Informations

Samos antique et le musée des objets mystérieux


L'île de Samos en Grèce est une île à environ 1,5 km des côtes de la Turquie, qui a une longue histoire remontant à 4000 ans avant JC. On pense que le nom « Samos » a une origine phénicienne et selon l'ancien géographe grec Strabon, le nom signifie « altitude près de la côte », probablement à cause des hautes montagnes de l'île. Samos était une île très importante dans les temps anciens, et l'historien Hérodote l'appelait la meilleure ville parmi les Grecs et les «Barbares».

Il existe de nombreux mythes concernant les origines de l'île. Selon la légende, les nymphes de la mer ou Néréides furent les premiers habitants de l'île. Les Néréides étaient des divinités qui accompagnaient le dieu Poséidon et aidaient les marins à combattre les tempêtes et à voyager en toute sécurité sur les eaux marines. Une célèbre Néréide était la mère d'Achille, Thétis.

Les premiers habitants de l'île de Samos étaient les Pélasges qui sont considérés comme les ancêtres des Grecs. Selon la mythologie grecque, le premier roi de l'île de Samos serait le demi-dieu roi Ancée (Ankaios), fils du dieu Poséidon et Astypalée. Ancée était également l'un des héros des Argonautes qui ont accompagné Jason dans sa quête de la Toison d'or. La déesse Héra était la protectrice de l'île, qui selon la mythologie est née sur l'île de Samos. Une autre figure importante de Samos est le philosophe et mathématicien grec Pythagore.

Comme on peut le voir, l'île de Samos a une place importante dans la mythologie grecque antique. L'importance de l'île se reflète également dans les musées de la ville principale, qui contiennent un large éventail d'artefacts très impressionnants. Les premières fouilles archéologiques ont eu lieu en 1812 avec des archéologues britanniques de Londres puis se sont poursuivies avec les Allemands en 1900.

Les artefacts reflètent l'importance de l'île en tant que centre culturel dans les temps anciens. L'influence des civilisations minoenne, mycénienne, égyptienne et mésopotamienne est représentée dans les artefacts trouvés lors des fouilles archéologiques.

Selon le musée, l'étrange artefact en bronze montré dans l'image présentée (ci-dessus) représente une voiture qui aurait été tirée par des chevaux. Cependant, il y a quelques caractéristiques intéressantes de l'image : a) les figurines ont une apparence très inhabituelle, y compris des visages pointus et des cous inhabituellement longs, b) la forme de l'objet sur lequel elles sont placées n'a aucune similitude avec un chariot (il ressemble à un beaucoup plus comme un sous-marin !), et c) la figurine de gauche a quelque chose de connecté à la taille qu'il tient également, comme une sorte de roue ou de contrôle.

Un autre objet unique est un artefact en bronze représentant des figurines féminines nues, qui a été offert en cadeau au souverain Azael de l'Ancien Testament. Le texte est écrit en araméen, et l'origine de l'artefact serait de Syrie vers le 7 e siècle avant JC, d'où les similitudes avec les anciennes représentations sumériennes du dieu soleil sur le dessus.

En plus des artefacts uniques et fascinants, Samos abrite également l'une des plus grandes réalisations architecturales de la Grèce antique - un aqueduc commandé par l'architecte et ingénieur Eupalinos dans le 6 e siècle avant JC, un tunnel d'un kilomètre qui pouvait transférer plus de 400 mètres cubes d'eau par jour. Étant le plus long tunnel de son temps, le tunnel est considéré comme un exploit majeur de l'ingénierie ancienne. L'historien grec Hérodote a brièvement décrit le tunnel :

« Je me suis attardé assez longtemps sur l'histoire des Samiens parce que ce sont les trois plus grandes œuvres de tous les Grecs. L'un est un tunnel à travers la base d'une montagne de neuf cents pieds de haut. La longueur du tunnel est de sept stades, sa hauteur et sa longueur (largeur) de huit pieds. Sur toute sa longueur, une autre tranchée a été creusée d'un mètre de large et d'un mètre de profondeur, à travers laquelle l'eau qui coule dans des tuyaux est conduite dans la ville à partir d'une source abondante.

L'aqueduc d'Eupalinos et le musée de Samos valent vraiment le détour. Vous trouverez ci-dessous quelques images supplémentaires montrant certains des artefacts uniques trouvés sur l'île.

Une créature ressemblant à une chèvre avec des ailes. Il faisait partie d'une poignée d'une sorte de bol.

Une figurine aux influences de la civilisation minoenne.

Une statue en bronze d'un homme d'origine syrienne.

L'une des plus anciennes déesses égyptiennes, Nout, mère d'Osiris, est à droite et on pense que le dieu syrien Resheph est la figure à gauche - dieu des pestes et de la guerre.

Liens connexes

: Τα αρχαιολογικά μουσεία – Ίδρυμα Λάτση (GR)


Samos antique et le musée des artefacts mystérieux - Histoire

de ce type dans le monde, et la grande collection de terres cuites, sont particulièrement remarquables.
Le bâtiment du musée comprend des salles d'exposition, des espaces auxiliaires et des réserves. Le vestibule et douze salles d'exposition contiennent des objets fouillés dans l'Altis. Les espaces auxiliaires (toilettes) sont situés dans l'aile est du musée. Un bâtiment séparé entre le musée et le site archéologique abrite une librairie et une boutique de souvenirs. Enfin, une partie de l'aile est et le sous-sol sont dédiés au stockage et à la conservation des terres cuites, bronzes, pierres, mosaïques et objets mineurs.

Le Musée Archéologique d'Olympie, supervisé par le Septième Ephorat des Antiquités Préhistoriques et Classiques, a été réorganisé en 2004 pour répondre aux normes muséologiques modernes.

UNEParmi les expositions les plus importantes du musée sont:

Les ornements sculptés du Temple de Zeus.
Il y avait 42 personnages décorant les 2 frontons du temple, 12 métopes et les jets d'eau à tête de lion courant le long du temple. C'est l'un des meilleurs ensembles survivants d'œuvres d'art de la Grèce antique. Ils appartiennent au "style austère" et datent de la 1ère moitié du 5ème siècle avant JC.
Le fronton oriental représente la course de chars entre Pélops et Oinomaos, et la figure centrale qui domine l'œuvre est celle de Zeus. Le fronton ouest représente l'enlèvement des femmes Lapithes par des centaures et a Apollon comme figure centrale. Les métopes portent la représentation en relief des travaux d'Hercule. Ces sculptures ont été réalisées au Ve siècle av.

Hermès de Praxitèle

L'un des chefs-d'œuvre de l'art grec ancien. Hermès, comme Pausanias nous l'informe, est représenté portant l'enfant Dionysos. Fabriqué à partir de marbre de Parian, il mesure 2,10 m de hauteur. On pense qu'il s'agit d'un original du grand sculpteur et il est daté de ca. 330 av.

Nike de Paionios

La statue représente une femme ailée. Une inscription sur la base indique que la statue a été consacrée par les Messéniens et les Naupaciens pour leur victoire contre les Lacédémoniens (Spartiates), lors de la guerre Archidamienne (Péloponnèse) probablement en 421 av. C'est l'œuvre du sculpteur Paionios de Mende en Chalcidique, qui réalisa également les acrotères du Temple de Zeus.
Nike, taillée dans du marbre de Parian, a une hauteur de 2 115 m, mais avec le bout de ses ailes (maintenant brisées) aurait atteint 3 m. Dans sa forme achevée, le monument avec sa base triangulaire (8,81m de haut) aurait culminé à 10,92m. donnant l'impression de Nike descendant triomphalement d'Olympos. Il date de 421 av.

