Informations

Lockheed Hudson Mk.II


Lockheed Hudson Mk.II

Le Lockheed Hudson Mk.II était la désignation donnée à vingt avions équipés d'hélices Hamilton Standard Hydromatic à vitesse constante à la place de l'hélice Hamilton Standard à deux positions utilisée sur le Hudson Mk.I. Ceux-ci ont permis d'ajuster le pas des pales de l'hélice à l'angle le plus efficace pour la vitesse de l'avion, et d'améliorer à la fois les performances et l'efficacité énergétique. Le Hudson Mk II avait également une cellule plus solide que le Mk.I. Lockheed a désigné le Mk II comme le modèle 314.

Le Hudson Mk.II a été utilisé par le No.203 Squadron, un escadron de reconnaissance basé en Méditerranée orientale, le No. 233 Squadron of Coastal Command, le No.269 Squadron basé en Islande et le No.353 Squadron, un escadron de transport basé en Inde, dans chaque cas fonctionnant aux côtés d'autres modèles de l'Hudson.

Voir le Hudson Mk.IV pour la version de la RAAF du Hudson Mk.II

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


Lockheed Hudson MkIII (1 spectateur)

Je ne suis membre ici que depuis peu de temps, j'ai passé un peu de temps à lire les longs fils ici, certains ont commencé en 2004 et sont toujours en cours !
Je suis comme tout le monde ici, j'ai un intérêt sain pour l'histoire des warbirds en partie à cause de mon grand-père qui était pilote dans la RNZAF pendant la Seconde Guerre mondiale.
J'ai essayé de faire des recherches sur sa carrière de pilote, ce qui a été un excellent projet jusqu'à présent, mais j'ai du mal à trouver des informations précises sur les performances du Hudson MkIII, il y a beaucoup d'informations contradictoires.
Quelqu'un a-t-il une source fiable qui pourrait fournir toutes les statistiques vitales de cet avion ?
J'ai vu publié que la charge maximale de bombes est de 1600 lb, mais au musée local de l'AF, ils indiquent 998 lb comme max.
J'ai plusieurs chiffres pour la vitesse maximale qui vont de 223 mph à 275 mph, cela peut être un exercice frustrant.

FLYBOYJ

"LE GRAND GAZOO"

Je ne sais pas si le lien est toujours actif mais voilà.

Matt308

Glock Perfection

Daviducus2

Aviateur

Je ne sais pas mais je parie que 275 mph est beaucoup trop rapide pour cet oiseau. Je me demande si elle pourrait faire 250 mph.

Un A-29 de l'USAAF est devenu le premier avion de l'USAAF à détruire un sous-marin ennemi lorsqu'il a coulé le U-701 le 7 juillet 1942.
http://home.att.net/

Cellules

Magistère Bienveillant

Matt308

Glock Perfection

Hudson MkIII

Aviateur

Merci pour vos réponses rapides.

Cellules, c'est une bonne suggestion, je vais entrer en contact avec RAF Museum. J'ai aussi un vrai faible pour le Hudson, quand j'ai posé les yeux dessus pour la première fois, je pensais que c'était la chose la plus laide dans le ciel, mais après avoir recherché et vu les rôles dans lesquels il était employé, et bien sûr avec le lien familial que j'ai maintenant voir à travers des lunettes de bière.

Matt308, je pensais que 1600lbs était une déclaration un peu ambitieuse quand je l'ai lu, mais je l'ai vu dans au moins 2 publications sous Lockheed Hudson, sachez qu'ils pourraient obtenir leurs informations de la même source. Après avoir lu le post d'Airframes, je pense que je peux prendre les 998 livres comme chiffre correct.

Matt308

Glock Perfection

Ne négligez pas la capacité du Hudson à transporter 1600 livres (1 torp). Ce n'était peut-être pas le chargement nominal des opérations, mais je soupçonne que cela aurait pu être capable.

Pensez au B-17. Il avait une capacité de charge de bombe assez importante (15 000 lb + en surcharge). Mais la charge opérationnelle typique était plus probablement de 4000 livres environ avec les portées requises pour ses opérations typiques en Allemagne.

Bernhart

Champion du Forum Fantasy Football 2012
Colonel

Bonne journée mon pote! Je n'ajouterai rien, je pense que Terry et Matt ont déjà assez bien résumé, mais bienvenue sur le forum en tout cas !

Je suis dans le même bateau que les Hudson - la plupart du temps laid, mais en quelque sorte « intéressant » de conception, et une pièce d'équipement vitale pour la RNZAF jusqu'à ce que les Venturas soient disponibles. Au fait, dans quel escadron votre grand-père a-t-il servi ?

Hudson MkIII

Aviateur

Il a fait une tournée avec 9 GR et une avec 3 escadrons GR à l'étranger.

Colonel

Hudson MkIII

Aviateur

Bien sûr, c'est une histoire très intéressante, enfin pour moi en tout cas. J'ai pas mal d'informations et une copie de son journal de bord, je suis en train d'écrire quelque chose pour la famille élargie.
J'ai une photo avec lui et les pilotes AF locaux avec Charles Kingsford Smith lorsqu'il faisait sa tournée en Nouvelle-Zélande dans le Croix du Sud.

Colonel

Ça a l'air bien mon pote ! ..Et une photo avec Charles Kingsford Smith également.

Oui, je suis un kiwi, mais je vis à l'étranger depuis environ 15 ans (en Hongrie depuis 8 ans). Sill a une famille dispersée là-bas à Wanganui, Tauranga et Paraparaumu.

Hudson MkIII

Aviateur
Colonel

J'ai entendu ça. très triste nouvelle.

Dans quelle partie de Cantorbéry et Southland ? Daniel ('109 Roaming') est un garçon de Christchurch.
J'ai moi-même vécu à Blenheim (à Woodbourne), à ​​Christchurch à trois reprises (y compris un passage à Wigram) et à Queenstown, North Isalnder de naissance.

