Informations

John Heinz


John Heinz est né à Pittsburgh, Pennsylvanie, le 23 octobre 1938. Son père, HJ Heinz, était président de la H. Heinz Company, la société de transformation alimentaire fondée par son grand-père en 1869. Après le divorce de ses parents, il a été élevé par sa mère, Joan Diehl et son beau-père, Monty McCauley.

Heinz a fait ses études à la Phillips Exeter Academy et à l'Université de Yale. Après avoir obtenu son diplôme en 1960, il a piloté un avion monomoteur lors d'un voyage à travers l'Afrique et le Moyen-Orient. À son retour, il entre à la Harvard Business School et, en 1962, commence à travailler pour l'Union Bank of Switzerland à Genève. Pendant son séjour à Genève, il a rencontré sa future épouse, Teresa Simoes Ferreira.

En 1963, Heinz a rejoint la Réserve de l'US Air Force et entre juin et décembre, il était en service actif à la base aérienne de Lackland à San Antonio, au Texas. Il rejoint ensuite le 911th Troop Carrier Group basé à Pittsburgh.

Heinz était un membre actif du Parti républicain et est devenu l'assistant spécial de Hugh Scott (de mars à décembre 1964). À cette époque, Scott était impliqué avec John Williams dans l'enquête sur le scandale Bobby Baker. Lyndon B. Johnson a tenté d'arrêter Scott en menaçant de divulguer sa relation avec le lobbyiste Claude Wilde. Johnson a également déclaré à Scott qu'il userait de son influence pour « fermer le Philadelphia Navy Yard à moins que le sénateur Scott ne ferme sa bouche critique ».

En 1965, Heinz a commencé à travailler avec les divisions financières et marketing de la société H. Heinz. Il a quitté l'entreprise en 1970 et a enseigné à la Graduate School of Industrial Administration de l'Université Carnegie Mellon à Pittsburgh. Il a quitté ce poste lorsqu'il est devenu le représentant républicain du 18e district du Congrès de Pennsylvanie.

Heinz, le plus jeune membre du 92e Congrès, est rapidement devenu l'une de ses figures les plus progressistes. Il a appelé le président Richard Nixon à normaliser les relations avec Cuba. Il a également critiqué l'administration pour avoir déployé de nouvelles armes comme tactique dans les pourparlers sur la limitation des armements avec l'Union soviétique. Il a également soutenu un certain nombre de programmes sociaux libéraux dans les domaines de l'éducation, du bien-être humain, des soins de santé et du logement.

Après avoir été réélu en 1974, il a été nommé au sous-comité de l'énergie et de l'électricité du Comité du commerce et au sous-comité de la santé publique et de l'environnement. Il a également été président du groupe de travail républicain de la Chambre sur la réforme antitrust et réglementaire (1974-1976).

En 1976, Heinz a tenté de remplacer Hugh Scott en tant que membre du Sénat. Son principal adversaire était Arlen Spectre. Au cours de la campagne, il a été révélé que Heinz avait accepté 6 000 $ en argent de campagne illégale de la part de Gulf Oil. Malgré ce revers, Heinz a battu Spectre dans la primaire et a remporté la victoire sur William J. Green III en novembre 1976.

Heinz était membre de la commission sénatoriale des finances et de la commission sénatoriale des banques, du logement et des affaires urbaines. En 1981, il a été nommé président du Comité spécial sur le vieillissement. En 1983, le président George Bush l'a nommé à la Commission nationale sur la réforme des soins de santé. Heinz a également été le chef de file des tentatives d'extension de l'assurance-maladie.

Heinz est également devenu l'un des premiers membres du Congrès à demander une législation pour protéger l'environnement. En 1989, Heinz était membre fondateur de GLOBE (Organisation mondiale des législateurs pour un environnement équilibré). Il a joué un rôle déterminant dans l'adoption de la Clean Air Act par le Sénat en 1990.

Le 4 avril 1991, Heinz s'est envolé pour Philadelphie pour mener la première d'une série d'audiences d'enquête visant à examiner le télémarketing d'équipements médicaux aux bénéficiaires de Medicare. Son Piper Aerostar PA60, qui le transportait avec quatre autres adultes, a développé des problèmes de train d'atterrissage, un hélicoptère a été envoyé pour examiner le problème. Les pales de l'hélicoptère ont accidentellement heurté le fond de l'avion. Les deux avions se sont écrasés au sol, tuant tout le monde à bord.

Selon le chercheur Rodney Stich dans Fraude à l'Amérique, lorsque George Bush père et le directeur de la CIA William Casey ont conçu la surprise d'octobre pour soudoyer des responsables iraniens afin qu'ils retiennent les otages américains jusqu'après les élections de 1980, deux des passagers du vol BAC 111 de Bush à destination de Paris étaient le sénateur John Heinz, ainsi que le sénateur John Tower du Texas.

Encore plus intriguant est le fait que John Heinz a présidé un comité d'examen présidentiel de trois hommes qui a enquêté sur l'affaire Iran-Contra et avait en sa possession tous les documents accablants de cette affaire sordide, tandis que John Tower a dirigé la tristement célèbre Tower Commission qui a enquêté sur une variété des différentes activités criminelles de la CIA et des affaires sales. Par coïncidence, John Heinz et John Tower sont morts dans des épaves d'avion plusieurs jours de suite en 1991 - Tower en Géorgie et Heinz dans le comté de Montgomery, Pennsylvanie. des liens étroits avec George Bush Sr., qui était un ancien directeur de la CIA au milieu des années 1970 ? Ces deux hommes ont-ils découvert des informations sur lesquelles ils refusaient de garder le silence plus longtemps ?

Avant de répondre, considérez qu'après la mort du sénateur John Heinz, sa femme a épousé le sénateur John Kerry, qui était président de la Commission Kerry en 1988, décrit dans le rapport du comité sénatorial sur les drogues, l'application de la loi et la politique étrangère comme « se concentrant sur les allégations d'armes à feu illégales. -la course à pied et le trafic de stupéfiants associés à la guerre des Contra contre le Nicaragua » en relation avec la CIA, le ministère de la Justice, le département d'État américain et le bureau du président et du vice-président. Le témoignage qui a eu lieu au cours de ces procès (à la fois dans des séances à portes ouvertes et à huis clos) était probablement le plus accablant jamais contre notre gouvernement fédéral, mais mystérieusement, presque tout a été supprimé et n'a pas été largement rapporté dans les médias grand public. Pourquoi? Le sénateur Kerry, en tant que démocrate, a eu toutes les occasions de faire sauter une administration républicaine hors de l'eau, mais il est inexplicablement resté silencieux et le statu quo a prévalu. Se pourrait-il que quelqu'un lui ait tapé sur l'épaule et lui ait dit que s'il jouait bien ses cartes et gardait ces questions sordides secrètes, il serait récompensé dans le futur ?

