Informations

Luciano Mauzan


Luciano Mauzan est né en Italie en 1883. Il a conçu plusieurs affiches de guerre dont une adaptation de la célèbre affiche Lord Kitchener d'Alfred Leete. Après la Première Guerre mondiale, Mauzan travaille à Milan.


Né Salvatore Lucania en Sicile en 1897, Luciano est devenu l'une des figures criminelles les plus notoires du XXe siècle. Il est venu aux États-Unis avec sa famille en 1906. Ne pouvant pas parler anglais, Luciano a eu des difficultés à l'école. Il a préféré apprendre à le faire dans les rues de New York et du Lower East Side.

L'une des premières raquettes de Luciano&aposs a été de faire payer ses camarades de classe pour sa protection. S'ils ne crachaient pas l'argent, il risquait de les battre lui-même. Luciano a abandonné l'école en 1914 et est diplômé d'autres délits. Alors qu'il travaillait comme commis dans une entreprise de chapeaux pendant un certain temps, il mena également une carrière criminelle naissante. L'adolescent Luciano s'est lié d'amitié avec les membres de gangs juifs Meyer Lansky et son associé Benjamin "Bugsy" Siegel, qui deviendraient deux de ses alliés les plus importants. Il est également devenu affilié à l'opération criminelle Giuseppe "Joe the Boss" Masseria&aposs. Luciano s'est impliqué dans le trafic de drogue, ce qui a conduit à son premier démêlé majeur avec la justice en 1916. Il a été surpris en train de vendre de l'héroïne et a passé six mois dans une maison de correction pour le crime.


Luciano chanceux

Née: 24 novembre 1897, Sicile, Italie
Décédés: 26 janvier 1962, Naples, Italie
Surnoms: Chanceux, Charlie Chanceux
Associés: Arnold Rothstein, Meyer Lansky, Frank Costello, les cinq familles, la Commission, Bugsy Siegel

Charles "Lucky" Luciano, né Salvatore Lucania en 1897 en Sicile, a probablement fait plus pour créer la mafia américaine moderne et le syndicat criminel national que tout autre homme. Luciano a dirigé un groupe de jeunes gangsters italiens et juifs contre l'ensemble plus ancien des soi-disant « Moustache Petes », et dans le processus a préparé le terrain pour que la foule se développe au-delà des limites des profits de contrebande pour devenir, selon les mots de son ami Meyer Lansky, « plus gros que United States Steel ».

Luciano, qui a déménagé aux États-Unis et s'est installé dans le Lower East Side avec sa famille à l'âge de 10 ans, a été recruté tôt dans la vie de gangster et était membre du Five Points Gang à Manhattan. Vers le début de la prohibition en 1920, il a été recruté comme tireur par Giuseppe « Joe the Boss » Masseria, et quelques années plus tard, Luciano est allé travailler pour Arnold Rothstein, une autre figure marquante du crime organisé. Au milieu des années 1920, Luciano aurait fait des millions de profits en contrebande.

Avec le meurtre de Rothstein en 1928, Luciano retourna travailler pour Masseria, qui à cette époque était le soi-disant « Boss of Bosses » et qui partait en guerre avec un rival, Salvatore « The Duke » Maranzano.

Luciano s'est secrètement rangé du côté de Maranzano dans la sanglante guerre de Castellammarese et a aidé à mettre en place Masseria pour assassinat en 1931. Avant la fin de l'année, Luciano et d'autres "Jeunes Turcs" feraient tomber Maranzano et l'ère du Vieux Monde "Moustache Petes" serait fini.

Avec l'assassinat de Maranzano par un gang de Murder, Incorporated - comprenant prétendument Joe Adonis, Bugsy Siegel, Albert Anastasia et Vito Genovese, qui allaient tous jouer des rôles bien connus dans la foule - Luciano a hérité de la famille du crime qui finirait par connu sous le nom de famille Genovese. Un organisateur naturel, Luciano a continué le comité des cinq familles, qui a été créé par Maranzano et contrôlerait les raquettes de la côte est pendant des décennies. Mais plutôt que de se nommer "Boss of Bosses", comme Maranzano l'avait fait, Luciano s'est appelé le président du conseil d'administration.

De plus, il a établi et accueilli les premières réunions nationales de ce qui est devenu la Commission, un syndicat criminel national, le tout au nom d'éviter une effusion de sang inutile et de maximiser les profits pour toutes les familles.

Mais tout cela signifiait que Luciano était un leader très public de la mafia, et cela a attiré l'attention des forces de l'ordre, et en particulier d'un jeune procureur de New York nommé Thomas Dewey. Dewey et son assistante, une avocate afro-américaine du nom d'Eunice Carter, ont remarqué que bon nombre des prostituées arrêtées étaient représentées par les mêmes esclaves et avocats travaillant pour Luciano.

Armé de cette information, en 1936, Dewey a mené des descentes dans des maisons closes dans toute la ville, arrêtant plus de 100 personnes, pour la plupart des femmes, dont beaucoup n'ont pas pu verser la caution de 10 000 $ fixée par les tribunaux. Certaines des personnes arrêtées ont fourni aux procureurs des informations qui ont conduit à l'arrestation et au procès de Luciano la même année. Le 6 juin 1936, Luciano a été reconnu coupable de 62 chefs d'accusation de prostitution obligatoire, il a été condamné à 30 à 50 ans de prison d'État.

Luciano a confié la direction de la Commission nationale à Frank Costello.

