Informations

Chauncey DD-3 - Histoire


Chauncey

Isaac Chauncey, né à Black Rock, Connecticut, le 20 février 1779, a été nommé lieutenant dans la marine à partir du 17 septembre 1798. Il a combattu avec bravoure aux Antilles pendant la quasi-guerre avec la France ; en Méditerranée pendant la guerre avec les puissances barbaresques ; et a commandé John Adams (1804-5), Hornet (1805-6), Washington and the Mediterranean Squadron (1815-1820). Son service le plus remarquable fut peut-être pendant la guerre de 1812, lorsqu'il commanda les forces navales sur le lac Ontario, menant des opérations amphibies en coopération avec l'armée et contenant le grand escadron britannique stationné là-bas. Son dernier service était en tant que membre et, pendant 4 ans, président du Conseil des commissaires de la marine. Le commodore Chauncey mourut à Washington le 27 janvier 1840.

( DD-3: dp. 420, 1. 250', b. 23'7", dr. 6'6"; s. 29 k.
cpl. 75 ; une. 2 3", 2 18" tt.; cl. Bainbridge

Le premier Chauncey (Destroyer No. 3) a été lancé le 26 octobre 1901 par Neafie and Levy Ship and Engine Building Co., Philadelphie, Pennsylvanie ; parrainé par Mme M. C. S. Todd, placé en commission réduite le 20 novembre 1902 ; mis en réserve le 2 décembre 1902, mis en pleine commission le 21 février 1903, le lieutenant S. E. Moses aux commandes ; et signalé à la Flotte de l'Atlantique.

Chauncey a servi avec l'escadron côtier jusqu'au 20 septembre 1903, date à laquelle il a été transféré à la flotte asiatique, quittant Key West pour l'Orient le 18 décembre. Après avoir navigué par le canal de Suez, il est arrivé à Cavite pour rejoindre la force représentant la force et l'intérêt américains en Extrême-Orient alors qu'il croisait aux Philippines pendant les hivers et au large de la Chine pendant les étés. Hormis la période du 3 décembre 1905 au 12 janvier 1907 où il était en réserve à Cavite, Chauncey a continué ce service jusqu'à l'entrée de l'Amérique dans la Première Guerre mondiale.

Le destroyer a quitté Cavite le 1er août 1917 pour un service d'escorte de convoi dans l'Atlantique Est, basé à Saint-Nazaire, en France. Le 19 novembre 1917, alors qu'il était à environ 110 milles à l'ouest de Gibraltar en service d'escorte, le Chauncey a été éperonné par le navire marchand britannique SS Rose alors que les deux navires naviguaient dans l'obscurité imposée par la guerre. A 0317 Chauncey a coulé par 1500 brasses, entraînant la mort de 21 hommes dont son capitaine. Soixante-dix survivants ont été récupérés par Rose et transportés au port.

Avec l'opération Marshalls prévue pour le mois suivant, la force de Chauncey se voit confier une frappe à Kwajalein, centre de la puissance aérienne japonaise dans les Marshalls, et la navigation dans son port. Des frappes aériennes sont lancées le 4 décembre 1943 à Kwajalein et Wotje, mais les représailles japonaises surviennent dans la soirée et Chauncey se joint au feu qui éclabousse de nombreux avions ennemis et les chasse juste après minuit. Son groupe de travail a navigué pour reconstituer et réparer à Pearl Harbor. Lié à l'action une fois de plus, le Chauncey a navigué vers Funafuti, où il a pris rendez-vous avec un hydravion qu'elle et un autre destroyer ont escorté jusqu'à Tarawa. Après une brève patrouille là-bas, elle est retournée à Funafuti pour se préparer à la prochaine opération, Majuro.

Chauncey a navigué le 22 janvier 1944 pour filtrer les porte-avions d'escorte au nord de Majuro, agressé le 30 janvier. Le destroyer a contrôlé et patrouillé à Majuro et Kwajalein pendant l'assaut et l'occupation des atolls, et à la mi-mars est retourné dans le Pacifique Sud. Après 10 jours au début d'avril sur une patrouille vigilante au large de l'île d'Emirau nouvellement occupée, Chauncey a masqué les porte-avions d'escorte en position pour couvrir les débarquements d'Aitape le 22 septembre et les a gardés pendant qu'ils fournissaient un soutien aérien rapproché, a navigué vers le nord pour se ravitailler à Manus le 28 avril et est revenu à leur couverture frappe la Nouvelle-Guinée jusqu'au 12 mai.

