Informations

Junkers Ju 88A-1


Junkers Ju 88A-1

Cette photo montre le Ju 88A-1.

Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Junkers Aircraft de la Seconde Guerre mondiale


Junkers ju 88a

L'économie est probablement la principale raison pour laquelle le Ju 88A-1 n'a jamais été commercialisé en kit moulé par injection. Quand Italeri a sorti son Ju 88A-4 1:72, il savait dès le départ qu'un tel outillage pouvait également produire un Ju 88A-17 et un C-6 à un coût supplémentaire minime. Très bien, mais cela n'aide pas le modélisateur qui veut modéliser des variantes antérieures du Ju 88 à partir de moments historiquement critiques comme la bataille d'Angleterre. Il faut dire, cependant, que l'impulsion pour le modeleur à recourir à sa propre ingéniosité existe depuis un certain temps. Les deux Falcon’s Ju 88A-1 clear parties et

Cette vue du Ju 88A-1 terminé montre à quel point le modèle est venu du kit de base Italeri Ju 88A-4. Notez la trappe d'accès de l'équipage ouverte à l'arrière de la nacelle du sous-fuselage. (Toutes les photographies John Mclllmurray)

AeroMaster’s Ju 88 Collection Pt. I (72-099) sont disponibles depuis un certain temps déjà, tout comme divers documents de référence. C'est aussi un projet de conversion relativement facile – avec le seul vrai problème étant l'antidatation des faces du moteur de style А-4 à celles de la norme A-l, qui ont une disposition assez différente.
Voulant fabriquer moi-même un Ju 88A-1 et avoir à la fois les pièces Falcon et un certain nombre d'options de décalcomanies, je me suis mis à concevoir un autre ensemble de conversion AIMS, principalement pour moi-même et deuxièmement pour les modélisateurs ne souhaitant pas faire leurs propres conversions au kit les pièces.
Avec la réédition de l'ancien kit AMT Ju 88C-4/C-6 en tant que Sl/T-1 ou S-3/T-3 par AMtech (quoiqu'avec quelques pièces différentes), vous pourriez être tenté de vouloir utilisez ces kits comme base pour votre projet de conversion Al. Certes, ces derniers kits sont plus faciles à obtenir que les
Kit Italeri A-4 pour le moment, mais il faut se rappeler que les pièces essentielles du Falcon sont basées sur le kit Italeri et ne s'intègrent pas du tout bien sur les offres AMT ou AMtech. Les kits AMtech ne fournissent pas non plus une nacelle de bombardier ou une fenêtre avant inférieure tribord.

Armé d'un kit Italeri Ju 88A-4, de mon propre produit et d'autres produits de rechange, ainsi que d'un certain nombre de références utiles, il était temps de se mettre au travail. Les premiers à disparaître étaient le gouvernail et le haut du stabilisateur vertical, l'arrière de la verrière, les bouts d'aile, les supports de moteur et le

carénages de sortie d'air et, bien sûr, ces horribles actionneurs de surface de contrôle externes sous les ailes.

Ci-dessus: le kit Ju 88A-4 d'Italeri peut toujours être trouvé avec un peu d'effort, mais n'est pas d'actualité. Cela vaut la peine de chercher, car c'est la base idéale pour cette conversion.

À gauche : le contenu de l'ensemble AIMS, y compris les nouvelles nacelles de moteur, illustré en détail, ainsi que les pièces transparentes du Falcon.

Ci-dessous : Des modifications sont nécessaires sur l'aileron et le gouvernail du kit, ainsi que sur la partie arrière de la zone du cockpit. La pointe de l'aileron est retirée et remplacée, tandis qu'un nouveau gouvernail, y compris la charnière, est également installé. Les pièces à remplacer sont surlignées dans la teinte plus foncée.

Ensuite, pour la coupe, il y avait le détail du panneau surélevé en faveur des lignes de panneau en retrait, marquées avec un cutter Olfa P. Les plans à l'échelle du Junkers Ju 88 Volume 1, de Waldemar Trojca, ont été des plus utiles à cet égard, montrant que de nombreux détails du panneau Italeri étaient mal situés. Un bon exemple de ceci doit être la soute à bombes, qui est beaucoup trop étroite.

Je voulais d'abord travailler sur les ailes pour une raison quelconque et j'y ai apporté un certain nombre de modifications pour les aligner davantage sur les dessins de Trojca. En fait, je regrette d'avoir réduit la zone entre les moteurs et le fuselage, car cette mesure m'a donné très peu de récompense pour les piles de travail supplémentaire de fabrication de longerons internes et d'utilisation de plus de charge que d'habitude.

Ci-dessus et à gauche : John a fait de gros efforts non seulement pour se fondre dans les extrémités des ailes du Ju 88A-1, mais aussi pour séparer les ailerons et les volets, et réduire la distance entre les moteurs et le fuselage. Avec le recul, il n'aurait probablement pas tenté ce dernier, car le résultat final ne justifie pas le travail demandé.

J'ai déjà évoqué la suppression des grands actionneurs externes de gouvernes, mais après que ceux-ci se soient détachés, j'ai décidé de retirer complètement les volets d'atterrissage et les ailerons, afin de les ranger et de les repositionner. J'ai également retiré les petits talons utilisés pour fixer les freins de plongée du kit à ce stade. Ils m'empêchaient de tracer et les hors-bord ont dû disparaître de toute façon, pour faciliter le couchage des croix non bosselées. L'utilisation de plans à l'échelle peut être une bénédiction mitigée, vous sentez que vous avez accompli quelque chose lorsque vous effectuez une correction, comme déplacer le phare d'atterrissage plus loin vers l'extérieur et re-décrire les détails avec plus de précision, mais vous vous dites ensuite : « quoi ? était le but de tout ce travail lorsque je n'ai pas réussi à représenter correctement les passages de roue ? Ils sont à la fois trop peu profonds et trop étroits!’ Je ne pouvais tout simplement plus me donner la peine de faire plus, je suppose. Soit dit en passant, les passages de roue des Italeri Ju 188 sont bien meilleurs. J'aurais aimé que la société les réutilise dans les nouveaux kits.
Avec l'aide de quelques épinglages, les bouts d'ailes de l'AIMS ont été collés aux ailes d'Italeri. Une fois secs, ils ont été mélangés avec différentes qualités de produits humides et secs, ainsi qu'une petite quantité de charge. Les extrémités des ailerons ont été modifiées en conséquence. Ignorez la garniture de carte en plastique que j'ai ajoutée à l'aileron tribord, je ne sais pas pourquoi les plans Trojca le montrent comme ça, car sur les photos, cela ressemble plus à ce que vous pouvez voir sur les photos du modèle fini.