Ce n'était pas la fin de l'histoire de Luciano, cependant. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement avait besoin de l'aide de la foule pour garder les quais de New York exempts de grèves, de sabotages et d'autres problèmes. Luciano a accepté d'aider, en supposant qu'il obtiendrait une pause sur sa peine. Dewey, l'ancien procureur, était maintenant gouverneur de New York et en mesure d'accorder la clémence.

Après la fin de la guerre, Dewey a commué la peine de Luciano étant entendu que le chef de la mafia quitterait les États-Unis, ce qu'il a fait, retournant en Italie en tant que déporté. Luciano a toujours maintenu ses liens avec la mafia américaine en tant que sorte d'homme d'État âgé. La même année où il a débarqué en Italie, Luciano est venu à La Havane, à Cuba, et en plus de fréquenter des célébrités telles que Frank Sinatra, a organisé une réunion de gangsters de haut niveau de toutes les grandes familles du crime américain.


Luciano Mauzan, Dell' Anna & Gasparini No 438-3, femme jouant de la guitare

Luciano mauzan, dell' anna & gasparini no 438-3, femme jouant de la guitare Photo du produit Cliquez sur l'image pour un aperçu plus grand Informations sur le produit Il s'agit d'une belle carte postale imprimée vintage signée par l'artiste Luciano Mauzan montrant une femme jouant de la guitare. Editeur : D. Lire la suite

Luciano mauzan, dell' anna & gasparini no 438-3, femme jouant de la guitare

Photo du produit
Cliquez sur l'image pour un aperçu plus grand

Information produit
Il s'agit d'une belle carte postale imprimée vintage signée par l'artiste Luciano Mauzan montrant une femme jouant de la guitare.

Editeur : Dell' Anna & Gasparini No 438-3.

Les coins ont une légère usure. L'image est lumineuse et nette. Postale non utilisée avec écriture au dos.

Remarque : Si vous voyez une ligne ou une traînée de couleur fluorescente sur l'image de la carte postale, cela provient du scan et non de la carte. Les couleurs ont tendance à venir en vert, jaune, rose, bleu, violet et rouge.

Expédition et paiement

Conditions de vente:

Nous combinons l'expédition sur les commandes. Veuillez attendre une facture Hip combinée avec des frais d'expédition afin que vous puissiez effectuer un paiement Paypal.

Le paiement est dû dans les sept jours ouvrables après la clôture de l'enchère.

Frais de port et de manutention :

* Nous combinons l'expédition sur les commandes. Veuillez attendre une facture Hip combinée avec des frais d'expédition afin que vous puissiez effectuer un paiement.

* Toutes les commandes de moins de 19,99 $, veuillez ajouter 2,00 $ pour les frais de port et de manutention.

* Toutes les commandes de 19,99 $ à 74,99 $, veuillez ajouter 3,75 $ pour les frais de port, de suivi et de manutention.

* Toutes les commandes de 75,00 $ et plus peuvent avoir des frais de port, de suivi et de manutention supplémentaires.

* L'expédition internationale est de 3,75 $ pour les commandes de moins de 75 $. Pour les commandes supérieures à 75 $, des frais supplémentaires peuvent être facturés par annonce afin que l'article puisse être envoyé par la poste avec suivi ou courrier recommandé USPS.

* Le regroupement de lots ou de lots groupés peut être supplémentaire en fonction du poids du colis et du nombre de paiements.

Politique de retour
Tous les articles sont livrés avec un retour inconditionnel de 30 jours
privilège.

Chaque article retourné doit être dans son emballage d'origine non endommagé
condition et doit être accompagné d'une copie de notre facture.


PAR LA LIBERAZIONE SOTTOSCRIVETE !

Tous droits réservés, à l'exception des exceptions d'utilisation équitable autorisées par ailleurs en vertu de la loi sur le droit d'auteur, les dessins et les brevets de 1988, telle que modifiée et révisée.

Utilisation non commerciale acceptée

Utilisation autorisée à ces fins :

Si vous êtes intéressé par la gamme complète de licences disponibles pour ce matériel, veuillez contacter l'une de nos équipes de vente et de licence de collections.

Utilisez cette image dans le cadre de l'utilisation équitable.

Tous droits réservés, à l'exception des exceptions d'utilisation équitable autorisées par ailleurs en vertu de la loi sur le droit d'auteur, les dessins et les brevets de 1988, telle que modifiée et révisée.

Utilisation non commerciale acceptée

Utilisation autorisée à ces fins :

Si vous êtes intéressé par la gamme complète de licences disponibles pour ce matériel, veuillez contacter l'une de nos équipes de vente et de licence de collections.


Армиджано еджано Бертоцци | илл ано Маузан | 1930 | интаж ения | астенная ожественная ечать | ранцузский акат | омашний екор

Je peux personnaliser votre impression. Je peux ajouter n'importe quel texte ou retirer n'importe quel texte (noms de pays, de villes) de votre impression.

едкая находка ! Этот товар не так просто найти.

асчетная ата доставки определяется исходя из даты покупки, местоположения окупателя и продавца, вобемания окупателя и продавца, вобаани окупателя и продавца, вобаани силу других факторов (например, оформления заказа в выходные или праздничные дни) товар может быто до. азанная дата является лишь риблизительной, но мы надеемся, то вы получите товар как можно раньше.