Fleuve

Aviateur

Moi aussi j'ai un faible pour le Hudson. C'était un bon avion très apprécié et son service au début de la guerre était inestimable.

C'est un Hudson de la RAF qui a abattu le premier avion ennemi de la Seconde Guerre mondiale. Le F/Lt Womersley du 224e escadron, aux commandes d'un Hudson N7217, abattit un Dornier Do-18 à 7h05 le 8 octobre 1939. Le Do-18 atterrit dans la mer et l'équipage monta sur un canot. Ils ont été récupérés par le navire néerlandais "Teddy".

Le N7217 fut abattu par des ME-109 au-dessus de Stavanger le 15 juin 1940.

J'ai quelques données techniques, mais c'est pour les Mk I et II.
Poids brut - 17 500 lb
capacité de carburant - 536 gallons
taux de montée maximum - 2 180 pieds/min
plafond de service - 25 000 pi (à pleine charge)
distance de décollage au niveau de la mer sans vent - 903ft
vitesse de fonctionnement à 10 000 pieds - 159 nœuds (183 mph)
endurance à vitesse de fonctionnement - 11h
plafond à moteur unique - 11 000 pieds
vitesse élevée sur un moteur - 149 nœuds (179 mph)
vitesse maximale à ne jamais dépasser - 291 nœuds
vitesse de croisière max - 208 nœuds
vitesse max avec volets baissés - 100 nœuds
train de roulement d'abaissement à vitesse maximale - 125 nœuds
vitesse maximale larguant des fusées éclairantes - 148 nœuds

La charge de bombes variait jusqu'à 1 200 lb. Typiquement sur les opérations anti-sous-marines, 4 grenades sous-marines de 250 lb étaient transportées, avec la possibilité de 2 bombes de 100 lb. Les détails de vol du 59e Escadron, qui ont participé au raid de 1000 bombardiers sur Brême, montrent des Hudson transportant 4 bombes de 250 livres et d'autres 10 bombes de 100 livres.

Je vais vérifier certains de mes autres matériaux et voir ce que je peux trouver, si cela vous intéresse.

d'accord.. trouvé quelques spécifications pour le MkIII.. mais comme d'habitude, cela pourrait brouiller les choses plutôt que de les éclaircir..
vitesse maximale - 252 mph à 15 000 pieds
croisière maximale - 196 mph @ 10 000 pieds
croisière économique - 155 mph à 10 000 pieds
temps à 10 000 pieds - 8 minutes
plafond de service - 25 000 pi
portée avec une charge maximale de bombes - 780 miles
autonomie avec un maximum de carburant - 1 355 milles
charge maximale de bombes - 1 600 lb (comprenant 4 bombes de 250 lb et 6 bombes de 100 lb)

Les informations que j'ai mentionnent les escadrons RNZAF Hudson, ainsi que les noms des commandants et où les escadrons étaient basés, et les numéros de série de l'avion.


Lockheed Hudson Mk.II - Histoire

Le Lockheed Hudson était un bombardier léger de construction américaine et un avion de reconnaissance côtière construit initialement pour la Royal Air Force.

À la fin de 1937, Lockheed a envoyé un dessin en coupe du modèle 14 à diverses publications, montrant le nouvel avion comme un avion civil et converti en bombardier léger. Cela a suscité l'intérêt de diverses forces aériennes et en 1938, la British Purchasing Commission avion de patrouille pour le Royaume-Uni pour soutenir l'Avro Anson.

La British Puchasing Commission a commandé 200 avions pour la Royal Air Force et le premier avion a commencé les essais en vol de Burbank le 10 décembre 1938. Les essais en vol n'ont montré aucun problème majeur et les livraisons à la RAF ont commencé le 15 février 1939. La production a été accélérée après que les Britanniques eurent indiqué qu'ils commanderaient 50 autres appareils si les 200 originaux pouvaient être livrés avant la fin de 1939. Lockheed a sous-traité l'assemblage de certaines pièces à Rohr Aircraft de San Diego et a augmenté ses effectifs, la société a produit le 250e avion sept et un demi-semaines avant la date limite.

Un total de 350 Mk I et 20 Mk II Hudson ont été fournis (le Mk II avait des hélices différentes). Ceux-ci avaient deux mitrailleuses Browning fixes dans le nez et deux autres dans la tourelle dorsale Boulton Paul. Le Hudson Mk III a ajouté une mitrailleuse ventrale et deux à faisceau et a remplacé les radiaux 9 cylindres Wright R-1820 Cyclone de 1 100 ch par des versions de 1 200 ch (428 produits)

"Votre voyage passionnant dans le monde numérique de l'aviation commence ici"

Vous êtes certainement intrigué

Le Lockheed Hudson était un bombardier léger de construction américaine et un avion de reconnaissance côtière construit initialement pour la Royal Air Force peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et principalement exploité par la RAF par la suite. L'Hudson était une conversion militaire de l'avion de ligne Lockeed Model 14 Super Electra et était le premier contrat de construction d'avions important pour la Lockheed Aircraft Corporation. L'Hudson a servi tout au long de la guerre, principalement avec le Coastal Command, mais aussi dans des rôles de transport et d'entraînement ainsi que de livraison d'agents en France occupée.

Lockheed
Lockheed AT-18 Hudson

Après la guerre, de nombreux Hudson ont été vendus par l'armée pour des opérations civiles en tant qu'avions de ligne et avions d'arpentage. En Australie, East-West Airlines de Tamworth, Nouvelle-Galles du Sud (NSW), a exploité quatre Hudson sur des services réguliers de Tamworth vers de nombreuses villes de NSW et du Queensland entre 1950 et 1955. Adastra Aerial Surveys basé à l'aéroport Mascot de Sydney a exploité sept L-414 entre 1950 et 1972 sur taxi aérien, survols et vols photographiques.