Nez, cockpit et verrière Junkers ju 88a-4

J'avais beaucoup réfléchi à la finition de mon projet en tant que machine utilisée par KG 40. La feuille Xtradecal X035-72 pour les Junkers Ju 88A, С et G est une excellente feuille (bien qu'elle porte des marques pour un Ju 88D, pas un Ju 88C) et comprend de jolis badges d'unité. Parmi ceux-ci se trouve un badge Staffel coloré pour le KG 40. Cependant, plus je le regardais, comparant des photos avec le nez du kit, plus je voyais à quel point la distance entre le pare-brise et le nez du nez devait être plus longue. Encore une fois, au final, comme je n'ai pas utilisé le badge KG 40, qui a besoin de l'espace supplémentaire, je me demande vraiment si cela valait la peine d'y remédier ? J'y ai remédié, cependant, en cimentant une entretoise d'environ 1 mm de large sur les moitiés de nez pour faire avancer la partie transparente du kit de nez inférieur (je suis sûr que j'ai coupé ce nez transparent en deux morceaux pour une très bonne raison – I ne peut tout simplement pas se rappeler quelle était cette raison).
Avant le début des travaux sur les détails du poste de pilotage, environ 5 mm ont été coupés du bord avant d'origine de l'ouverture d'entrée/de sortie du fuselage. L'arrière de l'ouverture de la verrière du kit a également été réduit, comme suggéré par Falcon et les instructions AIMS, afin que la verrière Falcon s'adapte (ce qui inclut cette zone dans le cadre de la moulure de verrière pour vous donner le détail du carénage de chaque côté de la position du pistolet. La canopée est également livrée avec des détails à l'avant, que vous voudrez peut-être utiliser en retirant également cette zone du kit).
Une fois les corrections terminées, il était maintenant temps de se concentrer sur les détails du cockpit en utilisant un mélange de pièces et de surfaces construites à partir de rayures, d'articles de gravure en laiton Eduard et de ces jolis radios en résine d'Aires.
Je ne voulais pas devenir fou avec la verrière, mais les rideaux des pilotes sont très évidents et je pense qu'ils doivent être représentés. Il devrait y avoir aussi des rideaux pour l'opérateur radio/tireur, mais je les ai oubliés ! Le rideau que j'ai ajouté a été fabriqué à partir de gants chirurgicaux enroulés, c'est une couleur assez bonne pour éviter d'avoir besoin de peinture et a le merveilleux avantage de se lier à lui-même, ou à toute autre chose, avec juste le plus petit soupçon de superglue. Les mitrailleuses du kit ont également été traitées à cette époque, avec l'ajout de chargeurs Eduard et de poignées d'armement à gratter, à partir de grappes, et de boîtiers de cartouches usagées de style ancien, de Blue Tac enduits de colle à bois PVA.

Cette page : Quatre images montrant les résultats d'un travail très minutieux dans la zone du cockpit. Un mélange de laiton gravé, de résine, d'éléments à gratter et de finitions très soignées a été utilisé pour produire ce superbe cockpit. Les deux images supérieures montrent la moitié tribord du fuselage à divers stades d'achèvement, tandis que les deux inférieures donnent des vues sur bâbord.

Il était maintenant temps de commencer à tout assembler. D'un point de vue AIMS, la préoccupation ici est de fixer la voilure de remplacement, le nez et la partie supérieure du stabilisateur vertical. Ce dernier est traité de la même manière que les bouts d'ailes. La principale difficulté venait de l'ajustement du vitrage du nez qui, du fait que j'avais avancé la zone, ne s'adaptait plus correctement.

À droite et à l'extrême droite : Avant de fixer la nacelle sous le nez, il est conseillé de peindre la zone du fuselage à couvrir. Notez le détail supplémentaire que John a ajouté à l'intérieur de la trappe de la gondole.

À gauche : le cockpit fini photographié en place, avec les moitiés de fuselage fermées autour de lui. Les sections de fuselage découpées autour du cockpit sont évidentes sur cette vue. A noter que les moteurs en résine ont également été ajoutés.

Ici, la verrière Falcon vacform a été modifiée par l'ajout de rideaux en latex ‘pilot’s’. Les mitrailleuses maintenues dans les pinces à linge ont été garnies de laiton gravé et d'objets à gratter.

Une charge Milliput a été ajoutée et lissée, et une fois sèche progressivement constituée de couches supplémentaires. Le gouvernail de remplacement a été installé à sec à ce stade, mais est devenu définitivement fixé avant l'amorçage. En ce qui concerne les détails du kit, à ce stade, c'est une bonne idée d'ajouter les tuyaux de vidange de carburant en forme de boîte à l'intérieur du carénage de vidange de carburant immédiatement avant la charnière du gouvernail. Il convient également de mentionner quel soulagement c'est de ne pas avoir à se soucier de la façon de représenter le détail du radiogoniomètre absent sur le kit Italeri, car je suis presque sûr que la plupart, sinon tous les Ju 88A-ls n'avaient pas le disque clair vu sur Ju 88A-4s et si bien représenté par AMtech.

