Informations

Attaque à la torpille japonaise sur 'Battleship Row', Pearl Harbor.


Attaque à la torpille japonaise sur 'Battleship Row', Pearl Harbor.

Attaque à la torpille japonaise sur 'Battleship Row', Pearl Harbor.

Retour à Pearl Harbor



Extrait : Des cartes rares de la Seconde Guerre mondiale révèlent la stratégie japonaise de Pearl Harbor

Le 7 décembre 1941, les forces japonaises attaquent Pearl Harbor. Les cartes, à la fois historiques et nouvellement créées par National Geographic, donnent de nouvelles informations sur l'ensemble des plans de bataille du Japon pour la journée « qui vivra dans l'infamie ».

Lorsque l'Allemagne envahit la Russie fin juin 1941, les dirigeants japonais se demandèrent s'ils devaient rejoindre leur allié de l'Axe et attaquer les Soviétiques, qui avaient vaincu les troupes japonaises le long de la frontière nord du Mandchoukouo en 1939, ou s'ils envisageaient de cibler les colonies européennes en Extrême-Orient. Ils n'excluaient pas d'envahir la Russie si l'avance allemande sur Moscou réussissait, mais ils voyaient plus à gagner en s'emparant de ces colonies asiatiques et de leurs ressources, qu'ils espéraient utiliser pour soumettre la Chine et soutenir un vaste empire qu'ils appelaient la Grande Asie de l'Est. Sphère de coprospérité. L'Indochine française et les Indes orientales néerlandaises étaient des cibles assez faciles, mais les Britanniques ne céderaient pas la Malaisie et la Birmanie sans combattre, et leurs alliés américains devraient également être traités. Le 2 juillet, Tokyo a autorisé « les préparatifs de guerre avec la Grande-Bretagne et les États-Unis ».


Histoires

Joe George - Joe a sauvé la vie de six USS Arizona marins pris au piège sur le navire quand il leur a lancé une ligne de l'USS Vestale, le navire de réparation amarré à côté de l'USS Arizona lors de l'attaque.

Everest Capra - "Ce n'était pas une surprise lorsque les Japonais ont attaqué Pearl Harbor le 7 décembre 1941. La plupart d'entre nous s'y attendaient, mais n'avaient pas la date réelle."

Cecil W. Camp - "Le matin du 7 décembre 1941, j'avais relevé le quart dans la salle des machines bâbord [de l'USS Utah]. J'étais de quart depuis environ 20 minutes lorsque la première torpille a frappé le navire à bâbord.»

Gino Gasparelli - "Le 7 décembre 1941, mon lieu d'affectation était à Wheeler Field sur l'île d'Oahu, l'une des îles hawaïennes. Wheeler Field était la plus grande base aérienne de combat de l'île. La base avait été en état d'alerte toute la semaine jusqu'au samedi matin 6 décembre 1941. »

Sterling Cale - Le matin du 7 décembre 1941, Sterling Cale venait de terminer une longue nuit de travail. Il était le compagnon d'un pharmacien dans la marine, un "garçon de ferme de l'Illinois" autoproclamé. Il travaillait au dispensaire, où les marins obtenaient leurs médicaments. Juste après s'être déconnecté, il a remarqué des avions survolant Battleship Row.

Joe Morgan - Joe était sur l'île Ford lorsque les bombes ont commencé à tomber le 7 décembre 1941. Il a couru dans un hangar et a trouvé une énorme poutre en I pour se protéger de la fureur des balles, des bombes et des explosions.

Leslie Vernon " Les" Short - Au moment où le clairon du navire sonnait le premier appel pour les couleurs du matin, Les a remarqué des avions plongeant "du soleil vers l'île Ford".

Robert Kinzler - Robert n'était pas à Pearl Harbor lorsque les bombes ont commencé à tomber. Il était stationné à Schofield Barracks. Son point de vue était à quelques kilomètres de l'enfer dans le port, mais l'expérience n'en était pas moins captivante.


Les quatre ans après Pearl Harbor

Le président Roosevelt s'adresse au Congrès le 8 décembre 1941

Après le retour de la deuxième vague d'attaque japonaise sur leurs porte-avions en attente dans le Pacifique, la base navale a enfin eu l'occasion d'évaluer les dégâts. Dans les jours qui ont suivi, il a été déterminé que plus de 2 400 Américains ont péri dans l'attaque, et deux cuirassés ont été jugés irréparables.

En réponse à l'assaut surprise du Japon, le président Franklin Roosevelt a appelé le Congrès à déclarer la guerre au Japon. Sa demande est immédiatement acceptée et pendant les quatre années suivantes, les États-Unis sont engagés avec le Japon dans une guerre sanglante dans le Pacifique. Dans les mois qui ont suivi la déclaration de guerre, le Japon a tenu bon dans le Pacifique, repoussant toute tentative des flottes alliées de reconquérir des territoires insulaires.

Ensuite, les États-Unis ont bloqué le Japon lors de la bataille de Midway. À partir de là, le cours de la guerre a changé et la marine impériale japonaise ne s'est jamais complètement rétablie. En septembre 1945, les Japonais ont été contraints de se rendre et la guerre du Pacifique qui a commencé par une attaque surprise de deux heures a finalement pris fin.


Attaque à la torpille japonaise sur 'Battleship Row', Pearl Harbor. - Histoire

Avant l'aube du 7 décembre 1941, le centre de gravité stratégique américain dans le Pacifique reposait dans les sept cuirassés alors amarrés le long de "Battleship Row", les six paires de quais interrompus situés le long du côté est de l'île Ford. Le quai F-2, le plus au sud, qui accueillait habituellement un porte-avions, était vide. Vers le nord-est, le vaisseau amiral de la Battle Force California était le suivant, amarré au F-3. Puis vinrent deux paires, amarrées côte à côte : le Maryland avec le moteur hors-bord Oklahoma et le Tennessee avec le moteur hors-bord West Virginia. À l'arrière du Tennessee se trouvait l'Arizona, qui avait à ses côtés le navire de réparation Vestal. Le dernier en ligne était l'USS Nevada, seul au quai F-8. Ces sept cuirassés, âgés de dix-huit à vingt-cinq ans, représentaient tous, sauf deux, ceux dont disposait la flotte du Pacifique. Le vaisseau amiral de la flotte, la Pennsylvanie, était également à Pearl Harbor, en cale sèche au Navy Yard voisin. Le neuvième, l'USS Colorado, était en cours de révision sur la côte ouest.