Rôle Bombardier, avion de reconnaissance, de transport, de patrouille maritime

Le créateur Clarence "Kelly" Johnson

Premier vol le 10 décembre 1938
Présentation 1939

Envergure : 65 pi 6 po (19,96 m)

Poids à vide : 12 000 lb (5 400 kg) Poids en charge : 17 500 lb (7 930 kg)

Max. masse au décollage : 18 500 lb (8 390 kg)

Groupe motopropulseur : 2 × moteurs radiaux Wright R-1820 Cyclone 9 cylindres, 1 100 ch (820 kW) chacun

Vitesse maximale : 218 kt (246 mph, 397 km/h)

Portée : 1 700 nmi (1 960 mi, 3 150 km) Plafond de service : 24 500 pi (7 470 m)


MPM 1/72 Lockheed Hudson Mk.I/II (2006)

Siège et viseur de bombardiers, salle radio avec radios et siège de pilote tous construits. (Evite de sortir la carte plastique !

Tout construit et peint, oob

03 mars 2013 #3 2013-03-03T20:03

J'ai appliqué de la poudre de graphite sur tout, pour mettre en évidence le détail en relief
J'ai peint des boutons et des boutons.
J'ai ajouté des harnais tamiya tape.
J'ai ajouté des leviers d'accélérateur.
J'ai ajouté des tubes d'éjection avant et arrière.
J'ai donné à la salle de radio du papier et une lampe.
J'ai donné au lit une couverture enroulée.

03 mars 2013 #4 2013-03-03T20:04

J'ai alors eu un dilemme au sujet des fenêtres.
Dois-je les ajouter maintenant, de l'intérieur ?
Est-ce que je les rajoute plus tard, de l'extérieur ?
Dois-je les ignorer et utiliser Kristal Klear plus tard ?
Est-ce que je les ignore complètement et les laisse ouverts ?

J'ai choisi la première option.
Je sais que les ajouter de l'extérieur les fera apparaître et secouer, recouverts de colle.
Kristal Klear est clair, mais pas aussi clair que les fenêtres fournies.
Les trous ressemblent. euh. des trous.

Pour retarder la tâche et pour économiser le masquage plus tard, j'ai peint l'extérieur autour des fenêtres

03 mars 2013 #5 2013-03-03T20:06

— Bien sûr, c'était hier. après avoir collé les fenêtres avec Serious Glue et les avoir nettoyées très soigneusement aujourd'hui, j'ai quand même réussi à en faire sortir une.
Peu importe, il a été refixé et les moitiés de fuselage se sont réunies.
Devinez quoi?

Ouais. les fenêtres sont tombées, sont tombées, sont tombées partout dans l'endroit rougeâtre.
Plan B.

J'ai nettoyé toute la vieille colle et j'utiliserai finalement Kristal Klear.

J'ai maintenant un tas de jolis sous-ensembles.

03 mars 2013 #6 2013-03-03T20:11

Les sous-ensembles se sont plutôt bien assemblés et je suis assez content du résultat. Aucune charge requise nulle part. juste un peu d'accélérateur sur quelques petites coutures.

Plutôt que de coller le verre du fond de la bouteille de coke dans les trous, le kit MPM a tout le nez sous la forme d'une grande transparence, composée de deux moitiés principales et d'une pièce avant.
Sur la gauche, se trouve l'équipement ajouté, y compris la table bombimer/navigators. Sur la droite se trouve la moitié supérieure, masquée et peinte en vert intérieur.

Une fois assemblée et peinte, une couture est devenue apparente, qui a ensuite dû être soigneusement nettoyée

Après cela, la construction s'est déroulée sans heurts et Dark Earth est une amorce aussi bonne que n'importe quelle autre, révélant, comme elle l'a fait, de fines lacunes sur lesquelles Tippex a été appliqué. Le moteur bâbord vient d'être poncé lisse

03 mars 2013 #7 2013-03-03T20:14

Le vitrage du nez est/était suffisamment clair et fin pour avoir une certaine flexibilité, lorsque j'ai essayé de coller les deux moitiés ensemble.
Cela dit, une fois la colle durcie, la structure était suffisamment robuste pour tolérer un certain ponçage.

Après une nouvelle couche de H29 Dark Earth, le H116 Dark Green a été appliqué. J'ai aussi masqué la tourelle. Notez que c'est tout ce que vous obtenez. deux moitiés claires et une paire de pistolets plutôt médiocres. J'ai des démangeaisons.

03 mars 2013 #8 2013-03-03T20:18

MPM 1/72 Lockheed Hudson Mk.I du 224e Escadron, Coastal Command, Leuchars, fin 1940.


Daftar isi

Pada akhir tahun 1937, Lockheed mengirimkan beberapa berkas Modèle 14 kepada beberapa media sebagai pengenalan kendaraan yang berfungsi sebagai kendaraan udara untuk sipil dan juga sebagai pesawat pengebom ringan. Publikasi ini menarik beberapa satuan Angkatan Udara dan pada tahun 1938, Komisi Anggaran Inggris memantau pesawat patrouillei kelautan Amerika guna menjadi tandem bagi Avro Anson. Pada tanggal 10 décembre 1938, Lockheed mendemonstrasikan Hudson Mk I, yang notabene merupakan modifikasi dari Lockheed Model 14 Super Electra, sebuah pesawat penumpang komersial.

Sebanyak 350 Mk I dan 20 Mk II yang masih ada (varian Mk II memiliki baling-balling yang berbeda). Keduanya memiliki senapan mesin Browning di bagian depan dan dua unit di bagian sayap. Sedangkan untuk varian Mk III, Lockheed menambahkan satu unit senapan mesin di bagian tengah dan mesin Wright Cyclone 1.100 & 160hp 9 silinder radial diganti dengan versi 1.200 & 160hp.

Sedangkan untuk varian Hudson Mk V (unité yang diproduksi sebanyak 309) et Mk VI (unité 450) menggunakan mesin Pratt & Whitney Twin Wasp 1.200 & 160hp 14 silinder. RAF juga menggunakan varian Mk IIIA sebanyak 380 unité dan Mk IV sebanyak 30 unité programme melalui sewa-pinjam yang dilakukan oleh pemerintah Inggris.