Avant d'ajouter la partie transparente de la gondole Italeri, il est préférable de peindre la zone du plancher du nez qu'elle doit occuper. Une petite vue a également été ajoutée. Ce que j'ai omis d'ajouter, cependant, c'est une petite cloison derrière le viseur, et donc à certains angles et sous certaines lumières, je peux voir la lumière du jour en regardant à travers la fenêtre du viseur. En ce qui concerne la position du hayon/canon du Falcon fourni avec l'ensemble AIMS, un peu de repeinture est à faire pour changer la disposition du cadrage et cela ne fera pas de mal de mettre un petit détail à l'intérieur.

Ci-dessus : Une bande de ruban adhésif aide le gouvernail AIMS à rester en place pendant que la superglue durcit. La pointe d'aileron en résine de remplacement a également été ajoutée à ce stade.

Peut-être l'aspect le plus identifiable de l'ensemble de l'avion, les moteurs nécessitent que les modélisateurs ajoutent leurs propres échappements et plaques de capot qui se cambrent sur le premier échappement de chaque banque. J'ai utilisé de l'étain pour le mien, mélangé avec du Milliput. Ils sont assez différents de ceux vus sur les machines Ju 88A-4 et ressemblent davantage aux carénages vus sur les Bf 109. Les échappements Italeri ont été légèrement modifiés pour inclure un orifice d'échappement supplémentaire et une section de boîte surélevée sur deux des pièces du kit, avec deux orifices d'échappement supplémentaires suivis d'une zone obturée ajoutée aux deux autres. Un de chaque style a ensuite été placé sur chacun des moteurs, suivi des sangles de capot à l'arrière. L'ajustement du moteur à la nacelle arrière ne nécessitait qu'un remplissage minimal.

Avec des roues lestées True Details, des liens de couple de gravure en laiton Eduard et un peu de tuyauterie de frein, tout train de roulement Ju 88 sera plutôt joli. Cependant, l'assise de l'Italeri Ju 88 est beaucoup trop haute et pour réduire cela, j'ai disséqué la jambe oleo en deux au niveau de la botte. La botte a ensuite été réduite à la moitié de sa hauteur, avant que des trous ne soient percés à ses deux extrémités pour accepter une petite tige en laiton pour plus de solidité lors du remontage de la jambe.

Avec l'ajout des actionneurs d'ailerons construits à partir de zéro, cela a conclu la construction principale et donc le modèle était prêt pour la peinture.

J'ai la chance de posséder un garage intégré chaleureux où je peux utiliser Halfords Primer, la plupart des vapeurs étant aspirées par une vieille hotte. Une fois le Primer sec, je me suis mis à appliquer les trois couleurs primaires de la Luftwaffe de cette période, RLM 70 Black Green et RLM 71 Dark Green, sur RLM 65 Blue Grey.
Cette étape est peut-être l'une des étapes les plus subjectives et tout dépend du look que vous recherchez. Il n'y a rien de mal avec le ‘look d'affichage’ si c'est ce que vous aimez – après tout c'est vous qui devez regarder le modèle fini tous les jours. Quant à moi, je préfère le look "sur le terrain" mais essaie d'être un peu modéré. J'ai été très impressionné par la technique de pré-ombrage que vous auriez probablement vue principalement dans des articles sur des projets à l'échelle 1:48. Je n'ai pas eu beaucoup de succès avec cela en 1:72, mais je venais d'acheter un aérographe à double action Badger 150 et j'avais hâte d'avoir une autre chance avec cette technique convoitée. J'ai décidé d'appliquer chaque couleur en trois étapes, les couleurs principales étant l'acrylique Polyscale et les basses lumières en émail. Le premier fut le RLM 65, suivi d'une couleur gris moyen Humbrol, appliquée aussi soigneusement que possible le long des lignes des panneaux.

Bien que principalement inclus pour montrer les détails et l'emplacement des tuyaux de vidange de carburant à l'extrême arrière du fuselage, ce plan montre également les surfaces déviées du gouvernail et de la gouverne de profondeur.

À gauche : Il y a une marge considérable pour ajouter des détails aux pieds du train de roulement du kit. Des maillons de couple gravés, complets avec des trous d'allégement et un tuyau de frein en fil métallique ressemblent à la pièce.

À gauche : John a ajouté des échappements révisés à ses capots de moteur en résine. Notez que le cône a été percé pour accepter de nouvelles pales d'hélice.

Ci-dessous: Un minimum de charge était nécessaire pour mélanger les capots de moteur en résine dans les nacelles Italeri’s.

Les surfaces inférieures ont ensuite été légèrement saupoudrées de RLM 65. (Certaines personnes optent pour une application en quatre étapes et introduisent des reflets ainsi que des reflets.) Après le masquage, le RLM 71 a été appliqué avec un vert plus foncé le détail du panneau en retrait, suivi d'un léger saupoudrage de la couleur primaire. Après le fastidieux masquage du motif d'éclats, le même processus a été répété pour le RLM 70. Lorsque tout le masquage (à part celui sur les parties claires) était éteint, le modèle avait fière allure, mais pour une raison étrange, il n'est pas resté ça manière. L'étape finale a consisté à enduire l'ensemble du modèle de vernis acrylique brillant Polyscale. En faisant cela, j'ai remarqué que la surface peinte de mon modèle était plutôt rugueuse : soit je n'avais pas poli avec l'apprêt Halfords, soit j'avais de la poussière d'apprêt sur le modèle en pulvérisant d'autres pièces. Quoi qu'il en soit, la seule solution à laquelle j'ai pensé était d'utiliser du micro mesh humide et sec pour polir mon modèle sans enlever la peinture.

Heureusement, je me suis retrouvé avec une surface assez agréable sur laquelle appliquer une autre couche de gloss avant de décalquer. Mais où étaient passés mes lowlights supérieurs ? Soit ils n'avaient jamais été assez sombres au départ, soit je les avais effectivement polis, laissant à la place des lignes de panneaux légèrement surlignées. Je ne sais pas comment cela s'est produit, avec la disparition même de la peinture la plus foncée dans les lignes des panneaux en retrait, mais j'aime en fait le look que cela m'a donné sur le modèle fini.
Ensuite, sur la liste des choses à faire, il y avait la peinture de divers éléments de détail plus petits, tels que les échappements. Ceux-ci ont été peints en noir puis brossés à sec avec de la peinture Citadel Tin Bitz pour ce que je pense être une finition plutôt satisfaisante.