Le sénateur John Heinz a été tué lorsqu'un hélicoptère s'est écrasé dans l'avion dans lequel il se trouvait, un Piper Aerostar PA60, le 4 avril 1991. C'était la deuxième fois en moins de huit ans qu'un membre du Congrès a été tué lorsque quelque chose a heurté l'avion qui il était allumé.

L'hélicoptère aurait inspecté le train d'atterrissage de l'avion, apparemment parce que le pilote ne savait pas si le « train avant » était « verrouillé » en position sortie, mais le 24 avril 1991, il a été signalé que l'avion « n'avait pas des problèmes de train d'atterrissage, comme son pilote l'a d'abord cru, et a été autorisé à atterrir avant d'entrer en collision avec un hélicoptère, selon une bande de communication de l'aéroport.

Lorsque la tour de contrôle a signalé pour la première fois une « urgence possible », le pilote de l'hélicoptère a alerté la tour qu'il avait observé l'avion du sénateur Heinz alors qu'il passait et avait vu que le « train avant » était sorti, ce à quoi le pilote du sénateur Heinz a répondu : « Je peux le dire, mais je ne sais pas s'il est verrouillé.

Le pilote du sénateur Heinz a ensuite fait un passage près de la tour de contrôle et la tour lui a dit : « L'équipement regarde vers le bas, il semble normal... J'ai un hélicoptère au nord de l'aéroport. Il a dit qu'il pouvait y jeter un coup d'œil si vous le souhaitez. (Washington Post, 24-4-91) }

Après avoir volé vers l'avion et effectué un passage, le pilote de l'hélicoptère a effectué un « deuxième passage » pour « inspecter le train d'atterrissage » avant qu'il n'entre en collision avec l'avion.

"Plusieurs pilotes expérimentés de Piper PA60 ont déclaré lors d'entretiens avec des enquêteurs du NTSB que si le train était sorti, il serait automatiquement verrouillé."

Le pilote de l'avion du sénateur Heinz avait trois heures d'expérience en tant que commandant de bord sur un Piper PA60 et avait eu des problèmes lors d'un vol précédent.

Les documents publiés par le NTSB "indiquaient qu'il n'y avait aucune raison pour que le pilote demande à l'hélicoptère de vérifier le train..." Aucune preuve de dysfonctionnement mécanique ou électrique n'a été découverte ", selon les documents." (Washington Post, 7-4-91)


Stagiaire en muséologie au Senator John Heinz History Center – Automne 2019

En tant que stagiaire à la Detre Library and Archives du Senator John Heinz History Center, j'ai eu l'opportunité enrichissante ce semestre de contribuer à la préservation de l'histoire de Pittsburgh et de l'ouest de la Pennsylvanie. La bibliothèque et les archives de Detre possèdent un grand nombre de collections de familles, d'entreprises, d'artistes et d'événements de toute l'histoire de Pittsburgh. Mon travail en tant que stagiaire consistait à traiter une poignée de collections. Cela comprenait l'organisation et la recherche des matériaux dans les collections, ainsi que la création d'instruments de recherche et d'entrées de catalogue pour eux. La plupart des collections que j'ai traitées concernaient des espaces culturels à Pittsburgh, tels que des salles de concert et des galeries d'art. J'ai senti que mes recherches me révélaient beaucoup sur l'histoire et la culture de Pittsburgh, et j'ai trouvé une nouvelle appréciation de ma communauté grâce à mon travail.

Plonger dans des aspects de l'histoire de Pittsburgh que je ne connaissais pas beaucoup était l'une de mes parties préférées de ce stage. Deux des collections que j'ai traitées contenaient du matériel sur la scène musicale de Pittsburgh des années 1970 à 2000. Grâce à une collection sur un groupe basé à Pittsburgh appelé The Damaged Pies, j'ai été surpris de découvrir combien d'opportunités uniques il y avait pour les musiciens locaux à Pittsburgh pendant cet instant. Grâce à une autre collection, dans une salle de concert et un bar appelé The Decade, j'ai découvert l'histoire unique des salles de concert de Pittsburgh et les artistes locaux et nationaux qu'elles ont attirés. J'ai trouvé ces documents vraiment intrigants et j'ai eu l'occasion d'écrire un article de blog sur ces collections pour le site Web du Centre d'histoire.

La collection que je traite actuellement se trouve sur le Skinny Building, un bâtiment de 5'6 de large dans le centre-ville de Pittsburgh qui a été utilisé comme galerie d'art de 2001 à 2007. En organisant la collection, j'ai été attiré par le matériel sur les artistes locaux à l'époque. , et leurs expositions au Skinny Building. Cette collection, ainsi que celles impliquant la scène musicale, m'ont donné une nouvelle appréciation de la relation entre les artistes et la communauté de Pittsburgh. Je suis reconnaissant d'avoir eu l'occasion d'étudier ces documents ce semestre, et j'espère que mon travail pourra également permettre à d'autres de comprendre et d'admirer davantage d'aspects de leur communauté.


Mission

Maintenant dans sa 137e année, le Heinz History Center continue de préserver et de présenter le passé de Pittsburgh. Fondée en 1879, la Historical Society of Western Pennsylvania (qui gère le History Center) est la plus ancienne institution culturelle de Pittsburgh. C'est un établissement d'enseignement qui engage et inspire un public large et diversifié avec des liens avec le passé, une compréhension du présent et des conseils pour l'avenir en préservant l'histoire régionale et en présentant l'expérience américaine avec une connexion à l'ouest de la Pennsylvanie. Le Centre d'histoire représente maintenant la fine pointe du domaine des musées d'histoire et a reçu une reconnaissance nationale. Les collections, expositions, publications et programmes soutenus par le History Center en ont fait un atout inestimable pour l'ouest de la Pennsylvanie. Le centre d'histoire est une filiale du Smithsonian et gère également le Meadowcroft Rockshelter et le village historique et le musée de Fort Pitt. Il est accrédité par l'Association américaine des musées.