Maintenant Chauncey a été affecté à la garde des porte-avions d'escorte se rassemblant et répétant pour l'opération Marianas, et le 8 juin 1944, il est arrivé à Kwajalein pour les derniers préparatifs. Elle est devenue en route deux jours plus tard pour filtrer les transporteurs soutenant les atterrissages sur Saipan avec des raids de pré-assaut les 13 et 14 juin et la couverture aérienne pendant l'assaut le 15 juin. Le jour suivant, Chauncey a rejoint le groupe opérant au large de Guam pour des bombardements et des frappes aériennes, et ses canons ont aidé à repousser les attaques aériennes ennemies les 16 et 17. En revenant à Saipan, elle a contrôlé des transporteurs là jusqu'au 25ème, quand elle est devenue en route pour escorter des transports à Eniwetok. Elle est revenue pour opérer avec les transporteurs de Saipan et Guam du début de juillet et le 9 juillet a commencé sa part dans le bombardement continu de Guam avant les atterrissages là le 21 juillet.

Chauncey a continué à contrôler les porte-avions couvrant les opérations sur Guam jusqu'en juillet, à part un voyage d'escorte à Eniwetok avec des transports à vide, et le 10 août, a quitté Guam à destination d'Eniwetok et des réparations à Pearl Harbor. Elle est revenue à Manus pour se préparer à l'opération philippine massive et le 14 octobre a navigué pour Leyte gardant les transports de la Force d'Attaque Sud. Elle a offert une protection rapprochée pendant les débarquements le 20 octobre et cette nuit-là a patrouillé avec attention autour des transports, qui sont restés dangereusement près du rivage afin d'accélérer leur déchargement. Le 22 octobre, 2 jours avant l'ouverture de la bataille décisive pour le golfe de Leyte, Chauncey a autorisé à escorter des navires déchargés jusqu'à Manus, d'où elle a effectué deux voyages pour escorter des navires à Leyte et Palau en novembre.
Après une révision et un entraînement au large de la côte ouest jusqu'à la fin février 1945, le destroyer retourna à Pearl Harbor. Ici, elle a été rejointe par un porte-avions, qu'elle a escorté jusqu'à Ulithi, où Chauncey a été affecté à la puissante Task Force 68 pour les préliminaires de l'opération d'Okinawa. La force a commencé le 14 mars pour des frappes sur les aérodromes de Kyushu et la navigation dans la mer intérieure et à Kure et Kobe, Chauncey et d'autres destroyers fournissant les services de contrôle essentiels. Les représailles japonaises sont survenues lors d'un bombardement le 19 mars, lorsque le porte-avions Franklin (CV-13) a été gravement endommagé mais maintenu à flot grâce au travail héroïque de son équipage. Chauncey s'est déplacé pour protéger le géant frappé et pour la garder pendant qu'elle était remorquée et plus tard transportée à la vapeur par ses propres moyens vers la sécurité. Les attaques aériennes japonaises sont repoussées une fois de plus les 20 et 21, Chauncey tirant avec les autres pour éclabousser de nombreux avions ennemis.

Sa force a lancé des frappes avant le débarquement à Okinawa et aux îles voisines, et après les débarquements du 1er avril 1945, a soutenu les forces terrestres et protégé les transports. Chauncey a continué son dépistage, et à partir du 6 avril, lorsque les premières grandes attaques kamikazes ont été lancées contre les navires américains au large d'Okinawa, a souvent tiré pour chasser les suicides potentiels. Elle a également servi dans le bombardement côtier et le service de piquetage radar jusqu'au 29 mai, date à laquelle elle a navigué pour des réparations et un ravitaillement dans la baie de San Pedro, P.I. Elle a rejoint alors le Groupement 38 pour les raids aériens fracassants finaux sur le Japon. Après la guerre, Chauncey est resté dans l'Extrême-Orient en devoir d'occupation jusqu'au 11 novembre, quand elle a autorisé Tsingtao, la Chine pour la côte ouest. Il est mis hors service en réserve à San Diego le 19 décembre 1946.

Lors du déclenchement de la guerre de Corée, Chauncey a été remis en service le 18 juillet 1950 et le 1 novembre, a navigué pour rejoindre la flotte de l'Atlantique. Chauncey a opéré à partir de son port d'attache à Norfolk, en Virginie, le long de la côte est et dans les Caraïbes, jusqu'au 10 janvier 1963, date à laquelle il est parti pour la côte ouest lors de la première étape d'un voyage autour du monde. Atteignant Sasebo, au Japon, le 11 février, Chauncey a contrôlé les porte-avions de la TF 77 au large de la Corée au cours des derniers mois précédant l'armistice coréen, et en juin a navigué pour faire escale à Hong Kong, Singapour, Colombo, Aden, Athènes, Naples, Cannes et Gibraltar avant son retour à Norfolk le 6 août.

Chauncey a repris ses opérations de côte est et des Caraïbes jusqu'au 14 mai 1954, quand elle a été de nouveau désarmée et placée en réserve.

Chauncey a reçu sept étoiles de bataille pour le service pendant la Seconde Guerre mondiale et deux pour le service coréen.


Voir la vidéo: Gypsy Rose Part 4: Woman once praised for battle with illness revealed to have never been sick (Décembre 2021).