Décals junkers italeri

En fin de compte, j'ai opté pour le Ju 88A-1 sur la fiche AeroMaster, car une photographie claire de cette machine peut être trouvée dans le volume Squadron/Signal In Action sur le Ju 88. Étonnamment, AeroMaster ne fournit pas l'avion individuel sous l'aile lettres, dans ce cas ‘L’. J'étais reconnaissant que la photo ait également confirmé l'absence de croix supplémentaires sur les freins de plongée, car je commençais à me sentir plutôt paresseux à ce stade. Quelques pochoirs provenaient d'autres sources, à savoir les anciennes feuilles de décalcomanies Tally-Ho Ju 88.

Avec les décalcomanies bien collées, le modèle a reçu une couche de finition plate acrylique Polyscale. Sur cela a été brossé une coloration d'échappement pastel noire, suivie d'une trace de brun rougeâtre (comme on le voit sur les photos en couleur) à l'aide de l'aérographe. Une fois sec, une autre couche de plat a scellé le pastel.

À droite : Micro Set et Sol doivent être utilisés en quantité, mais avec beaucoup de précautions, afin d'utiliser avec succès la technique de John's consistant à utiliser une bande de décalcomanie pour le cadrage de la verrière.

En bas à droite : Le résultat final en vaut la peine. Les rideaux ‘pilot’s’ ajoutent grandement à la zone du cockpit.


La verrière et le masquage du nez ont ensuite été retirés et le travail a commencé sur l'application de bandes de décalcomanies des couleurs appropriées sur le détail du cadre du Falcon. C'est une technique assez lente mais dont je suis plutôt satisfait. N'oubliez pas d'utiliser suffisamment de solution de décalcomanie Micro Set et Micro Sol pour les faire fondre. Trop, cependant, coulera sur la finition mate et la tachera.
Enfin, tous ces petits détails comme les antennes à crémaillère (décalées à tribord), les canons de mitrailleuses, les tubes de Pitot (qui ont été remplacés par des cordes de guitare en acier), le mât de radio, les pales d'hélice, la trappe de gondole, l'échelle d'entrée et le des portes de train d'atterrissage ont été ajoutées. Les bombes provenaient de la boîte de pièces de rechange, car celles de tous les kits Italeri Ju 88/188 ont le collier annulaire qui les fait ressembler à des bombes perforantes utilisées pour le travail anti-navire. Des croisillons ont été ajoutés aux ailerons des bombes que j'ai décidé d'utiliser, et sur le modèle qu'ils sont allés, pour terminer un projet que je voulais faire depuis très, très longtemps.

Il est un peu difficile d'écrire une conclusion sur vos propres produits, donc je dirai simplement que l'ajustement des pièces AIMS sur le kit et leur apparence sont comme vos pièces en résine moyennes de l'industrie du chalet. En ce qui concerne le sujet, continuez, vous savez que vous voulez vraiment ajouter un Ju 88 de l'époque de la bataille d'Angleterre à votre collection.

Junkers J и 88 In Action Part 1 – Squadron Signal

Junkers J и 88 Volume / – Waldemar Trojca

Chasseurs et bombardiers classiques de la Seconde Guerre mondiale - Aerodata International

Ju 88 Kampfgeschwader sur le front occidental - John Weal, avion de combat Osprey n° 17

Couleurs Luftwaffe – Hikoki

Des vues de détail et une vue d'ensemble arrière servent à illustrer l'excellence du modélisme de John. La disponibilité de son ensemble AIMS permet à d'autres modélisateurs de tenter un projet similaire.

Cette page : Plans d'ensemble du Ju 88A-1, modélisé par John Mclllmurray du kit Italeri's 1:72 Ju 88A-4. Le Ju 88A-1 était la première des 17 sous-variantes Ju 88A et le type a effectué sa première sortie opérationnelle entre les mains du I./KG 30 le 26 septembre 1939. John a terminé son modèle, en utilisant des décalcomanies AeroMaster, comme un avion de 7. /KG 51 qui était actif pendant la bataille d'Angleterre.

Tornade Gr4

Après avoir jeté les bombes Italeri comme inadaptées, John a trouvé des articles de remplacement dans sa boîte de pièces de rechange. N'étant pas entièrement satisfait des articles de remplacement, il les a améliorés en ajoutant des bretelles. Les freins de plongée sous les ailes sont également dignes de mention ici, tout comme la lettre individuelle ‘L’, qui manque sur la feuille AeroMaster.

1. Canberra RP. Le Mk 9 XH135 est revenu à Marham avec 30 marquages ​​de mission en Irak et 16 marquages ​​pour les sorties hors d'Afrique.

2. Il s'agit de l'insigne Tornado Combat Air Wing – le marquage combiné des escadrons Tornado déployés sur le théâtre du Golfe.

3. Tornade GR. Mk 4 ZA542/DM, portait le nom de Dallas Dhu et DANGER MOUSE nose art, ainsi qu'un record d'armes sorties. Tous étaient transportés à bâbord.

4. Tornade GR. Le Mk 4 ZA592/BJ a acquis cette gueule de requin, ainsi que les marquages ​​de mission sur son côté bâbord.

5-7. ZA607/AB, un autre Tornado GR. Mk 4, est devenu Delightful Debs, avec des marques de mission sur son côté bâbord. L'illustration MAKE ALL SURE a également été réalisée à bâbord, avec l'illustration WE ARE ONE sur un panneau de maintenance latéral tribord.

8. Tornade GR. Le Mk 4 ZD714/AJW Johnny Walker, a obtenu des marquages ​​de mission sur son fuselage avant bâbord.

9. Tornade GR. Le Mk 4 ZD850/AJT portait cet art de nez coloré Op TELIC 2003 sur son côté bâbord, avec un message indiquant que la gloire est dans le don.

10. ZG707/B, un Tornado GR. Mk 4A, affichait l'art du nez B.A.B’S sur le côté bâbord, ainsi qu'un grand décompte d'armes.