Le sénateur John Heinz se souvient de 30 ans après sa mort tragique

Heinz H. John Heinz III, vainqueur de la seule course du Congrès dans le pays, parle aux journalistes après avoir remporté le siège dans le 18e district du Congrès tard mardi soir à Pittsburgh, Pennsylvanie, le 2 novembre 1971. Il est entouré de campagne travailleurs et sympathisants. Heinz a battu le démocrate John Connelly. (AP Photo) (PRESSE ASSOCIÉE)

24 avril 2021 à 15 h 59 HAE Par Deb Erdley - Tribune-Review via Associated Press

PITTSBURGH &mdash Henry John Heinz III était un homme dans la fleur de l'âge.

Le sénateur américain de 52 ans et héritier de l'empire alimentaire H.J. Heinz avait tout pour lui le 4 avril 1991, le matin où il est monté à bord d'un petit avion à deux hélices à Williamsport. Le court vol vers Philadelphie était pour lui d'assister à une paire d'audiences et à une réunion constituante pendant les vacances de Pâques du Congrès.

Au cours de ses 20 années au Congrès – cinq à la Chambre et 15 au Sénat – Heinz avait un portefeuille impressionnant parmi une poignée de républicains modérés en déclin. Il s'est vanté de ses réalisations en matière de sécurité sociale et de réforme des retraites, ainsi que de questions commerciales et environnementales.

Il était charismatique, télégénique et populaire auprès des démocrates et des républicains dans l'État de Keystone. Beaucoup pensaient qu'il se dirigeait vers une candidature présidentielle.

Tout cela s'est terminé dans un éclair tragique.

Le sénateur John Heinz III s'adressant aux élèves de l'école Greenway Le regretté sénateur américain John Heinz III s'adressant aux élèves de l'école Greenway sur les marches de la capitale à Washington DC Le sénateur Heinz est décédé le 4 avril 1991. (Detre Library & Archives, Sen. John Heinz Centre d'histoire)

Au-dessus d'une école primaire de la banlieue de Philadelphie, les pales d'un hélicoptère inspectant le train d'atterrissage défectueux de l'avion se sont déchirées dans son aile et son aileron. La collision en vol a déclenché une explosion, envoyant l'épave enflammée des deux avions s'écraser sur Lower Merion. Avec Heinz, les deux pilotes pilotant l'avion loué et deux hommes dans l'hélicoptère, l'accident a également tué deux filles de première année dans la cour de l'école ci-dessous. Cinq autres personnes au sol ont été blessées.

Trois décennies plus tard, amis et collègues se souviennent de l'héritage d'un sénateur qui, selon eux, était en avance sur son temps.

Ils citent son travail de promotion de la Clean Water Act et du système de plafonnement et d'échange pour lutter contre les pluies acides, ainsi que son travail sur le commerce international et son plaidoyer en faveur des personnes âgées, parmi ses principales priorités.

« Une autre époque pour les républicains »

Grant Oliphant dirige The Heinz Endowments, l'organisation philanthropique basée à Pittsburgh qui reflète la passion du défunt législateur pour l'activisme environnemental et le développement économique. Bien avant cela, Oliphant était attaché de presse du sénateur.

"C'était une époque différente pour les républicains", a déclaré Oliphant. "Il y avait un fort penchant pour l'environnement envers le Parti républicain et beaucoup de gens de ce côté de l'allée ont vu le lien avec le type de vie qu'ils voulaient vivre et un bon environnement."

Heinz a réussi à promouvoir les réglementations environnementales et à remporter les élections par de larges marges, malgré ses racines dans une région où beaucoup assimilaient un ciel enfumé à des emplois de classe moyenne.

John Heinz Le sénateur américain H. John Heinz III, R-Pa., lors d'un arrêt de campagne au Reading Terminal Market de Philadelphie, en Pennsylvanie, le lundi 1er mars 1982. (AP Photo/George Widman) (GEORGE WIDMAN/ASSOCIATED PRESSE)

"Il a comblé cet écart en étant capable de marcher et de mâcher du chewing-gum en même temps", a déclaré Oliphant. «Il s'en est tiré parce qu'il a toujours gardé le lien avec l'avenir et le genre de monde dans lequel les gens voulaient vivre. Il a compris très tôt qu'il y avait un lien entre une bonne politique environnementale et le bien-être des gens. Il a également envisagé que la future économie de la Pennsylvanie allait être différente. En 1983, il a obtenu l'autorisation de lancer le Software Engineering Institute à Carnegie Mellon.

Son travail sur les questions commerciales a valu des points à Heinz auprès des chefs d'entreprise de la région et des syndicats qui peuplaient ses usines et ses usines.

"Bien avant que ce ne soit cool, il sonnait l'alarme sur la politique commerciale des États-Unis et sur la nécessité de durcir le ton avec la Chine", a déclaré Oliphant. « Il disait ça en 1987.

Même avant cela, le travail du sénateur de Pennsylvanie sur la réforme des retraites et le partenariat avec le sénateur démocrate de New York Daniel Patrick Moynihan, promouvant les réformes qui mettraient la sécurité sociale sur des bases solides pour les années à venir, a fait aimer Heinz à la population grise croissante de l'État.

Mark DeSantis, aujourd'hui un entrepreneur en série, faisait partie d'un groupe de jeunes employés dévoués du bureau du Sénat de Heinz.

DeSantis a déclaré que Heinz avait une maîtrise remarquable des détails et a travaillé dur pour surmonter toute perception qu'il avait acheté sa voie dans le monde. Il a dirigé plus de 500 réunions à l'hôtel de ville, fait le tour de l'État, rencontrant des électeurs dans les salles des syndicats, des services d'incendie et de la Légion américaine.

« Il comprenait parfaitement ce qui était important pour l'État. Demandez-lui n'importe quoi sur l'État, sur l'industrie ou l'agriculture, et il pourrait réciter avec des détails atroces ce qu'il en savait », a déclaré DeSantis.