Lockheed Hudson Video - Only airworthy Hudson - Atterrissage - Temora Aviation Museum, Australie

Photo : Lockheed Hudson Mk V

Rôle - Bombardier, avion de reconnaissance
Fabricant - Lockheed
Conçu par - Clarence "Kelly" Johnson
Premier vol - 10 décembre 1938
Introduit - 1939
Utilisateurs principaux - Royal Air Force
Aviation royale canadienne
Force aérienne royale australienne
Forces aériennes de l'armée des États-Unis
Produit - 1938-1942
Nombre construit - 2 584
Développé à partir de - Lockheed L-14 Super Electra

Le Lockheed Hudson était un bombardier léger de construction américaine et un avion de reconnaissance côtière construit initialement pour la Royal Air Force peu avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et principalement exploité par la RAF par la suite. L'Hudson était le premier contrat de construction d'avions important pour la Lockheed Aircraft Corporation et la commande initiale de la RAF pour 200 Hudson dépassait de loin toute commande précédente que la société avait reçue. L'Hudson a servi tout au long de la guerre, principalement avec le Coastal Command, mais aussi dans des rôles de transport et d'entraînement ainsi que de livraison d'agents en France occupée. Ils ont également été largement utilisés avec les escadrons anti-sous-marins de l'Aviation royale canadienne.

Photo : Deux Lockheed Hudson australiens en 1940

En 1938, la British Purchasing Commission chercha un avion de patrouille maritime américain pour le Royaume-Uni afin de soutenir l'Avro Anson. Le 10 décembre 1938, Lockheed a présenté une version modifiée de l'avion de ligne commercial Lockheed L-14 Super Electra, qui est rapidement entré en production sous le nom de Hudson Mk I. En février 1939, les Hudson ont commencé à être livrés, équipant initialement le 224e Escadron de la RAF. à RAF Leuchars, en Écosse en mai 1939. Au début de la guerre en septembre, 78 Hudson étaient en service.

Un total de 350 Mk I et 20 Mk II Hudson ont été fournis (le Mk II avait des hélices différentes). Ceux-ci avaient deux mitrailleuses Browning fixes dans le nez et deux autres dans une tourelle dorsale Boulton Paul. Le Hudson Mk III a ajouté une mitrailleuse ventrale et deux à faisceau et a remplacé les radiaux à 9 cylindres Wright Cyclone de 1 100 ch par des versions de 1 200 ch (428 produites).

Les Hudson Mk V (309 produits) et Mk VI (450 produits) étaient propulsés par le moteur radial à deux rangées de 14 cylindres Pratt & Whitney Twin Wasp de 1 200 ch. La RAF a également obtenu 380 Mk IIIA et 30 Mk IV Hudson dans le cadre du programme Lend-Lease.

Photo : Hudson au musée RNZAF.

Bien que plus tard surclassé par les plus gros bombardiers, le Hudson a réalisé quelques exploits importants au cours de la première moitié de la guerre. Le 8 octobre 1939, au-dessus du Jutland, un Hudson est devenu le premier avion de la RAF à abattre un avion allemand. (Le premier avion britannique à abattre un avion allemand était un Blackburn Skua de la Fleet Air Arm le 26 septembre 1939.) Ils ont opéré comme chasseurs pendant la bataille de Dunkerque. Un PBO-1 Hudson de l'escadron VP-82 de l'US Navy est devenu le premier avion américain à détruire un sous-marin allemand [1] lorsqu'il a coulé le U-656 au sud-ouest de Terre-Neuve le 1er mars 1942. Un Hudson de l'Escadron de reconnaissance de bombardiers de l'Aviation royale canadienne 113 est devenu le premier avion du Commandement aérien de l'Est de l'ARC à couler un sous-marin, lorsque le Hudson 625 a coulé le U-754 le 31 juillet 1942.[2]

Un Hudson de la Royal Australian Air Force a été impliqué dans la catastrophe aérienne de Canberra, en Australie, en 1940, au cours de laquelle trois ministres du gouvernement australien ont été tués.

Photo : Un bombardier Hudson converti pour les passagers après la Seconde Guerre mondiale et piloté par East West Airlines, il est restauré en tant que Hudson Mk III et se trouve actuellement au Temora Aviation Museum

En 1941, l'USAAF a commencé à exploiter le Hudson, la variante à moteur Twin Wasp a été désignée A-28 (82 acquis) et la variante à moteur Cyclone a été désignée A-29 (418 acquis). L'US Navy utilisait 20 A-28, rebaptisés PBO-1. 300 autres ont été construits en tant qu'entraîneurs d'équipage, désignés AT-18.

À la suite des attaques japonaises sur la Malaisie, les Hudsons du 1er escadron de la RAAF sont devenus le premier avion à attaquer pendant la guerre du Pacifique, coulant un navire de transport japonais, l'IJN Awazisan Maru, au large de Kota Bahru, une heure avant l'attaque de Pearl Harbor. Pendant la guerre, ils ont été utilisés comme avions de patrouille maritime dans le Pacifique par l'US Navy, la RAAF et la Royal New Zealand Air Force.

Ils étaient exploités par les escadrons de la RAF Special Duties pour des opérations clandestines n° 161 Squadron en Europe et n° 357 Squadron en Birmanie.

Au total, 2 584 Hudson ont été construites. Ils ont commencé à être retirés du service de première ligne en 1944.

Le type a constitué la base du développement du Lockheed Ventura.