Zeus et Ganymède
Statuette en terre cuite représentant Zeus emportant le jeune Ganymède. Probablement un acrotère d'un temple, daté de 480-470 av.


Plastron en bronze à décor incisé.

Sur sa partie inférieure se trouve une scène gravée de Zeus et d'Apollon avec sa 'kithara', tandis que d'autres figures sont également représentées. Probablement l'œuvre d'un bronzier de l'île vers les dates de 650-625 av.
Numéro de musée M394.


Le casque de Miltiade

Dédicace de Miltiade, comme l'indique l'inscription "Miltiade dédie à Zeus". Il s'agit du même casque porté par le général athénien à la bataille de Marathon, où il battit les Perses, et l'offrit ainsi à Zeus en signe de gratitude.


Bélier en bronze

Le seul instrument d'assiégeant de l'Antiquité ayant survécu. Sur tous les côtés du bélier, il y a des représentations symboliques de têtes de béliers, d'où il tire son nom. 5e siècle av.
Numéro de musée B2360.


Cheval de bronze

Il est daté de la transition entre la période géométrique et la période archaïque. Il est unique pour sa monumentalité par rapport à la petite échelle d'autres objets de la période géométrique.
Numéro de musée B1741.


Les collections sont présentées de manière moderne. Un ordre chronologique, des panneaux d'information faciles à comprendre et un éclairage subtil, font de la visite d'un musée de l'ancienne Olympie un événement familial agréable.


HEXAPOLE

Publié par : Dattatreya Mandal 11 novembre 2014

Traversant le travail acharné des historiens et des archéologues à travers les siècles, le royaume enchanteur de l'histoire regorge de mystères, d'énigmes et de perplexités. Et, dans un cadre aussi vaste du proverbial « trou de lapin », il y a quelques objets qui parviennent encore à dérouter les experts malgré leur nature existante. Allant d'artefacts fascinants, de mécanismes étranges à des machins tout simplement étranges, examinons dix de ces objets énigmatiques qui nous intriguent et nous rendent perplexes parfois du point de vue de leur origine et parfois de leur objectif.

1) Mécanisme d'Anticythère –

Il y a quelques jours, nous avons fourni un aperçu détaillé de l'Anticythère, un site historique (sud de la Grèce) qui se vante probablement du plus grand naufrage antique du monde. Le mécanisme d'Anticythère a été récupéré de cet emplacement sous-marin particulier en 1900, et depuis lors, le proverbial "engin" a étonné les archéologues et les scientifiques, en raison non seulement de sa fabrication évoluée, mais aussi de son objectif avancé. À cette fin, le mécanisme est souvent présenté comme le plus ancien engrenage du monde, et est également appelé le plus ancien ordinateur analogique du monde, conçu pour détecter (ou prédire) diverses observances astronomiques complexes (y compris les éclipses). ).

Curieusement, malgré de tels éloges et déclarations hyperboliques, les historiens n'ont toujours pas été en mesure d'en savoir plus sur le créateur de ce mécanisme de pointe. Les seuls facteurs étayés sont que la machine a été fabriquée par des astronomes grecs et qu'elle a été construite vers la fin du IIIe siècle av. Quant à la source exacte de l'artisanat enviable, il existe plusieurs conjectures, y compris l'hypothèse la plus récente de ‘ Le projet de recherche sur le mécanisme d'Anticythère ‘ qui propose que l'appareil a été conçu dans l'une des colonies de Corinthe (qui peut inclure Syracuse – la maison d'Archimède). En fait, une analyse récente a laissé entendre que cet engin pourrait avoir été le même appareil que le général romain Marcellus a pris comme butin de Syracuse en 212 après JC, faisant ainsi allusion à la main d'Archimède dans sa création (vérifiez ceci Publier ). D'autres inférences concernent l'origine du mécanisme à Pergame (dans la Turquie actuelle) ou à Rhodes, les deux endroits étant connus pour leurs réalisations anciennes dans les domaines de la science et de l'astronomie.

2) Batterie de Bagdad –

Nom donné à un groupe collectif d'environ douze artefacts trouvés en Irak, ces objets en forme de pot sont déterminés à l'époque des Parthes et des premiers Sassanides (250 avant JC à 225 après JC). Maintenant, selon les passionnés de pseudo-archéologie, les engins étaient en fait des cellules galvaniques et étaient utilisés pour galvaniser l'or sur des surfaces faites d'autres métaux (à savoir l'argent). Si cette hypothèse est présumée correcte, alors les batteries de Bagdad seraient antérieures à la cellule électrochimique de Volta de plus de 1 500 ans !

Bien sûr, la plupart des archéologues et historiens traditionnels ont tendance à rejeter de telles affirmations « sensationnelles ». Mais il y a encore théories contradictoires entre eux sur la datation des artefacts. Par exemple, le Dr St John Simpson du département de l'ancien Proche-Orient au British Museum, pense que les objets pourraient provenir de la période sassanide ultérieure et qu'ils étaient en fait de nature scientifique avec une capacité à conduire l'électricité. En revanche, d'autres ont noté leur similitude avec les récipients de stockage conventionnels de l'époque. Et enfin, ajoutant une pincée de tapage au sujet controversé, Discovery Channel démontré que ces ‘pots’ auraient pu être utilisés comme batteries pour galvaniser au moins de petits objets.

3) Goddard Coin (ou le Maine Penny) –

Dans l'un de nos postes précédents nous avons parlé de la façon dont les Vikings avaient découvert le continent nord-américain au moins 500 ans avant Christophe Colomb. Cependant, d'un point de vue archéologique, leurs établissements n'ont été trouvés que le long de la région de Terre-Neuve. Mais dans une tournure intéressante des événements, un archéologue amateur Guy Mellgren a trouvé le soi-disant Goddard Coin d'une région du sud qui était autrefois une ancienne colonie amérindienne à Naskeag Point, Brooklin, Maine. La pièce a été identifiée par des experts comme appartenant à la période d'un roi viking norvégien nommé Olav Kyrre, qui régna de 1067 à 1093 après JC.

Donc, cela nous amène à la question : les Vikings ont-ils voyagé plus au sud dans ce qui est maintenant les véritables États-Unis ? C'est une affirmation qui n'est pas encore étayée par des preuves archéologiques appropriées. En fait, le manque de preuves a conduit l'American Numismatic Society à étiqueter la pièce Goddard comme la plupart des « probablement » un canular, Mellgren ayant peut-être planté les preuves sur le site. Cependant, le Maine State Museum a adopté une position différente avec son évaluation hypothétique selon laquelle l'indigène a acquis les pièces des Vikings de Terre-Neuve, ce qui à son tour se rapporte à leurs liens commerciaux associatifs sur de longues distances en Amérique du Nord.

4) Pilier de fer de Delhi –

Les compétences métallurgiques indiennes ont été longtemps appréciées à l'époque antique et médiévale, à tel point que de nombreuses factions islamiques ont importé des armes de fabrication indienne malgré le célèbre acier de Damas (de nombreux chercheurs ont même avancé leur théorie que la fabrication de l'acier de Damas s'est probablement inspirée de l'acier de wootz du sous-continent indien). Un témoignage physique de ces compétences est peut-être démontré par le pilier de fer de Delhi, vieux de 1 600 ans, qui se distingue par son impressionnante qualité de résistance à la rouille, probablement dérivée de la composition métallique avancée de la structure.