Ensemble, ces navires étaient loin d'égaler la flotte de combat active du Japon. Clairement une menace inquiétante pour les plans japonais de domination de l'océan Pacifique, ils étaient la cible prioritaire des raiders japonais. Vingt-quatre des quarante torpilleurs japonais ont été affectés à l'attaque de "Battleship Row", et cinq autres ont été détournés de ce côté de l'île Ford lorsqu'ils n'ont trouvé aucun cuirassé dans leurs zones cibles. Sur les vingt-neuf torpilles aériennes de type 91 de ces avions (chacune avec une ogive de quelque 450 livres d'explosifs puissants), jusqu'à vingt et une ont trouvé leurs cibles : deux ont touché la Californie, une a explosé contre le Nevada et jusqu'à neuf ont chacune frappé l'Oklahoma. et Virginie-Occidentale. Les deux derniers navires ont coulé quelques minutes après avoir reçu ces dégâts de torpille.

Les bombardiers horizontaux, armés de bombes perforantes lourdes, sont arrivés juste au moment où les derniers avions lance-torpilles terminaient leurs attaques, et d'autres bombardiers horizontaux et en piqué sont arrivés plus tard. Ensemble, ces avions ont marqué de nombreux coups ou des quasi-accidents dommageables sur les navires "Battleship Row" : deux sur la Californie, le Maryland et le Tennessee et quelques-uns sur la Virginie-Occidentale. La plus spectaculaire des victimes des bombardiers fut l'Arizona, qui fut touché à plusieurs reprises. Une bombe a pénétré à proximité de ses magasins avant, qui a explosé avec une explosion massive, coulant immédiatement le navire. Le Nevada, qui a commencé pendant la dernière partie de l'attaque, a attiré de nombreux bombardiers en piqué, a été touché à plusieurs reprises alors qu'il naviguait lentement entre Ford Island et le Navy Yard, et, en train de couler et de s'embraser, a dû être rejeté à terre.

Les Japonais avaient ainsi mis hors de combat les sept cuirassés présents sur "Battleship Row". Deux, le Maryland et le Tennessee, ont été réparés en quelques semaines, tout comme le Pennsylvania. Cependant, trois étaient en réparation depuis un an ou plus. L'Oklahoma et l'Arizona ne reprendront jamais du service. Même avec l'ajout de trois cuirassés supplémentaires apportés de l'Atlantique, la ligne de bataille japonaise était assurée d'une supériorité absolue dans les mois critiques à venir.

Cette page présente des vues aériennes de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 sur la "Battleship Row" de Pearl Harbor, et fournit des liens vers d'autres vues de cette zone pendant et peu après l'attaque.

Si vous souhaitez des reproductions à plus haute résolution que les images numériques de la bibliothèque en ligne, consultez : "Comment obtenir des reproductions photographiques."

Cliquez sur la petite photo pour afficher une vue plus grande de la même image.

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

Des avions lance-torpilles attaquent "Battleship Row" vers 08h00 le 7 décembre, vu d'un avion japonais. Les navires sont, de gauche à droite : Nevada (BB-36) avec drapeau hissé à la poupe Arizona (BB-39) avec Vestal (AR-4) hors-bord Tennessee (BB-43) avec West Virginia (BB-48) hors-bord Maryland (BB-46) avec l'Oklahoma (BB-37) hors-bord Neosho (AO-23) et la Californie (BB-44).
La Virginie-Occidentale, l'Oklahoma et la Californie ont été torpillées, marquées par des ondulations et l'épandage de pétrole, et les deux premiers sont en train de gîter à bâbord. Des éclaboussures de torpilles et des pistes de course sont visibles à gauche et au centre.
La fumée blanche au loin vient de Hickam Field. La fumée grise au centre à mi-distance provient du torpillé USS Helena (CL-50), au quai 1010 du Navy Yard.
L'écriture japonaise en bas à droite indique que l'image a été reproduite avec l'autorisation du ministère de la Marine.

Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

Image en ligne : 144 Ko 740 x 545 pixels

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

Vue aérienne verticale de "Battleship Row", à côté de l'île Ford, au début de l'attaque à la bombe horizontale sur les navires amarrés là-bas. Photographié à partir d'un avion japonais.
Les navires vus sont (de gauche à droite) : USS Nevada USS Arizona avec USS Vestal amarré hors-bord USS Tennessee avec USS West Virginia amarré hors-bord USS Maryland avec USS Oklahoma amarré hors-bord et USS Neosho , seulement partiellement visible à l'extrême droite.
Une bombe vient de toucher l'Arizona près de la poupe, mais elle n'a pas encore reçu la bombe qui a fait exploser ses chargeurs avant. La Virginie-Occidentale et l'Oklahoma jaillissent du pétrole de leurs nombreux tirs de torpilles et s'élancent vers le port. Le bord du pont bâbord de l'Oklahoma est déjà sous l'eau. Le Nevada a également été torpillé.
L'inscription japonaise en bas à gauche indique que la photographie a été officiellement publiée par le ministère de la Marine.

Donation de Theodore Hutton, 21 septembre 1942.

Photographie du Commandement de l'histoire et du patrimoine de la marine américaine.

Image en ligne : 144 Ko 740 x 545 pixels

Attaque de Pearl Harbor, 7 décembre 1941

Vue aérienne verticale de "Battleship Row", à côté de l'île Ford, peu de temps après que l'USS Arizona a été touché par des bombes et que ses chargeurs avant ont explosé. Photographié à partir d'un avion japonais.
Les navires vus sont (de gauche à droite) : USS Nevada USS Arizona (brûlant intensément) avec USS Vestal amarré hors-bord USS Tennessee avec USS West Virginia amarré hors-bord et USS Maryland avec USS Oklahoma a chaviré à côté.
La fumée des bombardements sur Vestal et la Virginie-Occidentale est également visible.
L'inscription japonaise en bas à gauche indique que la photographie a été reproduite avec l'autorisation du ministère de la Marine.


Pearl Harbor déclassifié

Aujourd'hui, c'est le 71e anniversaire de la tristement célèbre attaque japonaise à Pearl Harbor, et Military Channel (22 h 00 E/P) le commémore avec une émission spéciale des plus extraordinaires. Pearl Harbor déclassifié.