Лучано Ахилл Маузан (1881 - 1952) был выдающимся и плодовитым итальянским художником плакатов, чья реклама намагничила клиентов яркими красками, обаянием и привлекательным юмором во время Золотой эры плакатов. Коммерческий художник, графический дизайнер, иллюстратор, гравер, художник и скульптор, Маузан процветал во время движения ар-деко, создавая более 2000 плакатов, пропагандирующих все, от бон-бонов до шампанского и итальянского патриотизма. период с 1920 по 1940 од он под сильным влиянием работы авангардистов Кубистов. Mauzan также создал более 1000 открыток, известных своей сильной, привлекательной графикой.

ожник: Ахилл Лучано Маузан
Date : 1930

(ПРИНТ)
ейного качества плаката, сделанного на толстой и долговечной матовой (без покрытия) бумаге иле олугляной (без покрытия) бумаге иле полугляно ес аги: 200 g/m² / 80 нт

(СИЕ)
есколько размеров. озможность ечати размерах A5, A4, A3, A2, A1 et A0. ожалуйста, ришлите нам сообщение или электронное письмо, чтобы vintageandantiqueprintshop [!at] gmail.com

(ФРЕЙМ)
адры НЕ включены продажу печати. адры только для отображения.

(Доставка)
ечать поставляется обычно в течение 1 недели осле получения атежа.
спресс-доставка о требованию ([email protected]).
SHIPPING о заказам $35 и до американских окупателей и БЕСПЛАТНОЕ о заказам 30 фунтов стерлингов и выше везде в ире не американских окупателей: Используйте купон FREESHIPPINGOVER30 при оформлении заказа.

одяные наки OPM (OldPrintandMaps) avec изображением на фотографиях не будут отображаться на вашем отпечатке.


900 meurent à Jonestown

Le même jour que les meurtres sur la piste d'atterrissage, Jones a dit à ses partisans que des soldats viendraient les chercher et les tortureraient. Il a ordonné à tout le monde de se rassembler dans le pavillon principal et de commettre ce qu'il a appelé un "acte révolutionnaire". sédatifs et jus de fruits en poudre dans la gorge des enfants. (Jones aurait obtenu une licence de bijoutier&# x2019s à un moment donné, ce qui lui a permis de stocker du cyanure.) Les adultes ont ensuite fait la queue pour boire la concoction empoisonnée tandis que des gardes armés entouraient le pavillon. Cet événement horrible est à l'origine de l'expression "Boire du Kool-Aid".

Lorsque les responsables guyanais sont arrivés dans l'enceinte de Jonestown le lendemain, ils l'ont trouvé tapissé de centaines de corps. Beaucoup de gens avaient péri les bras l'un autour de l'autre. Jim Jones, 47 ans, a été retrouvé sur une chaise, mort d'une seule blessure par balle à la tête, très probablement auto-infligée.

Le nombre de morts à Jonestown le 18 novembre 1978 était de 909 personnes, dont un tiers d'enfants. Quelques personnes ont réussi à s'échapper dans la jungle ce jour-là, tandis qu'au moins plusieurs dizaines d'autres membres du Temple du Peuple, dont plusieurs fils de Jones, se trouvaient dans une autre partie de la Guyane à l'époque. Au total, seulement 33 ont survécu.

Un enregistrement terrifiant de l'événement, connu sous le nom de "bande de la mort", a aidé les enquêteurs à comprendre ce qui s'est passé cette nuit-là. Les recherches ont également trouvé plus d'un millier d'enregistrements de propagande, de conversations et de sermons qui brossent un tableau macabre des activités du Temple du Peuple.


Belligérants et participantsdans la Première Guerre mondiale :Le Royaume d'Italie pt2

En 1909, Filippo Tommaso Marinetti publia son Manifeste futuriste dans lequel il dénonce les traditions artistiques et politiques du passé. La jeunesse, la vitesse et la technologie devaient être idéalisées, &ldquo cependant audacieux, aussi violent soit-il.&rdquo Ses idées ont attiré un certain nombre de peintres et de compositeurs jusqu'à ce qu'ils se multiplient pour former un mouvement. Au fur et à mesure que des tendances de division et de nationalisme étaient promues en Italie, cela a donné naissance à des voix plus radicales telles que celles des futuristes qui ont commencé à s'intéresser davantage à la politique. Ces élitistes qui méprisaient les masses sont devenus des nationalistes extrémistes qui non seulement appelaient à la guerre, mais y voyaient les germes d'une révolution qui purifierait l'Italie de sa morbidité. Ce n'était pas une idée nouvelle, mais une idée issue d'un concept très fondamental de la guerre où ses aspects tragiques ne sont qu'une moitié de la roue de l'univers. Un tel extrémisme a pu trouver un terrain fertile car il semblait que rien de moins ne pouvait remédier à la stagnation qui sévissait dans la nation.

Les futuristes ont incorporé de nombreux thèmes militaires dans leur style moderniste pendant la Grande Guerre. Nombre d'entre eux abandonnent la peinture pour s'enrôler dans l'armée italienne où ils meurent au combat. Plutôt que d'être découragés par les dures réalités qui les attendent, certains ont projeté leurs idées artistiques du théâtre sur le conflit. Leur style artistique était cependant trop radical pour le grand public et leur travail n'a trouvé sa place sur les cartes postales qu'après la guerre. Il existe cependant un certain nombre de cartes des années de guerre qui montrent une certaine influence futuriste, que ce soit stylistiquement ou par leur attitude. La carte ci-dessus représente une scène de bataille pleine d'action mais anonyme rendue dans un style académique traditionnel. La seule allusion à son contenu est cependant la légende poétique qui décrit le carnage comme créant un sublime lever du soleil dans la nuit. C'est plus qu'une vision romantique de la guerre, c'est le summum du high.