Hudson I
Avions de production pour la Royal Air Force, 351 construits et 50 pour la Royal Australian Air Force
Hudson II
Comme le Mk I mais avec des hélices à vitesse constante sans fil, 20 construites pour la RAF et 50 pour la RAAF.
Hudson III
Avion de production avec position de canon ventral escamotable, 428 exemplaires.
Hudson IIIA
Variantes de prêt-bail des avions A-29 et A-29A, 800 exemplaires.
Hudson IV
Comme Mk II avec canon ventral retiré, 30 construits et RAAF Mk I et II ont été convertis à cette norme.
Hudson IVA
52 A-28 livrés à la RAAF.
Hudson V
Mk III avec deux moteurs R-1830-S3C4-G 1200hp, 409 construits.
Hudson VI
A-28As en prêt-bail, 450 exemplaires construits.
A-28
L'armée américaine propulsée par deux moteurs R-1830-45 de 1050 ch, 52 livrées à l'Australie sous le nom de Hudson IVA.
A-28A
A-28 avec des intérieurs convertibles en tant que transports de troupes, 450 livrés à la RAF sous le nom d'Hudson VI. 27 unités passées à l'armée de l'air brésilienne
A-29
A-28 propulsé par deux moteurs R-1820-87 de 1200 ch, 416 construits pour la RAF, 153 détournés vers l'USAAF sous le nom de RA-29 et 20 vers la marine des États-Unis sous le nom de PBO-1
A-29A
A-29 avec des intérieurs convertibles pour le transport de troupes, 384 pour la RAF sous le nom d'Hudson IIIA, certains conservés par l'USAAF sous le nom de RA-29A.
A-29B
24 A-29 repris et convertis pour un sondage photographique.
AT-18
Version d'entraînement au tir de l'A-29 propulsée par deux moteurs R-1820-87, 217 construits.
AT-18A
Version d'entraînement à la navigation avec tourelle dorsale retirée, 83 construits.
C-63
Désignation provisoire changée en A-29A.
C-111
Trois modèles civils 14 impressionnés en Australie.
PBO-1
Vingt anciens Hudson IIIA de la RAF ont été repris pour être utilisés par l'escadron VP-82 de la marine des États-Unis

- Force aérienne royale australienne
- Escadron n°1 RAAF
- Escadron n°2 RAAF
- Escadron n°6 RAAF
- Escadron n°7 RAAF
- Escadron n°8 RAAF
- Escadron n°13 RAAF
- N°14 Squadron RAAF
- Escadron n°23 de la RAAF
- Escadron n°24 de la RAAF
- No. 32 Squadron RAAF
- N° 459 Squadron RAAF
- N°1 Unité de Formation Opérationnelle RAAF

- Force aérienne brésilienne
- 2°Grupo de Bombardeiros Médios (2°GBM)

- Force aérienne nationaliste chinoise

- Force aérienne royale néerlandaise
- No. 320 Squadron RAF

Hudson au musée RNZAF.

- Force aérienne royale néo-zélandaise
- Escadron n°1 RNZAF
- Escadron n°2 RNZAF
- Escadron n°3 RNZAF
- Escadron n°4 RNZAF
- Escadron n°9 RNZAF
- No. 40 Squadron RNZAF
- N°41 Squadron RNZAF
- N°42 Squadron RNZAF

- Royal Air Force
- N° 24 Squadron RAF
- No. 48 Squadron RAF
- No. 53 Squadron RAF
- No. 59 Squadron RAF
- No. 62 Squadron RAF
- N°117 Squadron RAF
- N°139 Squadron RAF
- N°161 Squadron RAF
- N°163 Squadron RAF
- No. 200 Squadron RAF
- Escadron n°203 de la RAF
- N°206 Squadron RAF
- Escadron n°212 de la RAF
- N°217 Squadron RAF
- N°220 Squadron RAF
- Escadron n°224 de la RAF
- N°231 Squadron RAF
- Escadron n°233 de la RAF
- N°251 Squadron RAF
- N°267 Squadron RAF
- N° 269 Squadron RAF
- N°271 Squadron RAF
- N°279 Squadron RAF
- Escadron n°285 de la RAF
- N° 287 Squadron RAF
- Escadron n°288 de la RAF
- N° 289 Squadron RAF
- No. 353 Squadron RAF
- No. 357 Squadron RAF
- No. 500 Squadron RAF
- No. 517 Squadron RAF
- No. 519 Squadron RAF
- N°520 Squadron RAF
- No. 521 Squadron RAF
- Escadron n° 608 de la RAF

- Forces aériennes de l'armée des États-Unis
- Marine des États-Unis

Survivants
Un bombardier Hudson converti pour les passagers après la Seconde Guerre mondiale et piloté par East West Airlines, il est restauré comme un Hudson Mk III et est actuellement situé au Temora Aviation Museum

Australie
Les RAAF Hudson se trouvent au Temora Aviation Museum, au Australian War Memorial et au RAAF Museum. D'autres machines ex-RNZAF et RAAF sont en mains privées. Un avion, en Australie, a été converti pour être utilisé par les passagers et piloté par East West Airlines.

Canada
Un Hudson complet et plusieurs partiels existent également au Canada. Un Lockheed Hudson Mk IIIA (T9422) après des années monté sur un piédestal près de Washington Street, est exposé en plein air au North Atlantic Aviation Museum, Gander, Terre-Neuve.

Nouvelle-Zélande
Les anciens Hudson de la Royal New Zealand Air Force qui ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique Sud sont exposés au Royal New Zealand Air Force Museum et au Ferrymead Heritage Park à Christchurch et au Museum of Transport and Technology à Auckland.

Royaume-Uni
Un Hudson aux couleurs de la Royal Australian Air Force est conservé au Royal Air Force Museum à Hendon.