Heinz avait également la réputation d'être un maître d'œuvre exigeant. Les membres du personnel savaient que lorsque Heinz demandait un rapport, ils devaient produire ou trouver la porte.

« Il était exigeant, mais le personnel l'acceptait. Vous venez de vous inscrire pour ça. Et il était plus exigeant envers lui-même », a déclaré DeSantis.

L'ancien exécutif du comté d'Allegheny, Jim Roddey, un autre républicain modéré, a bien connu Heinz. Il s'émerveille toujours de la capacité de son ami à franchir les lignes politiques pour faire avancer les choses à Capitol Hill et dans un État où les démocrates détenaient un avantage significatif en matière d'enregistrement.

Cela est peut-être dû en partie à sa capacité à créer divers cercles d'amis et d'associés bien avant que la diversité ne soit une pierre de touche en politique.

À LA MODE MAINTENANT:

Feu K. Leroy Irvis, un démocrate de Pittsburgh qui a franchi la barrière des couleurs en tant que premier président noir de la Chambre des représentants de Pennsylvanie, était un ami de la famille et un mentor précoce. Selon la légende, Irvis faisait partie des amis influents qui ont encouragé Heinz à se porter candidat à une fonction publique. Ses proches disent que les deux ont été proches pendant de nombreuses années.

Comme de nombreux amis et supporters, Roddey insiste sur le fait que Heinz aurait finalement atterri dans le bureau ovale.

« Il était exactement le genre de personne que j'aurais aimé avoir aujourd'hui. Je pense qu'il aurait certainement été candidat à la présidence », a déclaré Roddey. "S'il était vivant aujourd'hui, il serait un ancien président des États-Unis."

D'un autre côté, peu de gens pensent qu'il aurait eu une place dans la fête d'aujourd'hui.

"Il aurait été consterné par la nature personnelle de la politique aujourd'hui, qu'il ne s'agisse pas de politique ou d'idées", a déclaré DeSantis.

Heinz est arrivé à la politique en Pennsylvanie par un détour.

Enfant unique de H.J. Heinz II et de Joan (Diehl) Heinz, il a déménagé à San Francisco avec sa mère et son beau-père, le capitaine de vaisseau Clayton Chot "Monty" McCauley, alors qu'il était enfant en 1942 à la suite du divorce de ses parents. Mais il passait souvent des étés et des vacances avec son père à Pittsburgh.

Diplômé de Harvard en 1960 et titulaire d'un MBA à Yale trois ans plus tard, il s'est retrouvé à Pittsburgh dans le département marketing de la H.J. Heinz Co. en 1965 après un passage en service actif en tant qu'homme enrôlé dans l'Air Force Reserve.

Il a rencontré sa future épouse, Teresa Simões-Ferreira, en Suisse lors d'une pause estivale à l'université. Les deux se sont mariés à Pittsburgh en 1966 et ont eu trois fils, John IV, Andre et Chris.

Heinz a enseigné des cours de commerce aux cycles supérieurs à l'Université Carnegie Mellon pendant un an en 1970-71.

Une notice nécrologique de la défunte Pittsburgh Press a déclaré qu'au cours de ces années, Heinz a aidé à créer deux institutions qui deviendraient des marques de Pittsburgh presque au même niveau que le royaume des condiments.

Il faisait partie d'un groupe d'investisseurs qui ont aidé à amener une franchise d'expansion de la Ligue nationale de hockey – les Penguins de Pittsburgh – dans la ville en 1966. Plus tard, il a aidé Fred Rogers à établir Family Communications Inc., la société de production de « Mister Rogers’ Neighborhood ».

Mais Heinz avait développé un goût pour la politique en Pennsylvanie en 1964, lorsqu'il dirigea la campagne de réélection du sénateur Hugh Scott. Lorsque le représentant américain Robert Corbett est décédé subitement en avril 1971, cette faim a refait surface.

Heinz s'est jeté dans la mêlée et a battu le démocrate John Connolly, un homme d'affaires bien connu de Pittsburgh et propriétaire de la flotte de Gateway Clipper, lors d'une élection spéciale en novembre 1971. Il a été réélu en 1972 et 1974 avant de faire une offre réussie pour le Sénat en 1976, lorsque Scott a pris sa retraite. Il a été facilement réélu en 1982 et 1988.

George Whitmer a travaillé avec Heinz sur cette première campagne. Il a ensuite aidé à doter son premier bureau de district en tant que récent diplômé collégial.

Il s'est souvenu des petits matins avec Heinz serrant la main devant les portes des usines des géants industriels de Pittsburgh de l'époque – l'usine J&L à Pittsburgh, l'immense usine Westinghouse à Turtle Creek et le chantier naval Dravo sur l'île Neville.

Heinz s'est efforcé de nouer des liens solides avec les syndicats, a déclaré Whitmer, qui a récemment pris sa retraite de la PNC. Il savait qu'ils feraient partie intégrante de son élection.

L'avocat de Pittsburgh, David Ehrenwerth, s'est lié d'amitié avec Heinz en tant que bénévole pendant cette période. Il a déclaré très tôt que Heinz avait réuni un groupe informel d'avocats, de médecins, d'hommes d'affaires et de dirigeants civiques locaux qu'il avait surnommé son "club des 57". Il les rencontrait régulièrement et leur confiait la rédaction de papiers pour lui.

« Nous avons développé une belle relation. Je l'ai emmené, j'ai même fait un discours de substitution », a déclaré Ehrenwerth.

Rester en contact avec Heinz, qui était son aîné d'environ une décennie, était un exploit.

« Quand je le rencontrais à 7 heures du matin, nous allions aux salles syndicales le matin, le Club Duquesne pour le déjeuner. Et pendant que nous étions là-bas, il disait : « Ne mange pas beaucoup. Nous avons trois ou quatre dîners à faire ce soir », se souvient Ehrenwerth.

Ensuite, il y a eu les pique-niques à Rosemont Farm, le domaine familial de Fox Chapel. Ehrenwerth a déclaré que Heinz inviterait une foule diversifiée, allant des dirigeants civiques et des entreprises les plus influents de la région aux membres du syndicat fraîchement sortis des usines.