En 1910, le peintre Umberto Boccioni avait commencé à embrasser le futurisme et son travail en viendrait à représenter le mouvement. Lorsque la guerre éclata, il passa plus de temps à s'agiter pour l'entrée en Italie qu'à peindre, mais il réussit à représenter des scènes de combat en France. Il s'est enrôlé lorsque la guerre a éclaté mais est décédé alors qu'il servait dans l'artillerie de campagne en 1916.

L'imprimeur milanais Alfieri & Lacroix a produit une grande variété de documents imprimés, y compris des cartes postales. Pendant la Grande Guerre, ils ont publié de nombreuses cartes militaires signées par des artistes traitant de la propagande à la vie du soldat ordinaire.

Livio Apolloni n'était qu'un jeune adolescent lorsque la Grande Guerre a éclaté, mais après être devenu peintre et illustrateur dans les années d'après-guerre, il a réalisé un certain nombre de dessins pour le Comité de soutien aux orphelins de guerre des médecins d'Anzio. Ces cartes lithographiques finement imprimées rappellent la Première Guerre mondiale et soulignent la bravoure des médecins qui ont servi sur le terrain. Elles ont un look plus moderniste que la plupart des autres cartes en raison de leur date d'impression plus tardive.

Depuis 1899, l'hebdomadaire italien Domenica del Corriere sortait le dimanche avec des illustrations de couverture très appréciées. Pendant la Première Guerre mondiale, ils ont réalisé les remarquables tableaux militaires fournis par l'artiste A. Beltrame, qui figuraient parmi les plus dramatiques produits pendant le conflit. Ces images ont ensuite été publiées sous forme de cartes postales monochromes par le photographe Fernando Pasta à Milan.

Alberto Bianchi est surtout connu comme peintre et illustrateur d'affiches et de cartes postales mode et glamour. Il a produit un certain nombre de caricatures politiques sur des cartes postales pendant la Grande Guerre et, vers 1915, il a travaillé sur un ensemble de cartes postales représentant des soldats de l'armée italienne.

Bien que Remo Branca ait étudié le droit, il a été inspiré pour s'enseigner l'art de la gravure sur bois pendant la Première Guerre mondiale. Ses illustrations ont été utilisées pour la première fois en 1918 dans des journaux et des magazines. Il a produit de nombreuses belles illustrations qui capturent la Grande Guerre. Certaines d'entre elles ont été publiées par le pionnier des cartes postales, Danesi de Rome dans les années d'après-guerre pour le Royal Institute of Regimental History.

Brunner & Cie of Como était un important éditeur de cartes de visite représentant des scènes d'Italie, dont beaucoup ont été imprimées en utilisant une variété de techniques. Ils avaient un bureau à Zurich, en Suisse, où la plupart de leurs cartes étaient imprimées. Ils ont émis un certain nombre de cartes patriotiques pendant la Première Guerre mondiale, certaines en grands ensembles.

Alcide Davide Campestrini était un Italien né dans le Trentin qui s'enfuit à Milan en 1881 pour éviter de servir dans l'armée autrichienne. Là, il a étudié l'art et a trouvé du travail comme portraitiste. Après le tournant du 20e siècle, il a commencé à se concentrer sur des thèmes militaires. Beaucoup de ces images ont été placées sur des cartes postales pendant la Première Guerre mondiale.

Roberto Conti était un excellent imprimeur lithographique de Turin. L'entreprise a produit un grand nombre de cartes militaires dessinées par des artistes pendant la Première Guerre mondiale. Alors qu'un certain nombre de ces images ont été reproduites par d'autres éditeurs, Conti les a imprimées en photochromolithographie (Fotocromie), ce qui était rare pendant les années de guerre.

Genaro d'Amato était un peintre et un illustrateur qui s'occupait principalement du paysage. Pendant la Première Guerre mondiale, il a illustré un certain nombre de cartes postales sur le thème militaire pour des annonceurs tels que Lievito.

L'éditeur génois T. Dellâvo Avo était typique des petites entreprises qui produisaient normalement des cartes postales de vues locales. Pendant la Première Guerre mondiale, ils ont élargi leur production pour inclure des cartes de propagande. La propagande était souvent un sujet préférable pour les cartes militaires, car il n'était pas nécessaire d'utiliser du matériel pour obtenir des photographies et les artistes n'avaient pas à se soucier de la description précise des événements.

Doyen à Torini était un imprimeur de beaux produits lithographiques, notamment des affiches et des cartes. Ils utilisaient encore la chromolithographie pendant la Première Guerre mondiale pour produire de belles cartes postales à thème militaire et régimentaire.

Bien que Luigi Gioli ait étudié pour être avocat, il s'est tourné vers l'art sous l'influence de son frère Francesco, un peintre réputé. Alors que ses premiers travaux capturent des scènes rurales dans un style assez académique, l'influence de l'impressionnisme est apparente au moment où il commence à représenter des récits militaires pendant la Première Guerre mondiale. Son intérêt pour les sujets militaires semble antérieur aux années de guerre.

Giorgio Kienerk était un peintre et sculpteur réputé. Alors que la plupart de ses travaux de paysage sont de style post-impressionniste, son travail graphique pour affiches et cartes postales montre une influence Art nouveau et symboliste beaucoup plus forte. C'était également le cas des cartes de propagande qu'il a illustrées pendant la Grande Guerre.