Spécifications (Hudson Mk I)

- Equipage : 6
- Longueur : 44 pi 4 po (13,51 m)
- Envergure : 65 pi 6 po (19,96 m)
- Hauteur : 11 pi 10 po (3,62 m)
- Superficie de l'aile : 551 pi² (51,2 m²)
- Poids à vide : 12 000 lb (5 400 kg)
- Poids en charge : 17 500 lb (7 930 kg)
- Masse maximale au décollage : 18 500 lb (8 390 kg)
- Groupe motopropulseur : 2x moteurs radiaux Wright Cyclone 9 cylindres, 1 100 ch (820 kW) chacun

- Vitesse maximale : 218 kt (246 mph, 397 km/h)
- Portée : 1 700 nm (1 960 mi, 3 150 km)
- Plafond de service : 24 500 pi (7 470 m)
- Taux de montée : 1 200 ft/min (6,2 m/s)
- Charge alaire : lb/ft² (kg/m²)
- Puissance/masse : hp/lb (kW/kg)

- Armes à feu :
- 2 mitrailleuses Browning de .303 in (7,7 mm) dans la tourelle dorsale
- 2x .303 mitrailleuses Browning dans le nez
- Bombes : 750 lb (340 kg) de bombes ou grenades sous-marines

- Dans le film de 1941 A Yank in the RAF avec Tyrone Power et Betty Grable, les Lockheed Hudson sont les bombardiers pilotés par Power et son escadron.
- Le Lockheed Hudson figure en bonne place dans Captains of the Clouds (1942). Le film mettait en vedette James Cagney et Dennis Morgan en tant que pilotes de brousse canadiens qui ont participé à la Seconde Guerre mondiale en tant que pilotes de ferry, amenant des Hudsons en Grande-Bretagne. Le film se termine par une représentation d'un vol de ferry Hudson qui mélange une action réelle authentique avec des images de studio.
- Above and Beyond (2006) La mini-série de quatre heures de la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) a été inspirée par l'histoire vraie de l'Atlantic Ferry Organization, racontant le plan audacieux de livrer des avions à travers l'Atlantique Nord à la Royal Air Force assiégée. Le Lockheed Hudson est le principal avion représenté dans la mini-série sous la forme d'un exemple réel et de nombreux CGI Hudson.[3]
- Le Lockheed Hudson a été présenté dans le film The Great Raid comme une distraction pour les soldats japonais, bien que dans l'événement réel, un P-61 Black Widow ait été utilisé. Le Hudson a été utilisé à la place car il n'y avait pas de Black Widows en état de navigabilité au moment du tournage du film.

- Lockheed L-14 Super Electra
- Lockheed Ventura

1. Swanborough, Gordon et Bowers, Peter M., "United States Navy Aircraft since 1911", Naval Institute Press, Annapolis, Maryland, 1976, Library of Congress numéro de carte 90-60097, ISBN 0-87021-792-5, pages 505 .
2. La création d'une armée de l'air nationale W.A.B. Douglas, (University of Toronto Press, 1986) p. 520
3. CBC.ca - Au-dessus et au-delà

Ce site est le meilleur pour: tout sur les avions, les avions de guerre, les oiseaux de guerre, les films d'avion, les films d'avion, les oiseaux de guerre, les vidéos d'avions, les vidéos d'avion et l'histoire de l'aviation. Une liste de toutes les vidéos d'avions.

Copyright A Wrench in the Works Entertainment Inc.. Tous droits réservés.


Lockheed Hudson Mk.II - Histoire

Le Lockheed Model 14 Super Electra, construit par la Lockheed Aircraft Corporation de Burbank, Californie, était un contemporain du Douglas DC-2, désigné R2D, qv, en service de l'US Navy (USN), mais était une conception plus avancée avec plus de puissance moteurs lui donnant une vitesse de croisière plus élevée. Lockheed avait déterminé qu'un avion plus grand que le modèle 10 Electra, désigné R2O et R3O, q.v., en service USN et US Coast Guard, était nécessaire pour concurrencer les DC-2 et DC-3. (Le DC-3 a été désigné R4D, q.v., en service USN.) Les modèles 10 et 12 avaient été conçus pour le transport de passagers, mais le modèle 14 a été conçu pour fonctionner dans des charges utiles passagers/cargo ou tout-cargo. Comme les modèles 10 et 12, le modèle 14 était un monoplan tout en métal, bimoteur, à double queue avec un train d'atterrissage principal rétractable et une roue de queue fixe. Cependant, contrairement aux modèles 10 et 12, le modèle 14 était un monoplan à aile médiane équipé de volets Fowler et d'un fuselage elliptique profond pouvant accueillir un pilote et un copilote et soit (1) 14 passagers sur sept rangées ou (2) dix à onze passagers avec une cuisine et une hôtesse de l'air. La construction du premier avion a commencé en 1937 et son premier vol a eu lieu le 29 juillet 1937. Cet avion a été produit en cinq versions, la principale différence étant les moteurs.

Un total de 112 modèles 14 ont été construits par Lockheed. La première compagnie aérienne commerciale américaine à exploiter le modèle 14 a été Northwest Airlines, qui l'a mis en service en septembre 1937. Non américain les opérateurs commerciaux étaient en Australie (Guinea Airways), au Canada (Trans-Canada Air Lines), en France (Air Afrique), en Irlande (Aer Lingus), au Japon (Japan Air Transport Co.), aux Pays-Bas (KLM), aux Indes néerlandaises (KNILM) ), la Pologne (LOT), l'Afrique orientale portugaise (DETA), la Roumanie (LARES), le Royaume-Uni (British Airways) et le Venezuela (LAV).

Northwest Airlines a acheté un total de onze modèles 14 et, en octobre 1937, est devenue la première compagnie aérienne à exploiter l'avion en service commercial. Le public a été impressionné par l'avion et a loué sa vitesse de croisière élevée, mais le modèle 14 avait également un coût siège-mile élevé. Les problèmes ont commencé le 16 mai 1938 lorsqu'un modèle 14-H2 de Northwest Airlines s'est écrasé à l'atterrissage. Ce crash a été causé par un flottement de la queue et cela a été corrigé en réaménageant des surfaces de contrôle équilibrées. Ce premier accident a été rapidement suivi de deux autres accidents de Northwest Model 14, l'un le 8 juillet 1938 et le second le 13 janvier 1939. Ces deux accidents n'étaient pas liés au battement de la queue mais le résultat global était que le public a perdu confiance dans le Model. 14 et Northwest ont vendu tous leurs modèles 14 au cours de l'été 1939 et ont acheté des DC-3. Le modèle 14 était le plus gros avion de Lockheed à l'époque et dans le but de produire un autre avion, Lockheed a commencé à travailler sur le modèle 18 Lodestar qui a été désigné R5O, q.v., en service USN.