On estime qu'elle a été construite pendant le règne de Chandragupta II (également connu sous le nom de Vikramaditya), la colonne autonome s'élève à environ 22 pieds et est actuellement érigée à l'intérieur du complexe Qutb à Delhi (elle a très probablement été apportée comme trophée de son original emplacement - les grottes d'Udaygiri dans le Madhya Pradesh, en Inde centrale). Quant à sa portée avancée, la plupart des experts croire le pilier a été construit en forgeant des pièces de fer forgé de haute qualité. La nature anticorrosive de l'ancien pilier est le résultat d'un film protecteur passif qui recouvre l'interface fer-rouille. Cette couche d'atténuation est à son tour dérivée principalement de la teneur élevée en phosphore du métal, ainsi que de l'utilisation de particules de deuxième phase comme les oxydes de fer non réduits. Dans tous les cas, le pilier de fer reste un spécimen rare représentant les niveaux progressifs d'aptitudes à l'ingénierie ancienne et il continue de laisser perplexe les historiens, étant donné le manque de réplications appropriées dans d'autres parties de l'Inde (ou même de l'Asie).

5) Pierre mystérieuse du lac Winnipesaukee –

Une pierre de couleur sombre en forme d'œuf a été trouvée en 1872, près du lac Winnipesaukee en Nouvelle-Angleterre et elle présente une variété de sculptures allant d'un visage, un épi de maïs à des cercles en forme d'étoile. Les artefact mystérieux a été donné au Museum of New Hampshire History en 1927, et il est toujours affiché là. Maintenant, en ce qui concerne le but de la pierre, il y a quelques déductions faites par les historiens, avec la conjecture de The American Naturalist concernant l'idée que l'objet a été utilisé comme pièce de commémoration pour un traité de paix conclu entre deux tribus indigènes. .

Cependant, plus que les sculptures, il y a un autre angle cryptique à toute l'affaire, il concerne les deux trous qui ont été percés aux deux extrémités de la pierre. Selon Richard Boisvert, archéologue d'État, ces trous sont d'une régularité impressionnante, faisant ainsi allusion à l'utilisation d'outils électriques plutôt qu'aux techniques de forage rudimentaires utilisées par les Amérindiens. Il a en outre ajouté qu'il y avait toutes les chances que ces trous lisses aient été faits au cours de la dernière partie du XIXe siècle, ce qui entraînerait une falsification de l'artefact. Dans tous les cas, la pierre elle-même a probablement été fabriquée à partir de quartzite, qui est un dérivé du grès ou de la mylonite.


Au cours de la croissance des civilisations anciennes, la technologie ancienne était le résultat d'avancées technologiques dans les temps anciens. Ces progrès dans l'histoire de la technologie ont stimulé les communautés à adopter de nouvelles façons de vivre et de contrôler.

Ces artefacts ou éléments de preuve sont appelés "artefacts déplacés", et la plupart d'entre eux indiquent l'existence d'anciennes civilisations très avancées qui nous ont précédés.

Pourquoi la technologie est-elle importante dans la civilisation ?

La technologie est importante car nous apprenons à repousser les limites de notre imagination en réintégrant ce qui est possible avec les outils et les matériaux disponibles. Le design est important car il traduit la technologie dans un format agréable à utiliser et à expérimenter.

Bien que ces découvertes soient bien documentées, la plupart des historiens et des universitaires ignorent ces &ldquoanomalies» et détournent le regard.

Cependant, il est difficile d'ignorer ces contradictions historiques qui offrent une version alternative de notre passé.

Ruines inexpliquées & ndash Artefacts mystérieux & ndash Technologie ancienne

Il vaut la peine de dire que la plupart de ces artefacts décrivent l'histoire humaine non pas comme linéaire, mais comme circulaire.

Jetez un œil à la vidéo suivante et préparez-vous à découvrir un secret du passé que vous n'avez jamais imaginé dans votre vie ou que vous pensiez possible.

Mais de nombreux mystères technologiques anciens ont été oubliés, perdus dans les pages de l'histoire, pour n'être inventés que des millénaires plus tard.

VIDÉO : Artefacts mystérieux

Vous découvrez des secrets de notre passé que vous n'auriez jamais cru possibles. C'est vraiment l'une des informations les plus étonnantes que vous verrez jamais! Placez des objets qui ne devraient pas exister, des reliques que les historiens ne peuvent pas croire, des découvertes qui ont l'air modernes mais qui sont en fait vieilles de plusieurs milliers d'années et des découvertes archéologiques comme la science traditionnelle disent que cela ne peut pas être vrai !

Regardez des documentaires provocateurs, révélateurs, historiques et fantastiques en vous abonnant et bien sûr en appuyant sur le bouton de l'horloge en haut à droite de l'écran. Nous aurons chaque film élargissant les horizons des spectateurs ouverts à en apprendre davantage sur le monde. Nous espérons que vous découvrirez de nombreux faits dont vous n'étiez peut-être pas au courant dans ce documentaire d'archéologie interdite hautement éducatif.


Archéologie, objets et antiquités du Proche-Orient ancien

Archéologie, objets et antiquités du Proche-Orient ancien suit l'évolution des travaux et des intérêts scientifiques de l'auteur et est divisé en plusieurs catégories de domaines interdépendants. La première partie traite principalement des fouilles et des artefacts associés, des problèmes de géographie ancienne et de l'identification de sites antiques dans le nord-ouest de l'Iran, les recherches de l'auteur portant sur la culture et la chronologie de la capitale phrygienne à Gordion en Anatolie, et la chronologie et les relations culturelles iraniennes de un site dans l'émirat de Sharjah. La deuxième partie est vaste et comprend des chapitres sur les interconnexions culturelles et politiques de la mer Égée et du Proche-Orient ancien, le rôle des fibules dans la révélation des questions culturelles et chronologiques, et l'utilisation des parasols en fonction du sexe et leur reconnaissance dans les contextes de fouilles. Il existe également des articles spécifiquement consacrés à la « Culture du pillage » et à la falsification des deux objets et de leurs prétendues provenances.


7 Un œuf du Beagle

Le navire qui a transporté Charles Darwin lors de son célèbre voyage de collecte de spécimens s'appelait le HMS Beagle. Le voyage du naturaliste a duré de 1831 à 36, et parmi ses acquisitions se trouvaient 16 œufs de couleur chocolat de l'Uruguay moderne. On croyait que l'embrayage entier avait été perdu.

Pendant ce temps, la bénévole Liz Wetton a catalogué à elle seule la collection d'œufs du musée de zoologie de l'Université de Cambridge. Comme elle ne travaillait que quelques heures par semaine à trier des milliers d'œufs, il lui a fallu 10 ans pour atteindre un spécimen brun foncé. Il était écrit &ldquoC. Darwin, et la coquille avait une fissure en lambeaux. [4]

Wetton pensait que le musée était au courant de l'œuf, mais personne ne savait qu'il était là. Les conservateurs ont fait remonter ses origines à la Beagle avec l'aide du professeur de zoologie du XIXe siècle Alfred Newton, qui avait été un ami de Darwin.

Newton avait écrit que Darwin lui avait envoyé un œuf appartenant au tinamou commun. Remarquablement, le cahier a également révélé comment la coque s'était brisée. Darwin l'avait emballé dans une boîte trop petite et la coque a été endommagée pendant ou après le voyage.