11-12. Une autre tornade GR. Mk 4A, ZG726/K présentait l'art du nez de Kylie à tribord, avec des marquages ​​de mission portés à bâbord.

13. ZG794/F un Tornado GR. Le Mk 4 affichait le nom Glenfarclas à bâbord, ainsi que les marques de mission.

Thèmes connexes : construire des modèles réduits d'avions, maquettes, turbines à réaction rc, Junkers ju 88a, modèles réduits d'avions géants, maquettes d'avions en plastique, maquettes d'avions à l'échelle internationale.


Gamme complète d'impressions d'art

Nos tirages photo standard (idéal pour l'encadrement) sont envoyés le jour même ou le jour ouvrable suivant, la plupart des autres articles étant expédiés quelques jours plus tard.

Impression encadrée ($57.63 - $294.62)
Nos impressions encadrées contemporaines sont fabriquées par des professionnels et prêtes à être accrochées à votre mur

Impression photo ($8.95 - $128.09)
Nos tirages photo sont imprimés sur du papier de qualité archive robuste pour une reproduction éclatante et sont parfaits pour l'encadrement.

Puzzle ($35.86 - $48.67)
Les puzzles sont un cadeau idéal pour toute occasion

Impression sur toile ($38.42 - $320.24)
Les impressions sur toile fabriquées par des professionnels et prêtes à accrocher sont un excellent moyen d'ajouter de la couleur, de la profondeur et de la texture à n'importe quel espace.

Impression d'affiche ($14.08 - $76.85)
Papier poster de qualité archive, idéal pour l'impression de grandes images

Sac à main ($38.37)
Nos sacs fourre-tout sont fabriqués dans un tissu doux et durable et comprennent une sangle pour un transport facile.

Tasse photo ($12.80)
Savourez votre boisson préférée dans une tasse cadeau imprimée personnalisée. Nos tasses sont imprimées avec votre choix d'image

Cartes de voeux ($7.65)
Cartes de voeux adaptées aux anniversaires, mariages, anniversaires, remises de diplômes, remerciements et bien plus encore

Coussin ($32.01 - $57.63)
Accessoirisez votre espace avec des coussins décoratifs et moelleux

Impression métallique ($75.58 - $511.12)
Fabriquées avec du métal durable et des techniques d'impression luxueuses, les impressions métalliques donnent vie aux images et ajoutent une touche moderne à n'importe quel espace

Impression d'art ($38.42 - $512.39)
La deuxième meilleure chose à posséder l'œuvre d'art originale, avec une surface naturelle texturée douce, nos reproductions d'œuvres d'art répondent aux normes de la plupart des conservateurs de musée.

Photo montée ($16.64 - $166.52)
Tirages photo fournis dans un support de carte découpé sur mesure prêt à être encadré

Cadre en verre ($29.45 - $88.39)
Les supports en verre trempé sont idéaux pour l'affichage mural, et les plus petites tailles peuvent également être utilisées de manière autonome via un support intégré.

Bloc acrylique ($38.42 - $64.04)
Impression de dessus de table simple, moderne et attrayante

Impression encadrée ($57.63 - $320.24)
Notre gamme originale d'impressions encadrées britanniques avec un bord biseauté

Tapis de souris ($17.92)
Tirage photographique de qualité archive dans un tapis de souris durable et nettoyable avec un support antidérapant. Fonctionne avec toutes les souris d'ordinateur.

Napperons en verre ($64.04)
Ensemble de 4 sets de table en verre. Verre de sécurité poli élégant et résistant à la chaleur. Des sous-bocks assortis sont également disponibles

Sous-verre en verre ($10.24)
Sous-verre individuel en verre. Verre trempé de sécurité poli élégant et résistant à la chaleur, des sets de table assortis sont également disponibles


Utilisation par d'autres nations

En plus de la Luftwaffe, un certain nombre d'armées de l'air ont également utilisé le Ju-88, principalement dans le cadre de l'Axe. Γ]

Finlande

L'unité de bombardiers finlandais LeLv (escadron) 44 fut transférée en Allemagne en mars 1943, Δ] et ​​équipée de 24 ex-Luftwaffe Ju-88A-4, passant leurs Bristol Blenheims à LeLv 48. Les 12 premiers furent placés en finnois mains le 10 avril, et convoyé à Poli via Helsinki-Malmi. L'avion restant a suivi le 20 avril, un exemplaire ayant été perdu lors du vol de convoyage. Ε] Les quatre vols du LeLv 44 ont reçu chacun quatre Ju-88, réalisant leur première opération - une attaque contre la ligne de chemin de fer Léningrad-Mourmansk - le 30 mai 1943. [N 1]

La France

Un certain nombre d'avions de l'ex-Luftwaffe, qui avaient été laissés pour compte en raison de l'invasion alliée, ont été utilisés contre leurs anciens opérateurs à la fin de 1944 et au début de 1945. Γ]

Hongrie

Entre l'été 1942 et le 1er mars 1944, la Hongrie a reçu 164 appareils allemands, dont 51 Ju 88A-4, Ju 88C et Ju 88D. Au début de janvier 1943, neuf Ju 88 - vraisemblablement des Ju 88D - passèrent à l'escadron de reconnaissance à longue portée I./1. De plus, une douzaine de Ju 88A ont été réceptionnés par l'escadron de bombardiers 102/1. Un seul Ju 88A a été inclus dans l'effectif de l'escadron de bombardiers rapides 101/3, créé en octobre 1944 sous le commandement du capitaine Adolf Peterdi. ⎖]

Italie

Un certain nombre de Ju 88A-4 ont été affectés au 9 Stromo Bombardamento Tuffo. ⎗]

Roumanie

Grupul 5 Bombardment, comprenant Esc 77, 79 et 80, ont été équipés de Ju 88A-4 à Kirovgrad en mai 1943. Ces appareils n'ont pas été transférés aux FARR, mais ont été prêtés, en raison des craintes allemandes de une guerre roumano-hongroise distincte sur le territoire contesté de Transylvanie. Parallèlement, l'unité de reconnaissance Escadrila 2 Recunoastre a reçu une dizaine d'avions de reconnaissance stratégique Ju 88D-1. ⎘]


