Informations

Actes officiels de la rébellion


[170] A l'aube du 30, il continua la marche, et à 10 heures. m. a pris une route secondaire, qui étant libre d'obstacles, il a atteint la rivière James à 15 heures. Aucun bétail de boucherie n'a été perdu au cours de cette marche, ce qui, compte tenu du nombre de troupeaux, que les routes sur une grande partie de la distance étaient étroites et bordées de chaque côté par des bois épais, et étaient encombrées de troupes et de chariots, reflète certainement un grand crédit sur le capitaine Woodward, John O'Neil, le berger en chef, et sur les employés qui s'occupent du bétail.
Dans la nuit du 30, tout le ravitaillement du train attaché à [171] le quartier général fut envoyé de Haxall's Landing aux troupes de Malvern Hill. Il fallait maintenant faire transporter les magasins aux points accessibles les plus proches de la James River dans les plus brefs délais.

Par arrangement du général commandant avec le capitaine John Rodgers, U. Navy, commandant la force navale dans ce voisinage, tôt le matin du 1er juillet, je suis monté à bord de la canonnière Maratanza, commandée par le commandant Thomas H. Stevens, U. Navy, et a été emmené près de Harrison's Landing, où les navires de ravitaillement précédemment envoyés de Yorktown pour faire face à une urgence, le vapeur JR Spaulding, chargé de provisions de subsistance, et d'autres navires étaient à l'ancre, tous sous la protection de canonnières.

Comme indiqué, le J. Spaulding s'est immédiatement rendu à Carter's Landing, où le capitaine Wilson, commissaire à la subsistance de l'armée américaine, l'attendait avec un groupe et a immédiatement commencé à le décharger. Le matin même, deux des goélettes ont été remorquées jusqu'à Haxall's Landing, le Maratanza les convoyant. Le capitaine Granger fut bientôt prêt avec un groupe à cet endroit, et commença à décharger et à distribuer les provisions.

Il avait été déterminé que l'armée prendrait position dans la nuit du 1er juillet à Harrison's Landing, le soir de ce jour-là, la plupart des provisions déchargées à Carter's Landing furent rechargées, et le vapeur se dirigea vers ce voisinage. Les magasins ont été émis chez Haxall jusqu'à 23 heures. m., lorsque la plupart de ceux qui restaient à terre ont été réexpédiés. Aux deux endroits, une bonne provision de rations était laissée aux blessés et aux malades. Tôt le lendemain matin, les deux goélettes sont remorquées par les canonnières jusqu'à Harrison's Landing.

Le capitaine G. Bell, commissaire à la subsistance de l'armée américaine, est arrivé avec ses navires de ravitaillement et tout son groupe à Harrison's Landing dans la soirée du 1er juillet et, le matin du 2, a commencé à décharger et à distribuer des provisions pour répondre à tous les besoins urgents. Le Long Wharf était alors le seul lieu de débarquement, et seuls les navires de tirant moyen pouvaient y accéder. Dans les circonstances, il était impossible de ravitailler entièrement l'armée à partir de ce point.

Le 3, nous prîmes possession du quai de Westover, où nous disposions de plus de facilités pour décharger et distribuer des provisions qu'à aucun autre débarquement. Le troupeau de bovins de boucherie a été conduit dans l'après-midi du 1er juillet et au matin du 2 juillet à proximité de Harrison's Landing, où il y avait beaucoup de bonne nourriture et d'eau. Pendant le séjour de l'armée ici, du 2 juillet au 15 août, elle fut abondamment approvisionnée en subsistance. Nos magasins ont été principalement reçus de New York et de Washington. Tous les bœufs provenaient de ce dernier endroit dans des bateaux à vapeur, et dans des goélettes en remorque de bateaux à vapeur, aménagés à cet effet. Dès que des dispositions ont pu être prises, des légumes frais en grande quantité ont été reçus de New York, Baltimore et Norfolk, et du pain moelleux de ce dernier endroit et de Fort Monroe, et distribués aussi également que possible aux différents commandements. Des pommes et des pêches séchées et des légumes desséchés ont été délivrés en continu dès le début. De grandes quantités de légumes frais ici, comme à la Maison Blanche, ont été gâtés. Juste avant de quitter Westover, deux navires étaient chargés uniquement de fruits secs, que nous avions à terre pour distribution.

<-BACK | UP | NEXT->

Documents officiels de la rébellion : volume onze, chapitre 23, partie 1 : campagne péninsulaire : rapports, pp.170-171

page Web Rickard, J (25 octobre 2006)


Voir la vidéo: Les Actes des Apôtres Tome 1 - Bande-annonce Animation - Septembre 2019 en DVD (Décembre 2021).