«Je me souviens d'une fois, quand il a commencé à pleuvoir et qu'il y avait tellement de gens là-bas, il n'y avait aucun moyen qu'il puisse tous les faire entrer dans la maison. Je lui ai demandé ce que nous devions faire, et il a dit: " Restons ici. " Et là, il était trempé, parlant à tout le monde », a déclaré Ehrenwerth en riant en se souvenant du spectacle improbable.

Il a également jeté un coup d'œil à l'homme privé lors de petits rassemblements à la ferme.

Il y avait parfois des « discussions animées » entre mari et femme, qui avaient tous deux des opinions bien arrêtées. Mais il a dit que Heinz n'avait jamais eu de mot dur pour ses trois fils.

« Il lançait les enfants dans la piscine et préparait lui-même les hot-dogs sur le gril. Il n'était pas un père absent. Il était impliqué dans leur vie, parlant toujours d'eux », a déclaré Ehrenwerth. « Son plus jeune fils venait juste de postuler à l'université (en avril 1991). John était allé à Yale, et je pense que Chris est entré à Yale le jour de sa mort.

En 1995, Teresa Heinz a épousé le démocrate de Boston John Kerry et a été active dans sa campagne présidentielle de 2004. Ni elle ni aucun des fils Heinz ne vivent à Pittsburgh. Mais Oliphant a déclaré que la famille restait attachée aux Heinz Endowments, à son travail philanthropique en Pennsylvanie et à l'héritage d'un homme dans la fleur de l'âge, parti trop tôt.


URGENT Air Crash tue le sénateur américain John Heinz, six autres

BALA CYNWYD, Pennsylvanie (AP) _ Le sénateur américain John Heinz et six autres personnes ont été tués aujourd'hui lorsque son avion et un hélicoptère sont entrés en collision et se sont écrasés dans une cour d'école peu après midi, ont annoncé des responsables.

Heinz, 52 ans, en était à son troisième mandat au Sénat américain. Le natif de Pittsburgh était également un héritier de la fortune alimentaire H.J. Heinz.

Au milieu de l'après-midi, des membres en sanglots du personnel de Heinz ont commencé à sortir de son bureau dans l'immeuble de bureaux du Sénat Russell. Quelques minutes plus tard, le directeur législatif du sénateur, Richard Bryers, a annoncé la mort de Heinz aux journalistes.

Le bureau du sénateur américain Arlen Spector a déclaré que le compatriote républicain de Pennsylvanie de Heinz était "trop ​​contrarié" pour commenter parce que les deux étaient des amis très proches.

La Federal Aviation Administration a signalé que trois personnes se trouvaient à bord de l'avion, deux à bord de l'hélicoptère, et qu'il n'y avait aucun survivant. Des témoins ont rapporté avoir vu les corps d'un enfant et d'un adulte sur le sol.

Heinz, dans son État d'origine pour les vacances de Pâques du Congrès, était en route de l'aéroport de Williamsport-Lycoming County à Philadelphie, a déclaré son assistant administratif, Cliff Shannon, à Washington.

Un responsable de l'aéroport de Williamsport a déclaré que Heinz et deux pilotes étaient à bord de l'avion. La police a déclaré que deux personnes avaient été tuées au sol, où seules quelques personnes se trouvaient dans la cour de l'école.

Shannon a déclaré qu'il avait des rapports de seconde main selon lesquels le tableau de bord de l'avion du sénateur ne montrait pas que le train avant était "verrouillé et abaissé". Il a déclaré que l'aéroport de Philadelphie avait envoyé un hélicoptère pour vérifier et que les deux appareils étaient entrés en collision.

Heinz devait tenir une audience du Comité spécial du Sénat sur le vieillissement vendredi matin au palais de justice fédéral de Philadelphie sur les escroqueries par marketing téléphonique et l'assurance-maladie.

Parmi ses autres problèmes législatifs récents, il y avait la pression de Heinz pour l'adoption d'une législation, contre l'opposition du Pentagone, pour interdire le déploiement dans les zones de combat des couples mariés dans l'armée ou des personnes qui sont le seul soutien d'un enfant. La proposition n'a pas été adoptée.

Les responsables de la FAA à l'aéroport international de Philadelphie ont donné peu de détails sur l'accident cet après-midi. Ils ont déclaré que le personnel de la tour avait identifié l'un des avions comme étant un bimoteur Aerostar PA-60.

L'hélicoptère appartenait à Sun Co., a déclaré le porte-parole Dick Jackman depuis Radnor.

L'avion a pris feu à l'impact et s'est écrasé dans une boule de feu et une épaisse fumée noire, ont déclaré les pompiers.

Un homme travaillant dans la rue depuis le site de l'accident a déclaré avoir vu deux corps.

"J'ai couru dans la rue et j'ai vu un petit garçon par terre, ses vêtements brûlés, et un autre sur la colline, celui-là était un adulte", a déclaré Mike Notaro. Ils étaient tous les deux couverts.″

La police a immédiatement bouclé la zone alors que les parents se précipitaient vers l'école pour surveiller leurs enfants. La police a demandé aux parents de rester à la maison.

Les élèves se trouvaient à l'intérieur du bâtiment de l'école Lower Merion à ce moment-là. Les responsables ont déclaré que certains pourraient avoir subi des blessures mineures.

Les autorités ont déclaré que le pilote de l'avion a déclaré qu'il avait trois personnes à bord et a signalé des problèmes avec le train d'atterrissage. La police a envoyé l'hélicoptère pour enquêter.

Les responsables ont déclaré qu'ils ne savaient pas combien de personnes se trouvaient à bord de l'hélicoptère.

À Washington, un porte-parole du National Transportation Safety Board a déclaré qu'une équipe d'enquêteurs était dépêchée à Philadelphie pour tenter de connaître la cause de l'accident.

Brent Bahler, le porte-parole, a déclaré que l'enquête sera dirigée par Susan Coughlin, membre du conseil d'administration.

Heinz a été élu à la Chambre des États-Unis lors d'une élection spéciale en 1971, il a été réélu deux fois. Il a été élu au Sénat en 1976 et réélu en 1982 et 1988. Il aurait été candidat pour un quatrième mandat en 1994.

Le gouverneur Robert P. Casey, un démocrate, nommera un successeur jusqu'à une élection spéciale. En vertu de la loi de l'État, l'élection spéciale aurait lieu en même temps que les élections générales de novembre.