Bien qu'il y ait eu de nombreux documentaires sur Pearl Harbor produits au fil des ans, celui-ci est différent à la fois dans le ton et l'imagerie. Écrit et produit par Creative Differences Erik Nelson pour Military Channel, Pearl Harbor déclassifié aborde le combat sur une base d'histoire médico-légale dans laquelle il a utilisé une technologie de stabilisation d'image de pointe pour améliorer les images originales en noir et blanc en HD - avec des résultats époustouflants.

Il s'agit du 6 e film de Nelson sur Pearl Harbor, un sujet qu'il aborde de manière scientifique. En tant que producteur du populaire Historique non résolu série, Nelson utilise à la fois l'art et la technologie pour illustrer ce qui s'est réellement passé, faisant Déclassifié un documentaire des plus intéressants.

Alors que l'attaque a duré près de deux heures, Nelson démontre comment la plupart des dégâts ont été causés dans les quinze premières minutes. Couplant ses images générées par ordinateur avec de rares images aériennes japonaises de leur attaque, Nelson montre comment les Japonais ont attaqué par vagues, avec des bombardiers-torpilleurs lançant les torpilles terriblement efficaces «Long Lance», tandis que quelques minutes plus tard, des bombardiers à haute altitude larguaient 1 750 cuirassés. lb d'obus navals modifiés de 16 pouces à partir de 10 000 pieds. Ses graphismes de style table de sable amènent les téléspectateurs dans le combat alors qu'ils suivent les vagues initiales d'avions japonais au-dessus des champs Wheeler et Hickam afin de détruire d'abord la défense de combat américaine attendue, puis d'attaquer Battleship Row.

Pearl Harbor déclassifiéLes graphiques montrent les effets des multiples tirs de torpilles sur les cuirassés amarrés en partance, l'USS Oklahoma ayant été claqué de neuf à onze avant de chavirer. Les dernières minutes à bord des navires maudits sont particulièrement poignantes avec Nelson améliorant l'ancienne imagerie japonaise. Le spectateur voit l'écran de cinéma encore éclairé utilisé la veille sur l'USS Vestal, ainsi que les auvents en toile érigés sur l'USS Arizona pour le dimanche les services religieux du matin n'ont jamais eu lieu.

Le plus douloureux est la séquence filmée lors de l'attaque par le docteur de l'armée Eric Haakenson. Comme le destin et l'histoire l'ont voulu, Haakenson filmait l'USS Arizona depuis l'USS Solace ancré à proximité alors qu'une seule bombe perforante de 1 750 livres pénétrait le pont et explosait dans son chargeur avant. Se désintégrant en une énorme boule de feu, les images nouvellement numérisées et mises à niveau en HD montrent la force de l'explosion qui l'a soufflée à 30 pieds hors de l'eau. Juste avant, Haakenson a filmé l'armada aérienne japonaise alors qu'elle survolait, enregistrant potentiellement le bombardement qui a détruit le fier navire. le programme révèle que la force de l'explosion a provoqué un raz-de-marée de 10 pieds sur l'île Ford, créant encore plus de dégâts lorsque les réservoirs de stockage de gaz de l'aviation ont pris feu et ont commencé à brûler.

En se concentrant sur les 15 premières minutes de l'attaque, Pearl Harbor déclassifié explique la férocité et l'efficacité de l'attaque dans un détail jamais révélé auparavant. Alors que le combat se poursuit avec l'arrivée d'une deuxième vague d'avions japonais, c'est dans les premières minutes que la majorité des navires sont coulés et que des marins et des Marines sont tués. Des trucs puissants et qui méritent d'être regardés.

Cet article a été initialement publié dans la Marine Corps Gazette et nous l'utilisons ici avec permission.


Photos historiques de l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941

Trois cuirassés américains sont touchés par les airs lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Le bombardement japonais des bases militaires américaines à Pearl Harbor entraîne les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. De gauche à droite : USS West Virginia, gravement endommagé USS Tennessee, endommagé et USS Arizona, coulé. (Photo AP)

Un croiseur léger en bon état passe devant l'USS Arizona en feu et prend la mer avec le reste de la flotte lors de l'attaque aérienne japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. (AP Photo/US Navy)

De la fumée noire s'échappe du destroyer américain USS Shaw après un coup direct de bombes lors de l'attaque aérienne surprise des Japonais sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. Les défenseurs sur la jetée à gauche jettent de l'eau dans l'épave en feu. (AP Photo/US Navy)

Le président américain Franklin D. Roosevelt signe la déclaration de guerre à la suite du bombardement japonais de Pearl Harbor, le 7 décembre, à la Maison Blanche à Washington, D.C., le 8 décembre 1941 à 15h08. EST. Regardant de gauche à droite sont, Rep. Sol Bloom, D-N.Y. Représentant Luther Johnson, D-Texas Représentant Charles A. Eaton, R-N.J. Rép. Joseph Martin, R-Mass. Vice-président Henry A. Wallace House Speaker Sam Rayburn, D-Texas Rep. John McCormack, D-Mass. Sen. Charles L. McNary, R-Ore. Le sénateur Alben W. Barkley, D-Ky. Le sénateur Carter Glass, D-Va. et le sénateur Tom Connally, D-Texas. (Photo AP)

Cette photo, prise par un photographe japonais, montre comment les navires américains sont regroupés avant l'attaque aérienne japonaise surprise sur Pear Harbor, HI., le dimanche matin, 7 décembre 1941. Quelques minutes plus tard, le plein impact de l'assaut a été ressenti et Pearl Harbor est devenu une cible enflammée. (Photo AP)

Des membres du Hearns Volunteer National Defence Corps épellent le slogan "Souvenez-vous de Pearl Harbor" lors d'un rassemblement organisé sur la 14e Rue entre la Cinquième et la Sixième Avenue à New York, le 27 décembre 1941. (AP Photo)

Des navires américains brûlent lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Un petit bateau sauve un membre d'équipage de l'USS West Virginia de l'eau après le bombardement japonais de Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. Deux hommes peuvent être vus sur la superstructure, en haut au centre. Le mât de l'USS Tennessee est au-delà de la Virginie-Occidentale en feu. (Photo AP)

Une épaisse fumée noire s'échappe alors que le carburant brûle des réservoirs brisés sur les navires qui ont été touchés lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. Visible à travers l'obscurité est le cuirassé américain Maryland, au centre, et la carcasse de l'USS Oklahoma a chaviré à sa droite. (AP Photo/US Navy)