Samos antique et le musée des artefacts mystérieux - Histoire

Chaque année, près de 40 000 000 de kilogrammes (88,1 millions de livres) de matière météoritique s'abattent sur la Terre depuis l'espace. Moins de 1 % de ces chutes contiennent des traces de composés organiques, et au sein de ce petit sous-ensemble, les scientifiques rencontrent parfois un matériau encore plus rare : les acides aminés. [Suite]

Ici, dans cette humble coquille d'œuf, nous avons un seul moment capturé pour l'éternité… la naissance d'un dinosaure individuel. La texture, vue sous grossissement, ressemble à des collines rocheuses avec un réseau de vallées entre les deux. Ces nombreuses failles servent de canaux pour l'oxygène, soutenant la fragile créature à l'intérieur. [Suite]

Le projet Manhattan était le nom de code de l'effort de recherche et de développement qui a permis aux États-Unis de développer rapidement une série de percées atomiques pendant la Seconde Guerre mondiale, y compris le premier réacteur de production de plutonium à l'échelle industrielle et les premières bombes atomiques. [Suite]

En suivant la progression de la vie à travers des milliards d'années d'histoire, nous avons rencontré de nombreux exemples de l'importance de la migration et de son rôle central dans la diversité de la vie sur Terre. De la vaste population métropolitaine du mammouth laineux répartie dans la steppe à l'ascension et la chute de milliers d'espèces de minuscules foraminifères dans l'océan, chacune de ces histoires se déroule à une grande échelle qui englobe souvent des centaines de milliers d'années. À cette échelle, de petits changements à ces schémas de déplacement peuvent avoir des effets dramatiques entraînant l'émergence de nouvelles espèces et l'extinction des anciennes. [Suite]

Le Mini Museum est un objet de collection fabriqué à la main en édition limitée, conçu pour inspirer l'apprentissage et l'exploration. Chaque spécimen du Mini Museum est authentique, emblématique et étiqueté. Les spécimens soigneusement sélectionnés dans chaque édition ne seront offerts qu'une seule fois.


Découvrez Samos

Les Ville de Samos est la capitale et le port de Samos situé sur le côté nord-est de l'île. C'est le centre administratif de l'île. Le centre de la vie se concentre sur la place de Pithagore. Samos est relié à Vathi et toute la région est considérée comme la capitale de Samos. Vathi est l'un des plus anciens villages de Samos construit en amphithéâtre sur les pentes des montagnes surplombant la ville de l'île. Le paysage enchanteur est agrémenté de maisons néoclassiques et d'anciens bâtiments vénitiens. Vathi a conservé son caractère traditionnel avec ses charmantes maisons, ses ruelles étroites et ses quartiers pittoresques. Les monuments à visiter incluent le musée archéologique de Samos, le musée byzantin de Samos et l'église d'Agios Spyridon.

Le site archéologique d'Héraion

Les Site archéologique d'Héraion est situé sur le côté sud de l'île. Selon la mythologie, Samos était le lieu de naissance de la déesse Héra. Heraion a été établi comme un sanctuaire sacré à l'époque géométrique jusqu'à l'époque romaine. A l'époque de Polycrate, le temple acquit sa forme définitive. Le grand Hérodote considérait le sanctuaire d'Héra comme « le temple le plus grand et le plus impressionnant de Grèce de son temps ». Heraion a été inscrit sur la liste des monuments du patrimoine culturel mondial de l'Unesco. Le sanctuaire était activement lié administrativement et politiquement à l'ancienne ville de Samos accessible depuis la Voie sacrée, dont certaines parties ont survécu jusqu'à aujourd'hui. Des découvertes importantes sont maintenant exposées au musée archéologique de Samos.

Le château de Lycurgue

Les Château de Lycurgue a été construit sur le côté sud-ouest du port de Pythagore au 7ème siècle après JC. En 1475, le château a été abandonné car il a été conquis par les Ottomans. L'une des figures marquantes de la Révolution de 1821, Lycurgue Logothetis, entreprit le projet de fortifier à nouveau l'ensemble du château avec l'aide des Samiens tandis qu'une des tours fortifiées préexistantes était réparée et utilisée comme siège et résidence de la famille. de Logothetis. Aujourd'hui, la tour sert de musée. Sur le point culminant de la colline, l'église historique de la Transfiguration a été construite à l'initiative de Lycurgue Logothetis en commémoration de la victoire de Samos contre les Ottomans qui a eu lieu dans le détroit de Mycale en août 1824.

La grotte de Pythagore

Les Grotte de Pythagore est situé sur les pentes de la montagne de Kerki. Selon la tradition, le mathématicien Pythagore s'est caché dans cette grotte du tyran Polycrate qui l'accusait de corruption. La grotte est située à trois kilomètres de Kambos Marathokambos et est accessible par un long chemin de terre. Il faut suivre un court itinéraire taillé dans une falaise abrupte pour accéder à la grotte.

La ville de Karlovassi

Les Ville de Karlovassi est la deuxième plus grande ville balnéaire de Samos située sur le côté nord-ouest de l'île. La colonie se trouve dans l'une des zones les plus fertiles de Samos. Karlovassi a conservé son caractère traditionnel qui se distingue par ses bâtiments néoclassiques, ses maisons traditionnelles et ses élégantes demeures. Le monastère d'Agia Triada se dresse au sommet de la colline. Les sites à visiter incluent les cascades de Karlovassi pour leur beauté naturelle, les plages de Mikro et Megalo Seitani pour leur beauté tropicale et les traces du château byzantin de Karlovassi.

Le village de Mytilènes

Les Village de Mytilènes est un village montagneux situé sur le côté est de l'île. La colonie est construite en amphithéâtre dans une vallée fertile. La vie du village se situe sur la place centrale des Mytilènes. Le monument le plus impressionnant de la région est le Musée d'histoire naturelle qui expose des fossiles paléontologiques, des minéraux et des roches, des répliques de poissons et des maquettes de bateaux ainsi qu'une collection botanique. Vous pouvez également visiter le monastère d'Agia Triada. Mytilinii est connu pour la production d'un excellent vin de Samian.

Le village de Spatharei

Les Village de Spathareï est un village montagneux situé dans la partie sud de l'île. La colonie est construite sur les pentes des montagnes de Bournias. Spatharei est réputé pour ses vues étonnantes sur le sud-ouest de Samos et les îles du Dodécanèse. C'est un charmant village qui se distingue par son architecture traditionnelle et sa place pittoresque. Le monument le plus impressionnant est l'église en pierre de Taxiarhes construite en 1580. Spatharei est connue pour les produits raffinés de l'huile d'olive vierge. Le 15 août, certains des plus grands festivals de l'île ont lieu dans le village.

Les cascades de Karlovassi

Les Cascades de Karlovassi est l'une des surprises les plus agréables de Samos. Un sentier balisé panoramique assure l'accès aux cascades depuis le village de Potami. Si vous voulez continuer, vous devrez gravir une soixantaine de marches en bois ou traverser la rivière à l'aide de cordes. La plus grande cascade de Karlovassi a une hauteur de cinq mètres offrant la possibilité de nager dans le petit lac formé.

Le musée du vin de Samos

Les Musée du Vin de Samos a été inauguré à l'été 2005 avec l'intention de présenter l'histoire du vin de Samos et de l'Union des coopératives viticoles de Samos. Le bâtiment du musée abritait autrefois une cave privée. Les expositions du musée comprennent des outils de vinification traditionnels, des instruments de laboratoire, des tonneaux et des bouteilles de vin ainsi que des documents et des prix. Les visiteurs peuvent déguster ou acheter les vins de l'Union des coopératives viticoles de Samos dans la boutique spéciale du musée.

Les Ancienne ville de Pythagore était l'une des villes les plus importantes de la Grèce antique. L'ancienne colonie a été construite au IVe siècle après JC sur le côté sud-ouest du port actuel de Pythagorio. La ville a été nommée d'après le nom du grand mathématicien et philosophe Pythagore. La zone s'est rapidement développée dans l'un des centres commerciaux les plus importants en raison de sa position stratégique.