En 1938, la société japonaise Tachikawa Airplane Co. Ltd. obtient les droits de licence de fabrication et construit 64 avions et 55 autres sont construits par Kawasaki sous le nom de Army Type 1 Freight Transport ou Kawasaki Ki-56, nom de code allié Thalia.

L'USN a commandé un modèle 14-H2 comme transport de personnel et l'a désigné XR4O-1. En mars 1942, quatre KNILM modèle 14-WF62 ont été transportés de Java en Australie pour éviter la capture par les Japonais. L'un s'est écrasé et les trois autres ont été achetés par les États-Unis et affectés à l'US Army Air Forces (USAAF) et désignés C-111-LO.

À la fin des années 1930, la Royal Air Force (RAF) a commencé à chercher un remplaçant pour l'Avro 652A Anson à courte portée alors en service avec le RAF Coastal Command. En février 1938, Lockheed commença les études de conception préliminaires d'une version bombardier du modèle 14 pour la British Purchasing Commission (BPC). L'avion proposé a conservé l'aile, la queue et les moteurs du modèle 14, mais le fuselage a été modifié pour inclure une tourelle dorsale et une trappe ventrale, une soute à bombes et des positions de navigateur et de bombardier dans le nez. En avril, la maquette a été présentée au BPC et après discussions et modifications, une commande a été passée le 23 juin 1938 pour 200 modèles B14L comme le nouvel avion a été désigné. Ces avions sont devenus célèbres car le Lockheed Hudson Mark I, qui a suivi, avait des composants de cellule renforcés et a été désigné modèle 414 et a été désigné Hudson Mk. II à VI par la RAF. Le Hudson a été le premier avion construit aux États-Unis à entrer en service opérationnel avec la RAF pendant la Seconde Guerre mondiale. La commande de 200 avions a provoqué une tempête au Royaume-Uni, car de nombreuses personnes pensaient que tous les avions de l'armée britannique devaient être construits au Royaume-Uni.

La version finalisée du B14L avait un équipage de cinq personnes, c'est-à-dire (2) le navigateur assis dans le nez, (2) le bombardier allongé sur le sol derrière le navigateur et aperçu à travers des panneaux de plexiglas sous la surface de l'avion. , (3) le pilote qui était assis dans le poste de pilotage, (4) l'opérateur radio qui était assis derrière le pilote et (5) le mitrailleur qui actionnait la tourelle arrière. Un strapontin était situé à côté du pilote et un membre d'équipage ou un deuxième pilote pouvait s'y asseoir. L'armement consistait en cinq mitrailleuses de calibre .303 (7,7 mm), deux canons fixes dans le nez, deux dans une tourelle Boulton Paul à l'arrière de la porte d'entrée et un en position couchée rétractable sous le fuselage. Les modèles ultérieurs prévoyaient deux mitrailleuses de calibre .303 (7,7 mm) dans les positions de la taille. La soute à bombes pouvait contenir 1 400 livres (635 kg) de bombes ou de grenades sous-marines.

On 11 March 1941, President Franklin D. Roosevelt signed the Lend-Lease Bill and the U.S. Army Air Corps (USAAC), superseded by the USAAF on 20 June 1941, assumed responsibility for ordering all Model 414's for U.S. and Lend-Lease delivery. The Hudson's ordered by the USAAF were designated A-28-LO, A-28A-LO, A-29-LO, A-29A-LO, A-29B-LO, AT-18-LO and AT-18A-LO depending on the aircraft's mission and whether Wright or Pratt & Whitney engines were installed..

An order for 416 A-29-LO's was placed on 29 May 1941 these aircraft were designated Hudson Mk. IIIA's in RAF and Royal Canadian Air Force (RCAF) service however, the first 20 aircraft from this order were diverted to the USN and designated PBO-1 becoming the USN's first land based patrol bomber. All were delivered in standard RAF camouflage, i.e., Dark Green and Dark Earth upper surfaces and light gray under surfaces however, they were equipped with .30-caliber (7.62 mm) machine guns.

PBO-1: Twenty A-29-LO's ordered by the USAAF for Lend-Lease to the RAF as Hudson Mk IIIA's were diverted to the USN. They were powered by two 1,200 hp (895 kW) Wright R-1820-87 nine-cylinder, single-row, air-cooled, radial engines driving three-bladed Hamilton-Standard Hydromatic constant-speed propellers.

XR4O-1: One Model 14-H2 ordered as a staff transport. The aircraft was powered by two 850 hp (633.8 kW) Pratt & Whitney R-1690-52 nine-cylinder, single-row, air-cooled, radial engines driving two-bladed, feathering propellers.

The single XR4O-1 was delivered to the USN on 15 October 1938 and remained in the inventory until 1944. As a staff transport, it spent most, if not all, of that time, based at Naval Air Station (NAS) Anacostia, District of Columbia.

The first of twenty PBO-1's was delivered to Patrol Squadron Eighty Two (VP-82) at NAS Quonset Point, Rhode Island on 29 October 1941. By the end of December 1941, there were 18 aircraft in the inventory, 14 assigned to VP-82, two assigned to the Transition Training Squadron (TTS) at NAS Norfolk and two others at NAS Norfolk as spares. On 1 January 1942, VP-82 deployed a twelve detchment of PBO-1s to NAS Argentia, Newfoundland under Patrol Wing Seven (PatWing-7) to provide convoy coverage, harbor patrol and antisubmarine sweeps. During this period, the aircrews were berthed aboard the Seaplane Tender USS Pocomoke (AV-9) and later the Seaplane Tender, Destroyer George E. Badger (AVD-3) and the Small Seaplane Tender USS Barnegat (AVP-10). By May 1942, the crews were move to barracks on the air station.

