locale, a récupéré plusieurs des pièces de ce qui s'est avéré être G9*B. Il a restauré trois des quatre pales de l'hélice Curtiss Electric, le cône d'hélice gravement endommagé et plusieurs pièces du cockpit et du compartiment moteur.

Ces pièces, ainsi que des modèles de nombreux avions du 509e, sont exposées à son domicile aujourd'hui. Les enquêtes de Munter l'ont également conduit au nom du pilote du G9*B, le major Robert Blackburn, décédé un dimanche après-midi ensoleillé de mars 1945.

Blackburn a été enterré au cimetière de Dortmund-Main le 30 mars. Un an plus tard, ses restes ont été exhumés et envoyés au cimetière américain des Ardennes à Neupré, en Belgique.

Publié à l'origine dans le numéro de mai 2006 de Histoire de l'aviation. Pour vous abonner, cliquez ici.


Contenu

Le B-20 était une tentative de combiner les meilleures caractéristiques à la fois du bateau volant et de l'hydravion. Pendant qu'il était sur l'eau, le B-20 était essentiellement un hydravion, utilisant un grand flotteur sous le fuselage pour la flottabilité, et deux flotteurs plus petits près des extrémités des ailes pour la stabilité. En vol, le flotteur principal s'est rétracté vers le haut vers le fuselage, s'insérant dans une « encoche » pour devenir profilé en tant que partie du fuselage. L'aile flotte vers l'extérieur, un peu comme celles de l'hydravion américain Consolidated PBY, pour devenir les extrémités des ailes. [2] Cette configuration donnait une incidence d'aile correcte pour le décollage et pour le vol et dans cette dernière une traînée très réduite par rapport aux coques profondes des hydravions. [3]

Blackburn, ainsi que Supermarine, Shorts et Saunders-Roe ont soumis des conceptions conformes à la spécification R1/36 du ministère de l'Air. Le Supermarine a été choisi au départ, mais Supermarine n'a pas pu commencer à travailler assez tôt (en raison de son travail sur le Spitfire) et ce qui entrerait en service lorsque le Saunders Roe Lerwick est devenu l'avion choisi. Cependant, le ministère était suffisamment intéressé pour autoriser et contracter la construction d'un prototype du B-20, numéro de série V8914, pour tester le concept.

Le prototype, construit à Dumbarton, a volé pour la première fois le 26 mars 1940. Le 7 avril, lors d'un essai, l'avion a subi des vibrations extrêmes dues au flottement des ailerons et l'équipage a sauté. Trois ont été perdus, les deux autres ont été récupérés par le HMS Transylvanie, un marchand converti. Le développement a cessé lorsque le premier prototype s'est écrasé, car les ressources de Blackburn étaient consacrées à l'effort de guerre. [1] Le ministère a estimé que le concept avait été prouvé et que l'accident n'était pas dû à la conception du ponton.

L'épave de l'avion existe toujours, mais reste intacte car elle est désignée sépulture de guerre. En 1998, l'un des moteurs a été soulevé car il avait été pris dans les filets d'un bateau de pêche et traîné loin de l'épave, dans des eaux moins profondes. Il est actuellement exposé au Dumfries and Galloway Aviation Museum. [4]

Les B-40 était une variante améliorée du B-20 avec des moteurs Bristol Centaurus pour répondre à une exigence pour un petit bateau volant à usage général et la spécification R.13/40 a été augmentée pour cela. [3] [5] Deux prototypes ont été commandés en septembre 1941 mais la situation a été reconsidérée en décembre. Sa portée était insuffisante par rapport au Sunderland III, les performances d'un seul moteur étaient inacceptables et les avions de patrouille terrestres étaient capables de couvrir de plus longues portées. De plus, il n'y avait que peu de valeur en tant que conception expérimentale car le principe avait été prouvé dans le B.20 et pour un avion de la taille du B.40, il n'y aurait pas d'amélioration significative de la traînée. Sans besoin opérationnel du B.40, il a donc été annulé. [6]


Galerie de photos pour Blackburn Aircraft - Histoire

Les premiers exemples se sont avérés insuffisants, mais ce problème a été corrigé dans le Buccaneer S.2 définitif, équipé de puissants moteurs Rolls Royce Spey. Une fois que les grands porte-avions de la Royal Navy ont commencé à être retirés au cours des années 1970, ces exemples S.2 ont été progressivement transférés vers des bases à terre ou à la Royal Air Force. Les améliorations se sont poursuivies tout au long des années 1980, notamment la capacité de transporter des missiles avancés et des bombes à guidage laser. Ces améliorations ont permis au Buccaneer de devenir l'un des avions les plus populaires en service britannique. Cependant, le temps a finalement rattrapé le Buccaneer, et tous ont été retirés du service britannique en 1994 et remplacés par le Tornado IDS.