Les Site archéologique d'Héraion est situé sur le côté sud de l'île. Selon la mythologie, Samos était le lieu de naissance de la déesse Héra. Heraion a été établi comme un sanctuaire sacré à l'époque géométrique jusqu'à l'époque romaine. A l'époque de Polycrate, le temple acquit sa forme définitive. Le grand Hérodote considérait le sanctuaire d'Héra comme « le temple le plus grand et le plus impressionnant de Grèce de son temps ». Heraion a été inscrit sur la liste des monuments du patrimoine culturel mondial de l'Unesco. Le sanctuaire était activement lié administrativement et politiquement à l'ancienne ville de Samos accessible depuis la Voie sacrée, dont certaines parties ont survécu jusqu'à aujourd'hui. Des découvertes importantes sont maintenant exposées au musée archéologique de Samos.

Les Thermes de Therma était un complexe de thermes massif construit dans la seconde moitié du IIe siècle après JC. Du côté ouest de Pythagorio, il y avait des vestiaires, des installations pour les bains froids et chauds, une piscine octogonale et un espace pour le sauna. Therma ont été intégrés dans un espace organisé des installations sportives de l'ancienne ville de Samos avec le lycée, le stade et l'arène. Le stade de la ville antique était l'un des plus grands stades de la Grèce antique.

Les Tunnel d'Efpalinium était l'une des plus grandes constructions du 6ème siècle avant JC qui a été considérée comme la 7ème merveille de l'antiquité. La précision du tunnel est une démonstration pratique de la haute connaissance architecturale des ingénieurs de la Grèce de cette période. Le tunnel a été construit par l'architecte Eppalinos pendant la période de tyrannie de Polycrate afin d'alimenter en eau l'ancienne capitale de l'île et il a été utilisé jusqu'à l'époque romaine. Aujourd'hui, c'est l'un des monuments les plus impressionnants de Samos.

Les Murs polycratéens ont été construits afin de protéger l'ancienne ville de Samos. Les murs avaient une longueur de 6,430 mètres et couvraient une superficie de 1,2 kilomètre carré. Aujourd'hui, des parties des murs sont les seuls vestiges survivants.

Les Château de Lycurgue a été construit sur le côté sud-ouest du port de Pythagore au 7ème siècle après JC. En 1475, le château a été abandonné car il a été conquis par les Ottomans. One of the leading figures of the Revolution of 1821, Lycurgus Logothetis, undertook the project of fortifying the entire castle again with the aid of the Samians while one of the pre-existing fortified towers was repaired and used as the headquarters and residence of the family of Logothetis. Today, the tower serves as a museum. On the highest point of the hill, the historic church of Transfiguration was constructed following the initiative of Lycurgus Logothetis in commemoration of the victory of Samos against the Ottomans that took place in the strait of Mycale on August of 1824.

Les Castle of Potami is located on the west side of the settlement of Karlovassi. The area hosts traces of a byzantine castle along with relics of the church of Agios Nikolaos and the church of the Assumption of Virgin Mary between the 12 th to 14 th centuries. The most impressive characteristic of the churches is the decoration of the facades of the walls with blind arches, an influence of the art of Constantinople.

Les Tower of Logothetis is located within the area of the castle of Lycurgus. The tower was repaired during the fortification project of Lycurgus Logothetis in 1824. The tower was used as the headquarters and residence of the family of Logothetis. Today, the tower serves as a museum.

Les Tower of Sarakini is located on the southeast side of Samos. The tower was built from Nikolaos Sarakinis in 1577 with the intention of protecting the island from pirate invasions. It is a three storey rectangular tower distinguished for its fortified architecture.

Les Church of Panagia Sarantaskaliotissa is located on the southeast side of Kerki. The church is dedicated to the Nativity of Virgin Mary. Built inside a cave, you must follow a beautiful route and climb forty stairs carved into the cliff in order to reach the church.

Les Church of Panagia Spiliani is located in a close distance from Pythagorio. It is an imposing church built inside a huge cave. The cave served as a place of worship since ancient times. The church celebrates in honour of the saint on November 21.

Les Monastery of Agia Zoni is located in the verdant valley of Vlamari, approximately two kilometres from the town of Samos. Built in 1695, the temple is ornamented with wall paintings of the 17 th century and an interesting library with patriarchal documents and precious vessels. The monastery celebrates in honour of the saint on August 31.

Les Monastery of Agia Triada is located on the southeast side of to the village Mytilinii. It was built on the foundations of an ancient temple from a monk in 1824. Agia Triada is the newest monastery of Samos as the construction began in 1824 while the current catholic was rebuilt in 1905. The monastery boasts an impressive ecclesiastical silver icon while the domes and the columns were constructed with marble from the ancient town of the island.

Les Monastery of Megali Panagia is located close to the village of Vourliotes. It is the oldest monastery of the island built in 1566. The temple is ornamented with a gilded carved iconostasis of depictions of the Old and New Testament, an imposing carved wood throne of the 18 th century and a small sample of wall paintings. The monastery celebrates in honour of the saint on September 8.

Les Monastère de Zoodohos Pigi is located on the northeast side of the town of Samos. It was built in 1756 from a monk on the foundations of a chapel of Zoodohos Pigi. Hanging at an altitude of 400 meters, the monastery offers astonishing views of Asia Minor. The church is ornamented with an impressive wooden temple, columns from the ancient temple of Miletus, a woodcut throne and beautiful wall paintings. The monastery celebrates on Friday in honour of the saint on Easter Sunday.

Les Archaeological Museum of Samos is located in the town of Vathi. The exhibitions are housed in two different buildings. Exhibits include collections of archaeic sculpture, pottery items, ivory objects, wooden artifacts and clay figurines. The most impressive exhibit is the collosal statue of Kouros of Samos with a height of five meters. The statue is the largest surviving kouros of Greece.

Les Archaeological Museum of Pythagorio is located in the town of Pythagorio. Exhibits include ancient columns, portraits of emperors, and ceramic objects. One of the most important exhibits is the seated statue of Aiakes dedicated to Hera.

Les Ecclesiastical Museum of Samos is located in the town of Samos. Exhibits include the holy mantle of the Patriarch of Contantinople, the work of the Crucifixion of Christ from Theodors Poulakos, holy crafted grails and a rare collection of books.

Les Folklore Museum of Karlovassi is located in the village of Karlovassi. Exhibits include rural, urban and folklore objects from the daily life of the island. The exhibits cover a chronological period from 1870 to 1955.

Les Folklore Museum of Samos is housed in the Cultural Foundation of Nikolaos Demetriou. The museum was founded in 1997 with the intention of presenting the daily life of the island until the second world war. Exhibits include agricultural tools, objects of the traditional production of cheese and samples from the urban life of Samos.

Les Paleontological Museum of Samos is located in the village Mytilinii. The museum comprises from the paleontological museum and the natural history museum. Exhibits include paleontological fossils, minerald and rocks, fish replicas and model ships along with a botanical collection.

Les Tannery Museum of Samos is housed inside a leather factory in Karlovassi. Today, the building is owned from the Aegean University and showcases the development of leather production and trading of Samos.

Les Wine Museum of Samos was inaugurated in the summer of 2005 with the intention of presenting the history of the Samian wine and the Union of Winemaking Cooperatives of Samos. The building of the museum used to house a private winery. Exhibits of the museum include traditional winemaking tools, lab instruments, barrels and wine bottles along with documents and prizes. The visitors can taste or buy the wines of the Union of Winemaking Cooperatives of Samos in the special shop of the museum.

Les Cave of Pythagoras is located on the mountain slopes of Kerki. According to tradition, the mathematician Pythagoras hid in this cave from tyrant Polycrates who accused him of corruption. The cave is located three kilometres away from Kambos Marathokambos and it is accessible through a long dirt road. One should follow a short route carved on a steep cliff to access the cave.