Alberto Giacomo Spiridione Martini a créé des illustrations pour des magazines ainsi que pour la littérature classique. Bien que certaines d'entre elles aient été produites dans l'Art Nouveau, il est mieux connu pour son style symboliste qui emprunte fortement aux maniéristes et même aux traditions médiévales plus anciennes du grotesque et du macabre. Martini en a fait bon usage pendant la Première Guerre mondiale pour concevoir Danza Macabra Europea, 84 puissantes cartes postales de propagande émises en 7 séries. Alors qu'ils attaquaient à la fois l'Autriche-Hongrie et l'Allemagne, ils n'étaient pas autant des puissances anti-centrales en soi qu'anti-guerre. Le premier jeu de ces cartes colorées à la main a été réimprimé dans un bleu uni uni par Mort Solomon à la fin des années 1980.

Un jeu de cartes postales très intéressant a été dessiné par L. Mazzone pour les soldats italiens. Son travail nerveux et rugueux au trait crée un fort sentiment d'agitation et d'expressivité. Ils sont très inhabituels en raison de leur fort contenu de propagande. Alors qu'en apparence ils semblent anti-allemands et austro-hongrois, ils parlent davantage des horreurs de la guerre.

Bien que Mario Mossa de Murtas ait d'abord étudié le droit, il a développé très tôt un intérêt pour la capture de son héritage sarde à travers l'art. En 1914, il expose son travail et publie ses dessins dans des journaux et des magazines satyriques. Pendant la Première Guerre mondiale, un certain nombre de ses caricatures anti-allemandes ont été placées sur des cartes postales.

L'artiste italien Domenico Mastroianni était bien connu pour ses sculptures narratives uniques en haut-relief. La plupart de ses pièces sont fantaisistes ou à caractère religieux mais il en a également produit de nombreuses sur des thèmes militaires de la Grande Guerre. Ces pièces ont été moulées dans de l'argile, photographiées, puis détruites afin que l'argile puisse être réutilisée pour la pièce suivante. L'éditeur A. Noyer de Paris a reproduit plusieurs de ces photographies sur des cartes postales au début de la guerre, mais elles ont ensuite été publiées par Alberto Traldi de Milan et A. Marzi de Rome qui ont appelé ces sculptures peintes à la main Cromogliptique.

La firme G. Ricordi & Co. de Milan a été fondée en 1808 par Giovanni Ricordi pour publier de la musique classique. Après être devenus le plus grand éditeur de musique de la région méditerranéenne, ils ont étendu leurs activités à l'impression et à la publication de livres, de calendriers et de brochures de voyage. Ils ont commencé à produire des affiches finement imprimées et des cartes signées par des artistes bien connus dès les années 1890. Cela a continué dans les années de la Grande Guerre, seulement maintenant beaucoup de leurs artistes ont également produit des cartes de propagande.

Bien que Luciano Mauzan soit né en France, il s'installe en Italie en 1905 après avoir étudié la peinture à l'Académie de Lyon. Là, il entame une carrière d'illustrateur et quatre ans plus tard, il dessine des affiches pour l'industrie du cinéma à Turin. G. Ricordi & Co. l'a récupéré en 1912 où il a conçu plusieurs de leurs affiches et cartes. Alors que Mauzan est surtout connu pour ses images glamour, il a produit un certain nombre de cartes militaires pendant la Première Guerre mondiale qui se sont concentrées sur les thèmes de l'unité et de la paix. Il a cependant conçu des affiches patriotiques entraînantes qui ont également été transformées en cartes postales.

Leopoldo Metlokovitz était un Serbe de Trieste qui a commencé sa carrière comme apprenti dans un atelier de lithographie. En 1892, il rejoint la maison d'édition d'art Ricordi à Milan, et après quelques années, il devient directeur technique et conçoit pour eux des affiches et des cartes postales. Alors que son travail affichait une influence Art Nouveau, il était subordonné à son fort sens personnel de la composition dynamique. Pendant la Grande Guerre, il s'est tourné vers la propagande, largement diffusée par le biais de cartes postales.

Bien que Mario Micheletti peignait des figures et des paysages naturalistes, ces œuvres simples étaient parfois composées pour un contenu symbolique. Cette tendance se retrouve sur les cartes postales qui portent ses illustrations sur le thème militaire. Micheletti a peut-être servi comme artiste de guerre pendant la Première Guerre mondiale.

L'Académie militaire de Naples (Nunziatella) est la plus ancienne école militaire en oppression continue. Il a été fondé en 1787 pour former un corps d'officiers d'élite qui permettrait au royaume de Naples de libérer d'autres parties de l'Italie de la domination étrangère. Beaucoup de ses diplômés ont combattu dans les guerres coloniales italiennes ainsi que la Première Guerre mondiale. Ils ont publié un certain nombre de cartes patriotiques qui étaient probablement à l'usage de leurs étudiants.

Carlo Nicco était un peintre et illustrateur qui a travaillé dans une variété de styles. Pendant la Grande Guerre, il a fourni des images génériques du conflit pour les cartes de charité.

Plinio Nomellini était avant tout un peintre paysagiste qui s'est impliqué dans la politique progressiste dans les années 1890. Après avoir créé des peintures en soutien aux travailleurs en grève en 1894, il a été arrêté en tant qu'anarchiste. Ce n'est que grâce aux grands efforts déployés par ses amis qu'il a été libéré de prison. Depuis le début du XXe siècle, il subit de plus en plus l'influence des symbolistes, un style qu'il insuffle à sa propre expressivité. Cela est particulièrement évident dans les peintures patriotiques qu'il a réalisées pendant la Première Guerre mondiale, dont beaucoup ont été publiées sous forme de cartes postales.