Plusieurs autres pays ont également envisagé d'acheter le Buccaneer, notamment les États-Unis et l'Allemagne de l'Ouest, mais l'Afrique du Sud est devenue le seul client à l'exportation. La variante S.50 livrée à l'Afrique du Sud a servi de 1965 à 1991 et a connu une vaste action dans les conflits régionaux contre l'Angola, la Namibie et les camps de guérilla de la SWAPO.

Données ci-dessous pour Buccaneer S.2B
Dernière modification le 17 mars 2012

Conflits frontaliers avec l'Angola (Afrique du Sud, 1978-1988)
Conflits frontaliers avec la Namibie (Afrique du Sud, années 1980)
Irak - Opération Tempête du Désert (Royaume-Uni, 1991)

Afrique du Sud, Suid-Afrikaanse Lugmag (Armée de l'air sud-africaine)
Royaume-Uni (Royal Air Force)
Royaume-Uni (Royal Navy)


Photos du lac Palestine

Quais de bateaux sur le lac Palestine près d'Emerald Bay

Marina du lac Palestine

Marina du lac Palestine

Une autre journée de pêche réussie sur le lac Palestine. Photo de et avec l'aimable autorisation de Baxter's Guide Service

Barrage de Blackburn Crossing sur le lac Palestine, à l'Est de la rampe de mise à l'eau

Barrage de Blackburn Crossing sur le lac Palestine


Photo en gros plan du barrage de Blackburn Crossing sur le lac Palestine


Photo en gros plan du côté sortie du barrage de Blackburn Crossing


Photo en gros plan du barrage de Blackburn Crossing sur le lac Palestine


Photo en gros plan du barrage de Blackburn Crossing sur le lac Palestine


Débit du barrage de Blackburn Crossing du lac Palestine dans la rivière Neches


Débit du barrage de Blackburn Crossing dans la rivière Neches depuis le lac Palestine

Débit du barrage de Blackburn Crossing dans la rivière Neches depuis le lac Palestine

Le barrage de Blackburn Crossing du lac Palestine déborde, juillet 2007

Emplacement ETMC Lake Palestine, autoroute 155, au nord du lac

En regardant vers le nord à travers le lac Palestine depuis près du barrage


Texas Highway 155 Pont sur le lac Palestine entre Dogwood City et Coffee City

Vivre sur le lac Palestine Texas


Vivre la belle vie au bord de l'eau, lac Palestine Texas

Aujourd'hui dans l'aviation : le Blackburn RT.1 commence les vols de passagers

MIAMI Aujourd'hui, dans l'aviation, la North Sea Aerial Navigation Company lance un service de transport de passagers entre Leeds et Hounslow en 1919 à l'aide d'anciens Blackburn RT.1.

la North Sea Aerial Navigation Company était une filiale de l'avionneur britannique Blackburn Aircraft. La société a été créée par Robert et Jessy Blackburn en 1908. Robert a conçu son premier avion à Leeds en 1908, et la société Olympia Works à Roundhay a ouvert ses portes en 1914.

En 1914, la Blackburn Airplane & Motor Company a été créée et, en 1916, elle a déménagé dans une nouvelle usine à Brough, dans l'East Yorkshire. Norman Blackburn, le frère de Robert, a gravi les échelons pour devenir directeur général.

Olympia à Leeds, Sherburn-in-Elmet, Brough (East Yorkshire) et Dumbarton abritaient toutes les usines de la société. Blackburn a piloté des avions sur les plages de Marske et Filey au début, et la compagnie a même utilisé l'ancienne RAF Holme-on-Spalding Moor.