Les Mount of Ambelos is the highest mountain of Samos covering the central and eastern part of the island. The highest peak has an altitude of 1.153 meters in the area of Prophet Elias. The mountain was named Ambelos meaning vine from the vineyards that were cultivated there since ancient times. The vegetation of the mountain is very rich dominated from pine, cypresses, oak and chestnut trees.

Les Waterfalls of Karlovassi is one of the most pleasant surprizes of Samos. A scenic sign posted trail ensures access to the waterfalls from the village of Potami. If you want to continue, you will have to climb sixty wooden steps or climb through the river by the use of ropes. The biggest waterfall of Karlovassi has a height of five meters 0ffering the opportunity to swim in the small lake formed.

Les Wetland of Alyki is an important area of migratory bird species located on the east side of the island. The total area spreads over 1,7 square kilometres. Alyki has a high ecological importance, which has been declared as an important natural reserve from the European Network of Natura 2000.

Ambelos is a verdant mountainous village located on the north side of the island. It is a charming village with strong traditional elements distinguished for its stone houses and red tiled roofs, narrow alleys and its verdant vegetation of vineyards and olive trees. Here, you will witness one of the most beautiful views of the Aegean. The haven of Ambelos is the seaside settlement of Livadaki with charming coves. On September 23, one of the most beautiful festivals of Samos is held in Ambelos.

Drakeoi is a mountainous village located on the west side of the island. The settlement is built on the mountain slopes of Kerki in a steep location. The view from Drakaioi is astonishing, renowned for its magical sunset as the village of Kallithea. The last shipyard of Samos is located in the bay of Agios Isidoros while one can also visit the beach of Varsamo for its wild beauty.

Hora is the old capital of Samos located on the southeast side of the island. The settlement has maintained its traditional spirit distinguished for its stone houses and its cobblestone narrow alleys. The most important monuments of the area include the cathedral of Hora, the square of Messaki and the building of the primary school that attest the rich history of the settlement. On August 15, one of the biggest traditional festivals is held in Hora. In a close distance from Hora, one can visit the beautiful beach of Potokaki it is a must visit!

Kallithea is a mountainous village located on the west side of the island. It is the westernmost village of Samos with beautiful views towards the islands of Chios and Ikaria. Kallithea is mostly known for it’s the magical sunset! The dirt road of the village leads to the bay of Agios Isidoros with the last shipyard of Samos. Lovers of off road driving can follow the dirt roads leading to the mountain with the renowned askitaria, the caves inhabited from monks in antiquity.

Karlovassi is the second biggest seaside town of Samos located on the northwest side of the island. The settlement lies in one of the most fertile areas of Samos. Karlovassi has retained its traditional character distinguished for its neoclassical buildings, traditional houses and elegant mansions. The monastery of Agia Triada stands on the top of the hill. Worth visiting sights include the waterfalls of Karlovassi for their natural beauty, the beaches of Mikro and Megalo Seitani for their tropical beauty and the traces of the Byzantine Castle of Karlovassi.

Kokkari is a seaside village located on the northwest side of the island. The charming settlement spreads on a beautiful area of vineyards and olive trees. It has managed to preserve its colourful atmosphere offering idyllic sceneries. It is worth following the hiking trails that lead to the villages of Mytilinii and Vourliotes. One can also visit the nearby beaches of Lemonakia and Tsamadou, which are located nearby. The jewel of Kokkari is the imposing church of Agios Nikolaos.

Konteika is a mountainous village located on the northwest side of the island. The settlement is built on the mountain slopes of Karvouni. Konteika distinguishes for its verdant vegetation of pine and cypress tress. Konteika is known for its outstanding natural beauty. The jewel of the village is the charming square of Konteika that showcases a distinctive example of Samos traditional architecture.

Lekka is one of the biggest villages of Samos located on the southwest side of the island. The settlement spreads in a verdurous landscape with panoramic views to the Aegean. It is a charming village with traditional houses and red tiled roofs, a beautiful square with a huge plane tree and traditional cafeterias. The central square of Lekka resembles a balcony with beautiful views to the village of Karlovassi. In a close proximity from the village, one can visit the verdurous settlement of Kastania renowned for its outstanding natural beauty.

Manolates is a mountainous village located on the north side of the island. It is a traditional settlement built in a verdant area overlooking the coast of Asia Minor. The village is embellished with well preserved traditional houses and cobblestone alleys along with the imposing monastery of Zoodohos Pigi. The biggest festival of Malonates is held on Friday after Easter Sunday. Enthusiasts of hiking will fall in love with the numerous trails that lead to the natural beauties of the surrounding area.

Marathokambos is a mountainous village located on the southwest side of the island. The settlement spreads on the mountain slopes of Kerki around the natural bay combing beautiful sceneries of mountain and sea. It is a charming village with strong traditional elements distinguished for its stone houses, its traditional fountains and squares and its cobblestone alleys. Worth visiting sights of the wider area include the cave of Kakoperatos is decorated for its rich stalactite and stalagmites formations, the cave of Pythagoras for its historical significance, the imposing monastery of Panagia and the beach of Psili Ammos for its crystal waters.

Mytilinii est un village montagneux situé sur le côté est de l'île. It is one of the liveliest villages of Samos built amphitheatrically in a fertile valley. The life of the village lies in the central square of Mytilinii. The most impressive monument of the area is the Museum of Natural History that exhibits paleontological fossils, minerald and rocks, fish replicas and model ships along with a botanical collection. You can also visit the Monastery of Agia Triada. Mytilinii is known for the production of excellent Samian wine.

Pagondas is a mountainous village located on the south side of the island. The settlement is built amphitheatrically in the mountain slopes of Bournias. Pagondas distinguishes for its traditional colourful houses and its verdant vegetation. The jewel of the village is the imposing marble bell tower of the Church of Christos. Here, you will witness one of the most beautiful views of the Aegean.

Platanos is a mountainous village located on the central part of the island. The settlement is built on one of the highest mountain slopes of Karvouni amongst verdant forests and vineyards. Platanos is known for its traditional architecture and the charming square with plane trees. The village is an ideal place for enjoying the local delicacies of Samos.

Pyrgos is a mountainous village located on the central part of the island. It is a beautiful settlement built in a verdant area embellished with traditional houses, cobblestone alleys and old churches. Pyrgos is known for the production of the excellent Samian thyme honey.

Pythagorio is one of the most idyllic villages of Samos located on the southeast side of the island. The archaeological and cultural character of the area has been recognized from Unesco, as it has been declared as a Monument of World Cultural Heritage.The historical town eludes an atmosphere of nobility distinguished for its well preserved houses. The statue of the great mathematician and philosopher Pythagoras dominates the entrance of the harbour. Worth visiting sights include the Archaeological Museum, the Castle of Lycurgus and the Monastery of Panagia Spiliani.

Samos Town is the capital and harbour of Samos located on the northeast side of the island. It is the administrative center of the island. The center of life centers on the Square of Pithagoras. Samos is connected with Vathi and the entire region is considered as the capital of Samos. Vathi is one of the oldest villages of Samos built amphitheatrically on the mountain slopes overlooking the town of the island. The enchanting landscape is embellished with neoclassical houses and old venetian buildings. Vathi has retained its traditional character with charming houses, narrow alleys and picturesque neighboorhoods. Monuments worth visiting include the Archaeological Museum of Samos, the Byzantine Museum of Samos and the Church of Agios Spyridon.