L'artiste milanais Lodovico Pogliaghi s'était déjà fait un nom à la fin du XIXe siècle en tant que peintre religieux et illustrateur de sujets historiques. Il était un fervent partisan de la renaissance des aspects classiques de l'art de la Renaissance, qu'il appliqua à son intérêt croissant pour la conception sculpturale. Pogliaghi utilisera ses talents de dessinateur pour illustrer des cartes militaires pendant la Première Guerre mondiale. Bien que certaines de ces images soient des représentations simples d'événements, d'autres contiennent un contenu hautement symbolique, mais les deux types ont tendance à être très dramatiques.

La Croix-Rouge italienne a été très active dans la production de cartes postales militaires comme activité de collecte de fonds. La grande majorité d'entre eux semblent reproduire les peintures de T. Cascella qui a servi sur le front albanais après avoir été enrôlé en 1915. Ils ont tendance à représenter des moments plus calmes ou des troupes en marche que de véritables batailles. Toutes ces scènes ne sont pas sur le front car elles capturent également des troupes en manœuvre dans diverses parties de l'Italie. Certains d'entre eux ont été publiés avant l'entrée en guerre de l'Italie.

Virgilio Retrosi était un affichiste bien connu qui a illustré une grande quantité de cartes postales de propagande avec ses caricatures satiriques et politiques. Ceux-ci étaient souvent présentés dans différents formats et style, mais tous avec un avant-goût. Paolo Bernardini de Rome était l'un des éditeurs de ses cartes.

Enfant, la famille Leonardo Roda&rsquos a effectué de nombreux voyages dans les montagnes entourant la Vallée d'Aoste, dans l'ouest de l'Italie, ce qui l'a marqué toute sa vie. Ils sont devenus son sujet principal au cours de sa longue carrière de peintre paysagiste. Pendant la Grande Guerre, il a produit un certain nombre de peintures génériques dans le même style pinceau représentant des troupes italiennes. Un certain nombre d'entre eux ont été reproduits sur des cartes postales.

Enrico Sacchetti a quitté sa maison à Rome pour étudier l'art à Florence, mais il est largement considéré comme un autodidacte. Il a passé la majeure partie de sa carrière à travailler comme artiste commercial, fournissant des illustrations et des dessins animés pour des magazines et des périodiques à Milan et à Buenos Aires. Il s'installe à Paris en 1911 pour travailler comme créateur de mode, mais il illustre également quelques cartes postales de mode. Il est retourné en Italie pendant la Première Guerre mondiale pour travailler pour le journal, La Tradotta. Un certain nombre de ses images de propagande ont été placées sur des cartes postales par F. Polenghi & Co. à Turin.

L'artiste R. Salvadori a peint de nombreuses scènes de combat et de vie dans les tranchées pour l'éditeur de cartes postales milanais Cappelo. Sa palette tamisée a créé une expressivité qui a aidé à capturer la morosité du terrain montagneux de haute altitude combattant.

Lorsque l'Italie est entrée dans la Grande Guerre en 1915, l'artiste Giulio Sartorio s'est porté volontaire pour le service, et a ensuite été blessé et fait prisonnier. Après la guerre, il peint une grande série de paysages basés sur ses propres expériences militaires en tant que soldat. Ceux-ci seraient placés sur des cartes postales par l'éditeur d'art Bestetti & Tumminellie à Milan. Alors que son travail antérieur était fortement symbolique, la guerre semble l'avoir focalisé de plus en plus sur le réel. Bien que beaucoup de ses peintures représentent des scènes de bataille, elles manquent du drame habituellement trouvé dans l'art militaire. Ils ont tendance à apparaître d'abord comme des paysages auxquels doit s'étirer le récit militaire. Cela tend à leur donner une aura journalistique de réalisme, que son utilisation croissante de la photographie pourrait avoir influencée. Malheureusement, ces cartes sont généralement imprimées dans des couleurs plutôt boueuses qui sont beaucoup plus ternes que la palette d'origine.

Marfori Savini était un peintre qui a contribué des images pour des cartes postales de propagande pendant la Grande Guerre. En 1916, il fonde l'Académie internationale de peinture et de gravure à Florence.

Filiberto Scarpelli a travaillé comme journaliste et illustrateur. Il a produit de nombreux dessins animés pour des magazines et il a été l'un des fondateurs du journal satirique Il Travaso delle Idee. Bien que ses audacieuses conceptions de cartes postales publiées par Gustavo Modiano & Co. à Milan montrent une forte influence moderniste, elles sont apprivoisées par rapport à d'autres œuvres des futuristes auxquels il s'identifiait. Bien qu'il traite de sujets militaires, son travail n'est pas militariste. Son frère aîné Tancredi Scarpelli était un peintre d'histoire.

Attilo Scrocchi de Milan était un éditeur majeur de livrets souvenirs, de guides locaux, de cartes de vues d'Italie et de Libye, ainsi que de nombreuses cartes postales signées par des artistes représentant des femmes et des vues. Il a produit des cartes dans une variété de techniques d'impression ainsi que de vraies cartes postales photo. Il a produit des cartes militaires couvrant la guerre italo-turque de 1912 et sa production de cartes militaires s'est poursuivie tout au long de la Grande Guerre lorsqu'il a commencé à fabriquer des cartes de propagande.

Alberto Traldi était un éditeur milanais qui produisait divers types de cartes postales. Bien qu'il se soit concentré sur les cartes de visite, il a également produit des cartes signées par l'artiste et reproduit la sculpture en relief sauvage de D. Mastroianni. Pendant la Grande Guerre, ses cartes couvraient des thèmes militaires.