Les avions ont été transportés à destination et en provenance d'Olympia Works par une piste d'atterrissage adjacente à Roundhay Park avant que le développement ne soit déplacé vers Sherburn-in-Elmet et Brough depuis le site de Leeds.

Blackburn Kangaroo avion de patrouille anti-sous-marin bimoteur de la Première Guerre mondiale. Phot : par la photographie officielle – Imperial War Museum [1] – numéro de catalogue Q.63799, domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12377824

Le kangourou Blackburn RT.1

La Blackburn Aircraft Company a conçu et construit deux prototypes du Blackburn G.P. hydravion anti-sous-marin en 1916. Blackburn General Purpose, par exemple. Bien que le Blackburn R.T.1 Kangaroo n'ait pas été commandé, Blackburn a produit une version d'avion terrestre (Reconnaissance Torpedo Type 1).

Martlesham Heath a reçu le premier avion en janvier 1918. L'arrière du fuselage était susceptible de tourner pendant les tests, et l'avion avait des problèmes de contrôle, de sorte que la commande de cinquante appareils a été réduite à vingt, dont la majorité était déjà partiellement achevée.

Le moteur Rolls-Royce Falcon III plus puissant a remplacé le moteur Rolls-Royce Falcon II de 250 chevaux (190 kW) à partir du sixième avion.

Le Blackburn RT.1 pouvait accueillir un équipage de trois personnes. Sa longueur était de 44 pi 2 po (13,46 m) et son envergure était de 74 pi 10 po (22,81 m) avec une superficie d'aile de 868 pi² (80,6 m 2 ).

Avec ses hélices à pas fixe à 4 pales et son poids brut de 8 017 lb (3 636 kg), le type avait un taux de montée de 480 ft/min (2,4 m/s), un plafond de service de 13 000 ft (4 000 m), et a atteint une vitesse maximale de 98 mph (158 km/h, 85 kn) à 6 500 pieds (1 981 m) avec une autonomie de huit heures.

Vue aérienne verticale de l'aérodrome de Hendon, Middlesex, Royaume-Uni. Photo : Unité de camouflage n° 1 – Il s'agit de la photographie HU 93052 des collections des Imperial War Museums., Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=22235843

Opérations commerciales

Trois RAF Kangaroos survivants ont été vendus à la Grahame-White Aviation Co Ltd, basée à Hendon Aerodrome, un centre important pour l'aviation (1908-1968), après la Première Guerre mondiale. Huit autres ont été vendus à Blackburn Aircraft, dont trois ont été convertis en cabines vitrées pour la filiale de la société, North Sea Aerial Navigation Co Ltd, également située à l'aérodrome de Brough.

Pour le marché civil, plusieurs configurations différentes ont été créées, y compris le fret, la formation des pilotes et/ou l'hébergement des passagers pouvant accueillir jusqu'à huit personnes. La plupart de ces avions convertis ont volé (et parfois s'est écrasé) sous des couleurs militaires pendant les premiers mois de 1919, au cours desquels les survivants ont été repeints avec des immatriculations civiles et des noms commerciaux.

Brough, Leeds, West Hartlepool, Gosport et Hounslow Heath figuraient parmi les endroits où des charters de joie, de fret et de passagers ont eu lieu en mai 1919. Trois kangourous se sont rendus à Amsterdam en août 1919 pour le salon du trafic aérien ELTA, où ils ont passé plusieurs semaines de vol d'environ 1 400 passagers.

North Sea Aerial Navigation Co Ltd a commencé un service de passagers quotidien entre Roundhay Park (Leeds) et Hounslow Heath le 30 septembre 1919. L'entreprise a été rebaptisée North Sea Aerial & General Transport Co Ltd en 1920, et des services vers Amsterdam ont été ajoutés.


Webmestre 2021-05-27T21:54:13-04:00 20 octobre 2018 |

Blackburn Shark II en service dans l'ARC

Profils CF-18

Profils SAAF Mirage F.1

Profils de chasseurs stellaires

Profils de sabre

Profils corsaires

Profils de chat sauvage

Profils Spitfire

Profils Mirage

Profils d'ouragan

Juin 2015

Le Centre du patrimoine aéronautique canadien