Heinz était le deuxième républicain au classement de la commission sénatoriale des banques, du logement et des affaires urbaines et était également le membre de premier plan du GOP du sous-comité des valeurs mobilières de la banque.

Après son entrée au Sénat en 1977, il a tenté d'adoucir son image patricienne en abandonnant son nom complet - Henry John Heinz III.


Contenu

Le centre d'histoire comprend le musée des sports de l'ouest de la Pennsylvanie et la bibliothèque et les archives, et comprend six étages d'expositions permanentes et changeantes qui racontent l'histoire de l'ouest de la Pennsylvanie. Bien qu'elle ait été créée à l'origine en 1879, [3] la Société historique de Pennsylvanie occidentale a ouvert son emplacement actuel dans le quartier historique de Strip le long de la rivière Allegheny le 28 avril 1996. Elle porte le nom de H. John Heinz III, le défunt sénateur américain de Pennsylvanie, décédé dans un accident d'avion en 1991. [2]

Le bâtiment centenaire de la Chautauqua Lake Ice Company a été rénové et adapté par le bureau de Pittsburgh du cabinet d'architecture de Bohlin Cywinski Jackson, qui a conçu et supervisé la construction. L'intérieur a été conçu pour montrer les caractéristiques du bâtiment, ainsi que pour créer des espaces pour les expositions et l'espace de soutien. Le bâtiment du musée est une exposition à part entière. Le Centre d'histoire propose également les expositions permanentes suivantes :

  • Pittsburgh : une tradition d'innovation célèbre 250 ans de contributions importantes de l'ouest de la Pennsylvanie au monde, de la découverte du vaccin antipoliomyélitique par le Dr Jonas Salk à l'invention du Big Mac.
  • Sénateur John Heinz : un héritage de l'ouest de la Pennsylvanie détaille la vie et l'héritage de l'un des philanthropes et politiciens les plus aimés de Pittsburgh.
  • Le règne de Pittsburgh en tant que « ville de verre » de l'Amérique et l'histoire de la première industrie de la région sont présentés dans Verre : des notions bouleversantes.
  • Heinz raconte l'histoire de la société H.J. Heinz.
  • Les Collections spéciales La galerie abrite plus de 3 000 artefacts illustrant la riche histoire ethnique et le tissu corporatif de la région de Pittsburgh. [4] En 2017, il abritait de nombreux artefacts du quartier de Mister Rogers. [5] Ces objets sont toujours là aujourd'hui. [6]

L'histoire du musée a commencé en 1879, avec la formation d'un club appelé Old Residents of Pittsburgh and Western Pennsylvania. En 1884, il a changé son nom pour devenir la Société historique de Pennsylvanie occidentale (HSWP) et a fonctionné sans interruption depuis lors. C'est la plus ancienne organisation culturelle de la région de Pittsburgh.

HSWP a commencé la tradition d'interpréter l'histoire publique en 1911, en organisant le centenaire de la navigation en bateau à vapeur à Pittsburgh. En 1955, il a dirigé l'organisation de la célébration du bicentenaire de la ville. Dans les premières années, le HSWP a tenu des réunions dans des maisons et des églises, mais en 1893, il a obtenu un espace pour ses archives dans la nouvelle bibliothèque Carnegie de Pittsburgh dans le quartier d'Oakland. En 1914, il avait son propre bâtiment à proximité. Il y a fonctionné jusqu'en 1996, lorsque ses quartiers agrandis dans l'entrepôt historique rénové ont été achevés dans le Strip District de Pittsburgh. La Société a célébré l'ouverture du nouveau musée par un gala inaugural le 26 avril 1996, pour 900 invités.

Situé dans l'aile Smithsonian du Senator John Heinz History Center, le Western Pennsylvania Sports Museum s'étend sur 20 000 pieds carrés (1 900 m 2 ) d'espace d'exposition sur deux étages. Le « musée dans un musée » capture l'évolution et l'influence de la région de Pittsburgh en tant que leader sportif sur plus d'un siècle, d'amateur à professionnel et à travers le spectre des sports. Le Sports Museum capture des histoires sur les sports de Pittsburgh à travers des centaines d'artefacts, plus de 70 expositions interactives pratiques et 20 programmes audiovisuels.

Certains artefacts incluent les crampons « Immaculate Reception » de Franco Harris Les patins de hockey de Mario Lemieux Le gant de baseball de Satchel Paige le caoutchouc de lanceur de la Série mondiale de 1960 Les gants de boxe de Billy Conn et la ceinture de champion des poids lourds légers Le chandail et le sac de golf d'Arnold Palmer La course gagnante de l'Indy 500 de Chip Ganassi en 2000 voiture la "voiture des fans des Steelers d'Ultimate" les nageuses de Homestead médailles olympiques des années 1920 et 1930 et des centaines de cartes de baseball des Pirates de Pittsburgh.

La bibliothèque et les archives de Detre du Centre d'histoire sont une vaste ressource scientifique documentant 250 ans de vie dans l'ouest de la Pennsylvanie. La collection comprend des livres, des manuscrits, des photographies, des cartes, des atlas, des journaux, des films, des enregistrements et d'autres souvenirs.

The History Center also operates Meadowcroft Rockshelter, a world-renowned archaeological site south of Pittsburgh near Washington County's Avella community.

The Rockshelter is the oldest site of human habitation in North America, with evidence of man living there for nearly 16,000 years. The site was named a National Historic Landmark in 2005.

Adjacent to the Rockshelter is the historic village. The History Center operates this as a living museum, with re-enactors recreating rural life in the 19th century.

Since 2010 the History Center has operated the Fort Pitt Museum, a two-floor, 12,000-square-foot (1,100 m 2 ) museum that tells the story of Western Pennsylvania’s pivotal role during the French and Indian War, the American Revolution, and as the birthplace of Pittsburgh.


Histoire

History information is some background and history about the location. This is meant to be a basic summary. Below the history records you will find sources in which you can click on to find out more information. There may be multiple history records per location.

The Senator John Heinz History Center traces its roots back to 1879, making it the oldest cultural institution in Western Pennsylvania.

In 1879, the Old Residents of Pittsburgh and Western Pennsylvania established a historical society to help preserve local history. Five years later, the name changed to the Historical Society of Western Pennsylvania and has been in continuous existence for more than 135 years.