Le cuirassé USS West Virginia est vu en feu après l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

De la fumée noire s'échappe des épaves en feu de plusieurs cuirassés de la marine américaine après qu'ils aient été bombardés lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Le destroyer USS Shaw explose après avoir été touché par des bombes lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Dans cette image fournie par l'US Navy, des marins se tiennent au milieu d'avions détruits à la base aéronavale de Ford Island alors qu'ils regardent l'explosion de l'USS Shaw en arrière-plan, lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (Photo AP/US Navy)

Cette photographie, tirée d'un film japonais capturé plus tard par les forces américaines, est prise à bord du porte-avions japonais Zuikaku, juste au moment où un bombardier Nakajima "Kate" B-5N se lance du pont pour la deuxième vague de l'attaque de Pearl Harbor, à Hawaï, en décembre. 7, 1941. (Photo AP)

C'est l'une des premières images du raid japonais sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. Un avion P-40 qui a été mitraillé alors qu'il était au sol. (Photo AP)

Un bombardier en piqué japonais effectue sa dernière plongée alors qu'il se dirige vers le sol en flammes après avoir été touché par des tirs antiaériens de la marine lors d'une attaque surprise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Le président Franklin D. Roosevelt, comparaissant devant une session conjointe du Congrès, a qualifié l'attaque non provoquée et ignoble du Japon contre Hawaï et les Philippines et a demandé une déclaration de guerre immédiate, le 8 décembre 1941. (AP Photo)

Les habitants d'Hawaï peignent l'épave le 17 décembre 1941 après les bombardements japonais du 7 décembre. (AP Photo)

L'USS Shaw explose après avoir été touché par des bombes lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, sur cette photo du 7 décembre 1941. (Photo AP, U.S. Navy, dossier)

Les secouristes aident à évacuer le lycée Lunalilo à Honolulu après que le toit du bâtiment principal a été touché par une bombe lors de l'attaque japonaise à Pearl Harbor, à Hawaï, sur cette photo d'archive du 7 décembre 1941. (Photo/Fichier AP)

Des hommes japonais non identifiés, arrêtés en vertu d'un ordre émis par le prés. Franklin Roosevelt, entrez dans le Federal Building à New York, le 7 décembre 1941, accompagné d'agents du Federal Bureau of Investigation. (Photo AP/Matty Zimmerman)

"Le cabinet japonais se réunit en session d'urgence", est le bulletin diffusé dans la fermeture éclair de Times Square dans les lumières du bâtiment du New York Times, à New York, le 7 décembre 1941. (AP Photo/Robert Kradin)

Des attachés non identifiés du consulat japonais ont commencé à brûler des papiers, des registres et d'autres documents peu de temps après que le Japon est entré en guerre contre les États-Unis, le 7 décembre 1941, à la Nouvelle-Orléans. La police a par la suite arrêté le feu après que la plupart des papiers aient été détruits. (Photo AP/Horace Cort)

Des troupes s'occupent d'un nid de mitrailleuses à Wheeler Field, qui jouxte la caserne Schofield à Honolulu, après l'attaque japonaise sur l'île d'Oahu, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Considéré comme la première bombe larguée sur Pearl Harbor, à Hawaï lors de l'attaque sournoise du 7 décembre 1941, cette photo a été retrouvée en morceaux à la base de Yokusuka par le photographe&# 039s mate 2/C Martin J. Shemanski de Plymouth, Pa Un avion japonais est montré sortant d'un piqué près d'une éruption de bombe (au centre) et un autre dans les airs en haut à droite. (Photo AP)

L'épave d'une pharmacie fume à Waikiki après une attaque d'avions japonais, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Un avion japonais, bravant les tirs antiaériens américains, se dirige vers la « rangée de cuirassés », Pearl Harbor, après que d'autres bombardiers aient touché l'USS. Arizona, d'où s'échappe de la fumée, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Navire de combat Arizona à Pearl Harbor, décembre 1941. La photo a été prise peu après le bombardement et la destruction du cuirassé lors de l'attaque surprise des forces japonaises, le 7 décembre 1941. Le navire à droite est un remorqueur de sauvetage. Le drapeau battant toujours le navire repose sur le fond de l'océan avec des ponts inondés. (Photo AP)

Les artilleurs anti-aériens de l'armée américaine qui ont tiré sur les avions japonais lors de l'attaque surprise de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, à Wheeler Field, à Hawaï. (Photo AP)

Les épouses d'officiers, enquêtant sur l'explosion et voyant de la fumée au loin le 7 décembre 1941, ont entendu la voisine Mary Naiden, alors hôtesse de l'armée qui a pris cette photo, s'exclamer "Il y a des cercles rouges sur ces avions au-dessus de nous". Ce sont des Japonais ! » Réalisant que la guerre était arrivée, les deux femmes, abasourdies, se dirigent vers les quartiers. (Photo AP/Mary Naiden)


Photos historiques de l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941

Le président Franklin Roosevelt a appelé le 7 décembre 1941, "une date qui vivra dans l'infamie". Ce jour-là, des avions japonais ont attaqué la base navale américaine de Pearl Harbor. Le bombardement a tué plus de 2 400 Américains. Il a complètement détruit le cuirassé américain U.S.S. Arizona et fait chavirer l'U.S.S. Oklahoma. L'attaque a entraîné les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale.