Junkers Ju 88A-1 - Histoire

Date:17-OCT-1939
Temps:
Taper:
Junkers Ju.88A-1
Opérateur propriétaire:1./KG 30 Luftwaffe
Inscription: 4D+CE
MSN :
Décès :Décès : 3 / Occupants : 4
Autres décès :0
Dommages à l'avion : Annulé (endommagé au-delà de toute réparation)
Emplacement:Pegal Burn, Île de Hoy, Orcades - Royaume-Uni
Phase: Combat
La nature:Militaire
Aéroport de départ:Westland-Sylt, Allemagne
Récit:
Junkers Ju 88A-1 4D+EK, 1/KG30, Westerland : Détruit au combat le 17/10/39 lorsqu'il a été abattu par AAA (226 HAA), Pegal Burn, Isle of Hoy, Orkney. Le canon de la batterie n° 1 a tiré et son obus de 4,5 pouces a fait sauter le nez vitré. Le nez a atterri par l'équipage du canon alors que l'avion est tombé à l'embouchure du Pegal Burn, sur l'île de Hoy. Trois des quatre membres d'équipage ont été tués :

Obltn Walter Flaemig tué
Ofw Faust tué
Uffz Attenburger tué
Uffz Fritz Ambrosius blessé (capturé, prisonnier de guerre)

Le 16/10/39, des bombardiers Luftwaffe Junkers Ju88A-1 ont quitté Westerland sur l'île de Sylt (Allemagne du Nord) pour des raids anti-navires contre la Grande-Bretagne. Un raid initial a ciblé Rosyth, endommageant trois navires. Cependant, deux des Ju88 ont été engagés par des combattants des 602 et 603 escadrons de la RAF et abattus par ces combattants au-dessus du Firth of Forth.

Le lendemain, la Luftwaffe a mené un raid contre des navires à Scapa Flow, dont le HMS Iron Duke qui a reçu deux coups directs causant d'importants dégâts. Le cuirassé a été sauvé du naufrage par un remorqueur appelé à son secours.

Cependant, lors de l'attaque, un Ju88 a été touché par des tirs anti-aériens de canons sur un îlot près de Hoy connu sous le nom de Rysa Little. En conséquence, le bombardier, désormais en flammes, s'est écrasé au sol sur l'île de Hoy, à proximité de Pegal Burn. Avec une grande partie de sa charge de bombe encore intacte, l'avion a explosé à l'impact.

L'Unteroffizier Ambrosius a relâché la trappe d'évacuation supérieure qui a été entraînée loin de l'avion par le courant de sillage, lui tenant toujours la poignée de largage. Une fois sorti de l'avion, il a pu ouvrir son parachute. Dans sa déclaration faite au personnel du RAF Air Intelligence, il a dit qu'il ne pouvait pas comprendre pourquoi le pilote et l'observateur n'avaient pas abandonné l'avion car il pensait qu'ils avaient suffisamment de temps pour le faire.

Ce fut le premier bombardier ennemi à être abattu au-dessus du sol britannique par des canons anti-aériens (par opposition au combat air-air antérieur avec la RAF au-dessus du Firth of Forth).

Selon le RAF Museum, les bombes explosant sur Hoy étaient considérées comme les premières bombes ennemies à exploser sur le sol britannique.

Presque certainement les tombes de trois membres de l'équipage du Ju88 dans deux tombes inconnues du cimetière naval de Lyness, bien qu'il semble étrange que, bien que compréhensible, ils n'aient peut-être pas pu identifier les corps en raison de l'explosion, mais pourquoi les pierres tombales n'étaient-elles pas datées ? Les tombes sont simplement inscrites "Ein Deutscher Soldat" ("Un soldat allemand")


Revell | 04728 : Junkers Ju 88A-1

Le Ju 88 était l'un des chevaux de bataille de la Luftwaffe. Au cours de sa carrière, la cellule de base a été utilisée pour de nombreuses variantes différentes. Cela inclut également la série d'avions Ju 188/288/388. Je voulais en avoir au moins un dans ma collection, et comme il n'y avait que la version formée sous vide de Roberts Models à l'époque, j'ai décidé d'en acheter un.

Alors que j'envisageais de construire le kit formé sous vide du Ju 88, j'ai entendu dire que Revell produisait un kit 1/32 du A-1 et que je devais en avoir un. Ainsi, lorsque le kit est devenu disponible, je n'ai pas perdu de temps et j'ai commandé mon exemplaire auprès de Wonderland Models. De nombreuses questions ont circulé dans mon cerveau sur ce qu'il y avait dans la boîte. Certaines des questions qui ont été posées étaient « Est-ce que cela fait également une version A-4 ou juste l'A-1 et est-ce correct ? » Je voulais savoir comment le kit est mis en place, et quelle place est disponible pour d'autres variantes à faire. Je voulais aussi savoir si d'autres versions seront produites à l'avenir.

Le kit est arrivé dans une très grande boîte et lors de l'ouverture de la boîte, j'ai été impressionné par la quantité de plastique dans le kit et par la quantité de détails. Le kit est composé de 9 arbres de pièces de couleur grise et d'un arbre de pièces transparent.

La feuille d'instructions était au format A4 avec une photo du modèle fini sur le devant avec un bref historique de l'avion en allemand et en anglais en TRES petits caractères. Pour quelqu'un qui a même une bonne vision ou, dans mon cas, des lunettes de lecture, c'est très difficile à voir.

L'intérieur contient une disposition des arbres de pièces, comme indiqué ci-dessus, et des instructions très bien illustrées montrent l'assemblage étape par étape de cet oiseau. Croyez-moi, lisez attentivement les instructions car il y a une tonne de pièces uniquement dans le cockpit.