Spatharei is a mountainous village located on the south part of the island. The settlement is built on the mountain slopes of Bournias. Spatharei is renowned for its astonishing views to the southwest Samos and the Dodecanese islands. It is a charming village distinguished for its traditional architecture and the picturesque square. The most impressive monument is the stone church of Taxiarhes built in 1580. Spatharei is known for the fine products of virgin olive oil. On August 15, some of the biggest festivals of the island are held in the village.

Vourliotes is a mountainous village located on the north side of the island. It is a beautiful settlement built in the 16 th century. The village is distinguished for its traditional architecture and its charming churches with imposing wall paintings. You can also visit the monastery of Panagia Vronda, the oldest monastery of Samos. Hiking lovers can follow numerous mountainous trails that lead of Karvounis Mountain. The haven of Vourliotes is the seaside settlement of Avlakia. The biggest festival of Avlakia is the festival of Panagia Vrodiani held on September 8.


5 Unsolved Mysteries of the Ancient World

No matter how far we come in understanding the ancient world, these far removed eras remain mysterious and unexplained.

For every known and understood event or circumstance of the past there are thousands obscured and likely lost forever. It may seem as though every passing century diminishes hope of finding answers to history’s strangest puzzles, but you never know what will be unearthed, decoded, or discovered in the years to come. As far as the ancient world is concerned here are the top five unsolved mysteries currently confounding the experts.

Culture of the Spirit Cave Mummy

Image via friendsofpast

In 1940 a married pair of archeologists exploring Spirit Cave located 75 miles east of Reno, Nevada discovered mummified remains originally dated at approximately 1500 to 200 years old. In the mid-­1990s, however, advanced techniques concluded the remains were in fact almost 9500 years old making it the oldest mummy ever discovered in North America.

Genome testing revealed the individual was of a different ilk than the area’s historical inhabitants and further investigation of the site revealed evidence of advanced textile technology thought unknown to humans at that time and place. These discoveries have led to speculation regarding an advanced civilization of the Americas lost to history three­ times older than ancient Egypt.

Purpose of the Great Pyramid of Giza

Image via wikipedia

The oldest icon of human civilization to still exist, the Great Pyramid of Giza located within the greater Giza pyramid complex outside of Cairo in Egypt has been the source of seemingly unanswerable speculation and wonder for thousands of years. Efforts to properly study and preserve ancient Egyptian artifacts at the site have led to many of these mysteries being put to bed. However several remain, which seem suspiciously too obvious to be left unexplained.

While it’s known that Egyptian pyramids in general were used for the tombs of pharaohs, temples devoted to them, or both, typical telltale signs of these uses are pockmarked with peculiarity when it comes to the Great Pyramid of Giza. The stone vault seemingly meant to hold the elaborate sarcophagus of the pharaoh is far too small for the job, meanwhile a nearby chamber of similar size holds no evidence of being used for much of anything at all. It’s also believed several chambers throughout the Great Pyramid remain unexplored, ultimately leaving the true purpose of the structure still unexplained.

Origin of the Tarim Mummies

Image via

The Tarim Mummies discovered in the western Chinese province of Xinjiang have generated enormous archeological and anthropological interest since first starting to be discovered in the early­20th century. Anywhere from two to four thousand years old, preliminary physical examination of the specimens point to the mummies being of Caucasian descent.

Rumors persist regarding the origin of these individuals, with e fforts by Chinese authorities to downplay the discovery to help quell regional rebellion fueling several conspiracy theories. One suggests that the region was once a melting pot of ancient cultures, which suggests the Chinese have more in common with the wicked capitalist West than official Communist Party doctrine likes to suggest. Another is that the Tarim mummies represent an entirely unknown civilization consisting of migrants from Europe thriving in Asia during the late Bronze Age.

Death of Alexander the Great

Image via pindex

To this day Alexander the Great ranks among the greatest conquerors to have ever walked the earth, yet the Macedonian leader’s untimely death at age 32 remains shrouded in rumor and mystery.

History dictates the young general died of fever resulting from some unidentified disease ­ possibly the plague. However assassination has never been ruled out entirely, as such was not uncommon among the Macedonian elite during this time. If homicide were to blame for the death of Alexander the Great it would rank the most significant murder in human history in terms of its impact on civilizations far and wide for centuries to come.

Fate of the Lost Roman Legion

We know a lot about the ancient Romans compared to most other civilizations of antiquity. The reason is very simple: Romans were impeccable record keepers and loved to write about themselves the most and their enemies second. Therefore the mystery surrounding a Roman legion which completely and suddenly disappears from records in 120 AD is one which drives an intense amount of interest and speculation to this day.

Legio IX Hispana ­ “Spanish Ninth Legion” was a well ­established and documented Roman fighting force starting in the first century BC. Assigned to battle rebellious locals in what is modern­ day Scotland, 5 ,000 legionnaires marched north in the year 120 AD, away from Roman ­controlled Britannia, and out of history forever. Annihilation by the enemy is likely, but Roman authorities and historians were not typically known to blacklist their losses from the record books defeats were documented and analyzed to recalculate tactics and strategy. Therefore the true fate of the lost Roman legion remains a complete mystery.

Considering how hard it is to keep track of the truth across time it’s a miracle we know what we do about the past. However this begs the question: how much do we really know? Perceived realities about history could very well be figments of some anonymous imagination. While modern archaeology and anthropology do outstanding work in accounting for the bias of our ancestors and ourselves it may never be enough to learn it all. For no matter how far along we come in better understanding the ancient world, these far removed eras will remain mostly mysterious and unexplained.

Read more on The Ghost Diaries

You may also enjoy these stories:

  • Mountain Of Mystery: The Legend of the Lost Dutchman
  • 5 Mysterious Deaths That Will Make You Believe in Conspiracy Theories
  • The Dyatlov Pass Incident: The Greatest Unsolved Mystery of the Modern Age
  • 6 Mysterious People at the Heart of Unsolved Cases

[easy-social-share buttons=”facebook,twitter,google,pinterest,print,mail” counters=0 style=”icon” message=”yes”]


Ancient Mariners of the Mediterranean

With 95 percent of the seafloor not yet explored, oceanographers and maritime archaeologists look to the deep waters of the Mediterranean and Aegean seas for shipwrecks that can be used to tell the story of ancient civilizations throughout the region.

Anthropology, Earth Science, Oceanography, Social Studies, Economics, World History

This lists the logos of programs or partners of NG Education which have provided or contributed the content on this page. Partner

The study of oceanography brings many different fields of science together to investigate the ocean. Despite increased research and advances in technology, the depths of the ocean remain mostly unexplored. Archaeology is the study of human history using the material remains, or artifacts, of a culture. Artifacts help reveal a particular group’s culture, including their economies, politics, religions, technologies, and social structure. Maritime, or underwater, archaeologists study artifacts and sites submerged in lakes, rivers, and the ocean. While many land-based archaeological finds have already been studied, the ocean depths contain countless new sites and artifacts yet to be discovered.

As ancient people began to develop civilizations, or urban settlements with complex ways of life, extensive trade routes formed throughout the Mediterranean. The eastern Mediterranean and Aegean seas formed an important crossroads of trade and travel in the ancient world. By exploring shipwrecks from this region, researchers learn more about the people who lived there throughout history, as far back as 1000 BCE, when Greek civilization was on the rise. Oceanographer Dr. Robert Ballard works with maritime archaeologists to explore ancient shipwrecks throughout the Mediterranean. By studying these ancient wrecks, the history and culture of the region’s ancient civilizations can be better understood.