Cette photo, prise par un photographe japonais, montre comment les navires américains sont regroupés avant l'attaque aérienne japonaise surprise sur Pear Harbor, HI., le dimanche matin, 7 décembre 1941. Quelques minutes plus tard, le plein impact de l'assaut a été ressenti et Pearl Harbor est devenu une cible enflammée. (Photo AP)

Considéré comme la première bombe larguée sur Pearl Harbor, à Hawaï lors de l'attaque sournoise du 7 décembre 1941, cette photo a été retrouvée en morceaux à la base de Yokusuka par le photographe&# 8217s mate 2/C Martin J. Shemanski de Plymouth, Pa Un avion japonais est montré sortant d'un piqué près d'une éruption de bombe (au centre) et un autre dans les airs en haut à droite. (Photo AP)

L'USS Shaw explose après avoir été touché par des bombes lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, sur cette photo du 7 décembre 1941. (Photo AP, U.S. Navy, dossier)

Un avion japonais, bravant les tirs anti-aériens américains, se dirige vers la « rangée de cuirassés », Pearl Harbor, après que d'autres bombardiers aient touché l'USS. Arizona, d'où s'échappe de la fumée, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

L'horreur de la destruction de la base navale américaine de Pearl Harbor (Pearl Harbor) qui a été attaquée sans sommation par l'aviation japonaise le 7 décembre 1941. L'attaque a eu lieu alors que les Japonais tenaient des pourparlers de paix à Washington. Plus de 2000 militaires ont été tués et une grande partie de la flotte américaine détruite. L'attaque a poussé les États-Unis à entrer en guerre. Cette équipe de sauvetage se trouve sur le pont de l'USS Oklahoma coulé la nuit de l'attaque. (Photo par Keystone/Getty Images)

C'est l'une des premières photos du raid japonais sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. Un avion P-40 qui a été mitraillé alors qu'il était au sol. (Photo AP)

Les artilleurs anti-aériens de l'armée américaine qui ont tiré sur les avions japonais lors de l'attaque surprise de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, à Wheeler Field, à Hawaï. (Photo AP)

Un petit bateau sauve un membre d'équipage de l'USS West Virginia de l'eau après le bombardement japonais de Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. Deux hommes peuvent être vus sur la superstructure, en haut au centre. Le mât de l'USS Tennessee est au-delà de la Virginie-Occidentale en feu. (Photo AP)

Décembre 1941 : L'horreur de la destruction de la base navale américaine de Pearl Harbor (Pearl Harbor) qui est attaquée sans avertissement par l'aviation japonaise le 7 décembre 1941. L'attaque provoque l'entrée en guerre des USA. On voit ici l'épave d'un chasseur-bombardier japonais abattu lors de l'attaque. (Photo par Keystone/Getty Images)

Les secouristes aident à évacuer le lycée Lunalilo à Honolulu après que le toit du bâtiment principal a été touché par une bombe lors de l'attaque japonaise à Pearl Harbor, à Hawaï, sur cette photo d'archive du 7 décembre 1941. (Photo/Fichier AP)

De la fumée noire s'échappe du destroyer américain USS Shaw après un coup direct de bombes lors de l'attaque aérienne surprise des Japonais sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. Les défenseurs sur la jetée à gauche jettent de l'eau dans l'épave en feu. (AP Photo/US Navy)

Des navires américains brûlent lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Des troupes s'occupent d'un nid de mitrailleuses à Wheeler Field, qui jouxte la caserne Schofield à Honolulu, après l'attaque japonaise sur l'île d'Oahu, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Fichier – Des soldats japonais saluent un avion sous leur drapeau le 7 décembre 1941, juste avant l'attaque de Pearl Harbor, à Hawaï. Le 7 décembre 2001 marque le 60e anniversaire de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. (Photo de Getty Images)

« Le cabinet japonais se réunit en session d'urgence », est le bulletin affiché dans la fermeture éclair des nouvelles de Times Square dans les lumières du bâtiment du New York Times, à New York, le 7 décembre 1941. (AP Photo/Robert Kradin)

7 décembre 1941 : photo prise depuis un bombardier japonais montrant un autre avion japonais et des panaches de fumée noire au sol lors de l'attaque de Pearl Harbor (Pearl Harbor). (Photo par Keystone/Getty Images)

L'épave d'une pharmacie fume à Waikiki après une attaque d'avions japonais, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Des attachés non identifiés du consulat japonais ont commencé à brûler des papiers, des registres et d'autres documents peu de temps après que le Japon est entré en guerre contre les États-Unis, le 7 décembre 1941, à la Nouvelle-Orléans. La police a par la suite arrêté le feu après que la plupart des papiers aient été détruits. (Photo AP/Horace Cort)

De la fumée noire s'échappe des épaves en feu de plusieurs cuirassés de la marine américaine après qu'ils aient été bombardés lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Cuirassé Arizona à Pearl Harbor, décembre 1941. La photo a été prise peu de temps après que le cuirassé a été bombardé et détruit lors de l'attaque surprise par les forces japonaises, le 7 décembre 1941. Le navire à droite est un remorqueur de sauvetage. Pavillon toujours au vent, le navire repose au fond de l'océan avec les ponts inondés. (Photo AP)

Les épouses d'officiers, enquêtant sur une explosion et voyant de la fumée s'éloigner le 7 décembre 1941, ont entendu la voisine Mary Naiden, alors hôtesse de l'armée qui a pris cette photo, s'exclamer « Il y a des cercles rouges sur ces avions au-dessus de nous. Ce sont des Japonais ! Réalisant que la guerre était arrivée, les deux femmes, abasourdies, se dirigent vers les quartiers. (Photo AP/Mary Naiden)

Trois cuirassés américains sont touchés par les airs lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Le bombardement japonais des bases militaires américaines à Pearl Harbor entraîne les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale. De gauche à droite : USS West Virginia, gravement endommagé USS Tennessee, endommagé et USS Arizona, coulé. (Photo AP)

Dans cette photo d'archive du 7 décembre 1941, des gens achètent des journaux rapportant l'attaque japonaise contre des bases américaines dans l'océan Pacifique, à Times Square à New York. (Photo AP/Robert Kradin)

Un croiseur léger en bon état passe devant l'USS Arizona en feu et prend la mer avec le reste de la flotte lors de l'attaque aérienne japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. (AP Photo/US Navy)

Le président américain Franklin D. Roosevelt signe la déclaration de guerre à la suite du bombardement japonais de Pearl Harbor, le 7 décembre, à la Maison Blanche à Washington, D.C., le 8 décembre 1941 à 15h08. EST. Regardant de gauche à droite sont, Rep. Sol Bloom, D-N.Y. Représentant Luther Johnson, D-Texas Représentant Charles A. Eaton, R-N.J. Rép. Joseph Martin, R-Mass. Vice-président Henry A. Wallace House Speaker Sam Rayburn, D-Texas Rep. John McCormack, D-Mass. Sen. Charles L. McNary, R-Ore. Le sénateur Alben W. Barkley, D-Ky. Le sénateur Carter Glass, D-Va. et le sénateur Tom Connally, D-Texas. (Photo AP)