Ayant un ensemble de dessins à l'échelle, j'ai procédé à la vérification de l'exactitude du kit. Tout d'abord, les ailes. La première question à laquelle on a répondu sur les ailes est que seule la version A-1 peut être assemblée à partir du kit. Cependant, la configuration de la moulure suggère qu'un A-4 et peut-être d'autres versions pourraient être en route à l'avenir.

En posant l'aile sur les dessins, on voit qu'elle est bien dans les lignes des dessins et que toutes les lignes des panneaux correspondent aux dessins.

Les inconvénients ici sont les astuces. Mes dessins sont erronés et ne correspondent pas aux pièces du kit, mais, d'après ce que quelqu'un d'autre m'a dit, Revell les a bien compris. Il convient également de noter les freins de plongée dans la bonne position légèrement inclinée - cela explique pourquoi les décalcomanies des kits sont légèrement inclinées. Presque tous les autres kits Ju 88 ont les freins de plongée dans la mauvaise position.

En vérifiant la nacelle, j'ai trouvé que ces pièces correspondent bien aux dessins.

Les moulures de radiateur avant sont parfaites pour un premier A-1, mais par rapport aux radiateurs A-4 que j'ai, elles manquent de profondeur dans les ailettes du radiateur.

Les hélices et les pièces de spinner sont bien faites et correspondent très bien aux dessins.

Le stabilisateur vertical avait l'air bien lorsqu'il était comparé côte à côte avec les dessins. Cependant, une fois placé sur les dessins, il était un peu court en haut.

La combinaison gouvernail/stabilisateur est le bon style pour un A-1 précoce, mais le gouvernail est loin. Par rapport à mes dessins à l'échelle, il devrait être plus carré en bas. De plus, le haut du gouvernail, près de la ligne de charnière, est un peu trop arrondi.

En discutant avec quelqu'un avec plus de connaissances, on m'a envoyé cette photo pour montrer que mes dessins étaient erronés et que le gouvernail du kit a la forme correcte vers le bas.

Juste une note ici, les A-1 de production tardive et les versions ultérieures avaient une combinaison stabilisateur vertical / gouvernail révisée illustrée ci-dessus.

Les stabilisateurs horizontaux sont sur place avec les dessins.

Et les ascenseurs aussi par rapport à mes dessins.

Ils ont l'air vraiment très jolis.

Le fuselage correspond bien à mes dessins.

The underside part of the fuselage and the lower gunner gondola matches well with my plans.

All of the clear parts are nice and thin. When comparing the nose with the drawings, the nose matches up very well too. This model has the later style rear gunner's position where as earlier models of the Ju88 had a different style as illustrated above. More after market parts??

The cockpit detail is very well done and extensive as seen in these pictures provided by Guttorm Fjeldstad.

The side walls are also well detailed as with the radio equipment on the back bulkhead.

Yes a very nicely done cockpit. With all that green house canopy you can see a lot of detail and I, for one, am glad Revell did not skimp on the detail here.

The only thing missing is the compass in the nose of the bomber. For what ever reason, this was omitted from the kit. It may appear in later issues or the aftermarket guys will pick it up and provide us with one.

The landing wheel wells are well detail and the landing gear itself, like the wheel wells, is also very well detailed. However, I can foresee some white metal landing gear replacements coming out soon. The main gear in the kit comes in two halves which, for some, might be difficult to clean up the seams. The wheels look as they should, but I can also see new resin wheels.

I taped the fuselage together and the fit is good. Even though it was not glued and there were some gaps, I feel it will be virtually seamless. And if there is some filling needed, it will be very minimal.

A very well printed large decal sheet, approximately 35cm x 15 cm (14" x 6 "), is provided. Unfortunately, there are no decals for the instrument panels. Printed by Cartograph, the decals are up to there usually high quality - they are nice and thin and the registration of the printing is excellent. Please note that the two shades of blue decal paper are the result of the decal sheet being too long for the scanner forcing me to scan the sheet in two halves and photo shopping two halves together in order to provide you picture for this review.

The decal sheet provides the modeler with options for three aircraft, two that flew in the Battle of Britain and one for a navigation test unit in Norway.

  1. Junkers Ju 88A-1, "B3+DR", 7./KG 54, France, September 1940
  2. Junkers Ju 88A-1, "4D+FL", 3./KG 30, France, 1940
  3. Junkers Ju 88A-1, "U4+TK", unknown Luftwaffe Test Unit for Navigation Systems "Knickebein", Norway, April 1940

The last markings option is the plane that was pulled from a Norwegian lake and is currently under restoration in Norway. The instruction sheet gives you the profiles of all three planes with painting instructions giving you the recommended RLM colours along with the placement of the decals.

The preceding images, provided by Guttorm Fjeldstad, show a build for the Norwegian Air force Museum in Gardermoen, Norway (http://www.ju88.net/). This kit builds into a model that looks very much like a Junkers Ju 88A-1 should look.

Overall Revell put a really good effort into this kit, and, despite some minor problems with my drawings, I found it to be a very good and extensive kit. The quality of the molding and the fit of the parts is excellent. The highly detailed cockpit, as well as other details, is simply outstanding. In addition, its marked at a very affordable price. As I said earlier, it's obviously set up for other variants that may or may not follow. Other than some minor things missing, as pointed out by some more informed members then me, I would highly recommend this kit to anyone wanting a Ju 88 in their collection.

Thanks to Guttorm Fjeldstad for the information and pictures he contributed to this review.

Contenu connexe

This review was published on Saturday, July 02 2011 Last modified on Wednesday, May 18 2016

© Large Scale Planes 1999&mdash2021. All trademarks and copyrights are held by their respective owners. Member items are owned by the member. Tous les droits sont réservés.


Junkers Ju 88A-1 conversion

I was hoping to backdate the Zvezda kit to an A1, but the canopy is a major stumbling block. Any idea if the Falcon part would fit?