Adelina Zandrino a travaillé comme peintre et illustratrice, surtout connue pour les affiches et les cartes postales glamour qu'elle a conçues dans les années 1920. Pendant la Première Guerre mondiale, elle a produit un travail de propagande très chargé diffamant les Autrichiens qui se sont retrouvés sur des cartes de charité.

Zanetti & Poppelman étaient des éditeurs à Milan qui ont produit de nombreuses cartes de propagande dessinées par des artistes en monotone pendant la Grande Guerre. Ces cartes ne représentaient pas des batailles mais mettaient l'accent sur des thèmes hautement patriotiques et anti-austro-hongrois.


Artiste Luciano Achille Mauzan (1883-1952).

L'Italie, parmi les puissances alliées pendant la Première Guerre mondiale, a également utilisé des affiches pour promouvoir l'effort de guerre. Cette affiche de 1917 présente une figure allégorique au visage solennel de l'Italie, ailée et couronnée de laurier, tendant une épée vers laquelle les bras s'étendent dans un ancien geste de serment romain. Sur la banderole, une citation fait référence au « retour de ce qui était à nous », signifiant le territoire italien conquis et peut-être la fierté italienne.

Pendant la Première Guerre mondiale, de nombreuses branches du gouvernement fédéral ont utilisé des affiches pour exhorter les Américains à soutenir l'effort de guerre. À une époque sans radio, télévision ou Internet, les affiches étaient un moyen peu coûteux de transmettre des messages puissants à des millions de personnes. Le gouvernement a embauché des artistes bien connus pour créer des designs qui ont unifié le peuple américain. Des affiches ont continué à être publiées pendant la Seconde Guerre mondiale et de nouvelles affiches sont toujours en production. The National Archives holds close to 20,000 posters produced by military and civilian agencies.


Genovese Family – One of the “Five Families”

Established in the late 1800's as the Morello gang, the Genovese crime family was controlled by some of the most influential mafia bosses in United States history like Lucky Luciano and it's namesake Vito Genovese.

The Genovese crime family is one of the “Five Families” of New York and one of the most powerful organized crime families in the nation. Only the Gambino and Chicago Outfit are larger in terms of made men and associates.

The family was founded after Charles Lucky Luciano in the 1930’s but was renamed after Vito Genovese took over in 1957. The Genovese are special that they have only had five members turn states evidence in their history. Their allegiance to Omerta has proven to keep them away from prosecution and maintain their strength in New York and surrounding areas. However, in years past the family was a bit of a laughing stock as they were led by Vincent “The Chin” Gigante who wandered the streets dressed in a robe in an effort to feign a mental handicap for the ever present FBI. The Chin died in 2005.

Histoire ancienne

The Genovese family was established as the Morello gang around 1892 running out of the Bronx and East Harlem. They were originally called the 107 th street mob established by Giuseppe Morello and Ignazio “the Wolf” Lupo. They were involved in extortion, kidnapping, and robbery.

As their enterprise grew, Morello was faced with territory conflicts with the immigrant gangs from Naples, Italy. The Camorra and the Morello gang initially worked together but after Morello and Lupo received lengthy prison sentences for extortion in 1909, the Camorra seized the opportunity and systematically began killing off the remaining Morello family gangsters, and taking over their rackets. This resulted in what’s known as the Mafia-Camorra War from 1914-1918. By the middle of 1918 many of the Camorra on the losing end of the war, were either killed or in prison thus ending the war. Although the Morello’s won the war, they received a devastating blow when boss Nicholas Morello was killed in 1916.

The Morello family tried to regain its foothold during prohibition, but by the early 1920’s the gang no longer existed. Giuseppe Morello and Lupo were released from prison and fled to Italy under threat from rival Salvatore D’Aquila. That left the door open for Joseph Masseria boss of the Masseria family to assumed control of the remaining Morello members and their rackets. Masseria needed as much fire power as he could handle as his biggest rival, Salvatore Maranzano boss of the Castellammare del Golfo Sicilian organization in Brooklyn was looking for a fight.

By 1928, the war between Masseria and Maranzano had begun. More than 60 members from both sides were dead. It appeared there would be no end with both families having recruited more soldiers during the war, but on April 15 th 1931, the war took a sudden turn when Masseria was murdered in a Coney Island restaurant having been set up by Lucky Luciano and his crew.

As it turned out, Luciano was upset with Masseria for some time. Having been neutral during the war, Luciano met secretly with Maranzano to plot Masseria’s assassination. Masseria’s death affectively ended the Castellamarese War leaving Maranzano in control of New York.

Maranzano didn’t waste any time in restructuring the Italian-American gangs of New York into five new families. With that change Maranzano appointed himself as the Boss of all Bosses. For his help, Luciano was appointed boss of the Morello/Masseria family. However, Luciano and other bosses privately objected to Maranzano’s role. Maranzano soon found out about the detractors and ordered a hit on Luciano. It wasn’t to be. Luciano had the wheels in motion to take control from Maranzano. On September 10, 1931, Jewish gangsters Meyer Lansky, and Tommy Lucchese on orders from Luciano murdered Maranzano in his office. With his death, Luciano became the most powerful gangster in New York.

Realizing the strife between the families, Luciano and his crew created a governing body for the five families. The commission consisted of one leader from each of the five families, the Chicago Outfit headed up by Al Capone, and the Magaddino crime family of Buffalo New York. Luciano and his crew effectively controlled the commission for many years but he succeeded in keeping the commission together. It still stands today, although it’s unclear who is represented by each family.