Une épaisse fumée noire s'échappe alors que le carburant brûle des réservoirs brisés sur les navires qui ont été touchés lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941 pendant la Seconde Guerre mondiale. Visible à travers l'obscurité est le cuirassé américain Maryland, au centre, et la carcasse de l'USS Oklahoma a chaviré à sa droite. (AP Photo/US Navy)

Le cuirassé USS West Virginia est vu en feu après l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Les habitants d'Hawaï peignent l'épave le 17 décembre 1941 après les bombardements japonais du 7 décembre. (AP Photo)

Le destroyer USS Shaw explose après avoir été touché par des bombes lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Des hommes japonais non identifiés, arrêtés en vertu d'un ordre émis par le prés. Franklin Roosevelt, entrez dans le Federal Building à New York, le 7 décembre 1941, accompagné d'agents du Federal Bureau of Investigation. (Photo AP/Matty Zimmerman)

Cette photographie, tirée d'un film japonais capturé plus tard par les forces américaines, est prise à bord du porte-avions japonais Zuikaku, juste au moment où un bombardier Nakajima “Kate” B-5N se lance hors du pont pour la deuxième vague de l'attaque de Pearl Harbor, Hawaï, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Dans cette image fournie par l'US Navy, des marins se tiennent au milieu d'avions détruits à la base aéronavale de Ford Island alors qu'ils regardent l'explosion de l'USS Shaw en arrière-plan, lors de l'attaque surprise japonaise sur Pearl Harbor, à Hawaï, le 7 décembre 1941. (Photo AP/US Navy)

Un bombardier en piqué japonais effectue sa dernière plongée alors qu'il se dirige vers le sol en flammes après avoir été touché par des tirs antiaériens de la marine lors d'une attaque surprise sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941. (AP Photo)

Le président Franklin D. Roosevelt, comparaissant devant une session conjointe du Congrès, a qualifié l'attaque non provoquée et ignoble du Japon contre Hawaï et les Philippines et a demandé une déclaration de guerre immédiate, le 8 décembre 1941. (AP Photo)

Cette photo d'archive montre la flotte américaine du Pacifique alors qu'elle brûle dans sa base d'attache à Pearl Harbor à Hawaï, après que 360 ​​avions de guerre japonais ont effectué une attaque surprise massive le 07 décembre 1941, qui a mis fin à une longue lutte de la part des forces isolationnistes aux États-Unis pour rester en dehors de la guerre. (HO/AFP/Getty Images)

Cette photo d'archive du 07 décembre 1941 obtenue du US Naval Historical Center montre le commandant du porte-avions japonais Hokaku, regardant les avions décoller pour attaquer Pearl Harbor, dans la matinée du 07 décembre 1941. L'inscription Kanji (L) est un exhortation aux pilotes à faire leur devoir. (HO/AFP/Getty Images)

Fichier – Un petit bateau sauve des marins le 7 décembre 1941 de l'USS West Virginia après avoir été touché lors de l'attaque japonaise sur Pearl Harbor. L'USS Tennessee, Bb-43, est à bord du navire de combat coulé. (Photo de Getty Images)

15 décembre 1941 : USS Cassin, l'un des trois destroyers coulé à Pearl Harbor (Pearl Harbor), lors de l'attaque japonaise. (Photo de Hulton Archive/Getty Images)

La flotte américaine du Pacifique brûle dans sa base d'attache à Pearl Harbor à Hawaï après que 360 ​​avions de guerre japonais ont effectué une attaque surprise massive, le 7 décembre 1941. (STF/AFP/Getty Images)

7 décembre 1941 : Les résultats de l'attaque de Pearl Harbor (Pearl Harbor) par les Japonais à Wheeler Field Barracks avec de l'artillerie retirée de l'eau. (Photo de Three Lions/Getty Images)

December 1941: The horror of destruction at the US Naval Base of Pearl Harbour (Pearl Harbor) which was attacked by the Japanese airforce on the 7th December 1941. The destroyer ‘Shaw’ is a tangled mess of wreckage but she was back in use one year later. (Photo by Fox Photos/Getty Images)

Ford Island is seen in this aeriel view during the Japanese attack on Pearl harbor December 7, 1941 in Hawaii. The photo was taken from a Japanese plane. (Photo by Getty Images)

Members of the Hearns Volunteer National Defense Corps spell the slogan “Remember Pearl Harbor” at a rally held on 14th St. between Fifth and Sixth Avenues in New York City, Dec. 27, 1941. (AP Photo)

The USS Arizona burning furiously in Pearl Harbour (Pearl Harbor) after the Japanese attack. To the left of her are USS Tennessee and the sunken USS West Virginia. (Photo de Hulton Archive/Getty Images)

The attack sank or beached a total of twelve ships and damaged nine others. 160 aircraft were destroyed and 150 others damaged. The attack took the country by surprise, especially the ill-prepared Pearl Harbor base. December 7, 2017 marks the 76th anniversary of the attack.


Battleship Row: The Story of the Battleships of Pearl Harbor

“Yesterday, Dec. 7, 1941 – a date which will live in infamy – the United States of America was suddenly and deliberately attacked by naval and air forces of the Empire of Japan…. L'attaque d'hier sur les îles hawaïennes a causé de graves dommages aux forces navales et militaires américaines. Very many American lives have been lost.” Except of President Franklin D Roosevelt’s Pearl Harbor Speech December 8th 1941

Today is the 72nd anniversary of the Japanese attack on Pearl Harbor and as we were then we are at war. Of course it is not the same kind of war and most Americans live in the illusion of peace which makes it even more important to remember that terribly day of infamy.

I remember reading Walter Lord’s classic and very readable book about Pearl Harbor “Day of Infamy” when I was a 7th grade student at Stockton Junior High School back in 1972. At the time my dad was on his first deployment to Vietnam on the USS Hancock CVA-19. As a Navy brat I was totally enthralled with all things Navy and there was little that could pull me out of the library. In fact in my sophomore year of high school I cut over one half of the class meetings of the 4th quarter my geometry class to sit in the library and read history, especially naval and military history.

The main battery of either USS Arizona or Pennsylvania

Over the years I have always found the pre-World War Two battleships to be among the most interesting ships in US Navy history. No they are not the sleek behemoths like the USS Wisconsin which graces the Norfolk waterfront. They were not long and sleek, but rather squat yet exuded power. They were the backbone of the Navy from the First World War until Pearl Harbor. They were the US Navy answer to the great Dreadnaught race engaged in by the major Navies of the world in the years prior to, during and after World War One.