Known now as the Senator John Heinz History Center, the museum system includes the Western Pennsylvania Sports Museum, the Thomas & Katherine Detre Library & Archives, the Fort Pitt Museum, Meadowcroft Rockshelter and Historic Village, and the Museum Conservation Center.

Originally, membership in the historical society was limited to men who had lived in the region for 50 years or more, though the rules changed within a few years to include women and younger people. In those days, members enjoyed lectures and country outings and got together to reminisce. Perhaps most importantly, early Historical Society members worked to preserve archival materials and objects of historic significance, forming the foundation of the History Center’s collections.

The Historical Society brought our region’s history to the public. In 1908, it celebrated the region’s 150th anniversary in 1911, the centennial of steamboat navigation in 1958, the region’s bicentennial celebration and in 2008, the region’s 250th anniversary. These events served as the basis for the many events, publications, educational programs, and exhibitions that the History Center offers today.

Early meetings of the Historical Society were held in members’ homes and churches, though a significant step was taken in 1893 when the Carnegie Library of Pittsburgh at Schenley Park offered space for the archives. In 1914, after securing the funding, the Historical Society built its own building on Bigelow Blvd. In 1996, the History Center moved into its current home in Pittsburgh’s Strip District.


Insider's Guide: Senator John Heinz History Center

The health and safety of visitors and staff is the History Center’s top priority. The History Center and its museums have established new procedures and policies to ensure all guests feel safe upon entering the buildings and enjoying the exhibitions.

Uncover 250 years of Western Pennsylvania history at the Senator John Heinz History Center. The Smithsonian Affiliate features the original TV set from the iconic "Mister Rogers’ Neighborhood," the world's largest collection of Heinz artifacts, and the Western Pennsylvania Sports Museum.

Plan Your Visit

The Senator John Heinz History Center and its family museums, including the Fort Pitt Museum and Meadowcroft Rockshelter and Historic Village, are open! To help manage capacity and keep visitors safe, guests are encouraged to pre-purchase online tickets and reserve a date and time of visit. Showcase your Pittsburgh Pride and enjoy all the benefits of being a member, including free admission to the History Center and its museums, and a membership to the Smithsonian Institution. Learn more about being a History Center Member.

4 Museums in 3 Locations

The Western Pennsylvania Sports Museum is a museum-within-a-museum. Located on the second and third floors of the History Center, this sports museum celebrates Pittsburgh’s iconic sports legacy. Take a stroll to the historic Point State Park and see the Fort Pitt Museum, a two-floor, 12,000 square-foot museum that features the region’s essential role during the French & Indian War and the American Revolution. Located in Avella, Washington County, Pennsylvania, Meadowcroft Rockshelter and Historic Village is the oldest site of human habitation in North America. This National Historic Landmark also houses three outdoor areas including a 16th century Indian village, 18th century Frontier Trading Post and 19th century village.

American Democracy: A Great Leap of Faith

Now open, experience America's history through rare artifacts, engaging interactives and immersive exhibit design at the latest traveling exhibition, American Democracy: A Great Leap of Faith. This exhibit, developed in partnership with the Smithsonian's National Museum of American History, showcases how Pittsburghers and events in the Western Pennsylvania region have helped shape our democracy, including the Whiskey Rebellion, African American and women's suffrage, the civil rights movement and more. Les American Democracy exhibition is included with the price of admission.

Insider's Tip: Be sure to check out a signed land grant from Benjamin Franklin and a traveling desk that belonged to George Washington.

What Else Do I Need to Know?

Adult Admission: $18 ($9 for students)

Child Admission: $9 for ages 6-17. 5 and under are free.

Senior Admission: $15

Parking: Paid Parking.

Expand your knowledge of Western PA and plan your next family adventure with a trip to the Heinz History Center - Pennsylvania’s largest history museum! Visit the History Center’s website for more information and to plan your visit.

Pittsburgh is KidsBURGH®!

Pittsburgh is the perfect destination for unforgettable family fun! Featuring many fantastic attractions, Pittsburgh has plenty of entertainment options for kids of all ages. Plan your KidsBURGH® trip today!


Pittsburgh/PA: Where Henry John Heinz Invented Ketchup

Some claim that Pennsylvania is where ketchup was invented by Herr Heinz. What better condiment to eat with your bratwurst?

The city of Pittsburgh / Pennsylvania is home to the headquarters of H.J. Heinz Company, one of the world's leading makers of branded foods.

The company's most famous product is Heinz ketchup. For people all over the world, it has become an all-American icon, as a German radio-commercial suggests.

The company was founded some 125 years ago by Henry John Heinz, the son of a German immigrant. It has been selling ketchup since 1876. Legend has it that Henry John Heinz invented ketchup by adapting a Chinese recipe for so-called Cat Sup, a thick sauce made from tomatoes, special seasoning and starch.

Food engineer Werner Stoll of the Heinz company is positive: "H.J. Heinz invented ketchup. That's for sure. The concept of ketchup began here in Pittsburgh. It didn't exist before that."

The extraordinary story of Heinz ketchup began with 25-year old H.J. Heinz experimenting in the kitchen of his German mother. He decided to market his mother's grated horseradish and bottled this product in clear glass jars to show its purity. Heinz' horseradish soon became a success.

H.J. Heinz, it turned out, was a marketing genius: "Heinz recognized consumer needs that others just didn't see. Nobody had thought of these things before him," explains Andrew Masich, who put together an exhibition on Heinz for the Senator John Heinz Pittsburgh Regional History Center .

During his research, Andrew Masich became convinced that the inventor of ketchup was an absolute marketing wizard. He was the one who thought of the slogan '57 varieties', for instance, which you can still read on all Heinz products today.

Ketchup historian Andrew Masich explains: "H.J. Heinz just made it up. He said: 'I need to think of a number that will be memorable, that will be catchy'. And so he tried 53 and 59, but that didn't work, and then 57! 57 has a nice ring to it. It looks good when you write it. And so he started putting that number on everything: all of his products, he put it on giant billboards, on mountainsides and every place you can think of he put that 57."

In 1886, H.J. Heinz came back from a trip to Germany laden with ideas. He has seen that workers in Germany were often treated better and earned more than workers in Pittsburgh. So in order to motivate his workers, he introduced new social benefits and services that had a positive effect on the quality of his products and on the productivity of his workers.