Finding and excavating ancient shipwrecks in the deep ocean requires the use of advanced technology, including sonar and ROVs. Once wrecks are located using sonar, ROVs with cameras are used to observe them. One way to determine the historical time period the shipwreck came from is to identify key artifacts. In the ancient world of the Mediterranean region, one such key artifact is an amphora, a clay jar that was used to transport goods like olive oil, grain, and wine. By viewing video footage captured by the ROVs, expert archaeologists observe the shape and style of the amphorae to determine approximately where and when they were used. The shape of an amphora’s base can vary from well-rounded or barrel-shaped to conical. Its neck can appear separate from the base or as one continuous piece. An amphora’s handles can fall vertically or be more rounded. The stamps and designs, such as ribbing, used on amphorae indicate different regions and time periods in which the jars and their contents came.

Using archaeological evidence, including amphorae, scientists determined that most of the shipwrecks found in the Mediterranean region are from the CE, being no more than two thousand years old. That makes shipwrecks like the one Ballard’s team discovered in the deep Aegean Sea such a remarkable find. Based on the ribbed, conical-shaped amphorae from the wreck, the ship was likely transporting goods to and from the Greek island of Samos during the Archaic period of Greece (seventh century BCE), says archaeologist and ceramics expert Andrei Opait. This was two hundred years before the Classical period of Greece (fifth century BCE), when Plato and Socrates were living and Greek maritime power dominated the region. If Opait’s theory is correct, the wreck would be the oldest ship ever discovered in the Aegean Sea. According to Ballard, this shipwreck is just one of thousands yet to be discovered in the depths of the Mediterranean.

Why is the discovery and exploration of ancient shipwrecks in the Mediterranean such an important part of understanding the history and culture of the ancient world?

In the ancient world, ocean trade and travel was the safest, fastest, et most economical method to move goods, personnes, and ideas from one place to another. The Mediterranean and Aegean seas were at the crossroads of trade and travel throughout the region. As a key component of early civilizations, maritime culture and history are revealed through shipwrecks and are essential to understanding how these ancient civilizations lived.

Of the shipwrecks that have been discovered throughout the Mediterranean, most are from the Common Era. What are two of the ancient civilizations that would have traded and traveled using these ships?

romain, byzantin

Alexander the Great reigned over the Greek Empire after the Archaic and Classical periods of Greece. In which period and century of Greek civilization did Alexander the Great live?

Alexander the Great lived in the Hellenistic period of Greece during the 4th century BCE (Before Common Era).

  • The average depth of the Mediterranean Sea is 3,000 meters (9,840 feet), with its deepest point at approximately 5,000 meters (16,400 feet).
  • When broken down into its Greek root words, the term “archaeology” literally means “study of the ancient,” from arkhaios, meaning ancient, and logia, meaning study of.
  • The excavation of the Cape Gelidonya shipwreck off the south coast of Turkey in the 1960s was an important event for the field of maritime archaeology for three main reasons: It was the first excavation where the supervising archaeologist, George Bass, both dove to and excavated a site it was the first time where land-based archaeological techniques were adapted for the underwater environment and it was the first shipwreck to be entirely excavated.
  • The Nautilus Expedition uses state-of-the-art remote sensing and satellite communication technology to connect researchers across the globe. These technologies allow researchers at sea aboard the E/V Nautilus to send data and high-definition images to the Inner Space Center (mission control) in Rhode Island within 1.5 seconds.

large, oval-shaped storage vessel with two handles, often used in antiquity.

study of human history, based on material remains.

material remains of a culture, such as tools, clothing, or food.

(Before the Common Era) designation for the years before the year 1, or 1 CE.

Common Era. CE designates the years following 1 BCE, including the current year.

mode de vie complexe qui s'est développé lorsque les humains ont commencé à développer des établissements urbains.

remotely operated vehicle.

method of determining the presence and location of an object using sound waves (echolocation).

la science de l'utilisation d'outils et de machines complexes pour rendre la vie humaine plus facile ou plus rentable.

Crédits médias

L'audio, les illustrations, les photos et les vidéos sont crédités sous l'actif média, à l'exception des images promotionnelles, qui renvoient généralement à une autre page contenant le crédit média. Le Titulaire des droits sur les médias est la personne ou le groupe crédité.

Writer

Angela M. Cowan, Education Specialist and Curriculum Designer

Éditeurs

Julie Brown, National Geographic Society
Jeannie Evers, édition d'Emdash

Producers

Katy Andres
Julie Brown, National Geographic Society
Alison Michel, National Geographic Society
Winn Brewer, National Geographic Education

Dernière mise à jour

Pour plus d'informations sur les autorisations des utilisateurs, veuillez lire nos Conditions d'utilisation. Si vous avez des questions sur la façon de citer quoi que ce soit sur notre site Web dans votre projet ou votre présentation en classe, veuillez contacter votre enseignant. Ils connaîtront mieux le format préféré. Lorsque vous les contactez, vous aurez besoin du titre de la page, de l'URL et de la date à laquelle vous avez accédé à la ressource.

Médias

Si une ressource multimédia est téléchargeable, un bouton de téléchargement apparaît dans le coin de la visionneuse multimédia. Si aucun bouton n'apparaît, vous ne pouvez pas télécharger ou enregistrer le média.

Le texte de cette page est imprimable et peut être utilisé conformément à nos conditions d'utilisation.

Interactifs

Tous les éléments interactifs de cette page ne peuvent être joués que pendant que vous visitez notre site Web. Vous ne pouvez pas télécharger d'interactifs.

Funder

This material is based in part upon work supported by the National Science Foundation under Grant No. DRL-1114251 . Any opinions, findings, and conclusions or recommendations expressed in this material are those of the author and do not necessarily reflect the views of the National Science Foundation.

Ressources associées

La Grèce ancienne

La politique, la philosophie, l'art et les réalisations scientifiques de la Grèce antique ont grandement influencé les civilisations occidentales d'aujourd'hui. Les Jeux Olympiques sont un exemple de leur héritage. Utilisez les vidéos, les médias, les documents de référence et d'autres ressources de cette collection pour enseigner la Grèce antique, son rôle dans la démocratie moderne et l'engagement civique.

Ancient Shipwrecks of the Black Sea

Due to very low levels of oxygen at shallow depths, Black Sea shipwrecks are well preserved when compared to other Mediterranean wrecks from the same time period. Oceanographers and maritime archaeologists look to the waters of the Black Sea for shipwrecks that can be used to uncover the history and culture of ancient civilizations throughout the region.

Archaeology

Archaeology is the study of the human past using material remains. These remains can be any objects that people created, modified, or used.

First Rulers of the Mediterranean

The ancient Phoenicians built a maritime civilization around the Mediterranean Sea.

Ressources associées

La Grèce ancienne

La politique, la philosophie, l'art et les réalisations scientifiques de la Grèce antique ont grandement influencé les civilisations occidentales d'aujourd'hui. Les Jeux Olympiques sont un exemple de leur héritage. Utilisez les vidéos, les médias, les documents de référence et d'autres ressources de cette collection pour enseigner la Grèce antique, son rôle dans la démocratie moderne et l'engagement civique.

Ancient Shipwrecks of the Black Sea

Due to very low levels of oxygen at shallow depths, Black Sea shipwrecks are well preserved when compared to other Mediterranean wrecks from the same time period. Oceanographers and maritime archaeologists look to the waters of the Black Sea for shipwrecks that can be used to uncover the history and culture of ancient civilizations throughout the region.

Archaeology

Archaeology is the study of the human past using material remains. These remains can be any objects that people created, modified, or used.

First Rulers of the Mediterranean

The ancient Phoenicians built a maritime civilization around the Mediterranean Sea.


Voir la vidéo: LES 10 OBJETS PERDUS LES PLUS RECHERCHÉS AU MONDE. Lama Faché (Novembre 2021).