USS Pennsylvania passing under the Golden Gate

Built over a period of 10 years each class incorporated the rapid advances in technology between the launching of the Dreadnaught and the end of the Great War. While the United States Navy did not engage in battleship to battleship combat the ships built by the US Navy were equal to or superior to many of the British and German ships of the era.

US Battleships at the Grand Fleet Review of 1937

Through the 1920s and 1930s they were the ambassadors of the nation, training and showing the flag. During those years the older ships underwent significant overhaul and modernization.

The Battle Force of the Pacific Fleet in 1941 included 9 battleships of which 8 were at Pearl Harbor on the morning of December 7th. In the event of war the US War Plan, “Orange” called for the Pacific Fleet led by the Battle Force to cross the Pacific, fight a climactic Mahanian battle against the battleships of the Imperial Japanese Navy and after vanquishing the Japanese foe to relieve American Forces in the Philippines. However this was not to be as by the end of December 7th all eight were out of action, with two, the Arizona and Oklahoma permanently lost to the Navy.

The ships comprised 4 of the 6 classes of battleships in the US inventory at the outbreak of hostilities. Each class was an improvement on the preceding class in speed, protection and firepower. The last class of ships, the Maryland class comprised of the Maryland, Colorado et West Virginia, was the pinnacle of US Battleship design until the Caroline du Nord class was commissioned in 1941. Since the Washington Naval Treaty limited navies to specific tonnage limits as well as the displacement of new classes of ships the United States like Britain and Japan was limited to the ships in the current inventory at the time of the treaty’s ratification.

USS Oklahoma

The ships at Pearl Harbor included the two ships of the Nevada class, les Nevada et Oklahoma they were the oldest battleships at Pearl Harbor and the first of what were referred to as the “standard design” battleships. The two ships of the Pennsylvania class, les Pennsylvanie and her sister the Arizona served as the flagships of the Pacific Fleet and First Battleship Division respectively and were improved Nevada’s. Les California class ships, Californie et Tennessee and two of the three Maryland’s les Maryland et West Virginia made up the rest of the Battle Force.

USS California passing under Brooklyn Bridge

Les Colorado was undergoing a yard period at Bremerton and the three ships of the New Mexico class, New Mexico, Mississippi et Idaho had been transferred to the Atlantic before Pearl Harbor due to the German threat. The three oldest battleships ships of the New York et Wyoming Classes, les New York, Arkansas et Texas also were in the Atlantic. Two former battleships, the Utah et Wyoming had been stripped of their main armaments and armor belts and served as gunnery training ships for the fleet. Les Utah was at Pearl Harbor moored on the far side of Ford Island.

The ships that lay at anchor at 0755 that peaceful Sunday morning on “Battleship Row” and in the dry dock represented the naval power of a bygone era, something that most did not realize until two hours later. The age of the battleship was passing away, but even the Japanese did not realize that the era had passed building the massive super-battleships Yamato et Musashi mounting nine 18” guns and displacing 72,000 tons, near twice that of the largest battleships on Battleship Row.

USS Nevada at Pearl Harbor

Les Oklahoma et Nevada were the oldest ships in the Battle Force. Launched in 1914 and commissioned in 1916 the Nevada and Oklahoma mounted ten 14” guns and displaced 27,500 tons and were capable of 20.5 knots. They served in World War One alongside the British Home Fleet and were modernized in the late 1920s. They were part of the US presence in both the Atlantic and Pacific in the inter-war years. Oklahomatook part in the evacuation of American citizens from Spain in 1936 during the Spanish Civil War.

USS Oklahoma Capsized (above) and righted (below)

During the Pearl Harbor attack Oklahoma was struck by 5 aerial torpedoes capsized and sank at her mooring with the loss of 415 officers and crew. Recent analysis indicates that she may have been hit by at least on torpedo from a Japanese midget submarine. Her hulk would be raised but she would never again see service and sank on the way to the breakers in 1946.

USS Nevada aground off Hospital Point

Nevada was the only battleship to get underway during the attack. Moored alone at the north end of Battleship Row her Officer of the Deck had lit off a second boiler an hour before the attack. She was hit by an aerial torpedo in the first minutes of the attack but was not seriously damaged. She got underway between the attack waves and as she attempted to escape the harbor she was heavily damaged. To prevent her from sinking in the main channel she was beached off Hospital Point.

USS Nevada at Normandy

Nevada was raised and received a significant modernization before returning to service for the May 1943 assault on Attu. Nevada returned to the Atlantic where she took part in the Normandy landings off Utah Beach and the invasion of southern France. She returned to the Pacific and took part in the operations against Iwo Jima and Okinawa where she again provided naval gunfire support. Following the war the great ship was assigned as a target at the Bikini atoll atomic bomb tests. The tough ship survived these tests and was sunk as a target on 31July 1948.

USS Arizona

The two ships of the Pennsylvania Class were improved Oklahoma’s. Les Arizona et Pennsylvanie mounted twelve 14” guns and displacing 31,400 tons and capable of 21 knots they were both commissioned in 1916. They participated in operations in the Atlantic in the First World War with the British Home Fleet. Both ships were rebuilt and modernized between 1929-1931.

They were mainstays of the fleet being present at Presidential reviews, major fleet exercises and making goodwill visits around the world. Pennsylvanie was the Pacific Fleet Flagship on December 7th 1941 and was in dry dock undergoing maintenance at the time of the attack. She was struck by two bombs and received minor damage.

She was back in action in early 1942. She underwent minor refits and took part in many amphibious landings in the Pacific and was present at the Battle of Surigao Strait. She was heavily damaged by an aerial torpedo at Okinawa Pennsylvania and was repaired. Following the war the elderly warrior was used as a target for the atomic bomb tests. She was sunk as a gunnery target in 1948.

Arizona was destroyed during the attack. As the flagship of Battleship Division One she was moored next to the repair ship USS Vestal. She was hit by 8 armor piercing bombs one of which penetrated her forward black powder magazine. The ship was consumed by a cataclysmic explosion which killed 1103 of her 1400 member crew including her Captain and Rear Admiral Isaac Kidd, commander of Battleship Division One. She was never officially decommissioned and the colors are raised and lowered every day over the Memorial which sits astride her broken hull.