As head of the Morello/Masseria family, Luciano first appointed Vito Genovese as his underboss, or second in command, and Frank Costello as his Consigliere, or advisor. When they were in place he renamed the family to the Luciano family.

In 1936 Luciano was convicted of pandering and sentenced to 30 to 50 years in prison. He continued to control the family from prison but the day to day activities were handled by underboss Vito Genovese. His activities were short lived as he was indicted on murder charges in 1937 and fled prosecution to Italy. Advisor or Consigliere, Frank Costello, was soon appointed as acting boss by Luciano.

Luciano was released from prison in 1946 and immediately deported to Italy after the United States government struck a deal with him to help protect the ports on the east coast from German attack subs. Luciano – still in control of the docks along the east coast- allowed the military to make moves to secure the port, but the need never transpired as Germany surrendered shortly after. Luciano never set foot on U.S. soil again.

Frank Costello

With Luciano and Genovese in Italy, Frank Costello was in complete control of the Luciano crime family. With his keen business sense, Costello managed to increase the Luciano reach to include control over much of the bookmaking, loan sharking, and racketeering activities throughout New York. He is also attributed with being one of the first families to have a presence in Las Vegas after approving Meyer Lansky and Benjamin “Bugsy” Siegel to expand the family business in Southern California to build the first modern casino resort in Las Vegas. When Siegel failed to open the resort on time, his mob investors allegedly sanctioned his murder.

After a 20 year run, Costello faced a formidable opponent in Vito Genovese who was extradited from Italy to New York and beat the 1936 murder charge. With nothing hanging over his head, Genovese was determined to take back control of the family he’d fled almost twenty years before. With help from Mangano crime family underboss Carlo Gambino, they hired Vincent ‘the chin’ Gigante to assassinate Costello. Gigante shot Costello in the head but Costello survived. To prevent retribution from Costello ally Albert Anastasia, Gambino gunmen stalked and killed Anastasia thereby opening the door for Carlo to become boss of the Mangano family. Costello had no support after Anastasia’s murder and retired surrendering the Luciano family to Genovese.

After taking control of what was now called the Genovese crime family, Vito Genovese organized a conference to legitimize his new position. He called in over 100 mobsters from around the country to Appalachian, New York, and a farm owned by Joseph Barbera’s family.

Unfortunately for the gangsters, the local law enforcement was tipped to the meeting after a chance sighting of several expensive limousines driving in the country. They surrounded the farm and arrested many of the gangsters as they tried to run. Many of the arrested blamed Vito Genovese who evaded capture by running through the woods.

Several of the high ranking mobsters on the Commission were upset at the exposure the Appalachian meeting gained in the public. Carlo Gambino, a one time supporter of Genovese used Appalachian to turn against him fearing he became too reckless. Gambino, Frank Costello, and Tommy Lucchese lured Genovese into a drug distribution scheme that eventually ended with Genovese being arrested, charged, convicted, and sentenced to 15 years in prison.

In June 1962 the word Cosa Nostra became a household name when Genovese family soldier Joseph “Joe Cargo” Valachi agreed to cooperate with federal prosecutors against the Genovese family. He testified in a public hearing about the day to day activities of the Cosa Nostra and revealed much of their secrets. The joke was on Valachi though because his testimony did not lead to any convictions.

After Genovese was sent to prison in 1959 leadership created a secret “Ruling Panel” that would lead the

Vito Genovese

family in his absence. The first panel included Tommy Eboli, Gerardo Catena, and Phillip Lombardo. They also appointed a “Front Boss” to act as the official boss of the family. When Genovese died in 1969, Phillip Lombardo was his successor and Tommy Eboli was the front boss. In an attempt to take over the Genovese family, Gambino boss Carlo Gambino loan Tommy Eboli millions of dollars on a drug scheme. By 1972 Eboli had failed to pay back the money so Gambino had him murdered.

With the front boss position open, Frank “Funzi” Tieri was chosen to be the new front boss, and a new ruling panel was put in place. This second panel consisted of Catena, Michele “Big Mike” Miranda, and Lombardo. In 1982, Tieri was convicted and sent to prison under the RICO act, and Lombardo the official boss of the family retired leaving the slot to Vincent “Chin” Gigante.

Gigante ran the family behind the shroud of the front boss for three years until a Genovese associate turned informer and identified Gigante as the real boss of the family. After the outing Gigante retired the position of front boss and formed a new position called the “street boss”.

Gigante wanted to insulate himself from the FBI as must as possible. The street boss would run day to day operations with Gigante making all the decisions. Wise the way of the FBI Gigante knew his street boss would be found out one day, so instead of delivering his directions straight to the street boss, Gigante used messengers. As a result, Gigante only spoke directly with a few close associates including his two sons. All other business was completed using a messenger. He also ordered his entire family to never speak his name out loud. Anyone who was caught saying his name was to be killed on the spot. Instead, they would point to their chin or make a ‘C’ with their hands.

In 1985 with the murder of Gambino boss Paul Castellano, Gigante gained control of the commission and was the most powerful boss in New York. He would remain the most powerful until the FBI finally tried and convicted him to 12 years in prison in 1997. He died of heart disease while still serving his sentence in 2005.

Today, the Genovese family is considered to be one of the strongest in New York. They have approximately 250 made men and 14 active crews. Their associates could be in the thousands, and according to the FBI they have not had an official boss since Gigante. Instead, the caporegime run the day to day business with a few capos’s holding the most power in Manhattan and the Bronx.


Voir la vidéo: Achille Luciano Mauzan (Novembre 2021).