Andrew Masich: "I think Heinz was aware of his German descent. His mother certainly spoke German and he spoke German as well. He sent representatives to Germany - his salesforce actually went all over the world. They went to Cairo, Egypt, and they went to China. But I don't know that Heinz had a special affinity for Germany."

Today, Heinz operates in some 200 countries worldwide and sells some 6000 products ranging from tuna fish to cat food. Annual sales of the H.J. Heinz company are over US$9 billion. Ketchup is no longer made at the Heinz factory in Pittsburgh, which has turned to manufacturing baby food and instant soups instead. Ketchup is now produced at the Heinz plants in Ohio and Iowa.

Werner Stoll, ketchup engineer at the Heinz Company head-office

Ketchup is still the most famous Heinz product. The strictly guarded recipe has remained almost unchanged for the past 100 years. What has changed, though, is the color: consumers in America can now choose between red and green ketchup. This innovation by Heinz marketing strategists has helped the company gain more than a 70 percent slice of the ketchup market.

Werner Stoll explains how Heinz researchers came up with the idea to produce green ketchup: "They conducted surveys with children and teenagers, and the kids said:'We want a different colored ketchup.' Most of them said they wanted the color green."

By the way: the new green ketchup tastes exactly the same as red ketchup. But, as Werner Stoll explains, if the consumers one day decide they would like blue or yellow ketchup, Heinz would even produce these varrieties. And giving priority to what the customers want even in this rather innovative way would surely be in line with the ideas of company founder Henry John Heinz.


Contenu

Henry John Heinz was born in Birmingham, Pennsylvania to John Henry Heinz (1811–1891) and Anna Margaretha Schmidt (1822–1899). John Henry was born as Johann Heinreich Heinz in Kallstadt, (to Charlotte Louisa Trump (1789–1833) and Johann Georg Heinz), located in the Kingdom of Bavaria, and in 1840 emigrated to Birmingham, where he met and married Ann in 1843, who herself had recently emigrated from Kruspis [de] , Haunetal, Hesse-Kassel. [1] [2] Anna Schmidt was the daughter of a farmer and church administrator, Johann Adam Schmidt, and his wife Dorothea (Thiel) Schmidt. (At least one biographer has erroneously written that Anna's father was a pastor, based on a mistranslation of the German word "Kirchenältester," which appears before Anna's father's name in Anna's baptism record. "Kirchenältester" does not mean "pastor," but rather refers to a lay church administrator who is elected from the parish elders to safeguard the affairs of the church.) [3] Anna came from Hessen-Kassel, which was a Reformed Protestant (Calvinist) territory, so she was raised in the Calvinist Christian faith. [4] Anna's husband, John Heinz, was a Lutheran, and they raised and confirmed their son to that faith. [1] [2] [5]

Henry John Heinz began packing foodstuffs on a small scale at Sharpsburg, Pennsylvania, in 1869. There, he founded Heinz Noble & Company with a friend, L. Clarence Noble, and started marketing bottled horseradish, soon followed by sauerkraut, vinegar, and pickles. The company went bankrupt in 1875. The following year, Heinz founded another company, F & J Heinz, with his brother John Heinz and a cousin, Frederick Heinz. [6]

The company continued to grow and, in 1888, Heinz bought out his other two partners and reorganized it as the H. J. Heinz Company, the name carried to the present day. The company's slogan, "57 varieties," was introduced by Heinz in 1896 by then, the company was selling more than 60 different products. [7] Heinz said he chose "5" because it was his lucky number the number "7" was his wife's lucky number. [8]

The H. J. Heinz Company was incorporated in 1905 with Heinz serving as its first president, retaining that position for the rest of his life. [6] At the time of Heinz's death in Pittsburgh at the age of 74, the H. J. Heinz Company had more than 20 food processing plants and owned seed farms and container factories.

Heinz led a successful lobbying effort in favor of the Pure Food and Drug Act in 1906. [ citation requise ] During World War I, he worked with the Food Administration. [9] He was a director in many financial institutions, and was chairman of a committee to devise ways of protecting Pittsburgh from floods. [9]

Marriage and family Edit

Heinz married Sarah Sloan Young on September 3, 1869. [1] She was of Scots-Irish ancestry and had grown up in the Presbyterian Church. They had five children: [10]

  • Irene Edwilda Heinz-Given (1871–1956) [11]
  • Clarence Henry Heinz (1873–1920) [2]
  • Howard Covode Heinz (1877–1941)
  • Robert Eugene Heinz (1882–1882, lived about 1 month) [2]
  • Clifford Sloan Heinz (1883–1935)

They were raised as Presbyterians.

Religious faith Edit

Later in life Heinz worshipped as a member of Methodist and Presbyterian churches, and worked closely with Baptists as well. [1]

When Heinz visited England, his "tourist stops" included the graves of religious leaders John Bunyan, Isaac Watts, and John Wesley. He visited a chapel that Wesley founded, later writing that "I felt I was upon holy ground." [12] At the beginning of his will Heinz wrote: "I desire to set forth, at the very beginning of this Will, as the most important item in it, a confession of my faith in Jesus Christ as my Savior." [13]

Heinz died at his home May 14, 1919, after contracting pneumonia. His funeral was at East Liberty Presbyterian Church. He was buried at Homewood Cemetery in Pittsburgh, in the Heinz Family Mausoleum. [1] [2] [14]

A bronze statue of Heinz by Emil Fuchs was dedicated on October 11, 1924 at the Heinz Company building in Pittsburgh. [15]

Heinz is the grandfather of H. J. Heinz II (1908–1987) the great-grandfather of U.S. Senator H. John Heinz III (1938–1991) of Pennsylvania (who was later buried in the same family mausoleum), and great-great grandfather of Henry John Heinz IV, André Thierstein Heinz and Christopher Drake Heinz.

Through his paternal grandmother, Charlotte Louisa Trump, he was a second cousin of Friedrich Trump, second cousin (once removed) of real estate magnate Fred Trump, and second cousin (twice removed) of 45th President of the United States, Donald Trump (once removed).


Voir la vidéo: Making A Portable Drill Press. Drilling Guide (Novembre 2021).