One of our family legends concerns a JU-88A1 (apparently from KG51) which attempted to bomb my Auntie Phyll on 3 October 1940, but missed and hit Dowty MECO instead. The resulting explosion allegedly blew Nanny Perkins off the privvy! :shock:

As you can imagine, I would quite like to immortalise this critical moment in WWII history! :wink:

Apr 16, 2014 #6 2014-04-16T18:59

  • Hurricanes . 243 (149)
  • Spitfires . 197 (110)
  • Bf109s . 61 (38)
  • Mosquitoes . 51 (35)
  • Mustangs . 45 (17)

Apr 17, 2014 #7 2014-04-17T05:59

Getting back to my youth, using my youngest as an excuse.

Apr 17, 2014 #8 2014-04-17T17:34

Cheers Steve. Does the LF set include a canopy?

It's the rear canopy glazing that is the biggest problem AFAIK. The rest I think I can cover from my spares or with aftermarket, but a canopy eludes me. :?

Apr 18, 2014 #9 2014-04-18T12:08

Getting back to my youth, using my youngest as an excuse.

Apr 18, 2014 #10 2014-04-18T16:03

Personally I would start with the recent and superb Revell new tool A-4 (it's a bargain, especially compared to the good but eye wateringly expensive Hasegawa kit). You will need to replace the nacelles or remove the supercharger housings from the kit items. I would use the Falcon transparency although the Revell C-6 has the single gun insert, so if you know anybody who has one spare. If you're buying the resin set you get the nacelles and the wing tips, although chopping the kit wings should be very straightforward. The way the Revell kit is engineered you'd hope an A-1 might be on the cards. The Zvezda kits are rather nice - I have an A-4 - and the A-5/A-17 appears to have the correct nacelles but not the glazing.


Junkers Ju 88A-1 - History

Mission: Attack on shipping (Vlissingen).

Unit: 2 Staffel./Kampfgeschwader 30

Location: Westerschelde estuary, off Beveland, The Netherlands.

Pilot: Unteroffizier. Ludwig Wengert. &ndash Killed. Born17.12.1914.

Observer: Obergefreiter. Josef Wunder. &ndash Killed. Born 01.05.1919.

Radio/Op: Unteroffizier. Martin Stampfer. 62743/42 &ndash Killed. Born 10.04.1918 in Eichstatt/Oberbayern.

Gunner: Flieger. Adolf Trinkl. &ndash Badly wounded.


Failed to return from low-level attack on shipping at Vlissingen and crashed into the Westerschelde estuary off Beveland, possibly victim of AA fire from destroyer HMS Whitley. Adolf Trinkl was rescued by Dutch steamer and captured badly wounded &ndash later released. Aircraft 100% write-off. The body of bomb-aimer, Josef Wunder, was washed ashore at Borssele on May 29 (Hooijmanns).

ccc
Death notice for Martin Stampfer (Mieke de Wolf)

ccc
Last resting place for Martin Stampfer (Jolie) His pilot, Ludwig Wengert also nearby (Jolie)

Burial detail: Ysselsteyn, Netherlands.

Wengert &ndash Block BB Row 7 Grave 165

Wunder &ndash Block BA Row 4 Grave 99

Stampfer - Block BC Row 3 Grave 58

Researched and compiled by Melvin Brownless with special thanks to Jan Jolie and Mieke de Wolf (NL) not forgetting
&ldquoStichting Wings to Victory website.


Junkers Ju 88A-1 - History

Mission: Attack on R.A.F. airfields.

Unit: 3 Staffel ./Kampfgeschwader 51

Location: Horse Pasture Farm, Rowlands Castle, Westbourne, near Thorney Island, Sussex.

Oberleutnant. Hans Graf &ndash Killed.

Oberfeldwebel. Horst Guenther Czepik &ndash Killed.

Unteroffizier. Walter Floeter &ndash Killed.

B/M: Gefreiter. Gunther Fleischmann wounded, landed Hayling Island.

Started from Melun, south of Paris at 12.30 hrs. Attacked by fighters at 9,000 ft., the wireless operator being killed and an engine hit. The aircraft went into a spin and the crew bailed out. The aircraft broke up in the air, the rear gun position landing outside the Operations Room at Thorney Island aerodrome.

Markings: E in yellow. A blue shield with a white starfish in the centre, yellow patch in centre of starfish. Upper surfaces dark green, under wing grey.


Wreck of the Junkers at Horse Pasture Farm under guard (Burgess Collection)

Burial detail: West Thorney, Sussex, England.

cc cc
cccc Oblt. Hans Graf + (Ellis) cccccccc cccccccccccc Ofw. Horst Czepik + (Ellis) cccccccc cccccccc Uffz. Walter Floeter + (Ellis) ccccc

Researched by Melvin Brownless with special thanks to Pat Burgess +,Nigel Parker, Simon Parry and Clive Ellis. March 2015.


ISBN 13: 9781906537425

William A. Medcalf

This specific ISBN edition is currently not available.

This exciting book is the first in a comprehensive two-part study of the development and operational history of the Junkers Ju 88, exploring the many facets of this famous and long-serving aircraft. Its variants, including the Ju 188 and Ju 288 are also covered, along with the wide array of armament and equipment with which it was fitted, and its various markings and camouflage schemes.

The text is illustrated with several hundred rare photographs, manufacturer's handbook data, scale line drawings, and specially commissioned color artwork.

"synopsis" peut appartenir à une autre édition de ce titre.

William A. Medcalf was born in Monmouth, Illinois. His interest in aviation began when he was a schoolboy during World War Two and continued with weekly visits to local airfields. He became a pilot at the age of 16. He has continued flying for almost 60 years (propeller-driven aircraft, jets and gliders).

Medcalf is the author of numerous technical documents, most unpublished as they were either classified by the US military or internal confidential documents.

His hobbies include flying, aviation history, automobile racing, and scale aircraft modeling.

"In just a few words: this book is excellent!" (Pablo Bauleo IPMS/USA 2015-04-03)

"A fantastic introduction. Highly recommended!" (David L. Veres Cybermodeler 2013-08-01)


Voir la vidéo: WoWp Жменя бомб во вражинушку! Junkers Ju 88 A. Life-качка. (Décembre 2021).