On 28 January 1942, the squadron claimed a U-boat sunk off Cape Race, Newfoundland but postwar examination of German records do not indicate any losses during this period. The first authenticated sinking of a U-boat by a PBO-1 occurred on 1 March 1942 when U-656, a Type VIIC U-boat, was sunk south of Cape Race at 46.15N, 53.15W by an aircraft flown by Ensign Tepuni the aircraft had been flying support for convoy ON-72. This was the first German submarine sinking attributed to U.S. forces in World War II.

In May 1942, a three of the PBOs at NAS Argentia, Newfoundland returned to NAS Quonset Point, Rhode Island and the final six aircraft returned on 10 June 1942. On 13 and 15 August 1942, another detachment consisting of nine PBO-1s departed NAS Norfolk, Virginia for NAS Trinidad, British West Indies accompanied by the Royal Air Force's No. 53 Squadron equipped with Hudson Mk. IIIs. While in Trinidad, the detachment flew antisubmarine patrols under the operational control of PatWing-11. VP-82 began to transition from the PBO-1 to the Lockheed PV-1 Ventura, q.v., in September 1942 and the last PBO-1 were stricken from the inventory of VP-82 on 31 October 1942. The remaining PBO-1's were transferred to PV operational training units at NAS Deland and NAS Sanford, Florida.

The USMC received at least one PBO-1 in 1944.

Wing Span: 65 feet 6 inches (19.96 meters)

Length: 44 feet 4 inches (13.51 meters)

Height: 11 feet 10 inches (3.61 meters)

Wing Area: 556 square feet (51.65 square meters)

Poids à vide
PBO: 12,680 pounds (5,752 kg)
R4O: 10,300 pounds (4,672 kg)

Gross Weight
PBO: 18,837 pounds (8,544 kg)
R4O: 15,200 pounds (6,895 kg)

Vitesse maximum
PBO: 253 mph at 15,000 feet (407 km/h at 4,570 meters)
R4O: 247 mph at 7,000 feet (397.5 km/h at 2,134 meters)

Cruising Speed
PBO: 205 mph (329.9 km/h)
R4O: 215 mph (346.0 km/h)

Plafond de service
PBO: 26,500 feet (8,075 meters)
R4O: 24,300 feet (7,407 meters)

Normal Range
PBO: 1,750 miles (2,816 km) with four depth charges
R4O: 1,500 miles (2,414 km)

Maximum Range
PBO: 2,160 miles (3,436 km)
R4O: 2,060 miles (3,315 km)

Armement
PBO: Five .30-caliber (7.62 mm) machine guns two mounted in the nose in front of the cockpit two in a Boulton Paul turret at the aft end of the fuselage near the tail surfaces and one in a retractable prone position beneath the fuselage. A total of 1,400 pounds (635 kg) of bombs or depth charges could be carried internally in the bomb bay.
R4O: None


Lockheed During World War II: Operation Camouflage

During the afternoon of December 7, 1941, as word of the attack on Pearl Harbor reached California, some 53,000 Lockheed employees, spread across 150 Southern California communities, stepped outside their homes to watch as countless P-38 fighters and Hudson bombers streak across the sky.

In the wake of the attack, orders had been given to get every aircraft that could fly into the air. Some flew west to protect the nation against a potential Japanese attack on the coast. Others were guided inland to protect against feared strafing runs. And still others patrolled the skies to provide the nation a sense of security in a time of crisis.

Three days later, while company officials gathered at Lockheed’s Burbank plant to decide how best to ramp up production, the Army began setting up barricades around the facility and placed an urgent call to a Col. John F. Ohmer stationed at March Field, 70 miles away.

Ohmer’s mission? Find a way to disguise Lockheed’s plant—now one of the most strategic military facilities in the United States—to look like an ordinary California suburb.


C Smith Sergent Pilote Survived
Laurence Bertram Scase Sergent Pilote Tué
William Parfitt Sergent Wireless Operator / Air Gunner Tué
Thomas Joseph McHugh Sergent Air Gunner ? Survived

The aircraft was on ferry flight from St Eval in Cornwall back to Thornaby. At about 11:30 the aircraft crashed on Pamperdale Moor and burned out.

Thomas Joseph McHugh was posted as missing in action on the 6th August 1941 still serving with 220 Sqn. The aircraft he was a crewman on, Hudson Mk.V AM583 NR-F, failed to return from a Bert Patrol having possibly been claimed by Lt Jakobi.

At the site where the aircraft burned out there are still many fragments of burnt aluminium lying on the ground.


3 comments on &ldquo Lockheed Hudson A16-112 | The Tojo Busters &rdquo

Dear Sir. I have been a great fan of the Lockheed a28, Hudson and the American 38 Lockheed and another British Aircraft called Blackburn Beverley. Since I was about 9 years old. But joined the army when was 18 years old served 20+ years. Since on release of the army I have suffered with bad health conditions such 2 Heart Attacks, Type Diabetes and Cirrhosis of the liver, plus PTSD.
I have a question for you why on earth hasn’t anyone release pin badges memorabilia on the Lockheeds, if they have please, please could you send me some details. Please can you help,

Hi Chris
Thank you for getting in touch. I’m sorry to hear about your ill health. We can only recommend keeping an eye out on eBay as sometimes badges such as these come up. The UK dealers tend to sell a number of badges on eBay & it may be worth emailing them. Perhaps some other readers here may know of a dealer.
Kind regards
John

Please, please can anyone help I have tried everywhere but I have had no luck. I am looking for 5 pin badges which listed below.
1) Lockheed a28 Hudson
2) Beaufort
3) Lockheed P38
4) B28 and B29
5) Blackburn Beverley.
I am an Collectors of the air fore pin badges. Any information will be grateful
Merci.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


Voir la vidéo: Lockheed Hudson Mk (Novembre 2021).