Les Tennessee classships the Tennessee et Californie were the class following the Nouveau Mexique class ships which were not present at Pearl Harbor. These ships were laid down in 1917 and commissioned in 1920. Their design incorporated lessons learned at the Battle Jutland. They mounted twelve 14” guns, displaced 32,300 tons and were capable of 21 knots. At Pearl Harbor Tennessee was moored inboard of West Virginia and protected from the aerial torpedoes which did so much damage to other battleships. She was damaged by two bombs. California the Flagship of Battleship Division Two was moored at the southern end of Battleship Row. She was hit by two torpedoes in the initial attack. However, she had the bad luck to have all of her major watertight hatches unhinged in preparation for an inspection.

Despite the valiant efforts of her damage control teams she sank at her moorings. She was raised and rebuilt along with Tennessee were completely modernized with the latest in radar, fire control equipment and anti-aircraft armaments. They were widened with the addition of massive anti-torpedo bulges and their superstructure was razed and rebuilt along the lines of the South Dakota class.

USS California following Modernization

USS Tennessee with another ship, possibly California in reserve awaiting the breakers

When the repairs and modernization work was completed they looked nothing like they did on December 7th. Both ships were active in the Pacific campaign and be engaged at Surigao Strait where they inflicted heavy damage on the attacking Japanese squadron. Both survived the war and were placed in reserve until 1959 when they were stricken from the Navy list and sold for scrap.

USS Virginie-Occidentale

Les Maryland et West Virginia were near sisters of the Tennessee class. They were the last battleships built by the United States before the Washington Naval Treaty. and the first to mount 16” guns. With eight 16” guns they had the largest main battery of any US battleships until the North Carolina class.

They displaced 32,600 tons and could steam at 21 knots. Laid down in 1917 and commissioned in 1921 they were modernized in the late 1920s. They were the most modern of the Super-Dreadnoughts built by the United States and included advances in protection and watertight integrity learned from both the British and German experience at Jutland.

USS Maryland behind the capsized Oklahoma

At Pearl Harbor Maryland was moored inboard of Oklahomaand was hit by 2 bombs and her crew helped rescue survivors of that unfortunate ship. She was quickly repaired and returned to action. She received minimal modernization during the war. She participated in operations throughout the entirety of the Pacific Campaign mainly conducting Naval Gunfire Support to numerous amphibious operations. She was present at Surigao Strait where despite not having the most modern fire control radars she unleashed six salvos at the Japanese Southern Force.

USS West Virginia, sunk, raised and in dry dock, note the massive damage to Port Side

West Virginia suffered some of the worst damage in the attack. She was hit by at least 5 torpedoes and two bombs. She took a serious list and was threatening to capsize. However she was saved from Oklahoma’s fate by the quick action of her damage control officer who quickly ordered counter-flooding so she would sink on an even keel. She was raised from the mud of Pearl Harbor and after temporary repairs and sailed to the West Coast for an extensive modernization on the order of the Tennessee et Californie.

USS West Virginia after salvage and modernization

West Virginia was the last Pearl Harbor to re-enter service. However when she returned she made up for lost time. She led the battle line at Surigao Strait and fired 16 full salvos at the Japanese squadron. Her highly accurate gunfire was instrumental in sinking the Japanese Battleship Yamashiro in the last battleship versus battleship action in history. West Virginia, Maryland and their sister Coloradosurvived the war and were placed in reserve until they were stricken from the Naval List and sold for scrap in 1959.

The battleships of Pearl Harbor are gone, save for the wreck of the Arizona and various relics such as masts, and ships bells located at various state capitals and Naval Stations. Unfortunately no one had the forethought to preserve one of the survivors to remain at Pearl Harbor with the Arizona. Likewise the sailors who manned these fine ships, who sailed in harm’s way are also passing away. Every day their ranks grow thinner, the youngest are all 89-90 years old.

As this anniversary of the Pearl Harbor attack passes into history it is fitting to remember these men and the great ships that they manned.


Pearl Harbor Raid, 7 December 1941

The 7 December 1941 Japanese raid on Pearl Harbor was one of the great defining moments in history. A single carefully-planned and well-executed stroke removed the United States Navy’s battleship force as a possible threat to the Japanese Empire’s southward expansion. America, unprepared and now considerably weakened, was abruptly brought into the Second World War as a full combatant.

Eighteen months earlier, President Franklin D. Roosevelt had transferred the United States Fleet to Pearl Harbor as a presumed deterrent to Japanese aggression. The Japanese military, deeply engaged in the seemingly endless war it had started against China in mid-1937, badly needed oil and other raw materials. Commercial access to these was gradually curtailed as the conquests continued. In July 1941 the Western powers effectively halted trade with Japan. From then on, as the desperate Japanese schemed to seize the oil and mineral-rich East Indies and Southeast Asia, a Pacific war was virtually inevitable.

By late November 1941, with peace negotiations clearly approaching an end, informed U.S. officials (and they were well-informed, they believed, through an ability to read Japan’s diplomatic codes) fully expected a Japanese attack into the Indies, Malaya and probably the Philippines. Completely unanticipated was the prospect that Japan would attack east, as well.

The U.S. Fleet’s Pearl Harbor base was reachable by an aircraft carrier force, and the Japanese Navy secretly sent one across the Pacific with greater aerial striking power than had ever been seen on the World’s oceans. Its planes hit just before 8AM on 7 December. Within a short time five of eight battleships at Pearl Harbor were sunk or sinking, with the rest damaged. Several other ships and most Hawaii-based combat planes were also knocked out and over 2400 Americans were dead. Soon after, Japanese planes eliminated much of the American air force in the Philippines, and a Japanese Army was ashore in Malaya.

These great Japanese successes, achieved without prior diplomatic formalities, shocked and enraged the previously divided American people into a level of purposeful unity hardly seen before or since. For the next five months, until the Battle of the Coral Sea in early May, Japan’s far-reaching offensives proceeded untroubled by fruitful opposition. American and Allied morale suffered accordingly. Under normal political circumstances, an accommodation might have been considered.

However, the memory of the “sneak attack” on Pearl Harbor fueled a determination to fight on. Once the Battle of Midway in early June 1942 had eliminated much of Japan’s striking power, that same memory stoked a relentless war to reverse her conquests and remove her, and her German and Italian allies, as future threats to World peace.


Voir la vidéo: PEARL HARBOR SPRING 1942 (Novembre 2021).